Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Canard-jaune

avatar

Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

MessageSujet: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Sam 16 Aoû 2014 - 16:11

Je viens de tomber là-dessus (2010) sur un forum de modélisme naval. Je ne sais pas trop quoi en penser, n'en ayant jamais entendu parler, donc je mets ça ici. Certains commentaires sont eux aussi intéressants.

Galaad a écrit:
Jusqu'a présent, et comme on le voit dans le film, on pensait que la cassure du navire s'est produite 2H35 apres la collision, soit 5 mn avant que le navire ne disparaisse sous les flots. Cette cassure se serait produite alors que le navire avait un angle de plus de 30° par rapport à l'océan, autrement dit, le cul bien en l'air, comme dans le film de James Cameron.
En clair, la cassure était une conséquence*, et aussi la conclusion du naufrage.

*Le poids de la turbine, des machines latérales d'un côté, et la force de l'eau de l'autre, firent céder la coque au niveau du joint d'expension arrière, près de la ventilation machine et du grand escalier arrière.

Mais...

En 2000, un avocat américain passionné se paya une plongée sur le navire. Alors qu'il s'était aventuré un peu loin de la partie arrière de l'épave, il tomba par hasard sur des grosses pièces métalliques, ressemblant comme à des épluchures d'un fruit ou d'un légume géant.

Intrigué, une plongée fut organisée en 2005... Car en meme temps, un nouvel élément est venue s'ajouter, et un élément inexpliqué.
En effet, en fouillant dans les centaines de pages de l'enquete post naufrage de 1912, on a trouvé quelque chose de surprenant, d'oublié, et de jamais expliqué: Une heure trente après la collision, des soutiers qui se trouvaient dans la chaufferie 4 virent de l'eau s'introduire dans le compartiment. Double problème:

1- Le compartiment d' a côté n'était lui meme pas encore envahie par les eaux.
2- L'eau ne venait pas d' en haut (comme il s'est passé dans tous les compartiments non endommagés par l'iceberg, l'eau passant au dessus des cloisons étanches pas assez hautes), ni de sur les côtés (déchirures de la coque)... mais d'en BAS!!!

Une première théorie a alors était émise, juste avant le début de l'expédition: la théorie de l'échouage.

En effet, comme vous le savez un Iceberg possède une majeure partie de sa surface immergée. Ors bien souvent, cette surface n'est pas continue à la partie émergée. Il y a comme une partie a quelques centimètre/mètres sous la mer, comme la plage en pente douce.
Comme dans le film Titanic, on pensait que le navire avait juste raclé la coque contre l'extrémité pointue de la glace. Ors, cette découverte mettrait plutôt en avant le fait que la navire, en plus de la déchirure larérale, est passé sur la partie immergée, déchirant le double fond du navire, et ainsi expliquant le mystère de la chaufferie 4.

Plongée sur le passé

Ainsi débute la plongée. Les sous marins s'aventurent le long d'une trainée de charbon, sur plusieurs centaines de mètres au sud de la partie arrière, dans une zone jamais explorée, juste balayée au sonar en 1986.

Déja, la trainée de charbon est "nouvelle". On connaissant celle, logique, entre la partie avant et arrière. Celle ci vient d'une autre direction... Mystère...

Soudain, a quelques mètres l'une de l'autre, deux énormes pièces métalliques sont trouvées. Devinez quoi, il sagit de deux parties du double fond du navire. Ces deux parties font toute la largeur du navire, soit 28 mètres, et on voit clairement les ailerons anti-rouli de chaque côté. Plus sympa encore, la peinture rouge est clairement visible. C'est une découvert superbe.

Ces deux morceaux sont mitraillés de photos et vidéos. A leur retour à terre, tout est analysé, par des spécialistes du navire, et des ingénieurs navals.

Bilan:

Les deux morceaux sont complémentaires, les lignes de cassures coincident. Ils représent presque 30 mètres à eux deux. 30 mètres qui se trouvaient au départ... à l'endroit de la cassure. Le double fond est intact, donc EXIT la théorie de l'échouage... grosse déception.

Mais l'analyse remonte une autre info, par un ingénieur, qui va tout changer. Il explique:
- Quand on veut briser une pièce, un stylo par exemple,en le tordant en tirant de chaque coté (comme il est arrivé au Titanic), la partie haute de la cassure est nette et propre, étirée, alors que la partie basse est compréssée et souvent dans un piteux état. C'est de la pure logique mécanique.
Ors, sur le Titanic, c'est l'inverse, la partie basse du double fond est coupée net, alors que les pond supérieur sont applatis et compréssés...

Que s'est il alors passé le soir du drame?

Eh bien la cassure, au lieu de se faire à 30°, 5 mn avant la fin, conclusion du naufrage, a en fait commencée 1h30 après la collision, alors que l'angle n'était que d'environ 10°. La cassure s'est produite comme on la troujours pensé: par le haut, nette.
Mais la cassure n'a pas été complète. Le navire est resté d'un bloc grâce à sa colonne vertébrale: le double fond avec la quille. Meme si le double fond, tordu, s'est percé, faisant rentrée l'eau dans la chaufferie 4, le navire est restée d'un bloc. Cependant, par les déchirures supérieures, au niveau de la mer, des tonnes d'eau se sont engouffrées... Tout ceci tirant le navire par le fond... par l'endroit de la cassure. Du coup la cassure s'est inversée, le haut s'est retrouvé comprimé et la quille a finie par casser net, le navire se brisant et chutant vers le fond.

Du coup, la cassure, au lieu d'être une conséquence et la conclusion du naufrage, s'avère être l'élément qui a accéléré et provoqué la fin du navire...condamnant prématurément les marins et passagers qui attendaient le Carpathia.
Revenir en haut Aller en bas
Joris

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 10127
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

MessageSujet: Re: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Sam 16 Aoû 2014 - 23:55

Concernant la cassure, il me semble qu'on avait un petit peu ou pas mal évoqué cette hypothèse dans ce sujet principal : http://titanic.superforum.fr/t2790-la-cassure-une-these-prouvee clin 

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Revenir en haut Aller en bas
http://walygator-all-.wifeo.com/index.php
PhilC

avatar

Masculin
Age : 39
Messages : 1045
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Dim 17 Aoû 2014 - 0:53

Quand il est avancé qu'il s'agit d'un détail oublié, c'est aller un peu vite dans la tentative de révélation. Le fait que l'eau se soit introduite dans la chaufferie 4 par le sol et non en passant par-dessus la cloison étanche était déjà évoqué par Walter Lord dans A Night to Remember. Il semble que ce soit le soutier George Cavell qui a rapporté ce détail. Je me suis souvent demandé si l'iceberg n'avait pas endommagé le double fond, à un endroit que ne pouvait pas voir Paul Matthias lorsqu'il releva les brèches de l'iceberg en 1996. Si une septième brèche se situe sous la coque et non sur les flancs comme les six brèches, il est peu douteux que nous puissions la détecter un jour. Je me suis également demandé (en opposition à une septième brèche) si le double fond n'avait pas été envahi soit par la première brèche située tout à la proue, ou alors par l'une des trappes qui serait restée ouverte dans la chaufferie 5. Je ne sais pas si les cloisons étanches cloisonnaient également le double fond.

Autre erreur, quand il est dit que le "compartiment d'à côté n'était lui même pas encore envahie par les eaux", c'est un peu vague, mais j'ai l'impression qu'il est question de la chaufferie 5... qui était déjà inondée.

La théorie dite de l'échouage n'apporte rien de plus que la collision telle qu'elle est rapportée d'ordinaire. Le Titanic s'est "écrasé" sur l'iceberg (écrasé dans la mesure qu'il a arraché des blocs de glace). Je n'ai jamais aimé voir ces fameuses représentation de l'iceberg avec un excroissance comme montrée dans le film de Jean Negulesco ou dans la présentation 3D du film de Cameron. Peut-être cette excroissance existait, mais je n'y crois pas. D'où le fait que je dise que le Titanic s'est écrasé contre l'iceberg. De fait, il n'est pas impossible qu'une autre brèche est été percée sous la coque. Mais pour une hypothétique localisation, il faut prendre en compte la forme de la coque. De la pointe de la proue, à la chaufferie 6 - 5, la coque offrait une forme d'élargissement et c'est précisément sur cette forme d'élargissement que les brèches provoquées par l'iceberg ont été localisées. Je me suis souvent demandé si le Titanic aurait été endommagé sur une telle longueur si la forme d'élargissement s'était entendue sur quatre compartiments seulement...

Pour l'affirmation que le navire se serait brisé en raison du poids de la turbine et des machines et de la force de l'eau... c'est bien la première fois que j'en entend parler. J'ai toujours lu que l'arrière avait offert un contre-poids à la partie avant inondée.

Pour le degré d'élévation de la poupe au-dessus de l'eau, c'est ce qui semble être admis aujourd'hui. Un dizaine de degrés, 12, 15... la valeur estimé ne peut être qu'approximative. D'ailleurs, vous pourrez noter que c'est ce que montre la mini série de 2012: le Titanic n'est pas beaucoup dressé lorsqu'il se brise en deux. Il serait d'ailleurs étonnant que la coque ait résisté à une élévation de 30 à 45°. Dès l'instant que la poupe était sortie de l'eau, elle n'était plus soutenue par la mer. Donc une forte pression s'est exercée sur elle.

Enfin, je pense que le navire s'est bien scindé en deux. Je ne crois pas que la coque ait joué un rôle de charnière comme montré dans le film ou (d'une certaine manière) entrevu par cette théorie. Je crois que l'avant et l'arrière se sont séparées l'une de l'autre. La partie située entre les deux s'est totalement brisée. Les deux gros morceaux de la coque font partie des ces débris.

Enfin, pour cette avocat anonyme qui aurait exploré l'épave en 2000 et en 2005... L'argument qui permet d'ouvrir l'histoire est un peu léger du fait que le nom de cet avocat ne soit pas cité... On a l'impression que c'est lui qui dirigeait l'opération.

C'est du moins mon opinion. Mais celle-ci est malléable. Elle est toujours appelée à évoluer. Et merci pour ce partage Canard-jaune. clin
Revenir en haut Aller en bas
http://titaniccyberweb.free.fr/
PhilC

avatar

Masculin
Age : 39
Messages : 1045
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Dim 27 Déc 2015 - 14:12

Permettez-moi de reprendre le fil des théories alternatives pour poser une question. Vous noterez que je reprend certains éléments que j'avais déjà cité dans le poste précédent.

Comme nous le savons tous, la zone des dommages a eu un rôle crucial dans le naufrage du Titanic.  Recouvrant des brèches ici et là, la zone des s’étendait depuis l’extrémité de la proue, jusqu’au début de la chaufferie n° 5, ce qui recouvrait entièrement cinq compartiments et débordait quelque peu sur un sixième. On sait avec certitude, depuis vingt ans, que ce sont six brèches qui ont affecté la coque du Titanic, confirmant ainsi dans les grandes lignes le jugement qu’a tenu Edward Wilding devant l’enquête britannique dès 1912.

Ainsi, les dommages affectaient plus ou moins une zone d’élargissement qui partait de la lame de proue pour atteindre la largeur maximale de la coque.




Je me suis souvent demandé si cette zone d’élargissement avait été moins étendue (si elle n’avait recouvert que quatre compartiments, par exemple), le Titanic aurait-il coulé ?

On sait que l’iceberg s’est effrité au moment de la collision, plusieurs blocs de glace sont notamment tombés sur le pont avant. Dans les films A Night to Remember (1958) et Titanic (1997), on voit l’iceberg comme s’il explosait, déversant ainsi des blocs de glace sur le pont avant. L’effet est plus visible dans la version de 1997. Est-ce en raison d’éventuelles vibration ? J’aurai tendance à croire que non, mais que la cause des éclats de glace viendraient de la forme circulaire du bastingage du pont avant.




Dès lors, le phénomène aurait été le même au niveau de la coque. Cependant, même si l’on venait à accréditer cette thèse, certains éléments semblent d’abord contradictoires. On sait que la chaufferie n° 4 a été envahie par les eaux qui venaient depuis les plaques du sol, c’est-à-dire depuis le double fond. L’iceberg aurait-il provoqué des dommages à la chaufferie n° 4, sans que l’on ne le sache aujourd’hui encore ?

Dans son livre A Night to Remember, Walter Lord nous dit que Spencer Silverthorne, qui était en train de lire un livre dans le fumoir de première classe, était sorti sur le pont au moment de la collision, à temps pour voir l’iceberg défiler et entendre «des morceaux de glace tomber à l’eau». Ce qui implique que l’iceberg était encore en contact avec la coque au niveau du fumoir.

Ma question est donc: qu'en pensez-vous? Si la zone d'élargissement avait été moins importante, le Titanic aurait-il pu survivre à cette collision latérale?
Revenir en haut Aller en bas
http://titaniccyberweb.free.fr/
Geogeo

avatar

Masculin
Messages : 55
Inscrit le : 08/02/2015
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Lun 28 Déc 2015 - 15:12

D'après moi, si la zone d'élargissement avait été moins importante, comme tu le dit si elle s'était étendue jusqu'au 4ème compartiment, ça se serait joué à quelques centimètres.
On peut donc imaginer que les 6 failles auraient été moins importantes et qu'ils auraient gagner quelques minutes, et peut être, dans le meilleur des cas, certains compartiment n'auraient pas été inondés.

Par contre, si on s'avance sur la théorie de l'échouage, je ne pense pas que le faite de réduire la zone d'élargissement aurait réellement changé quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
PhilC

avatar

Masculin
Age : 39
Messages : 1045
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Re: Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.   Mer 13 Jan 2016 - 23:08

Peut-être n'y aurait-il pas si entaille, mais moins? Ou, peut-être, la dernière entaille (la quatrième?) aurait été plus importante qu'elle ne l'a été? Dans le cas de la théorie de l'éventuel échouage sur l'iceberg (avec l'histoire de l'invasion de la chaufferie n° 4), la question ne se poserait même pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://titaniccyberweb.free.fr/
 
Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théorie alternative : cassure, double-fond, etc.
» Double-fond
» quand on touche le fond, il y a un double fond ...
» Les tasses
» [Maquette] Salle de Bal Phantom Manor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: La tragédie................................... :: Le naufrage-
Sauter vers: