Les dangers des maisons victoriennes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dangers des maisons victoriennes

Message  Sha're le Mer 15 Juil 2015 - 16:36



Une autre émission qu'on m'a conseillé également "Belle Epoque assassine" en 3 parties diffusée sur la chaîne Histoire, sur les dangers ordinaires présents dans les maisons victoriennes dont les familles ignoraient tout. Les plus aisés avaient leur maison remplie des dernières nouveautés (décorations, vêtements, jouets, produits de beauté, appareils en tout genre...) mais à l'époque il n'y avait pas de normes de sécurité, beaucoup de ces produits étaient nocifs voir mortels.  


1ère partie :

- Un papier peint de couleur vert très prisé à l'époque qui causa des morts et des maladies inexpliquées. En fait, l'ingrédient qui donnait au papier peint cette riche nuance de vert était l'arsenic. On en trouvait aussi dans les tapis, les entremets, les bougies et les jouets pour enfants. Une si longue exposition a forcément conduit à l'éclosion de cancers.





- L'apparition de nouvelles inventions rendait la vie plus facile mais pas plus sûre, les gens n'étaient pas formés à leur emploi comme l'éclairage au gaz, ils ne connaissaient pas le danger. Le gaz de bois et le gaz d'eau étaient les plus hautement toxiques, inodore on ne décelait sa présence que lorsqu'il était trop tard, on s'écroulait d'un coup et c'était fini.





- La mode était au corsage très très serré. Les corsets devinrent des dangers mortels à cause d'une surprenante petite avancée technologique : l'oeillet métallique qui permettait de lacer son corset très serré sans arracher le tissu. Certaines femmes gardaient leur corset nuit et jour pour s'y habituer. Les conséquences à long terme faisaient que le foie se retrouvait écrasé vers le haut en exerçant une pression sur les côtes. Sur des femmes décédées à cause de corset trop serré, on a pu observer sur leur foie des stries à l'endroit où les côtes s'étaient enfoncées sous la pression. L'estomac était aussi poussé vers le bas de la cavité abdominale, il poussait alors les autres organes de l'abdomen vers le bas.





- Le plomb dans les jouets pour enfants. Tout ce qui était coloré et pigmenté contenaient des niveaux élevés de métaux toxiques. Même le blanc n'était pas sans danger car il y avait beaucoup de plomb dans la peinture blanche. Certains enfants ne se développaient pas normalement ou avaient des problèmes comportementaux dû à un empoisonnement au plomb. Le plomb était omniprésent dans les maisons victoriennes (et toujours présent dans les vieilles maisons), il provoquait le liseré de Burton. Ce n'est que dans les années 70 (plus de 120 ans après avoir identifié le problème) qu'en Angleterre la teneur en plomb fut contrôlée dans la peinture domestique.





- Les biberons de l'époque avaient un renflement sur le côté qui rendait difficile l'élimination des résidus, le bouchon était en caoutchouc et le tuyau en matériau poreux, les restes de lait s'y accumulaient, les bactéries pouvaient traverser le matériau poreux et très vite des bactéries s'y développaient à l'intérieur. La plupart du temps, on ne le lavait qu'en surface. Les bébés pouvaient mourir de pneumonie qui était la cause principale de décès chez les nourrissons.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12693
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Canard-jaune le Mer 15 Juil 2015 - 17:27

Mais quelle horreur. yeux À croire que les "pauvres" devaient être moins en danger...
J'imagine que pour la peinture au plomb, notre Titanic n'était pas vierge, surtout pour le Salon de Réception et la Salle à Manger...
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Denis le Mer 15 Juil 2015 - 17:36

Sha're a écrit: Un papier peint de couleur vert très prisé à l'époque qui causa des morts et des maladies inexpliquées. En fait, l'ingrédient qui donnait au papier peint cette riche nuance de vert était l'arsenic.

C'est des teintures vertes à l'arsenic dont on se servait aussi pour colorer les vêtements de théâtre durant longtemps que vient la superstition de ne jamais porter cette couleur dans le monde du spectacle.

Sha're a écrit: Le gaz de bois et le gaz d'eau étaient les plus hautement toxiques, inodore on ne décelait sa présence que lorsqu'il était trop tard, on s'écroulait d'un coup et c'était fini.

Emile Zola est d'ailleurs mort intoxiqué au monoxyde de carbone suite à une mauvaise combustion du charbon dans sa chambre à coucher. sa femme a survécu, de peu. La thèse de l'accident prédomine, bien que pas mal de complotistes parlent plutôt d'assassinat.


En tout cas, dommage que les reportages sur la Belle-Epoque dont tu nous parle ne sont pas diffusés sur une chaîne que tout le monde possède. ghki
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Gysou le Mer 15 Juil 2015 - 18:58

Ah!! j'apprends des choses...je croyais que c'était les éclairages de scène de l'époque qui ne mettaient pas en valeur la couleur verte, ou bien la couleur de l'oxyde de cuivre ou de cyanure utilisée pour colorer les vêtements d'où la toxicité.
Molière portait un costume de couleur verte lorsqu'il joua pour la dernière fois "Le Malade imaginaire" d'où la superstition
avatar
Gysou


Féminin
Messages : 42
Inscrit le : 03/01/2015
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Sha're le Mer 15 Juil 2015 - 20:05

Canard-jaune a écrit:Mais quelle horreur. yeux À croire que les "pauvres" devaient être moins en danger...
Tu as tout à fait raison, dans ce cas là le manque d'argent était un avantage.

Denis a écrit:
En tout cas, dommage que les reportages sur la Belle-Epoque dont tu nous parle ne sont pas diffusés sur une chaîne que tout le monde possède. ghki
Je t'envoie un mp. clin




2ème partie :

- Les aliments. Certains commerçants remplaçaient les ingrédients habituels par d'autres moins chers qui augmentaient le poids du produit ainsi que leurs bénéfices. On utilisait comme additifs des substances incroyables : de la craie, du sulfate de fer et même du plâtre de Paris. Ces aliments abordables libéraient les femmes de la corvée de cuisine et leur accordaient un gain de temps. Le pain par exemple était très facile à trafiquer car on pouvait y dissimuler beaucoup d'éléments qu'on pouvait retrouver dans les détergents. Le pain paraissait plus blanc et était consistant. Cela entraînait des gastrites qui pouvaient mener à la mort.




- Le lait trafiqué à l'acide borique (un composant appelé le borax) qu'on pensait inoffensif et dont l'alcali permettait de prolonger l'utilisation du lait et lui enlevait le goût aigre. Ingéré, il provoque de graves irritations, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des diarrhées et absorbé en grande quantité il peut affecter d'autres organes comme le cerveau et les reins ce qui pouvait conduire à la mort. Le borax ne faisait pas disparaître les bactéries, la tuberculose bovine se propageait dans les extrémités en s'attaquant aux organes internes, aux os de la colonne vertébrale, beaucoup d'enfants ont succombé à cette maladie.




- Les escaliers. Beaucoup de gens tombaient dans les escaliers se cassant le cou ou les jambes et mourant par la suite de septicémie. Les maisons étaient beaucoup plus étroite, du coup on avait des plafonds très hauts à 3m50 environ avec une très faible largeur de passage, l'escalier était forcément raide. Les plus raides et les plus étroits étaient ceux qui menaient aux espaces des domestiques, on avait 6 fois plus de chances de tomber. Mais les marches étaient aussi irrégulières, on a plus de chance de rater une marche ou de tomber dans un escalier que pour toute autre raison.




- Les victoriens étaient obsédés par la propreté, ils voulaient éliminer les odeurs de leur corps. On pouvait posséder une baignoire équipée au gaz, les journaux rapportaient des cas d'ébouillantage tellement grave qu'il conduisait à la mort. Les toilettes avec une chasse d'eau posait un problème. Les premières installations de plomberie et les premiers systèmes d'égout ne permettaient pas une évacuation efficace des déchets. Les gaz qui se dégageaient des déchets humains ne parvenaient pas à s'échapper et s'accumulaient dans les égouts mais aussi dans les maisons. Ces gaz sont non seulement inflammables mais ils sont également explosifs.




- L'essoreuse. Les victoriens aisés pouvaient changer de vêtements 5 fois par jour. La lessive représentait une tâche gigantesque et un coût important. Il fallait utiliser pour cela des savons, des désinfectants et surtout une essoreuse. L'appareil était dangereux, les enfants poussés par la curiosité y mettaient leur main, la main et même le bras étaient attrapés par la machine, comprimés et complètement écrasés. Il arrivait que la peau de la main, du bras soient complètement arrachés.




- La peur des maladies. Les gens avaient peur les uns des autres à cause des germes, certaines mères refusaient d'embrasser leurs enfants, on s'inquiétait pour la moindre chose. La grande crainte dans les années 1890 était les mouches, un grand propagateur de germes. Les jupes descendaient jusqu'aux chevilles, dans la rue on balayait les déjections, les crottins de cheval et le reste et on rapportait les oeufs de mouche à la maison. On remontait alors les jupes. Dans les maisons on pourchassait les mouches à l'aide d'écrans à mouche, de petits napperons en dentelle pour couvrir les pichets de lait, les rideaux couverts de dentelles pour empêcher les mouches de rentrer si bien qu'on ne voyait plus rien à l'extérieur.




- Beaucoup de produits de nettoyage étaient toxiques et rangés dans les placards à côté de la farine et du sucre. Les emballages étaient similaires et on pouvait facilement les confondre, se tromper ou les mélanger. Boire de l'eau de javel ou de l'acide phénique pouvaient conduire à une mort horrible.




- Le celluloïd. En 1885, le 1er véritable produit en plastique qui descend dans la rue est le col et les manchettes en celluloïd, de nombreux autres produits furent créés mais on fit une terrible découverte. C'est un produit inflammable, il brûle très rapidement. Les boules de billard traditionnellement en ivoire furent fabriquées en celluloïd bon marché jusqu'à ce qu'on découvre qu'elle explosaient sous le choc. Le pire était à venir, le celluloïd très polyvalent remplaça bientôt l'ivoire et l'os dans l'habillement, les corsets, les lacets, les broches, les bracelets, toutes sortes d'accessoires étaient fabriqués en celluloïd sans qu'on se soucie des dangers de cette accumulation. Car lorsqu'on passait trop près d'une lampe à gaz ou on s'allongeait trop près du feu, il s'enflammait.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12693
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Historiapassionata le Mer 15 Juil 2015 - 20:20

Et bien c'est charmant tout ça rire , finalement on est pas si mal à notre époque

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
avatar
Historiapassionata


Féminin
Age : 25
Messages : 5071
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

http://lsvmonarchie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Joris le Mer 15 Juil 2015 - 20:29

Il y a beaucoup de choses que j'apprends sur les risques que pouvaient contenir tel ou tel produit ou ingrédient. C'est assez effrayant en effet yeux

Ça me fait penser au problème de l'amiante qui peut être très dangereuse sur les bâtiments endommagés construits avec cette texture. On l'a beaucoup utilisé il y a une cinquantaine d'années et aujourd'hui il y a une volonté de la supprimer des bâtiments datant de cette époque car elle est nocive drol

Comme l'autre documentaire sur les manoirs, là aussi ce serait vraiment intéressant de pouvoir le voir clin

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10199
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  LittleTony87 le Mer 15 Juil 2015 - 21:24

Historiapassionata a écrit:Et bien c'est charmant tout ça rire , finalement on est pas si mal à notre époque
Ouais, et pourtant, dis toi que dans 100 ans, on dira probablement la même chose de nous ! Entre ce qu'on mange, les portables, le wifi, les clopes qui contiennent toujours plus de saloperies, les gaz d'échappement... On vit aussi dans un sacré bouillon de culture. rire Mais comme il est actuellement impossible d'y échapper de toute façon... Autant faire comme si !

À la Belle époque, ils étaient aussi très amateurs de la radioactivité régénératrice ; ça a duré assez longtemps cette chasse au produit miracle à base de radioactivité. On vantait aussi les mérites thérapeutiques du tabac... Mais bon, ça, c'est pareil aujourd'hui : plein de trucs qu'on nous vend comme révolutionnaires pour la santé cachent pas mal de saloperies, vaut mieux se méfier des trucs bien chez supposés "renforcer nos défenses naturelles"... rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Canard-jaune le Jeu 16 Juil 2015 - 8:59

Maiiiiis c'est horrible! yeux yeux yeux
J'ignorais, comme Joris, qu'il y avait autant de manières de mourir chez les riches! enervé
Vous imaginez l'horreur si nous tous, Titanicophiles, revenions dans le passé et subissions tout ça?! (à notre insu en plus, comme pour le pain/lait frelaté...) dghty
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  LittleTony87 le Jeu 16 Juil 2015 - 12:31

Canard-jaune a écrit:Vous imaginez l'horreur si nous tous, Titanicophiles, revenions dans le passé et subissions tout ça?! (à notre insu en plus, comme pour le pain/lait frelaté...) dghty
Y'a pas besoin d'aller bien loin dans le passé pour voir ce genre de chose. rire Rien que ce matin, on a probablement déjà été confrontés à plusieurs trucs cancérigènes rien qu'en prenant un petit dej. rire

Après, c'était loin de se limiter aux riches ; côté nourriture, ça devait aussi pas mal toucher les pauvres qui devaient encore plus bénéficier des aliments "retouchés", un peu comme aujourd'hui, les plus pauvres se farcissent les steak hachés très bas de gamme et bourrés de matières grasses. Les canalisations en plomb, aussi, devaient faire du mal à peu près partout ; encore que chez ceux qui n'avaient pas l'eau courante, les sources d'eau publiques n'étaient pas forcément des plus saines non plus. Mais ça, même aujourd'hui, il suffit de savoir comment sont faites nos bouteilles en plastique pour comprendre qu'on s'empoisonne pas mal avec ça...
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Sha're le Jeu 16 Juil 2015 - 17:39

Joris a écrit:
Ça me fait penser au problème de l'amiante qui peut être très dangereuse sur les bâtiments endommagés construits avec cette texture. On l'a beaucoup utilisé il y a une cinquantaine d'années et aujourd'hui il y a une volonté de la supprimer des bâtiments datant de cette époque car elle est nocive drol
Justement on en parle dans la 3ème partie.  oui

LittleTony87 a écrit:
Ouais, et pourtant, dis toi que dans 100 ans, on dira probablement la même chose de nous ! Entre ce qu'on mange, les portables, le wifi, les clopes qui contiennent toujours plus de saloperies, les gaz d'échappement... On vit aussi dans un sacré bouillon de culture. rire Mais comme il est actuellement impossible d'y échapper de toute façon... Autant faire comme si !
C'est vrai, tellement de choses sont nocives pour nous rien que dans les aliments industriels, on ne fait pas mieux entre l'huile de palme, l'excès de sel, de sucre, d'additifs...



3ème et dernière partie :


- L'électricité. Aujourd'hui, l'électricité dans nos habitations est soumise à toutes sortes de normes mais à l'époque, on ignorait quel dégât elle pouvait causer. Au moment de son invention, l'électricité est considérée comme quasiment magique, elle est propre et on la pense sans danger. De plus en plus de gens veulent l'installer chez eux. Mais les câbles sont dénudés, ils couraient à même les plinthes à travers toute la maison, sans protection. Un contact et on était électrocuté. Quand on a compris le principe d'isolation, on utilisa le mauvais matériau, on entourait les fils de papier et de plomb, un fantastique accélérateur d'incendie.
De nombreux produits électriques apparaissent. On utilise alors une douille pour relier différents appareils, parfois même des chauffages électriques. On met un adaptateur électrique dans la douille puis on branche une ampoule et un autre objet au même endroit. Dans certains cas extrêmes, on mettait plusieurs adaptateurs et on branchait plusieurs sources d'éclairage et plusieurs objets sur le circuit. D'où un risque considérable de surcharge du système et des incendies potentiels.





- L'amiante. Vu comme un matériau fabuleux car il ne brûle pas, très polyvalent, on pouvait le tisser et l'utiliser comme isolant. Il est utilisé depuis des milliers d'années mais jamais à une échelle industrielle. La découverte que l'amiante provoque des troubles respiratoires est ignorée pendant des années, une question d'ignorance mais surtout de profit. Personne ne savait que c'était un produit cancérogène meurtrier, on peut contacter des maladies des poumons tels que le mésothéliome. L'amiante continue d'être utilisé pour toutes sortes d'équipements domestiques. Il servait souvent de revêtement des réservoirs d'eau, des carrelages muraux, ils en mettaient sur les revêtements des chaudières, faisaient des caniveaux avec et même des cuvettes de toilette.
L'amiante est partout et la maladie peut se déclarer 20, 30 ou 40 ans après l'exposition. L'amiante est encore caché dans de nombreux bâtiments. En Grande Bretagne il y a plus de décès provoqué par le mésothéliome que par des accidents de la route.




- La conservation des aliments. Les premiers réfrigérateurs n'étaient pas étanches, les gaz utilisés fuyaient dans une certaine proportion hors des appareils. Les dangers de ces appareils provenaient des produits chimiques utilisés, de l'ammoniaque, du dioxyde de souffre et du chlorure de Méthyle. Le chlorure de Méthyle a servi à gazer des gens dans les tranchées pendant la 1ère guerre mondiale. Exposé durablement à ces gaz, on risquait des gelures à l'intérieur des poumons et le sang s'accumulait dans le coeur. Des produits mortellement dangereux utilisés pour un réfrigérateur. En plus du risque d'empoisonnement, il y avait un risque d'incendie. Ça a causé des centaines de morts, la plus petite fuite d'ammoniaque et c'est l'explosion potentiel.




- Les produits de beauté. Le maquillage n'est soumis à aucun test préalable. De nouveaux produits annoncent monts et merveilles mais sont dangereux voir dans des cas extrêmes mortels. Le danger commence par l'application de la crème de jour. Une femme édouardienne se doit d'avoir un teint blanc diaphane, certains de ces produits dangereux sont des lotions permettant de faire disparaître les taches brunes et les tâches de rousseur, elles sont à base de camphre, d'eau de javel et d'ammoniaque, tout pour faire blanchir la peau. Jusqu'en 1909, Vogue faisait la publicité de pilule d'arsenic à prendre pour différents problèmes de peau et des savons à l'arsenic contre les boutons disgracieux.
On appliquait ensuite une poudre toxique qui pouvait causer un saturnisme chronique. Pour le blush on utilisait la cochenille fait d'insectes écrasés (sans danger) mais le vermillon provenait du mercure. Très mauvais pour le corps, il affectait les organes en particulier le cerveau, les poumons et les reins. Il y avait un produit pour maquiller les cils et les sourcils qui faisait tomber la cornée, plusieurs se sont retrouvées aveugles. Le produit le plus populaire était la belladone, quand on mettait des gouttes dans les yeux, les pupilles se dilatent et rendait les femmes plus séduisantes mais c'est une drogue, une fois absorbée elle provoquait au mieux des troubles oculaires et une sècheresse de la bouche, au pire des battements cardiaques irréguliers et la cécité.
Des problèmes de calvitie féminine à cause des teintures capillaires très dangereuses mais aussi l'utilisation des fers à boucler.
La femme édouardienne, avec son goût pour les chapeaux décorés de plumes exotiques et parfois même d'oiseaux morts. Des milliers d'oiseaux sont massacrés pour la chapellerie féminine.




- L'énergie émise par le radium attire l'edouardien. Il est utilisé dans de nombreux produits, de la peinture lumineuse, des corsets, des chaussettes, des sous vêtements, du dentifrice et même dans l'eau. On créait des cures thermales à base de radium. Il faudra des années avant que les effets néfastes soient découverts. Le radium restent radioactif durant des années, le corps absorbent le radium dans les os, il endommage la moelle osseuse, elle est détruite, plus aucun globule rouge n'est produit.



C'est le réveil lumineux qui révèlera sa dangerosité. Des jeunes femmes étaient employées pour peindre les chiffres, elles léchaient la pointe du pinceau pour l'affiner, en faisant ça elles transféraient un peu du radium de la peinture à leur bouche. Elles développèrent une mâchoire du radium, une nécrose de l'os, l'os est littéralement rongé dans la mâchoire. Cela provoquait des cancers. Cela était su et dissimulé à l'époque édouardienne. On pense que les gens qui dirigeaient les usines utilisant du radium et les scientifiques qui développaient le radium étaient au courant de certains des dangers et ont prit grand soin de ne pas s'exposer directement au radium. Malheureusement ils n'ont pas prit les mêmes précautions avec leurs ouvrières. Ils ont même tenté de salir la réputation de ces femmes en suggérant que beaucoup de leurs problèmes seraient dû à la syphilis.


_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12693
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Canard-jaune le Jeu 16 Juil 2015 - 18:03

Mais quelle monstruosité. yeux Je n'aurais jamais pensé qu'il était si "dangereux" de vivre dans une maison à l'époque...
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  LittleTony87 le Jeu 16 Juil 2015 - 19:30

Côté électricité, il est probable que le Titanic ne valait guère mieux. Les paquebots des années 1910/1920, et même 1930, étaient de vraies allumettes flottantes, avec des fils dénudés courant partout au milieu du bois, le tout en courant continu... L'Olympic n'a jamais brûlé, mais d'autres navires comme le Mauretania ont connu de joyeux incendies qui ont permis une refonte totale de leurs intérieurs. Et je ne parle pas de l'Imperator/Berengaria dont les câblages ont pris feu plusieurs fois, parfois de façon assez grave... Autre temps... Mais même aujourd'hui, les installations électriques sont encore parfois douteuses ; on compte pas le nombre d'incendies domestiques à cause de grille-pain... Sans parler des vieilles maisons. À Limoges, j'ai vécu quelques années dans une maison dont l'électricité datait des années 1950 et était totalement à refaire, y'avait des moments où on avait vraiment la trouille...

Côté produits de beauté, je suis toujours sidéré par la façon dont quelque chose d'aussi superficiel que la beauté peut pousser à prendre tant de risques pour sa santé... Aujourd'hui encore, on compte pas les saloperies que contiennent la plupart des produits (et encore faut-il faire confiance aux étiquettes ! rire )... Ce genre de chose me dépasse...
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Sha're le Jeu 16 Juil 2015 - 20:33

Oui, ce qu'on utilise aujourd'hui n'est pas sans risque. Le fer à lisser par exemple abîme considérablement les cheveux, j'ai du arrêter de l'utiliser. En tout cas le basique à 40 euros, le pro qui prend soin des cheveux coûte 200 euros !
Je ne me posais pas trop de questions sur les produits de beauté, excepté les déo qui contiennent de l'aluminium mais certains disent qu'il y en a trop peu pour que ça soit néfaste. Tu penses à quels autres produits ? Même les gels douche ?

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12693
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dangers des maisons victoriennes

Message  Canard-jaune le Ven 17 Juil 2015 - 1:52

Il me semble que des personnes ont eu des cancers à cause de l'aluminium des anti-transpirants... :/
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum