Marion Wright

Aller en bas

Marion Wright Empty Marion Wright

Message  Invité Lun 29 Avr 2013 - 15:55

Bonjour,

Marion Wright Wright_m
Marion Wright est née le 26 mai 1885, probablement à Reading, Berkshire. Elle était la fille de Thomas Wright et de Jane Taylor.
Elle a déménagé pour vivre à Yeovil, Somerset avec sa famille très jeune. Son père veuf, un agriculteur, s'est remarié à la fin des années 1880 à une demoiselle du nom de Huntley et Marion a passé ses jeunes années en tant que soignante de ses trois demi-sœurs. En 1912, elle vivait dans le parc à Yeovil.

Dans la fin de l'année 1900, elle rendit visite à son ami qui vivait à Park West à Yeovil, sa rencontre avec Arthur Woolcott qui devait plus tard devenir son mari.
Après beaucoup de correspondance entre Marion et Arthur leur engagement a été annoncé et il fut convenu que le mariage devrait avoir lieu en Amérique.

Elle embarqua à bord du Titanic au port de Southampton en tant que passagère de seconde classe.
Elle partageait une cabine à tribord avec Mme Bessie Watt et sa fille Bertha Watt d'Aberdeen.
Marion a également fait des rencontres avec Kate Buss. Et elle est venue à connaître Alfred Douleur du Canada. Il s'est avéré qu'ils avaient des amis communs dans le Somerset.

Dans la soirée du 14 Avril, Marion a chanté des solos de Lead Kindly Light et d'autres chansons !

Marion a décrit la collision comme un "énorme crash de verre", suivi par l'arrêt des moteur "L'arrêt des moteurs sur un paquebot crée un tel calme, un tel silence douloureux, qu'elle inspire les passagers que quelque chose n'est pas tout à fait normal.".

Les sources divergent sur ses prochaines actions, elle alla sur le pont soit avec Kate Buss et Douglas Norman et/ou Bessie Watt.
Elle a assuré qu'il n'y avait pas de danger, mais la grande foule des passagers mettant précipitamment leurs gilets de sauvetage a raconté une histoire différente.
Marion a dit qu'il était impossible de voir ce qui se passait à une extrémité de la plate-forme et elle a été surprise quand elle a entendu un officier crier...
Elle a réussi à monter dans un canot de sauvetage, le canot 9, et elle a estimé qu'il y avait environ 35 personnes à bord.

Marion Wright a affirmé avoir entendu l'orchestre jouer Plus près de Toi mon Dieu.
Dans le canot, tout le monde a affirmé que le paquebot aurait pu tenir 15 ans...

Aux environs de 6 heures 30, le canot arriva près du Carpathia et les occupants du canot grimpèrent à bord.
Elle a décrit la générosité de l'équipage du Carpathia et l'amusement de l'équipage de voir les survivants dans leurs «vêtements bizarres.".

Dans une lettre écrite sur le Carpathia, elle dit:

"C'était terrible et je ne pense pas que je pourrai oublier. J'ai été accueilli sur le pont par un homme à qui j'avais souvent parlé et il m'a dit un iceberg nous avait frappé, mais il n'y avait aucun danger. Le Titanic a dû avoir son fond presque emmené par l'iceberg, de la première classe à l'entrepont. Le Titanic descendit progressivement, morceau par morceau. Quand il s'est cassé en deux, ce qu'il fit quelques instants avant qu'il coule, descendant avec une énorme explosion, les cris des gens laissés à bord étaient déchirants."

Arthur Woolcott à seulement entendu parler de la catastrophe. Alors qu'il était en route pour New York pour voir Marion, il a apprit qu'elle avait survécu.
Il a demandé à certains hôpitaux locaux et a finalement été conduit à la maison de M. et Mme Henry Milne.
Il est allé à la porte pour demander de l'aide et Marion a répondu. Ainsi réunis, ils furent disposés à bientôt se marier. Mais le naufrage avait évidemment pris son péage sur Marion car elle a été décrite comme complètement épuisé. Elle est descendue du train à Cottage Grove pour commencer sa nouvelle vie en tant que Madame Marion Wright Woolcott.
Elle est restée à la maison de M. Curtis Viatch pour se reposer.

Le 25 Avril, elle écrivit à sa famille à Yeovil:

"Après tout ce que j'ai traversé, je serai très heureuse d'être dans ma nouvelle maison et je ne pense pas que je serai capable de traverser l'océan à nouveau juste encore un certain temps.
Il a été triste de perdre tout ce que j'avais, cadeaux de mariage et tout ce que j'avais mais ils ne sont rien en comparaison de toutes les vies qui ont été perdues."

Plus tard, Marion raconta son histoire à un groupe de l’Église locale et à la fin, elle a eu une bourse (argent).

En Oregon, ils ont couru avec succès avec leur ferme mais n'ont jamais soulevé assez d'argent pour retourner en Angleterre.
Sa survie a conduit à un mariage de 53 ans. Ils ont eu trois fils, John, Russ et Bob et huit petits-enfants.

Le mari de Marion, Arthur est mort en 1961 et Marion le 4 Juillet 1965 à l'âge de 80 ans.

Marion et Arthur sont enterrés dans le cimetière de Cottage Grove à Oregon.

Source: Encyclopedia Titanica

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Boudi Lun 29 Avr 2013 - 20:16

Belle biographie. Merci Emeline.

Je dois dire que Marion et moi, en plus du même son final commun à nos deux prénoms, sommes nées toutes les deux un 26 mai. Oui, ça n'a rien à voir avec le Titanic. fhjm

Elle avait un très beau sourire, ceci dit. sourire
Boudi
Boudi


Féminin
Age : 24
Messages : 1139
Inscrit le : 06/01/2013
Localisation : Dans le quartier des officiers

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Invité Lun 29 Avr 2013 - 20:20

Merci beaucoup Manon ! :)
Je t'en prie également !

Vous avez plusieurs choses en commun, tu dois être ravie ! pou

Je plussoie, son sourire était somptueux !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Boudi Lun 29 Avr 2013 - 20:46

Vous avez plusieurs choses en commun, tu dois être ravie !

Assez, oui. content
Boudi
Boudi


Féminin
Age : 24
Messages : 1139
Inscrit le : 06/01/2013
Localisation : Dans le quartier des officiers

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Sha're Lun 29 Avr 2013 - 21:20

Je croyais qu'elle était chanteuse. éclat Malgré cette catastrophe, heureusement elle a eu une belle vie par la suite au côté de son mari et de ses enfants. Par contre c'est triste qu'elle n'ait pas eu les moyens de retourner dans son pays natal.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Sha're
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 39
Messages : 16236
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Invité Lun 29 Avr 2013 - 21:23

Sha're a écrit:Je croyais qu'elle était chanteuse. éclat Malgré cette catastrophe, heureusement elle a eu une belle vie par la suite au côté de son mari et de ses enfants. Par contre c'est triste qu'elle n'ait pas eu les moyens de retourner dans son pays natal.

Bonsoir,

Oui, il me le semblait aussi...
Mais oui, heureusement qu'elle a su se "réparer" de cette tragédie !
Oui, c'est dommage, je suis sûre qu'elle aurait été comblée de joie.

Bonne soirée !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Sonia Mar 30 Avr 2013 - 12:47

Merci pour cette biographie Emeline. Ce qui me gêne un peu c'est cette phrase que Marion a écrite :
et l'amusement de l'équipage de voir les survivants dans leurs «vêtements bizarres.".
. Je trouve ça très moyen de la part de l'équipage du Carpathia de rire, même gentimment, des gilets des survivants qui ont vécu un traumatisme... ghjurf
Sonia
Sonia


Féminin
Age : 33
Messages : 3639
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Pyrénées Atlantiques

http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Antoine Mar 30 Avr 2013 - 13:04

Bah tu sais, Sonia, face à ce genre de choc, tout le monde a des réactions différentes. Certains préfèrent l'isolement total, ne veulent plus entendre personne. D'autres cherchent à se lamenter... Et certains font appel à tout l'humour qu'ils ont pour essayer de dédramatiser la situation à la fois pour les autres et pour eux-mêmes. Ce n'est pas pour rien que, sur le bord de l'autoroute après un accident de voiture (heureusement plus de peur que de mal), je faisais des blagues sur le sujet : c'est un moyen d'exorciser. Du coup, ça ne me choque pas. L'humour n'est, selon moi, jamais indécent, car il est souvent libérateur. Il suffit de voir comment Bride et Phillips continuaient à plaisanter malgré l'urgence de la situation ; ou comment Murdoch s'est marré en voyant un passager se vautrer dans un canot ; alors qu'il savait qu'il ne survivrait peut-être pas à la nuit. Et que dire de l'assistant médecin Simpson qui, dans les dernières minutes, demande à Lightoller s'il n'a "pas un peu de fièvre ?"

Si eux ont ri de leur mort imminente... Tout le monde le peut. clin
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 31
Messages : 6590
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Sonia Mar 30 Avr 2013 - 17:56

LittleTony87 a écrit:L'humour n'est, selon moi, jamais indécent, car il est souvent libérateur.

Je suis tout à fait d'accord Antoine, j'ai moi-même fait de petites blagues quand la maison de mes parents à pris feu il y a quelques années et c'est vrai que ça dédramatise beaucoup, mais sur le naufrage du Titanic, je rigole pas rire . Non mais sérieusement, j'imagine en fait les survivants frigorifiés et terrifiés qui montent sur le Carpathia et l'équipage qui se marre parce que leurs gilets sont bizarres. Je trouve ça très maladroit, voire impoli. Mais après, c'est peut-être nerveux ce que je peux aussi comprendre aussi
Sonia
Sonia


Féminin
Age : 33
Messages : 3639
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Pyrénées Atlantiques

http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Marion Wright Empty Re: Marion Wright

Message  Joris Mar 6 Avr 2021 - 13:24

La lettre écrite par Marion Wright à bord du Carpathia devrait être vendue pour environ 5 000 à 6 000 livres, selon le site de vente aux enchères, Henry Aldridge & Son. D’autres objets du Titanic seront proposés lors de cette même vente.

Marion Wright Les-hurlements-de-la-foule-La-lettre-poignante-d-une-survivante-du-Titanic

« Chère papa et ceux que j’aime… »
Elle se souvient de cette journée qui avait parfaitement commencé, « un dimanche heureux, ensoleillé et chaud » au cours duquel elle a échangé avec plusieurs passagers, au point de ne retourner dans sa couchette qu’après 23 heures. « Je n’étais au lit que depuis dix minutes lorsque j’ai entendu un son horrible qui a fait trembler tout le navire et a fait s’arrêter net les moteurs ».

Marion raconte avoir mis sa robe de chambre et un manteau épais pour aller sur le pont. « Là, j’ai rencontré un gentleman que je croisais souvent qui m’a dit que nous avions percuté un iceberg mais qu’il n’y avait pas de danger, il faisait tellement froid, je gelais », se souvient-elle. Après avoir échangé avec d’autres passagers qui lui ont dit qu’il n’était pas rare de croiser des icebergs dans la région, Marion est retournée dans sa cabine pour mettre d’autres vêtements chauds, « parce que je ne me sentais pas capable d’aller me coucher ».

La jeune Anglaise explique avoir reçu l’ordre d’un steward de mettre un gilet de sauvetage : « je l’ai glissé sous le jupon de ma robe, enfilé mon long manteau de laine, et mon chapeau ».

A minuit et 15 minutes, « nous étions dans un bateau avec d’autres personnes à qui j’avais parlé, dont une femme écossaise et une petite fille qui se rendaient à Portland et qui ont été tellement gentilles avec moi ».

Dans sa lettre, Marion Wright dit avoir été aidée par un jeune médecin de 24 ans, Alfred Paine, qui venait, comme elle, de Yeovil.
« J’essaie de vous trouver depuis un certain temps », lui a-t-il dit. « Il m’a mise dans un canot de sauvetage, il a été un homme tellement gentil », dit-elle. « Vous feriez mieux de courir », lui a-t-il dit à ce moment-là, racontera-t-elle plus tard. Elle ne le reverra jamais.
« Il a abandonné sa propre vie. Beaucoup d’hommes ont embrassé leurs femmes et fait un pas en arrière, en attendant calmement la fin. »  dira-t-elle également dans un entretien des années plus tard.

« L’orchestre a continué à jouer jusqu’au bout. Je me souviens avoir entendu le magnifique morceau, Autumn, en quittant le Titanic ».

« Je me souviens qu’il n’était qu’à moitié plein », a dit Wright à propos de l’embarcation de sauvetage dans laquelle elle était entrée. « Deux jeunes hommes sont montés, mais les membres de l’équipage les ont forcés à partir. L’un d’eux s’est faufilé et s’est caché alors que le bateau était descendu à l’eau. ».

Dans sa lettre, elle poursuit : « Je ne pense pas que nous savions vraiment ce qui allait ensuite se passer, lorsque nous sommes restés sur le canot de minuit à 6 heures 30, cela n’a pas semblé long, en réalité ». De ses souvenirs de cette nuit d’horreur, Marion Wright écrit à quel point il a été « terrible de voir le Titanic se couper à l’arrière et couler peu à peu ». « Nous avons vu la foule de gens, lorsque le bateau s’est brisé quelques minutes avant de sombrer sous le son d’un énorme explosion et des gens encore à bord qui hurlaient ». « C'était déchirant, je ne savais pas à quelle distance nous étions du Titanic, mais nous avons continué à demander aux hommes de ramer plus loin et ils l’ont fait, quand le paquebot a sombré, ils l’ont fait encore plus fort jusqu’à apercevoir des bateaux autour, là, nous avons dérivés et nous sommes reposés, les étoiles étaient si glorieuses ». « Il faisait tellement froid et il y avait des icebergs partout », écrit la survivante. « Nous sommes le 18 avril maintenant, et je crois que cette lettre est très sale, mais vous me pardonnerez parce que je dois tout mettre dans les poches du long manteau qu’un gentleman m’a donné », poursuit-elle.

Marion Wright L4SUYMD475ADROMEGNGXHSLWWA
Marion Wright Woolcott et son mari Arthur Woolcott.

Cinq jours après son sauvetage, la nouvelle du calvaire de Marion est parue dans The Oregonian sous le titre « Lost Sweetheart Found ».

L’article expliquait comment, avec des informations contradictoires, Wright et son fiancé ont mis du temps à se retrouver. Woolcott a passé une journée à se déplacer d’hôpital en hôpital à New York, frustré et effrayé, pour la retrouver. Il s’est ensuite dirigé vers la maison d’un ami de la famille. « Il a été alors accueilli à la porte par sa bien-aimée de la cour d'école en Angleterre, qu’il n’avait pas vu depuis de nombreuses années », a écrit The Oregonian. Ils avaient continué à être en contact à travers de longues lettres envoyées de l’autre côté de l’Atlantique. Woolcott avait immigré en Amérique et acheté une ferme fruitée de 80 acres près de Cottage Grove dans l’État reculé de l’Oregon.

Marion Wright fait aussi l’objet d’une exposition au Cottage Grove Museum, un petit musée de l’Oregon, « De Yeovil, Angleterre, à Gottage Grove, Oregon : Elle a survécu au Titanic ». On peut notamment y voir le manteau qu'elle portait cette nuit-là, qui a été réexposé en 2019 après deux ans de prêt.

Sources : Paris Match et Oregonlive.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent neuf ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Marion Wright Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 29
Messages : 14942
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum