Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sonia

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3168
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Dansant en 3ème classe avec les girls du forum ^^

MessageSujet: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 17:21




Une victime du naufrage du Titanic, Jean Baptiste Pachera, est originaire de la ville voisine à la mienne. J'espère réussir à contacter sa famille pour en savoir un peu plus, même si un livre est sorti pour le centenaire du naufrage.

Selon le petit article d' Encyclopedia Titanica, Jean Baptiste Pachera est né en France le 7 mai 1882, quand il fut enregistré sur le titanic, le 6 avril 1912,son adresse était le 3 Orchard Place, Southampton. Le Titanic fut le premier navire sur lequel il embarqua. Il était employé et payé par Luigi Gatti. Si son corps a été retrouvé, il n'a en tout cas jamais été identifié.

Il avait vécu à Londres d'après les documents conservées dans sa famille. Il a aussi travaillé à l'hôtel de France, à Pau.

Voici l'article consacré à cet homme sur le site d'un journal local


Compatriote bas-Pyrénéen…

C'est l'objet du premier chapitre de l'ouvrage que Jean-Paul Duchon a présenté hier à l'hôtel de ville de Morlaàs. En présence du neveu de Jean-Baptiste Pachera, André Pachera, 80 ans, son plus proche parent vivant, qui habite la maison natale de son oncle, au Bourg-Mayou, et du maire de la localité, Dino Forte.

Le lendemain du naufrage, soit le 16 avril 1912, « Le Mémorial », « Le Républicain » et « L'Indépendant » ne prennent pas la mesure de la catastrophe. Ils publient même des nouvelles rassurantes, « L'Indépendant » rapportant que « les femmes [avaient] pu être sauvées par les canots de sauvetage ».

Tout change le lendemain. « Le Patriote » titre à la une sur « Le naufrage du Titanic ». Cependant il reste prudent, précisant à ses lecteurs que les dépêches publiées par ses soins dans leur ordre d'arrivée peuvent être contradictoires.

Les quotidiens palois parlent peu des Français, passagers (environ 200) ou membres d'équipage (49) qui étaient à bord. Ce n'est que le 19 avril que « Le Patriote » révèle la présence sur le « Titanic » de deux « compatriotes bas-Pyrénéens », dont « P. Pacheraa de Morlaàs ». Son nom est déformé et le journal ignore s'il est encore en vie ou non.

Jean-Paul Duchon constate que peu de quotidiens régionaux exploitèrent la loi journalistique dite de proximité, comme ils le feraient assurément aujourd'hui avec force titres et photos. Plus étonnant : le drame du « Titanic » disparut rapidement des unes, où il avait du reste rarement occupé la première place, supplanté par un discours de président Poincarré ou les événements du Maroc.

Si le sort de Jean-Baptiste Pachera n'émut guère la presse paloise, celle-ci, dans des éditions des 21, 22 et 23 avril, ne se fit pas faute de déplorer « la mort d'une de nos fidèles hivernantes Miss Evans », nièce d'un certain Docteur Brown, qui avait quitté Pau dix jours auparavant…

C'était un temps où le petit personnel était laissé à sa place… D'ailleurs l'aide-cellier Jean-Baptiste, comme ses pareils du restaurant à la carte du « Titanic », fut empêché par les stewards d'embarquer dans les canots de sauvetage, en nombre insuffisant


Le livre qui lui est consacré ( Le béarnais du Titanic) explique surtout la manière dont les journaux locaux de l'époque mirent en avant le naufrage.
Revenir en haut Aller en bas
http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com
Sha're
Admin
Admin
avatar

Féminin
Age : 36
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: Re: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 18:30

C'est très intéressant l'histoire de cet homme très vite oublié malheureusement. Je te souhaite de pouvoir contacter sa famille et avoir plus de renseignements à son sujet.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Guillaume70

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 862
Inscrit le : 14/04/2008
Localisation : Tours, France

MessageSujet: Re: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 19:52

Sonia a écrit:
Les quotidiens palois parlent peu des Français, passagers (environ 200) ou membres d'équipage (49) qui étaient à bord.

Je crois qu'ils étaient beaucoup moins nombreux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Guillaume70
Marielle

avatar

Féminin
Messages : 372
Inscrit le : 16/01/2013
Localisation : With James Paul ; have funny time

MessageSujet: Re: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 20:22

Sonia a écrit:



Une victime du naufrage du Titanic, Jean Baptiste Pachera, est originaire de la ville voisine à la mienne. J'espère réussir à contacter sa famille pour en savoir un peu plus, même si un livre est sorti pour le centenaire du naufrage.

Selon le petit article d' Encyclopedia Titanica, Jean Baptiste Pachera est né en France le 7 mai 1882, quand il fut enregistré sur le titanic, le 6 avril 1912,son adresse était le 3 Orchard Place, Southampton. Le Titanic fut le premier navire sur lequel il embarqua. Il était employé et payé par Luigi Gatti. Si son corps a été retrouvé, il n'a en tout cas jamais été identifié.

Il avait vécu à Londres d'après les documents conservées dans sa famille. Il a aussi travaillé à l'hôtel de France, à Pau.

Voici l'article consacré à cet homme sur le site d'un journal local


Compatriote bas-Pyrénéen…

C'est l'objet du premier chapitre de l'ouvrage que Jean-Paul Duchon a présenté hier à l'hôtel de ville de Morlaàs. En présence du neveu de Jean-Baptiste Pachera, André Pachera, 80 ans, son plus proche parent vivant, qui habite la maison natale de son oncle, au Bourg-Mayou, et du maire de la localité, Dino Forte.

Le lendemain du naufrage, soit le 16 avril 1912, « Le Mémorial », « Le Républicain » et « L'Indépendant » ne prennent pas la mesure de la catastrophe. Ils publient même des nouvelles rassurantes, « L'Indépendant » rapportant que « les femmes [avaient] pu être sauvées par les canots de sauvetage ».

Tout change le lendemain. « Le Patriote » titre à la une sur « Le naufrage du Titanic ». Cependant il reste prudent, précisant à ses lecteurs que les dépêches publiées par ses soins dans leur ordre d'arrivée peuvent être contradictoires.

Les quotidiens palois parlent peu des Français, passagers (environ 200) ou membres d'équipage (49) qui étaient à bord. Ce n'est que le 19 avril que « Le Patriote » révèle la présence sur le « Titanic » de deux « compatriotes bas-Pyrénéens », dont « P. Pacheraa de Morlaàs ». Son nom est déformé et le journal ignore s'il est encore en vie ou non.

Jean-Paul Duchon constate que peu de quotidiens régionaux exploitèrent la loi journalistique dite de proximité, comme ils le feraient assurément aujourd'hui avec force titres et photos. Plus étonnant : le drame du « Titanic » disparut rapidement des unes, où il avait du reste rarement occupé la première place, supplanté par un discours de président Poincarré ou les événements du Maroc.

Si le sort de Jean-Baptiste Pachera n'émut guère la presse paloise, celle-ci, dans des éditions des 21, 22 et 23 avril, ne se fit pas faute de déplorer « la mort d'une de nos fidèles hivernantes Miss Evans », nièce d'un certain Docteur Brown, qui avait quitté Pau dix jours auparavant…

C'était un temps où le petit personnel était laissé à sa place… D'ailleurs l'aide-cellier Jean-Baptiste, comme ses pareils du restaurant à la carte du « Titanic », fut empêché par les stewards d'embarquer dans les canots de sauvetage, en nombre insuffisant


Le livre qui lui est consacré ( Le béarnais du Titanic) explique surtout la manière dont les journaux locaux de l'époque mirent en avant le naufrage.


Je te souhaite du succès dans tes recherches et tiens nous au courant ouah
Revenir en haut Aller en bas
Sha're
Admin
Admin
avatar

Féminin
Age : 36
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: Re: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 20:30

Guillaume70 a écrit:
Sonia a écrit:
Les quotidiens palois parlent peu des Français, passagers (environ 200) ou membres d'équipage (49) qui étaient à bord.

Je crois qu'ils étaient beaucoup moins nombreux, non ?
lol c'est vrai, y en a 200 de trop. rire

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Sonia

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3168
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Dansant en 3ème classe avec les girls du forum ^^

MessageSujet: Re: Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte   Jeu 23 Mai 2013 - 23:55

Sha're a écrit:
Guillaume70 a écrit:
Sonia a écrit:
Les quotidiens palois parlent peu des Français, passagers (environ 200) ou membres d'équipage (49) qui étaient à bord.

Je crois qu'ils étaient beaucoup moins nombreux, non ?
lol c'est vrai, y en a 200 de trop. rire

Ah il a dit "environ"! rire
Revenir en haut Aller en bas
http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com
 
Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Baptiste Pachera, employé du restaurant à la carte
» [Belles Montres 2010] Jean-Baptiste Viot
» [Del Amo, Jean-Baptiste] Le Sel
» Jean-Baptiste Carhaix
» [Destremau, Jean-Baptiste] La sonate de l'assassin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Les membres de l'équipage.......  :: Personnel hôtelier-
Sauter vers: