Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Sha're le Mer 29 Aoû 2018 - 13:27

Dans le livre "Les secrets du Titanic", Ruppert Matthews déclare qu'on concevait à l'époque des paquebots en ayant à l'esprit que les problèmes auraient lieu dans les eaux côtières, en général d'un grand port et non en pleine mer.
Un bateau qui échouait ou était endommagé ne courait pas de danger imminent de couler. Il faudrait plusieurs heures, voir plusieurs jours avant que ça ne se produise. Le paquebot n'aurait pas coulé et aurait été remorqué.

L'incendie était le danger le plus probable et le Titanic avait mis en place des mesures de sécurité très efficaces. S'il fallait l'évacuer alors qu'il était loin des côtes, on pensait qu'un autre vaisseau viendrait à son secours et que les chaloupes serviraient à évacuer les les passagers et l'équipage en plusieurs voyages. De plus la radio à bord était répandue, on pouvait appeler de l'aide.
Il y avait également les compartiments étanches, la double coque, les bouées...

Pensait-on vraiment à l'époque qu'il était plus courant de rencontrer des cas d'accidents près des côtes et qu'il fallait plus s'en préoccuper qu'en cas d'accident en haute mer ?

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Sha're
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 38
Messages : 14670
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Joris le Mer 29 Aoû 2018 - 16:29

C'est étrange quand même que les accidents en pleine mer n'étaient manifestement pas du tout envisagés. Parce qu'une collision avec un iceberg ou avec un autre navire était une possibilité qui ne pouvait pas être écartée, même si globalement assez rare.

C'est vrai qu'on considérait plus les canots comme un moyen de transporter les passagers d'un navire à un autre en cas de problème et non comme un moyen de secourir tous les passagers. Alors que de nos jours sur les paquebots les canots sont fermés et contiennent tout ce qu'il faut pour que les passagers puissent vivre au moins une semaine si besoin est. Quoi qu'il y avait quand même quelques vivres dans les canots du Titanic.

Après, sûrement qu'on pensait qu'avec tous les moyens que tu cites, un paquebot endommagé en pleine mer serait rapidement secouru. Pour les côtes, on craignait peut-être la collision avec des rochers ou des mauvaises manœuvres pour rejoindre un port.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent sept ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 27
Messages : 12005
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Sha're le Mer 29 Aoû 2018 - 20:32

Joris a écrit:
Après, sûrement qu'on pensait qu'avec tous les moyens que tu cites, un paquebot endommagé en pleine mer serait rapidement secouru. Pour les côtes, on craignait peut-être la collision avec des rochers ou des mauvaises manœuvres pour rejoindre un port.
L'auteur nommait surtout Thomas Andrews mais ça doit être le cas des autres architectes. Le fait de ne pas avoir fait d'exercice en mer le dimanche est peut être une preuve. En pleine mer, personne n'était inquiet.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Sha're
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 38
Messages : 14670
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Joris le Mer 29 Aoû 2018 - 21:13

Mais vu que certains membres de l'équipage ont pu être inquiets à l'approche de la zone des icebergs, c'est qu'ils savaient qu'en cas de collision, ça pouvait être le drame inter

C'est donc finalement le naufrage du Titanic qui a fait prendre conscience à tout le monde du danger mortel que pouvait être un naufrage en pleine mer. Malgré la TSF, les compartiments étanches, etc. le paquebot a malheureusement coulé avant que les secours aient pu arriver et sauver les passagers même si ces moyens ont permis que le navire mette plus de temps à couler et que les navires alentours soient informés qu'un navire était en détresse.

Il n'y a sans doute pas eu beaucoup de naufrages en pleine mer avant et après, en temps de paix. Sauf en cas d'incendie.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent sept ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Bannia10
Joris
Joris


Masculin
Age : 27
Messages : 12005
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Antoine le Mer 29 Aoû 2018 - 23:51

Si ça vient du livre de Rupert Matthews, je me méfierais déjà de l'information de base car ce livre est vraiment bourré d'erreurs (et la traduction française encore plus !). En matière de conception, les collision en pleine mer étaient bien évidemment prises en compte : le compartimentage était là pour ça, et je rappelle qu'aujourd'hui encore, les compartiments du Titanic correspondent à la plupart des standards de sécurité. Il ne faut pas oublier que le choc qu'il a subi était très, très improbable. Percer comme ça plus de quatre compartiments, c'était un risque quasi-inexistant : il ne faut jamais oublier que le risque zéro n'existe pas.

Mais surtout, il faut se poser la question du rôle des canots de sauvetage. Car être dans un canot, ce n'est pas être sauvé : encore faut-il être récupéré. Pour peu que la mer soit trop agitée, le canot devient totalement inutile, voire dangereux. Et si personne ne sait que les canots sont là, les passagers peuvent finir par y périr. Prenez le naufrage de l'Atlantic, par exemple : les canots n'ont servi à rien, car la tempête ne permettait pas de les utiliser. Ceux qui ont tenté d'y embarquer ont tout simplement péri. Et si on prend le Naronic, les canots ont été retrouvés... vides, et des mois plus tard. Quand bien même des gens seraient montés dedans, ça n'aurait pas servi à grand chose. L'Atlantique est grand donc trouver des canots perdus sur l'océan, ce n'est pas facile. Les rescapés du Titanic ont eu la chance que le Carpathia connaisse leur position, à peu près, et que Boxhall dispose de fusées pour signaler son canot (ce n'est pas pour rien qu'il a été récupéré en premier).

En fait, pour comprendre l'état d'esprit de l'époque sur les collision en haute mer, il faut prendre par exemple le cas du Republic en 1909 : il a mis presque 40 heures à couler malgré une collision en apparence bien plus impressionnante que celle du Titanic. Et la radio a permis de faire venir des secours et de transborder les passagers. S'il n'y avait pas eu de radio ? On aurait transbordé les passagers sur le navire abordeur. Mais si ce dernier avait aussi coulé ? Là, canots ou pas, personne n'aurait pu être sauvé, sauf coup de chance. N'oubliez pas qu'au XIXe siècle (et encore dans bien des cas début XXe), un navire "perdu en mer" l'était au sens propre : la plupart du temps, on ne savait juste pas ce qu'il était devenu.

Je ne pense pas que le danger en haute mer était ignoré, loin de là. Par contre, il est vrai que les canots et dispositifs de sauvetage en général étaient bien plus efficaces près des côtes. C'est encore vrai aujourd'hui. Imaginez le naufrage du Costa Concordia en pleine mer ! Et comme le dit Joris, près des côtes, le danger était multiplié : plus de circulation, plus de rochers et de bancs de sable...

Mais dire que ces accidents n'étaient pas envisagés ? Certainement pas : les textes d'époque montrent bien que capitaines et architectes en étaient bien conscients. Par contre, il est clair aussi que l'équipage du Titanic a péché par excès de confiance. Peut-être, justement, parce que le navire était "trop" sûr.
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6317
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Sha're le Jeu 30 Aoû 2018 - 13:37

Merci pour ces explications. Alors il ne faut pas prendre trop au sérieux ce que dit cet auteur.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Sha're
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 38
Messages : 14670
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  Antoine le Jeu 30 Aoû 2018 - 14:42

Si je me souviens bien, c'est dans ce livre qu'à un moment on nous raconte que Lightoller est monté sur la coque retournée... du Titanic rire

C'est un des nombreux livres faits un peu à l'arrache qui étaient sortis pour le centenaire, malheureusement !
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6317
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer Empty Re: Ne pas envisager sérieusement un accident en pleine mer

Message  yarra le Jeu 30 Aoû 2018 - 16:02

Joris a écrit:C'est étrange quand même que les accidents en pleine mer n'étaient manifestement pas du tout envisagés. Parce qu'une collision avec un iceberg ou avec un autre navire était une possibilité qui ne pouvait pas être écartée, même si globalement assez rare.

C'est vrai qu'on considérait plus les canots comme un moyen de transporter les passagers d'un navire à un autre en cas de problème et non comme un moyen de secourir tous les passagers. Alors que de nos jours sur les paquebots les canots sont fermés et contiennent tout ce qu'il faut pour que les passagers puissent vivre au moins une semaine si besoin est. Quoi qu'il y avait quand même quelques vivres dans les canots du Titanic.

Après, sûrement qu'on pensait qu'avec tous les moyens que tu cites, un paquebot endommagé en pleine mer serait rapidement secouru. Pour les côtes, on craignait peut-être la collision avec des rochers ou des mauvaises manœuvres pour rejoindre un port.

Joris

Bien sur que si , que le naufrage en pleine mer était prévu . Les canots de sauvetage , en plus des avirons étaient pourvu d'un mat et d'une voile . En général , les matelots pont étaient des gens qui avaient pour la majorité d'entre eux des connaissances en voile ( pêcheurs ) .
Bon si pas de matelot à bord , restait la prière et sans doute la mort à longue ou brève échéance . Quant à la mort à l'époque , la grande majorité des marins ne savent pas nager , car quand on tombe à la mer ( du temps de la voile ) , il valait mieux en finir rapidement  . Et cela va durer jusque dans les années  50/60 et même plus loin , puisque moi même , je ne n'apprendrai à nager que pendant ma première année à l'école maritime ( année 70 à 14 ans  et je suis ilien ! ) , car il est devenu obligatoire de savoir nager sur 100 mètres , ( longueur dit de sécurité , pour éviter les remous aspirants d'un navire qui coule ) pour avoir son fascicule .
yarra
yarra


Masculin
Messages : 673
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum