Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Message  Guillaume70 le Mer 13 Nov 2013 - 15:38

Merci Tony pour ces infos ! En effet, c'est ce que j'avais entendu un peu partout, et du coup, il va falloir qu'on réécrive quelques trucs sur Wikipédia éclat 

LittleTony87 a écrit:
En revanche, les choses ne sont pas terminées. Carlisle a ensuite travaillé au sein du comité qui devait assister le Board of Trade dans sa décision. À ce titre, un mois avant le départ de l'Olympic, on a donné, à lui et ses collègues, les plans des canots du paquebot. Il a clairement exprimé à cette occasion sa position selon laquelle il n'y en avait pas assez. C'est un fait, mais il a signé à la fin de la séance, comme tous ses collègues, le document attestant qu'il n'y avait rien à changer. Quand on lui a demandé pourquoi, il a répondu par une pirouette, disant en gros qu'il était plus attentif d'habitude. content 


Pour conclure, donc : non seulement Carlisle n'a pas démissionné pour cela ; mais alors qu'il avait les moyens légaux de faire accroître le nombre de canots, il a signé sans broncher le document qui permettait le statu quo. Bien loin de l'opposition ferme, contre vents et marées, qu'on présente souvent ! rire
J'aimerais revenir sur ton "il avait les moyens légaux de faire accroître le nombre de canots" ? Ce comité avait-il pour rôle de simplement autoriser les navires à entrer en service ou avait-il pour but de proposer des lois ? Si c'est la première solution, alors le comité n'avait pas vraiment le choix et devait se conformer à la loi, et donc Carlisle n'avait pas les moyens légaux de faitre accroître le nombre de canots.
avatar
Guillaume70


Masculin
Age : 26
Messages : 910
Inscrit le : 14/04/2008
Localisation : Tours, France

http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Guillaume70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Message  LittleTony87 le Mer 13 Nov 2013 - 15:45

Je pensais avoir été assez clair : ce comité était mandaté par le Board of Trade pour étudier la situation et publier un compte rendu, afin de savoir quelle évolution donner aux lois. En l'occurence, le document signé par Carlisle disait qu'il n'y avait rien à changer. Carlisle note aussi qu'il avait l'impression que plusieurs des autres qui ont signé le document partageaient son sentiment... mais n'ont rien fait non plus. rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 28
Messages : 6178
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Message  stevee le Mer 29 Oct 2014 - 11:29

Il ne faut pas oublier aussi que Harland & Wolff est dirigé par une famille.
William James Pirrie et Alexander Carlisle sont les oncles de Thomas Andrews.
avatar
stevee


Masculin
Age : 22
Messages : 174
Inscrit le : 28/10/2010
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Message  Canard-jaune le Dim 8 Nov 2015 - 14:49

LittleTony87 a écrit:Comme vous, je pensais jusqu'à très récemment que Carlisle était parti pour cette histoire de canots. Les auteurs de On a Sea of Glass démontrent avec brio le contraire. Tout d'abord, rappelons le contexte : en 1910, et c'est encore le cas en 1912, le Board of Trade mène des études au sujet des moyens de sauvetage à bord des navires. Une décision devra donc être prise, mais le débat, à l'époque, divise les experts : faut-il équiper en fonction du nombre de passagers ? De la solidité du navire ? La réponse nous semble aujourd'hui évidente car l'avenir semble l'avoir donnée. À l'époque, elle ne l'était pas : encore une fois, l'historien ne doit pas penser "à rebours". livre 


Du coup, dans le petit monde qui travaille sur la construction du Titanic, la question des canots est connue, mais on attend la décision du Board of Trade : logique, ils ont plus d'experts. Pour faire un parallèle, peut-être que la présence d'éthylotests dans les voitures sera, dans dix ou vingt ans, une évidence pour tous ; mais qui aurait franchement eu envie d'en acheter un avant que la loi ne soit votée ? Bien souvent, et jusqu'à ce que leur utilité soit démontrée, les mesures de sécurité sont avant tout considérées comme des emmerdes. :OBref. Logiquement, nos directeurs de Harland & Wolff et de la White Star attendent d'en savoir plus pour agir.


À la commission britannique, Carlisle a mentionné comment se sont décidées les choses. Tout d'abord, en décembre 1909, lui et Pirrie ont rencontré Ismay et son assistant Harold Sanderson. Leurs discussions ont duré toute la journée, pour évoquer bien des points de la construction. Pirrie était le principal à parler, Ismay lui répondant : pour gagner du temps, les deux autres se tenaient en retrait. Sur toute cette journée, cinq à dix minutes seulement ont été consacrées aux moyens de sauvetage : Pirrie a proposé, au vu des discussions menées par le Board of Trade, de s'assurer que les navires soient prêts à accueillir plus de canots, au cas où, sans avoir besoin de gros changement de matériel. Ismay a aussitôt approuvé. Il n'a en revanche jamais été question du nombre de canots à utiliser.


Deuxième rencontre, en janvier 1910. Là encore, on parle beaucoup, durant quatre heures. Là encore, on parle des canots pendant 5/10 minutes. La discussion est plus technique : pour faire simple, Pirrie présente les bossoirs Wellin à Ismay en lui disant qu'ainsi, si la loi devait changer "à la dernière minute", les dépenses pour s'y adapter seraient bien moindres. Une fois encore, le nombre de canots ne fut pas évoqué : on attendait la décision du Board of Trade. Ismay donne son aval, et Carlisle commande ses bossoirs Wellin à la fin du mois.


Carlisle quitte Harland & Wolff en juin 1910. À cette époque, le Board of Trade n'a pas encore pris de décision. Les chantiers et la compagnie n'ont donc pas encore décidé combien de canots comporterait le Titanic. Carlisle ne peut donc pas avoir claqué la porte parce qu'il n'y en avait pas assez ! Et l'on n'a, notent les auteurs, aucune preuve qu'il aurait ne serait-ce que proposé, lui ou Pirrie d'ailleurs, de mettre plus de canots.


En revanche, les choses ne sont pas terminées. Carlisle a ensuite travaillé au sein du comité qui devait assister le Board of Trade dans sa décision. À ce titre, un mois avant le départ de l'Olympic, on a donné, à lui et ses collègues, les plans des canots du paquebot. Il a clairement exprimé à cette occasion sa position selon laquelle il n'y en avait pas assez. C'est un fait, mais il a signé à la fin de la séance, comme tous ses collègues, le document attestant qu'il n'y avait rien à changer. Quand on lui a demandé pourquoi, il a répondu par une pirouette, disant en gros qu'il était plus attentif d'habitude. content 


Pour conclure, donc : non seulement Carlisle n'a pas démissionné pour cela ; mais alors qu'il avait les moyens légaux de faire accroître le nombre de canots, il a signé sans broncher le document qui permettait le statu quo. Bien loin de l'opposition ferme, contre vents et marées, qu'on présente souvent ! rire

Je n'étais pas du tout au courant de ça. yeux yeux yeux
Alors du coup, il aurait pris sa retraite simplement car il était... vieux? inter
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 13
Messages : 7589
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlisle [directeur général des chantiers H&W]

Message  LittleTony87 le Jeu 30 Aoû 2018 - 14:55

Canard-jaune a écrit:Alors du coup, il aurait pris sa retraite simplement car il était... vieux? inter

Encyclopedia Titanica a publié un article qui répond (un peu tard) à cette question, ici : Carlisle avait 55 ans lors de cette retraite. Même pour l'époque, c'est jeune. Mais d'après certaines sources de presse, ce serait pour raisons de santé. Carlisle était manifestement en plein burnout et, jusque là, n'avait pas pris très soin de sa santé. Il semble d'ailleurs que pendant l'hommage rendu aux victimes après le naufrage à la cathédrale St Paul en 1912, Carlisle a fait un malaise et dû être sorti et emmené en ambulance.

Bref, Carlisle est bien parti des chantiers pour cause de grande fatigue et d'épuisement, pas en protestation.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 28
Messages : 6178
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum