La cassure : une thèse prouvée

Page 8 sur 14 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant

Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty La cassure

Message  Antoine le Lun 2 Avr 2012 - 21:26

Dans le documentaire Titanic, l'ultime scénario, on nous explique cette théorie selon laquelle le Titanic aurait cassé par le bas et non par le haut. Schémas pour illustrer le propos :
La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Titanic-sinking

La quille aurait d'abord cédé, puis le reste, ce qui expliquerait que l'on ait retrouvé de gros morceaux de quille séparés du reste.

Oui, mais telle qu'est fichue l'épave, la partie avant cassée juste derrière la deuxième cheminée, et la partie arrière juste devant la 4e, on se dit qu'il manque un beau morceau du haut aussi ; les morceaux de quille ne sont selon moi pas un argument.

Alors cassure par le haut ou par le bas ? Pour moi, les deux théories sont amenés à cohabiter vu que je ne peux réfuter ni l'une ni l'autre ; mais si quelqu'un a des pistes pour ouvrir le débat...
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Invité le Lun 2 Avr 2012 - 21:41

Un ingénieur maritime serait peut-être à même de répondre, celui-ci connaissant les points faibles de la coque d'un navire.
J'ai une idée qui me vient en tête.
En 1978, le pétrolier Amoco Cadiz polluait les côtes françaises. Au court de son naufrage, il s'est cassé en deux. Moi j'étais trop jeune à l'époque pour m'en souvenir, mais peut-être que quelqu'un ici, se souvient de la manière dont il s'est brisé: par la quille ou par le pont supérieur. Bon, un pétrolier ce n'est pas un paquebot et j'ignore si les points de faiblesse sont identiques sur les grands navires.

Concernant la cassure du Titanic, je suis d'accord avec toi, les deux possibilités sont plausibles et elles sont toutes les deux expliquées de manière assez complète pour se valoir. Serait-ce encore un mystère que le Titanic gardera pour l'éternité ? Personnellement, j'ai toujours pensé que dans la cas du Titanic, les forces s'exerçaient de haut en bas à cause de la tension exercée par la proue alourdie par les tonnes d'eau.

Celui qui saurait le mieux nous répondre, c'est Jack Thayer, passager de 16 ans et rescapé qui, alors qu'il était dans un canot, à fait des croquis, (qu'on peut voir dans pas mal d'ouvrage sur le naufrage) de la façon dont s'est déroulé la fin du paquebot.

A.T

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  flavien le Lun 2 Avr 2012 - 21:53

La question est intéressante est les deux théories se tiennent.

Pour ma part je ne possèdes pas les compétences techniques pour privilégier une théorie plutôt qu'une autre.

Je reste toutefois attentif sur cette question qui constitue l'un des derniers mystère du Titanic et je suis preneur de toute information sur le sujet.

Je rajouterai que cette théorie de cassure par la quille a déjà été évoqué dans l'un des documentaires du DVD les derniers mystères du Titanic
flavien
flavien


Masculin
Messages : 556
Inscrit le : 25/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Antoine le Lun 2 Avr 2012 - 21:55

Le gros souci du dessin de Thayer est qu'il montre le navire se cassant par le milieu, et la proue remontant. Ce qui me semble impossible puisque cette partie état déjà sous l'eau et ne pouvait se vider. Cependant, le dessin de Thayer a été fait "sous la dictée" par un autre passager et est donc forcément assez caricatural.

Et puis dans le noir complet, il était quasi impossible de voir précisément ce qui s'est passé. Surtout pour ceux qui, à ce moment, luttaient pour leur vie.

Du coup, en effet, cela me semble être un mystère destiné à rester.
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  jean-philippe46 le Lun 2 Avr 2012 - 22:47

Je suis plutôt d'accord avec ta première explication. Les deux morceaux de la quille ne sont pas un argument qui suffit à lui seul pour imposer cette théorie. Que ces éléments qui se trouvaient à un emplacement très particulier de la structure du navire se soient séparés pour sombrer séparément du reste c'est évident, d'autant que leur forme, leur poids et leur nature expliquent qu'ils se trouvent si loin de la poupe, qui elle a connu le destin mouvementé que l'on sait. En revanche je ne suis pas certain qu'ils puissent nous en apprendre tellement plus, et toute interprétation sur la base de ces deux morceaux est de l'ordre de la spéculation.

En revanche, pour répondre à ta question sur la partie des ponts supérieurs qu'il manque, j'ai appris en lisant le National Geographic qu'il y a juste à côté des morceaux de la quille "plusieurs éléments de ponts effondrés les uns sur les autres" (je cite) dont la présence reste un mystère. J'imagine, mais là rien ne permet d'en être sûr, que ces différents morceaux peuvent coïncider, et que finalement toute la partie manquante du milieu est concentrée dans une même zone, hachée en petits morceaux.

Après je reste convaincu que la manière dont les morceaux du Titanic se sont comportés pendant leur chute sur 4 000 mètres de profondeur rend toute interprétation basée sur la cartographie de l'épave relativement hasardeuse...


Dernière édition par jean-philippe46 le Lun 2 Avr 2012 - 23:06, édité 1 fois
jean-philippe46
jean-philippe46


Masculin
Age : 33
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  magpie le Lun 2 Avr 2012 - 23:01

bonsoir,

les deux scénarios sont discutables, et malheureusement, les témoins direct du drame ne sont plus là pour nous éclairer.

il y a une chose qu'il faut savoir, c'est que des études ont démontrées que le Titanic ne s'est pas fendu sur un endroit hasardeux mais bien au point où le navire était le plus fragile et le plus "facilement" déformable. les causes de cette fragilité assez localisée: les présences:

-de la cage du Grand Escalier arrière (formant un "trou" assez important jusqu'au pont C
- un important conduit de ventilation non loin devant le Grand Escalier
-et la présence d'un joint de dilatation sur les ponts supérieur, A et B permettant à la structure du navire de "travailler" en fonction de l'agitation de la mer

ceci pourrait faire penser que la Titanic avait plus de chance de se déchirer en partant du haut.

mais si on regarde plus bas qu'est-ce qu'on a? et bien on se retrouve avec un immense vide partant de la quille et montant très haut dans la structure du navire (pont D? à vérifier). cet immense vide dans la structure du bateau n'est autre que la salle des machines.

Alors par le haut? par le bas? la conception du navire nous laisse libre dans notre imagination.

je trouve assez bizarre que le Titanic ait été construit avec autant de vides au même endroit. une trop forte houle aurait peut etre suffit à le déformer voire le briser ????

si je peux me permettre la partie avant de l'épave ne s’arrête pas derrière la deuxième cheminée mais à hauteur de ce qui fut la plateforme du compas central, pile au milieu du bateau. lorsque que le titanic s'est écrasé au sol, la violence de l'impact a fait que tous les ponts se sont affaissés les uns sur les autres à cet endroit

le fait que la partie arrière soit autant petite peut venir du fait que sur une bonne distance, elle a coulé à la verticale: l'endroit de la cassure a été en proie aux très forts courants qui auraient pu arracher de beaux morceaux???


tout ceci n'est que mon point de vu.

bonne soirée.
magpie
magpie


Messages : 274
Inscrit le : 25/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Tiphaine le Lun 2 Avr 2012 - 23:02

Grande question, et je manque de connaissances sur le sujet, même si je serais tenté de penser qu'une cassure vers le haut est plus plausible à cause de la force exercée par la proue submergée...

Mais comme vous dites, les deux théories sont possibles et vos arguments et exemples très intéressants.
Tiphaine
Tiphaine


Féminin
Age : 30
Messages : 4816
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  flavien le Mar 3 Avr 2012 - 8:04

Tes explications sont très intéressante magpie.

Je rajouterai juste un point: les tenants de la théorie de la cassure par la quille ne se fonde pas uniquement sur l'état de l'épave mais aussi sur l'emplacement de champ de débris et sa nature.
Je ne sais si cet argument est pertinent, mais il est peut être à prendre en compte.

Pour ma part j'aurais tendance à penser comme Tiphaine, à savoir que le bateau se serait cassé par le haut. C'est ce qui, me parait le plus logique quand j'essaye d'imaginer la pression qu'a pu exercer la proue pleine d'eau sur la coque.
Mais comme je l'ai déjà dit je n'ai aucune connaissance technique me permettant d'affirmer ou infirmer l'une des théories
flavien
flavien


Masculin
Messages : 556
Inscrit le : 25/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Antoine le Mar 3 Avr 2012 - 11:14

magpie a écrit:je trouve assez bizarre que le Titanic ait été construit avec autant de vides au même endroit. une trop forte houle aurait peut etre suffit à le déformer voire le briser ????

Peu probable à mon avis. Il a fallu quand même un sacré temps pour que le Titanic se brise, et donc que pas mal de forces s'exercent sur lui. Il aurait été impossible que ces circonstances soient réunies en temps normal à mon avis.
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  magpie le Mar 3 Avr 2012 - 13:15

il faut savoir qu'un navire est un bâtiment presque vivant. ça bouge, ça se tord, ça travaille dans tous les sens. c'est extrêmement souple, et les grands bâtiments comme le titanic étaient et sont toujours ceux qui échappent le moins à cette règle. voilà pourquoi sur les paquebots modernes les grandes salles de spectacle et autres qui constituent des vides importants dans la structure, sont dispersées d'une façon bien précise de façon à ce que le navire puisse être cloisonné de la manière la plus calculée possible pour que le bâtiment résiste à la houle.


pour en revenir au titanic, personnellement, je penche plus pour l'hypothèse d'une rupture par le haut car c'est celle qui me semble la plus logique: la proue se rempli d'eau et s'enfonce, là est la première force, après on a la poupe qui se soulève et qui se retrouve soumise à la force de la gravité.

après comme je le dis c'est mon point de vue, je ne suis pas ingénieur, mais si on regarde la seconde hypothèse qui nous montrerait que le paquebot s'est ouvert par la quille, on remarque que pour se faire il faudrait que la proue déjà submergée subisse une force ascensionnelle ou simplement une force qui le maintienne en place sous l'eau. hors la poussée d’Archimède ne suffit plus car le rapport entre le poids du bateau et le poussée d'achimède n'est plus équilibré car la proue remplie d'eau exerce une force plus importante que la poussée d'archimède, en gros la proue ne subit plus qu'une seule force, celle de la gravité qui la tire vers le fond de l'eau.

pour flotter, un bateau doit avoir un poids identique à la poussée d'archimède qu'il subira. la poussée d'archimède se calcule en fonction de la quantité d'eau que le navire va déplacer. en d'autre terme, le titanic qui pesait 70 000 tonnes devait impérativement déplacer un volume d'eau de 70 000 tonnes pour pouvoir flotter, en coulant le titanic prend du poids mais son volume ne déplace pas plus d'eau et c'est pour ça qu'il coule et c'est pour ça qu'il est selon moi impossible que la proue remonte une fois sous l'eau donc l'hypothèse de la cassure par le bas me parait peu probable d'un point de vue physique.

bien entendu ce n'est que mon point de vue
magpie
magpie


Messages : 274
Inscrit le : 25/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Antoine le Mar 3 Avr 2012 - 18:33

Oui, je suis aussi sceptique à cause de ça. J'ai du mal à penser pourquoi l'eau aurait appuyé plus au centre qu'à l'avant, pour qu'il cède. En toute logique, le gros du poids était tout à l'avant.

Je pense qu'il serait intéressant de découvrir, c'est ou est passé le reste de cette partie déchiquetée pour comprendre où s'est cassé le navire, mais la partie arrière est un tel puzzle que c'est tout bonnement impossible. Reste que pour moi, la découverte de ce morceau de quille ne prouve pas que le Titanic s'est brisé par là : il manque aussi des morceaux de coque et de pont, donc rien ne peut dire quoi que ce soit. Cette partie a clairement été broyée dans un vrai carnage, mais que dire de plus... inter
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  magpie le Mar 3 Avr 2012 - 19:04

au temps pour moi tony, je viens de voir que sans le vouloir j'ai repris pas mal d'infos dont tu avais déjà parlé dans les pages précédentes.

je suis d'accord avec toi pour dire que l'état de l'épave ne permet pas de prouver grand chose, mais on a peut etre un indice qui est le bruit lors de la cassure.

reste à savoir si l'on a la preuve que des rescapés ont entendu un bruit vraiment assourdissant à ce moment là. si c'est le cas je pense que l'on peut privilégier l'hypothèse de cassure par le haut, car si cela avait été par le bas, les derniers instants du titanic n'auraient peut etre pas été aussi impressionnant au niveau sonore.

magpie
magpie


Messages : 274
Inscrit le : 25/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Antoine le Mar 3 Avr 2012 - 19:10

Lightoller, comme Beesley, comme Gracie disent avoir entendu un boucan énorme, comme si les chaudières tombaient dans le navire et perçaient la coque. Et ça c'est pour les trois qui ont écrit des livres sur le naufrage. Faudrait se replonger dans les commissions. inter
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Franck74 le Mer 4 Avr 2012 - 14:26

magpie a écrit:reste à savoir si l'on a la preuve que des rescapés ont entendu un bruit vraiment assourdissant à ce moment là. si c'est le cas je pense que l'on peut privilégier l'hypothèse de cassure par le haut, car si cela avait été par le bas, les derniers instants du titanic n'auraient peut etre pas été aussi impressionnant au niveau sonore.

hmmm... pas certain. il faut vérifier mais, pour autant que je me souvienne, les témoignages affirmaient que le bruit déchirant semblait provenir des entrailles du navire, ce qui n'exclut pas une cassure de la partie immergée de la coque, donc par le bas.
Dans les conditions du naufrage du Titanic (notamment la nuit), une cassure par la quille parait moins perceptible qu'à partir du pont des embarcations. On constate que la cassure par le bas accélère l'inclinaison de la poupe, jusqu'à ce qu'elle atteigne un angle de 90°. Cette théorie rejoindrait celle avancée il y a une dizaine d'années, selon laquelle le navire s'était brisé sous l'eau, et non pas à la surface.
Si la théorie de la cassure au niveau de laquille est véridique, elle explique pourquoi des survivants (dont Lightoller et Gracie pour ne citer qu'eux) ont affirmé que le navire avait sombré sans se briser.
Franck74
Franck74


Masculin
Age : 33
Messages : 338
Inscrit le : 26/05/2008
Localisation : Chambéry (73)

http://www.autourdelouisdefunes.fr

Revenir en haut Aller en bas

La cassure : une thèse prouvée - Page 8 Empty Re: La cassure : une thèse prouvée

Message  Antoine le Mer 4 Avr 2012 - 15:26

(ça fait plaisir de te revoir par ici Franck, tes remarques toujours pertinentes me manquent vraiment ! fete )

Je pense que pour Lightoller et Gracie, le tout peut s'expliquer aussi par le fait qu'ils avaient autre chose à penser à ce moment : je m'explique. Les deux étaient dans l'eau, voire sous l'eau, aspirés par un conduit de ventilation puis recrachés près du canot, puis à échapper à la chute de la cheminée, puis à se réfugier sur le canot... Pas sûr qu'ils aient eu le temps d'observer !

Pour le reste, mes maigres connaissances en physique me laissent septique sur ce point : les forces s'exerçaient à l'avant et à l'arrière... Essayez de faire ça avec un objet, c'est par le haut qu'il cassera, pas par le bas. Qu'est-ce qui pourrait expliquer qu'il y ait eu plus de poids dans cette partie centrale du navire ? inter
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 14 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum