Le Mesaba

2 participants

Aller en bas

Le Mesaba Empty Le Mesaba

Message  Joris Dim 30 Oct 2022 - 20:02

Le Mesaba est un paquebot connu dans l'histoire du Titanic pour avoir été l'un des navires ayant averti le transatlantique de la White Star Line de la présence de glaces sur sa route. Il lui avait envoyé un message le 14 avril à 21h40, soit deux heures avant la collision. On en parle dans ce sujet.
On vient de retrouver il y a quelques semaines son épave en mer d'Irlande, après 104 ans, grâce à un sonar très efficace.

Le navire a été lancé le 11 septembre 1897 et mis en service le 3 mars 1898 par la compagnie martine britannique Wilson & Furness-Leyland Line, une compagnie issue de la fusion, en 1896, de la Leyland Line, la Wilson Line et la Furness Withy & Co. Il était utilisé pour le transport de passagers mais aussi de marchandises sur la ligne Atlantique Nord.

Le Mesaba Mesaba10

Le navire a d'abord porté le nom de Winifreda en 1898. Il a été construit dans le chantier naval Harland and Wolff à Belfast en Irlande du Nord tout comme le Titanic. Ses quatre sister-ship, le Victoria, l'Alexandria, le Cleopatra et le Boadicea ont été construits entre 1897 et 1898 dans divers chantiers navals. Le Winifreda est le 3ème de la liste.

Le Mesaba et ses jumeaux avaient une cheminée, une hélice et quatre mâts.
Il avait une capacité de 6 833 tonnes, était équipé d’un moteur à vapeur à triple expansion, d’une puissance nominale de 772 chevaux et d’une vitesse de croisière de 13 nœuds. Les logements pour passagers pouvaient accueillir 120 voyageurs de première classe.

Le 17 février 1898, le Winifreda a été remis à son propriétaire et donc le 3 mars, il a effectué son voyage inaugural à destination de New York.

En juin 1898, il achève son dernier voyage de Londres vers New York pour la Wilson, Furness & Leyland Line.
Le 21 juillet 1898, il est acheté avec ses jumeaux par la compagnie américaine Atlantic Transport Line. Les cinq navires sont tous renommés. Le Victoria devient le Manitou, l'Alexandria devient le Menominee, le Cleopatra devient le Mohegan, le Winifreda devient le Mesaba, et le Boadicea devient la Marquette. Le Winifreda a achevé deux autres traversées de l'Atlantique pour la Atlantic Transport Line sous son nom d'origine avant d'être renommé.

Le 22 septembre 1900, le Mesaba est entré collision avec le navire Martello en quittant New York. Il n'a subi que des dégâts mineurs, au contraire du Martello qui a été placé en cale sèche en raison de son état. Lorsque le Mesaba est arrivé à Londres à la fin du voyage, le 3 octobre 1900, une autre collision s'est produite, cette fois avec le navire à vapeur Zeta.

Un nouveau navire, le Minnewaska est mis en service en 1909 ; le Mesaba n'est alors utilisé plus que comme réserve pour la liaison Londres-New-York. Lorsque le nouveau navire a dû être placé en réparation en 1910 à la suite d'un accident survenu aux Îles Scilly en Cornouailles, le Mesaba l'a remplacé.

En 1912, il communique donc au Titanic et à d'autres navires un avis de glace, le soir du naufrage. "Du Mesaba au Titanic et à tous les navires en direction Est. À 42°N à 41°25'N et 49°W à 50°30'W, de la banquise et de nombreux gros icebergs ainsi que de la glace ont été repérés. Le temps est beau et dégagé." Les message n'arrivera jamais sur le pont.

Entre 1912 et 1914, le Mesaba a été exploité sous pavillon belge par la compagnie Red Star Line pour la liaison d'Anvers jusqu'à Boston ou Philadelphie. Il a finalement été remis juin 1915 à la Atlantic Transport Line.

Entre novembre 1898 et mars 1914, le Mesaba a effectué 104 traversées à destination de  New York.

Le 1er septembre 1918, le Mesaba a été torpillé et a coulé au canal Saint-Georges à 21 milles au nord-est de Tuskar Rock, sur les côtes du comté irlandais de Wexford par le sous-marin allemand UB 118. Le navire faisait alors parti d'un convoi présent sur la ligne Liverpool-Philadelphie. 20 personnes ont été tuées dans ce drame, y compris le commandant, le capitaine OP Clark.

Plus d'un siècle après, son épave vient d’être localisée par des chercheurs de l'Université de Bournemouth et de l’Université de Bangor au Royaume-Uni. Elle était introuvable jusqu'alors car on ignorait où le Mesaba avait coulé.

Cette découverte a été rendue possible grâce à un sonar multifaisceaux, le Multibeam Echosounder (MBES), utilisé par les archéologues pour les zones sous-marines depuis les années 1990. Ce dispositif utilise des ondes sonores avec des capteurs physiques pour réaliser une cartographie des fonds marins, même les plus profonds.
"Auparavant, nous ne pouvions plonger que sur quelques sites chaque année pour identifier visuellement les épaves. Ces sonars nous ont permis de développer un moyen relativement peu coûteux d’examiner les épaves”, détaille le Dr Innes McCartney, archéologue sous-marin.

Le Mesaba Mesaba11

Pour la recherche du SS Mesaba, l’équipe a utilisé, depuis le navire de recherche Prince Madogun, un sonar d’une résolution de quelques décimètres et a pu identifier 273 épaves sur une surface de 20 000 km². Parmi les vestiges, ils ont pu trouver des sous-marins, des paquebots, des chalutiers et d’autres bateaux. Ces épaves ont été comparées à la base de données de l’Institut hydrographique britannique qui a donc permis d’identifier le SS Mesaba.

"Dans ces conditions, utiliser un MBES change la donne car il est possible de discerner si l'on est en présence d'un site en bois, d'un navire en métal ou même d'un simple écho naturel", explique Nicolas Vincent, ingénieur et directeur des opérations sous-marines pour le compte de Deep Ocean Search, une société spécialisée dans la recherche d'épaves en eau profonde. "Néanmoins, sans inspection visuelle réalisée par la suite, le nombre d'erreurs d'identification que l'on peut faire est élevé.".
Ce nouveau système est aussi “relativement peu coûteux” car il n'y a plus besoin de lancer une expédition avec du matériel de plongée, des caméras et des sonars, un simple navire, équipé de ce nouveau sonar peut balayer des immenses régions en quelques heures.

Sources : Wikipedia, AFT, Ça m'intéresse et Sciences et avenir.

J'espère que l'on pourra avoir des photos de l'épave.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent dix ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Le Mesaba Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 30
Messages : 16478
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Le Mesaba Empty Re: Le Mesaba

Message  Melley Dim 30 Oct 2022 - 20:22

Article très intéressant ! Ce serait bien d'avoir des images réelles de l'épave du coup, pour voir son état au bout de 104 ans :)
Melley
Melley


Féminin
Age : 29
Messages : 81
Inscrit le : 24/04/2022
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum