Sa biographie

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sa biographie

Message  Sha're le Dim 14 Jan 2007 - 13:39




Moody est né le 21 aout 1887 à Scarborough en Angleterre puis a vécu à Grimsby jusqu' au moment du désastre. Sa mère meurt en 1898.





Moody est allé à King Edward VII Nautical School à Londres et a passé ses examens en avril 1911. Il avait 24 ans quand il a été transféré de l' Océanic au Titanic.

James Moody était le 6ème officier du Titanic, il gagnait 37 dollars par mois et travaillait de 8h à 12h et de 20h à minuit. Moody était sur le pont quand le Titanic heurta l' iceberg, il a répondu à Fleet, le veilleur du nid-de-pie qui lui dira "iceberg droit devant".




Durant l' évacuation, il aida au chargement des canots 12, 14 et 16. Il aurait du se trouver à bord de l' un des canots mais les marins n' étant pas assez nombreux, il a du rester sur le navire jusqu' à la fin. Le second officier Charles Lightoller l' a vu pour la dernière fois à 2h18 essayant de lancer un radeau pliable. Il est mort à l' âge de 24 ans.


Dernière édition par Sha're le Dim 21 Fév 2010 - 18:24, édité 3 fois

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12685
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Damien le Dim 14 Jan 2007 - 13:58

Encore un membre de l'équipage qui a eu un geste héroïque dans ce moment au combien dramatique. dghte
avatar
Damien


Messages : 781
Inscrit le : 13/11/2006
Localisation : Figure de proue lol

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  solune le Dim 14 Jan 2007 - 20:26

Damien a écrit:Encore un membre de l'équipage qui a eu un geste héroïque dans ce moment au combien dramatique. dghte

Tout a fait; Je trouve ca incroyable le nombre de personnes qui se sont sacrifiés ou qui ont travaillé jusqu'au bout pour en sauver d'autres. Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant.
avatar
solune


Féminin
Messages : 611
Inscrit le : 20/11/2006
Localisation : var

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Historiapassionata le Lun 15 Jan 2007 - 16:58

je savais pas qu'il etait mort, le pauvre gars , encore un anglais mort dans ses fonctions Smile

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
avatar
Historiapassionata


Féminin
Age : 25
Messages : 5070
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

http://lsvmonarchie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Ailmour le Dim 18 Mar 2007 - 20:35

miffy18 a écrit:je savais pas qu'il etait mort, le pauvre gars , encore un anglais mort dans ses fonctions Smile

Oui c'est triste Smile En plus 24 ans c'est encore jeune
avatar
Ailmour


Féminin
Messages : 718
Inscrit le : 09/01/2007
Localisation : Sur le pont à babord

http://audrey535.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Anne-Aymone57 le Mar 20 Mar 2007 - 11:13

C'est vrai qu'à l'époque ils commençaient à travailler très très jeunes... 24 ans pour mourir c'est trop jeune Smile
avatar
Anne-Aymone57


Féminin
Age : 32
Messages : 4348
Inscrit le : 29/12/2006
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Historiapassionata le Jeu 10 Mai 2007 - 21:38

le pauvre .....

c'est trop triste la mort n'arrete pas de nous entourer!
partout , ou que nous soyons xdszdc sfcsz

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
avatar
Historiapassionata


Féminin
Age : 25
Messages : 5070
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

http://lsvmonarchie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Wilde le Dim 3 Juin 2007 - 0:37

J'ai lu, je ne sais plus où, que lors de la mise à l'eau du canot N°14 Lowe a demandé à Moody s'il voulait embarquer. Moody a refusé et a dit qu'il partirait à bord d'un autre canot du coté tribord, il a donc laissé sa place à Lowe...
Normalement, Lowe étant son supérieur, n'aurait pas du lui demander s'il voulait embarquer ou non. le 5eme officier aurait donc du "obliger" le 6eme officier à embarquer à bord du canot N°14.
avatar
Wilde


Masculin
Messages : 28
Inscrit le : 02/06/2007
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Sha're le Dim 3 Juin 2007 - 8:38

Je ne souhaitais pas que Lowe meurt bien sur mais j' aurai tant voulu que Moody aille dans ce canot. C' était un ami de Phillips, ils étaient nés la même année.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12685
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Sir Cosmo le Mer 24 Sep 2008 - 22:32

c'est vraiment triste qu'il n'ait pas pus trouver un cannot ... Smile dghte
avatar
Sir Cosmo


Masculin
Age : 24
Messages : 3437
Inscrit le : 17/08/2008
Localisation : Au pied du grand escalier ...

http://www.SirCosmo.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  edwardiantime le Ven 26 Sep 2008 - 9:06

Rectification: il n'a pas DU resté mais est resté de son plein gré pour effectivement aider à continuer à évacuer le navire.
Mourir à 24 ans.... Il avait toute la vie devant lui mais bon qu'est-ce qu'il peut avoir de plus beau pour un marin de mourir en mer mais c'est triste quand même.
Puis l'expression va être vulgaire je m'en excuse: mais il fallait avoir une sacré pair de c.... (j'ai prévenu) pour rester alors qu'il se savait condamné s'il restait... Moi je dis bravo
avatar
edwardiantime


Féminin
Messages : 83
Inscrit le : 29/02/2008
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Sir Cosmo le Ven 26 Sep 2008 - 20:44

oui tu as raison ... je crois qu'il devais partir dans le cannot a la place de lowe mais il lui a laissé sa place ... il etait si jeune ... Smile
avatar
Sir Cosmo


Masculin
Age : 24
Messages : 3437
Inscrit le : 17/08/2008
Localisation : Au pied du grand escalier ...

http://www.SirCosmo.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Sha're le Ven 26 Déc 2008 - 14:40

J'ai retrouvé sa bio, le précédent site avait fermé mais les auteurs en ont créé un autre.
Il y a bon nombre de fautes de traduction, je m'en excuse.
C'est long donc ne le lisez que lorsque vous aurez du temps devant vous. C'est vraiment passionnant mais malheureusement il n'y a pas grand chose sur sa vie avant le Titanic.
Source : http://www.geocities.com/Athens/Delphi/2622/Moody.html


Partie I



James Paul Moody, 4ème enfant de John Henry et Evelyn Louise Moody est né dans une maison d'une banlieue de la classe moyenne le 21 aout 1887. Rien ne le pressentait à une carrière en mer. Sa famille venait d'un milieu professionnel où l'on pratique essentiellement le droit et la mèdecine. Le droit en particulier était le domaine des Moody, John Henry était notaire.

Les Moody étaient originaires de Grimsby au sud du Lincolnshire. Le grand-père de James s'était établi à Scarborough et était devenu employer de bureau, son fils John Henry fut même conseillé municipal. Scarborough était un endroit qui pouvait intéresser un garçon brillant et intelligent tel que James. Les ruines d'un château du XIIème siècle a sans doute du retenir son intérêt et son imagination. Il y avait également la mer qui avait dominé l'industrie locale et qui fournissait toujours aujourd'hui des moyens d'existence à bon nombre de citadins, sans parler des loisirs pour les vacanciers venus de toute l'Angleterre.

A 14 ans, James est parti de chez lui pour devenir officier. Après un apprentissage théorique et la pratique de la navigation, il débuta sur un bateau ( on a full-rigged ) de Liverpool. Une carrière dans la marine, l'armée ou la marine marchande était traditionnellement la voie à suivre pour le 2ème ou 3ème garçon d'une famille anglaise aristocratique ou exerçant une profession libérale. Dans le cas de James Moody, rien ne laisse à penser qu'il ait pu rechigner à aller vers cette carrière. Ce que l'on sait, c'est qu'il était enthousiaste, consciencieux et doué dans son métier d'officier. La vie d'un apprenti n'était pas facile, ce n'est qu'en 1906 qu'une loi ordonna des amendements sur l'approvisionnement, la santé et le logement de l'équipage mais ils n'ont tout de même pas été appliqué après la fin de son apprentissage. Au contraire, la qualité des aliments s'est dégradée et le logement était des plus sommaires.



La famille de Moody a du payer une "obligation" à ses employeurs et James a servi plusieurs années sur des navires basés à Liverpool. Lorsqu'il était à terre, il recevait une petite rente en attendant de reprendre la mer. James continuait son apprentissage sur les meilleurs navires de Liverpool, les traversées étaient longues et difficiles, à chaque fois il était absent pendant de longs mois. Mais c'est un métier passionnant qui le faisait voyager à travers le monde. Après avoir réussi son examen et servu une fois encore sur un bateau à voile, James s'est tourné vers les bateaux à vapeur.

Avril 1911 - un an avant le naufrage du Titanic, Moody s'est établi brièvement à Londres pour étudier à l'école Edward VII Nautical. Des épreuves épuisantes et à l'âge de 23 ans il obtient son deuxième diplôme. James a rejoint la White Star Line et a servi sur le prestigieux RMS Océanic. Des perspectives d'avenir pour le brillant et ambitieux officier. Le jeune Yorkshireman était un employé idéal pour la compagnie. Très grand et élégant. Des photos confirment une apparence soignée et élégante mais donne aussi une impression sérieuse qui ne reflète pas son caractère espiègle comme on peut le voir dans ses écrits privés.

En dépit des longues absences en mer depuis qu'il a commencé sa carrière, il est resté proche de sa famille, leur rendant visite le plus souvent possible. Il utilisait deux adresses, l'une de son frère et l'autre la maison St. James, une impressionnante demeure au centre ville appartenant à son oncle Charles Bartholomew Mood. Il y a vécu avec son oncle et sa tante, associés dans un cabinet de notaire qui existe toujours aujourd'hui.



La période où Moody était sur l'Océanic fut la plus heureuse. C'était l'une des fiertés de la White Star Line et la meilleure collaboration avec les chantiers navals Harland and Wolff. David Blair, l'un de ses supérieurs, est devenu un ami et un mentor pour le jeune homme. Moody reçut ensuite une affectation sur le Titanic. En tant que 6ème officier, il ne reçut pas d'augmentation £8.10 par mois mais être à bord du plus luxueux paquebot avait des avantages. Il reçut un télégramme lui ordonnant de se rendre au bureau de la White Star Line le 26 mars 1912 à 9h précise pour y récupérer son ticket d'embarquement à Belfast lors des essais en mer.
Le 3ème officier Herbert John Pitman, le 4ème officier Joseph Groves Boxhall et le 5ème officier Harold Godfrey Lowe partis de Belfast sont arrivés à Liverpool dans la nuit.



Partie II

Une carte postale envoyé à sa famille et amis


A Belfast, Moody écrivit à sa soeur Margaret et sa lettre montre un grand sens de l'humour. La grandeur du bateau le décourageait "On est ici depuis une semaine et occupé à retrouver notre chemin". De son nouveau capitaine Edward Smith il dira "Bien que je crois que ce soit un homme d'une discipline intransigente, il est populaire parmis tout le monde". Il y rapporte aussi quelques potins comme la déception du capitaine Haddock à laisser sa place à Smith. "Daddy Haddock va sur l'Olympic jusqu'à ce que le vieux Smith se retire de par son grand âge."

Le Titanic a fait venir une partie de l'équipage de l'Olympic et de l'Océanic. Parmis eux se trouvaient les collègues de Moody de l'Océanic Charles Lightoller, Herbert Pitman et John George Phillips ainsi que son ami David Blair. Son humeur était au beau fixe puisqu'il avait maintenant sa propre cabine bien qu'elle soit approximativement de la grandeur d'un placard.
Les essais commencèrent le 2 avril, un jour de retard pour cause de mauvais temps. Moody et Murdoch jouèrent un rôle essentiel dans "le test d'arrêt" accompli après le déjeuner. Après les essais, le Titanic rejoint le port de Southampton vers minuit. Il y resta une semaine le temps de se préparer pour le voyage inaugural aux côtés des artisans et décorateurs.

Avant le départ une réorganisation complète s'est produite dans la hiérarchie des officiers. Pour des raisons qui ne sont pas entièrement claires, Wilde fut nommé commandant en second, Murdoch et Lightoller furent rétrogradés. Le second officier David Blair du quitter le bateau "c'est un merveilleux bateau et je suis très déçu de ne pas faire ce premier voyage". Durant l'évacuation on peut se demander si Blair n'aurait pas ordonné à son collègue et ami Moody d'être le responsable d'un canot. Tout l'équipage était à bord du Titanic dans la nuit du 9 au 10 avril à minuit. Le lendemain, Lowe et Moody avec l'aide de sept marins ont fait baisser les canots n°11 et 15 puis ils ont été hissé et réinstallé sur leur bossoir.



Moody était posté à l'arrière lors du départ du Titanic. Un groupe de retardataires qui était resté trop longtemps dans un pub est arrivé. Ils se sont disputés avec un officier et Moody ne les a pas laissé passer. 6 autres hommes les ont remplacé. Moody avait une dernière chance de revoir son vieux navire l'Océanic. Le Titanic a été retardé une heure à cause de l'incident avec le New-York. Le New-York était amarré au côté de l'Océanic.

Les marins et les officiers se sont peu à peu habitués à travailler ensemble. Les quatre heures de travail des officiers étaient épuisantes.
Moody travaillait souvent avec Boxhall. Ils se sont liés d'amitié, Boxhall était allé à Hull non loin de Grimsby où il avait de la famille.
James aidait généralement ses officiers supérieurs, calculs de navigation, travaillant sur "the slip table", prenait la température de l'air et de l'eau, les rapports the engine revolution de la salle des machines.



Le soir du 14 avril James releva Lowe à 20h, Boxhall fit de même avec Lightoller. Le quartier-maître Oliver était soulagé par Hichens.
La connaissance des télégrammes qu'ils avaient reçus indiquaient qu'ils s'approchaient d'une zone de glace. Lightoller demanda à Moody "Faîtes moi savoir à quelle heure nous atteindrons cette zone." Moody a fait quelques calculs et a indiqué que ce serait vers 23h. Plus tard Lightoller dira qu'il s'agirait plutôt de 21h30 et qu'au lieu de dire que Moody avait fait une erreur, il avait probablement fait ses calculs différemment. "Je suis arrivé à la conclusion que Mr Moody ne s'est pas servi du même Marconigramme que le capitaine Smith m'avait montré sur le pont". Il ne l'a pas prévenu à ce sujet car James était occupé dans d'autres calculs et ne voulait pas le déranger.

Vers 21h30, Hichens entend le 2nd officier répéter à Moody de prévenir les hommes du nid-de-pie de garder un oeil pointu sur la petite glace jusqu'à l'aube et de faire passer le mot aux autres.
Lightoller a fini son service à 22h et le 1er officier William Murdoch le releva.
A 23h40, Moody attendait probablement de retourner dans sa petite cabine bien au chaud. Pour le moment il était debout dans le wheelhouse. Boxhall avait quitté le pont et Murdoch s'était posté dehors dans le froid glacial. Trois coups de cloches retentirent indiquant qu'un obstacle se tenait droit devant. James répondit tout de suite au nid-de-pie. Fleet a demandé "Etes-vous ici ?" "Oui" répondit Moody "Qu'avez-vous vu ?"

ICEBERG DROIT DEVANT


Dernière édition par Sha're le Ven 26 Déc 2008 - 16:03, édité 2 fois

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12685
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Sha're le Ven 26 Déc 2008 - 14:41

Partie III




Le calme et le professionalisme de Moody ne l'a pas abandonné. Il a répondu poliment, probablement automatiquement "Merci" et a crié à Murdoch "Icerbeg droit devant". Moody a répété et confirmé les ordres de Murdoch. Il n'a pas vu l'iceberg et on ne sait pas s'il était conscient de la gravité de la situation mais comme il était sur le pont, il devait faire parti de cette poignée de personnes au courant dès le début que le navire allait couler.

A 00:05, Smith commença à donner des ordres, Moody était chargé de sortir la liste d'attribution des canots. Tout ne s'est pas déroulé comme la liste le prévoyait, il n'y avait pas une entente parfaite entre les officiers et le reste de l'équipage. Beaucoup d'entre eux ne sont pas venus et on a du faire appel à des chauffeurs, du personnel d'avitaillement et même des passagers. Lowe, Boxhall et Pitman ont vu brièvement Moody pendant l'évacuation. Lightoller déclara plus tard qu'il ne l'a pas vu du tout. Murdoch aurait pu apporter son témoignage sur les faits et gestes de Moody mais il n'a pas survécu. Dans notre rapport, Moody a été affecté aux canots où "on pouvait lui faire confiance" bien que ses actions ne furent certainement pas limitées à ces canots.

Pitman a vu James préparer les canots, il lui a demandé s'il avait vu l'iceberg. Il répondit non : "Mais il y a un peu de glace sur l'avant du pont". Pendant que Pitman inspecta la glace, Moody continua à travailler sur les canots 2, 4, 6 et 8.

Gracie : Ensuite un jeune officier anglais, un grand type mince, dont le nom était Murphy, je crois que c'était l'officier Murphy..."
Senator Fletcher : Murdoch ?
Gracie : Non, pas Murdoch. Murphy, je pense que c'était ça. C'était le 6ème officier ou quelque chose comme ça.
Senator Fletcher : Moody, n'est ce pas ?
Gracie : Moody était son nom. Il a dit "Pas d'homme au delà de cette ligne". Alors les femmes ont franchi cette ligne.



Il est possible que Moody prenait ces ordres de Lightoller quand il a bloqué l'accès d'un canot à Gracie, comme Lightoller était inflexible sur l'interprétation "des femmes et des enfants d'abord". Plus tard en travaillant sur le côté tribord avec Murdoch, il autorisa des hommes à monter dans les canots.
A 1h15, Lowe croise Moody et lui demande ce qu'il fait. Il a dit qu'il s'occupait des canots 12, 14 et 16. "J'ai dit à Mr Moody que j'avais vu cinq bateaux partir, un officier devait prendre en charge un autre canot, que ce serait lui ou moi. Il a répondu "allez y, je prendrai un autre canot".
A. B. Joseph Scarrott était présent et confirme que Moody a laissé sa place à Lowe.
Violet Jessop se souvient de la difficulté qu'avait rencontré Moody de faire embarquer des passagers dans les canots, il tentait de convaincre des émigrants d'y monter. Il demandait à l'équipage féminin de donner le bon exemple et d'embarquer. Elle a gardé une bonne impression du jeune officier.
Son visage était las et fatigué mais il a souri quand leur canot commençait à partir, il leur souhaita "Bonne chance !"
A 1h30, il mit à l'eau le canot n°9 avec Murdoch, 10 min plus tard le 13.



Partie IV




Ruth Baker, 12 ans, a vu Moody, elle lui a demandé si elle pouvait monter dans le canot "bien sur" et il l'a installé rapidement dedans.
On ne sait pas ce qu'il a fait entre le départ du dernier canot et le naufrage. Il est peut-être allé aider à mettre à l'eau le radeau A
Samuel Hemming fut le dernier à avoir vu Moody à 2h10 sur le toit du quartier des officiers.

La raison pour laquelle Moody refusa d'embarquer dans un canot devait être une question de conjecture. Il y avait encore des canots de sauvetage et il devait penser réellement pouvoir partir sur un autre canot. D'autres facteurs ont dü être pris en compte, Wilde ou Murdoch ont pu l'envoyer travailler du côté tribord. Il a peut-être voulu aussi prouver à ses supérieurs, sa famille ou lui même de quoi il était capable. Plus probablement le sens du devoir qu'on lui a inculqué. Simplement il a pu estimer que rester sur le navire était la chose juste à faire, un devoir envers l'équipage et les passagers.

Il y eut une grande confusion et le 19 avril, on publia une photo de Moody avec comme sous-titre "le survivant". En fait il fut confondu avec James Pelloody. Et parfois, on peut lire le nom "James Pell Moody" pour désigner le 6ème officier.




L'opinion publique se souvient du capitaine Smith, Murdoch, Lightoller, Thomas Andrews, Astor... mais le nom de Moody est passé innaperçu. Il est devenu seulement l'homme qui a répondu au nid-de-pie et a reçu l'avertissement de l'iceberg. Les journaux tel que le Daily Mirror de Londres présenta un visage élégant, serein, l'image de l'officier idéal. La photographie de Moody avait comme sous-titre "Mr. J. P. Moody, un des officiers élégants du Titanic qui a sombré avec le navire".
Un de ses anciens professeurs déclara que "jusqu'au moment où on lui dit "Every man for himself, and God for us all!", il se devait de soutenir le capitaine, transmettre les ordres et être dévoué jusqu'à la mort. Ce que Moody a fait."
L'histoire complète de James cette nuit là, son sacrifice et son héroïsme ne sera jamais connu. On ne se rappelle de lui que de l'homme qui était chargé des canots. Mais sa mort l'a élevé au rang de héros.

Moody reste une figure pas très bien connue de ce drame, cité parfois dans des livres et articles. L'un des plus beaux hommages viendrait de l'écrivain Geoffrey Marcus qui avait contacté la soeur de James, Margaret pour la préparation de son livre "The Maiden Voyage" dans les années 60.
"Les efforts de Wilde d'éviter la panique, maintenir l'ordre et la discipline l'ont été grâce au plus jeune officier James Moody. Avant ça, il devait prendre place dans un canot mais les marins étant trop peu nombreux, il est resté sur le navire jusqu'à la fin, grâce à lui de nombreuses vies ont été sauvées."

La famille de Moody a voulu lui rendre hommage de plusieurs façons. Un ensemble de bougies et une croix à l'église de Grimsby, une simple plaque à Scarborough sur le mur de l'Eglise St Martin.
On ne saura jamais les causes de sa mort, noyade, hypothermie ou blessures dues aux débris. Son corps ne fut jamais retrouvé.


_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12685
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sa biographie

Message  Mody le Sam 15 Aoû 2009 - 19:30

Surement un grand homme avec le sens du sacrifice dommage qu'on n'en sai pa plus sur lui
avatar
Mody


Masculin
Messages : 16
Inscrit le : 15/08/2009
Localisation : Dans la cabine de james paul Mody

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum