Titanic, au delà d'une malédiction

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  Michael Sparrow le Lun 26 Avr 2010 - 18:11

je ne peut rien dire ,vue que je ne l'ai jamais lu
avatar
Michael Sparrow


Masculin
Age : 25
Messages : 833
Inscrit le : 26/05/2009
Localisation : sur le titanic

http://k2000.olympe-network.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  jean-philippe46 le Mar 27 Avr 2010 - 4:34

Désolé Sam... hjklpo

Hélas je ne change pas d'opinion. Concernant ce livre, mes souvenirs restent globalement très négatifs. Deux reproches majeurs : trop d'erreurs grossières et impardonnables sur l'histoire du Titanic, plus une méthode d'enquête hasardeuse et insuffisamment documentée (attention, mon âme scientifique se réveille !).
avatar
jean-philippe46


Masculin
Age : 32
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  sam le Mar 27 Avr 2010 - 8:43

jean-philippe46 a écrit:Désolé Sam... hjklpo

Hélas je ne change pas d'opinion. Concernant ce livre, mes souvenirs restent globalement très négatifs. Deux reproches majeurs : trop d'erreurs grossières et impardonnables sur l'histoire du Titanic, plus une méthode d'enquête hasardeuse et insuffisamment documentée (attention, mon âme scientifique se réveille !).

Et bien elle est belle ton âme scientifique! rire
Moi non plus je ne changerai jamais d'opinion et je me battrai corps et âmes pour défendre ce livre!
OK il y a quelques erreures mais comment tu peux peux dire que l'enquète est hasardeuse et insuffisamment documentée alors qu'ils sont allé jusqu'au au pôle pour faire leur enquète!
Ce livre m'a énormément plus car d'une part il parle du Titanic et d'autre part il y a un mélange d'histoire et de fiction qui t'emmène au délà de toute ton immagination!
Autant le reproche de quelques erreures me parait à la limite justifiable mais la méthode d'enquète harsardeuse me dit que tu n'a rien compris de ce livre ou du moins tu le l'a sans doute pas lu dans de bonne conditions;

Ce sera tout pour aujourd'hui!
avatar
sam


Masculin
Age : 29
Messages : 1313
Inscrit le : 21/03/2010
Localisation : Dans le fumoir avec un bon brandy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  jean-philippe46 le Mar 27 Avr 2010 - 16:22

Quand je dis "méthode hasardeuse", je ne parle pas du voyage au pôle nord, qui devait somme toute être très distrayant. C'est beaucoup plus profond que cela. Un voyage, c'est très bien pour préparer la rédaction d'un livre, pour s'imprégner d'un lieu ou d'une histoire, mais en aucun cas cela ne peut soutenir une argumentation.

Par exemple, je poursuis actuellement des études supérieures (et je sais que je ne suis pas le seul sur le forum). Au début de l'année, j'ai présenté un mémoire de master sur le thème de la légitimité de la reconstruction dans le domaine du patrimoine architectural. C'est un travail qui m'a demandé presque deux ans de préparation, de lectures, de recherches dans les bibliothèques et les archives. Sans avoir compté les heures, je peux simplement dire que cette phase en représente beaucoup. Je ne suis pas écrivain, mais je crois pouvoir avancer sans me tromper que c'est la plus importante de toutes (la partie immergée de l'iceberg, pour utiliser une image proche du Titanic)...

C'est l'ensemble de ce travail de recherche, et son organisation même, que j'appelle ici "méthode d'enquête". Dans les livres, il y a souvent un élément qui permet d'en juger d'un seul coup d'oeil : la bibliographie (non seulement son contenu d'ailleurs, mais aussi sa hiérarchisation).

Concernant Au-delà d'une malédiction, je suis d'accord avec toi Sam, c'est un livre qui n'est pas déplaisant à lire, mais peut-être fallait-il justement assumer jusqu'au bout ce rapport à l'imaginaire, et à ce moment-là le format d'un roman aurait été beaucoup plus adapté que celui d'un essai historique.
avatar
jean-philippe46


Masculin
Age : 32
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  sam le Mar 27 Avr 2010 - 16:54

jean-philippe46 a écrit:Quand je dis "méthode hasardeuse", je ne parle pas du voyage au pôle nord, qui devait somme toute être très distrayant. C'est beaucoup plus profond que cela. Un voyage, c'est très bien pour préparer la rédaction d'un livre, pour s'imprégner d'un lieu ou d'une histoire, mais en aucun cas cela ne peut soutenir une argumentation.

Par exemple, je poursuis actuellement des études supérieures (et je sais que je ne suis pas le seul sur le forum). Au début de l'année, j'ai présenté un mémoire de master sur le thème de la légitimité de la reconstruction dans le domaine du patrimoine architectural. C'est un travail qui m'a demandé presque deux ans de préparation, de lectures, de recherches dans les bibliothèques et les archives. Sans avoir compté les heures, je peux simplement dire que cette phase en représente beaucoup. Je ne suis pas écrivain, mais je crois pouvoir avancer sans me tromper que c'est la plus importante de toutes (la partie immergée de l'iceberg, pour utiliser une image proche du Titanic)...

C'est l'ensemble de ce travail de recherche, et son organisation même, que j'appelle ici "méthode d'enquête". Dans les livres, il y a souvent un élément qui permet d'en juger d'un seul coup d'oeil : la bibliographie (non seulement son contenu d'ailleurs, mais aussi sa hiérarchisation).

Concernant Au-delà d'une malédiction, je suis d'accord avec toi Sam, c'est un livre qui n'est pas déplaisant à lire, mais peut-être fallait-il justement assumer jusqu'au bout ce rapport à l'imaginaire, et à ce moment-là le format d'un roman aurait été beaucoup plus adapté que celui d'un essai historique.

Ton argumentation est bonne mais tu à la fin de ton message tu dis l'inverse de celui de la page1!

Je suis d'accord sur le point que chacun se fait son opinion, là-dessus la liberté d'expression prime comme pour toute autre chose

Ce que je n'aime pas c'est de critiquer à un tel point un livre et ici ce n'est même plus de liberté d'expression mais un acharnement totale, je ne parle pas de ton message mais du bonhomme (je ne me souviens même plus de son pseudo) qui a posté un message avant toi!
avatar
sam


Masculin
Age : 29
Messages : 1313
Inscrit le : 21/03/2010
Localisation : Dans le fumoir avec un bon brandy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  jean-philippe46 le Mar 27 Avr 2010 - 17:40

Tu as parfaitement raison, j'en reviens donc à ce que je disais à l'origine : c'est une question d'appréciation personnelle.
En revanche, je ne comprends pas en quoi mon message dit l'inverse du précédent... inter
avatar
jean-philippe46


Masculin
Age : 32
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  sam le Mar 27 Avr 2010 - 19:16

Rien de bien grave tu dit qu'il n'est pas déplaisant à lire et avant tu dis que tu es du même avis que "Régis" et l'avis de Régis et non pour le moins Ultra négatif mais rien de méchant! pou

Au fait j'ai retenue son pseudo content
avatar
sam


Masculin
Age : 29
Messages : 1313
Inscrit le : 21/03/2010
Localisation : Dans le fumoir avec un bon brandy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic, au delà d'une malédiction

Message  PhilC le Ven 14 Fév 2014 - 0:00

Personnellement, je n'ai pas aimé ce livre. Il n'a rien à voir avec Titanic n'a Jamais coulé; c'est un autre ouvrage. Titanic n'a Jamais Coulé est un roman limite psychédélique, celui-ci est un récit psychédélique. J'ai même beaucoup rit en le lisant. Certains aspects étaient intéressant, comme le procédé d'enquête. Mais je ne n'y vois aucune base solide.
Les auteurs nous présentaient leur travail en affirmant se baser sur des sources fiables. Mais à la lecture, j'ai eu l'impression que leurs sources fiables étaient ce qui avait été écrit ailleurs. Genre: tel livre le dit, donc c'est sûr.
Le livre mentionne moins d'une dizaine de personnes (survivants ou famille) mourir accidentellement, par suicide ou autre. Et voilà qu'ils mettent ça sur le dos d'une prétendue malédiction (d'ailleurs, certains survivants sont morts dans des circonstances violentes, mais qui ne sont pas signalés). Bizarrement, les exemples choisis sont assez proches de ceux cités par Philippe Masson dans Titanic: le Dossier du Naufrage qui parle de malchance (le livre de Masson est reparu sous le titre le Drame du Titanic). Avouons-le. Sur 700 survivants, que deux ou trois se suicident pour une quelconque raison, je ne vois pas la malédiction. Sur les 2 200 personnes à bord du Titanic, qu'un ou deux membres de la famille de certains (la femme et la fille du capitaine Smith) aient des ennuis (accident, suicide du gendre), je ne vois pas ou est la malédiction.  Parce que si l'on suit une telle logique, alors le Titanic était vraiment un bateau maudit puisque 100% de ses occupants ont fini par mourir.
Personnellement, je suis d'avis que dans le genre n'importe quoi, on frôle des sommets (la palme revient à l’indétrônable Malédiction du Titanic d'Henri de Fersan).
Même basé sur ce livre, le documentaire La malédiction du Titanic de Géraud Burin des Roziers, et Philippe Jamin (Ligne de Front, 2005) est bien plus intéressant. C'est d'ailleurs dans le générique final de ce doc que j'avais appris l'existence de livre.
Mais cet avis ne regarde que moi. Chacun a le droit d'approuver.
avatar
PhilC


Masculin
Age : 40
Messages : 1147
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

http://titaniccyberweb.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum