John et Nelle Snyder

Aller en bas

John et Nelle Snyder Empty John et Nelle Snyder

Message  Joris Dim 30 Mai 2021 - 21:56

John Pillsbury Snyder est né à Minneapolis dans le Minnesota le 8 janvier 1888.

John et Nelle Snyder John-s11

Il est le seul enfant de Fred Beal Snyder (1859-1951) et de Susan May Pillsbury (1863-1891), tous deux natifs du Minnesota et qui se sont mariés le 23 septembre 1885. Son père était associé dans le cabinet Snyder & Gale puis est devenu président de l’Université du Minnesota. Sa mère Susan était la fille d'un ancien gouverneur du Minnesota, John Sargent Pillsbury (1827-1901), en poste de 1876 à 1882.
La mère de John est décédée le 3 septembre 1891 à 28 ans, quand il avait 3 ans, et son père s'est remarié le 18 février 1896 avec Leonora Stuart Dickson (1865-1946), originaire de Pennsylvanie. Cette union a valu à John une demi-sœur, Mary Stuart (1897-1963), devenue plus tard Mme Crawford Johnson.

John a apparemment vécu toute sa vie à Minneapolis et au moment du recensement de 1910, il y résidait encore avec sa famille.

Il s'est marié le 22 janvier 1912 avec Nelle Stevenson, née le 15 janvier 1889, originaire de St Croix Falls, dans l'État du Wisconsin.

John et Nelle Snyder Nelle-snyder-1912-3-H

Celle-ci est la fille de Thomas William Stevenson (1853-1927), un marchand, et de Cora Vincent (1857-1933). Son père est né dans l’Indiana et sa mère dans le Wisconsin et ils se sont mariés à St Croix Falls le 13 décembre 1877.
Ses frères et sœurs connus étaient : Mable (né en 1880), William Claude (né en 1881), Maud (née en 1887), Jessie (né en 1890), Raymond Vincent (né en 1891), Cora Louise (née en 1894), Florence Lucille (née en 1895) et Robert Louis (1896-1896).

Nelle a passé sa première année dans le Wisconsin avant de s'installer avec sa famille vers 1890 à Minneapolis, dans le Minnesota, où elle est apparue sur les recensements de 1900 et 1910.

Après leur mariage début 1912, John et Nelle sont partis en Europe où ils ont passé leur lune de miel, passant notamment du temps à Gibraltar et en Italie.

John et Nelle Snyder John-n10

Pour leur retour aux Etats-Unis, le couple est monté à bord du Titanic à Southampton. Ils occupaient la cabine B45 en première classe. Durant la traversée, ils ont fait la connaissance d’autres passagers originaires du même État américain qu'eux : M. et Mme Walter Donald Douglas, M. et Mme William Baird Silvey, et Mlle Constance Willard.

La nuit du naufrage, le couple Snyder s'est retiré vers 23 h 30 et il se trouvait donc dans sa cabine lorsque le navire est entré en collision avec l’iceberg. Ils ont expliqué « Il n’y a pas eu de grand mouvement, pas même un bruit lourd lorsque le navire a heurté l’iceberg. »
Ils ont tous deux quitté leur cabine pour aller voir ce qu'il se passait et ont vu d’autres passagers qui semblaient perplexes. Ils ont ainsi demandé à un steward s’ils avaient frappé quelque chose et l’homme a répondu nonchalamment qu’ils avaient juste « cogné un iceberg », mais qu’il n’y avait pas de danger et qu’ils feraient mieux de retourner au lit.

Ils ont ensuite entendu un homme frapper à la porte d’une cabine adjacente ; il venait de descendre sur un autre pont et a signalé à son ami que quelque chose de grave pourrait s’être produit. John et Nelle ont alors décidé de s’habiller et de sortir ; lorsqu’ils sont arrivés sur un pont inférieur, ils ont vu un membre de l’équipage s’adresser aux passagers rassemblés, leur conseillant d'aller chercher un gilet de sauvetage. Les Snyder ont alors été chercher un gilet et ont rapidement rejoint d’autres passagers sur le pont des embarcations où ils ont vu l’équipage commencer à affaler les canots de sauvetage.

Lorsque l’équipage a demandé aux gens de monter dans le premier canot de sauvetage qui était en train de se remplir (le numéro 7 à tribord), les Snyder ont remarqué qu’un grand nombre de personnes dans la foule semblait réticente et a reculé. Pour compenser ce manque, Murdoch a autorisé les hommes à monter à bord.
John et Nelle sont donc montés tous les deux dans le canot qui a été le premier à descendre. Le couple a décrit le lancement du canots comme tranquille et sans aucune confusion ou agitation.

Ils ont signalé que le canot s’était éloigné sur environ 200 mètres avant de rester sur place, et qu’il avait rapidement été attaché à d’autres bateaux pendant la nuit. Ils ont également affirmé avoir vu, au loin, l’iceberg que le Titanic avait heurté.
Croyant au départ toujours qu'il n'y avait aucun danger, ils ont ensuite vu depuis le canot tout doucement des rangées de hublots disparaître progressivement et c’est à ce moment-là qu'ils ont réalisé l’urgence de la situation.

Alors que le navire s'enfonçait, John a indiqué qu'il y avait eu deux explosions, l'une qu’il a attribué à l’eau atteignant les chaudières, puis la deuxième à la cassure. Il a aussi déclaré que de nombreuses personnes se sont jetées à l'eau et qu'il pouvait voir depuis son canot ceux qui luttaient dans l’eau.

À bord du Carpathia, les Snyder ont retrouvé les autres survivants du Minnesota.

Après la catastrophe, John et Nelle sont revenus à Minneapolis et ont eu trois enfants : John Pillsbury (1913-1989), Thomas Stevenson (1915-1976) et Susan (1918-1984, plus tard Mme Rowley Miller).
John est devenu un homme d’affaires prospère et a exploité le Snyder Garage Inc., un garage automobile, à Minneapolis. Il a aussi servi comme administrateur de diverses sociétés minières, a servi dans l'armée américaine en tant que major et a même été durant un mandat élu à la Chambre des représentants du Minnesota pour le Parti républicain dans les années 1920 (1927-1928).

John et Nelle Snyder John-s12
John en 1926.

Le couple a continué à voyager. Ils étaient en Europe en 1938 et plus particulièrement en Autriche au mois de mars, lorsque les troupes nazies ont marché sur Vienne et que l’Anschluss a été déclaré.
La famille est repartie aux États-Unis à bord du Queen Mary et est arrivée à New York le 4 avril 1938.

John et Nelle Snyder Nelle-10
Nelle en 1939.

John a pris sa retraite en 1955 et s’est établi à Ferndale, Wayzata, dans le Minnesota, où il était un chasseur passionné, un pêcheur, un joueur de quille et golfeur et il était aussi membre du conseil d’administration de la Great Northern Insurance Company.

John et Nelle Snyder Snyder13
Le couple vêtu des vêtements qu'il portait durant la catastrophe.

John est décédé d'une crise cardiaque à son club de golf local, le Woodhill Country Club, situé à Orono dans le Minnesota, le 22 juillet 1959. Il était âgé de 71 ans et a été enterré au cimetière Lakewood de Minneapolis.

John et Nelle Snyder Snyder12

Nelle, devenue veuve en 1959, a été active dans sa communauté au sein de nombreuses organisations philanthropiques et était membre fondateur du Conseil d’administration de l’Hôpital Northwestern. Plus tard, elle est devenue membre de la Titanic Historical Society et a assisté à un congrès de l'association dans les années 1970. En 1976, elle a rédigé une lettre dans laquelle elle parlait de son expérience à bord du Titanic (à lire ici).
Elle a continué à vivre à son domicile à Wayzata et y est décédée le 9 décembre 1983 à l’âge de 94 ans. Elle a été enterrée avec son mari au cimetière Lakewood de Minneapolis.

John et Nelle Snyder Snyder11

John et Nelle Snyder Snyder10

John et Nelle Snyder Snyder14

Sources :
Article ET de John, Article ET de Nelle et Wikipedia.

Sur les articles ET, vous trouverez d'autres photos d'eux à différentes époques et des articles de journaux.

Les 4 dernières photos sont la propriété de Jackson Neumann et ont été postées dans le groupe Facebook anglophone The White Star Liners: Olympic - Titanic - Britannic hier.

Ce couple a eu vraiment de la chance d'être dans les premiers passagers à monter dans le premier canot, au tout début du naufrage, et donc d'être sauvé ensemble. S'ils avaient refusé comme d'autres passagers, ça aurait été très différent.
Ils ont eu une vie remplie, bien que John soit décédé tristement, un peu plus d'une vingtaine d'années avant sa femme. Cette dernière est restée active même dans la mémoire du Titanic.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent neuf ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

John et Nelle Snyder Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 29
Messages : 14942
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

John et Nelle Snyder Empty Re: John et Nelle Snyder

Message  MarieLéonor Lun 31 Mai 2021 - 11:28

Très belle histoire.
Ils ont eu de la chance d'être sauvés tous les deux, contrairement à tant d'autres.
Heureusement qu'ils ont acceptés de monter dans ce canot de sauvetage.
MarieLéonor
MarieLéonor


Féminin
Age : 25
Messages : 217
Inscrit le : 13/02/2021
Localisation : En train de danser la Jig en 3e Classe

Revenir en haut Aller en bas

John et Nelle Snyder Empty Re: John et Nelle Snyder

Message  Joris Lun 31 Mai 2021 - 21:21

Oui, c'est une chance !
S'ils avaient été à bâbord, Lightoller n'autorisait pas les hommes à monter, même au début quand les femmes ne voulaient pas monter, alors que Murdoch oui.

Je traduis ici la lettre datée du 22 novembre 1976 envoyée par Nelle à une personne (Dennis Foley) qui lui avait écrit. Cette personne l'a postée depuis sur ET.
Apparemment, c'est sa fille Rawley Miller qui l'a écrite, sans doute sous la dictée de sa mère qui était âgée à l'époque de 87 ans.

Cher M. Foley,

J’aimerais seulement que vous soyez ici pour que je puisse vous parler, car j’ai rencontré tant de gens au cours des soixante dernières années. Je suis heureux que vous ayez fait beaucoup de recherches sur le Titanic, car il serait très difficile de vous raconter toute l’histoire.
Votre idée de certaines choses personnelles qui nous sont arrivées et de certains des sentiments que nous avons eus sur le Titanic aidera à rédiger de manière plus succincte cette lettre.

Tout d’abord, je dois vous dire que le capitaine Smith était le capitaine de notre navire qui nous avait emmené en Europe pour commencer notre voyage de noces.
En quittant New York, il a donné l’ordre d’aller en avant toute vers la jetée. Ce n'est pas trop grave mais un peu effrayant car nous avons presque pris toute la jetée avec nous ! Deuxièmement, lorsque nous sommes arrivés à Gibraltar, le capitaine Smith a couru sur un banc de sable, il nous était donc impossible d’aller à terre, et c’est très décevant. Notre prochain arrêt était Naples et nous étions très heureux de quitter le navire car nous avions le sentiment que le capitaine Smith aurait une troisième mésaventure.

Après avoir voyagé trois mois en Europe, nous sommes arrivés à Southampton et avons constaté que nos réservations pour notre retour à la maison avaient été transférées sur le Titanic « Le plus grand navire du monde ». Notre seule préoccupation était de savoir qui pourrait être le capitaine. On nous a dit que nous aurions l’information au dîner le jour du départ. À notre grande horreur, c’était le capitaine Smith !!
Nous ne l’avons jamais revu jusqu’à cette fameuse nuit qui a été sa troisième et dernière mésaventure !

Nous avons eu beaucoup de chance car, en règle générale, les femmes et les enfants ont été sauvés en premier, mais tout le monde avait entendu dire que le Titanic était insubmersible, alors nous avons refusé de monter dans les canots de
sauvetage. Le capitaine Smith était frénétique et a finalement demandé à dix mariés de donner l’exemple et de monter dans le canot de sauvetage. C’était effrayant, nous avons dû être littéralement jetés sur l’embarcation de sauvetage et abaissés de 25 mètres.

Ce fut une expérience terrifiante pour l’équipage (deux jeunes garçons) qui n’avait jamais été dans un canot de sauvetage auparavant, donc ne savait pas comment l'utiliser. Par conséquent, le bateau s’est rapidement rempli d’eau glacée jusqu’à nos genoux. Beaucoup de gens se sont figés et son morts.

Le Carpathia est venu à notre secours dans les environs de cinq heures et nous, les mariés et beaucoup d’autres, avons été tirés dans les paniers sur le Carpathia. Nous ne nous sommes jamais quittés, mais nous nous sommes simplement assis par terre et avons été secoués.

Enfin, une mariée nous a raconté qu'on lui a prédit son avenir lors d'un voyage au Caire. On lui a dit qu’elle vivrait un naufrage puis un tremblement de terre et enfin un accident de voiture. Nous sommes tous devenus plus joyeux car nous avons réalisé que nous allions retourné sur la terre ferme tôt ou tard, si on devait vivre dans un tremblement de terre. Cela nous a donné un nouveau souffle et nous avions hâte de savoir si le Carpathia allait dans un pays étranger ou à New York. New York a été décidé et quatre ou cinq jours plus tard, nous étions chez nous. Je sais que vous avez tout lu sur notre arrivée qui était si triste pour beaucoup et joyeux pour les autres.

Je suis désolé de dire que M. Snyder est mort d’une crise cardiaque sur le terrain de golf en 1959, l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas assisté à la réunion Titanic.
Dans l’espoir de vous rencontrer un jour. Cordialement, Madame John Snyder.


Nelle dit que Smith commandait le navire sur lequel ils ont embarqué pour se rendre en Europe début 1912. C'était donc l'Olympic a priori. Ils ont été inquiets par deux fois et donc n'ont pas été contents quand ils ont appris que c'est Smith qui commandait le Titanic.
C'est la première fois que j'entends ça sur Smith, car d'habitude les gens l'appréciait, tant sa carrière avait été exemplaire.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent neuf ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

John et Nelle Snyder Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 29
Messages : 14942
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum