L'accès aux personnes en situation de handicap.

Aller en bas

L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  Invité le Lun 26 Mar 2018 - 12:25

Un sujet plus que d’actualité aujourd’hui : l’accès aux personnes en situation de handicap.
Qu’en était-il en 1912, à bord du Titanic, et ailleurs ?
A ma connaissance, je ne connais aucun passager qui ait été en fauteuil roulant durant la traversée. Je ne peux pas compter Irène Harris dans cette catégorie après sa chute dans l’escalier.
Néanmoins, Andrews et ses concepteurs ont-ils envisagé ce cas de figure où la compagnie serait amené à recevoir des passagers invalides, car après tout, les grandes fortunes, même physiquement diminuées avaient aussi envie de voyager.

Il y avait l’accès aux différents ponts via les trois ascenseurs. Certes, merveilleux.
Reste que les ascenseurs s’arrêtaient au pont A. Les éventuels invalides n’auraient donc eu accès qu’au pont promenade si l’envie leur prenait de vouloir sortir.
Ok, la promenade du pont A était couverte, très prisée, et permettait de longues balades puisqu’elle faisait le tour du navire. De quoi satisfaire chacun qui souhaitait prendre un bon bol d'air. Un passager handicapé n’avait donc pas la nécessité de se rendre sur le pont des embarcations, par franchement des plus agréables puisqu’à la merci du vent. Sauf que… l’inenvisageable est arrivé : un naufrage.
Dans ce cas, ledit passager invalide, comment serait-il monté sur le pont des embarcations ?
S’il s’était agi d’un homme, tant pis, pas grave, c’était les femmes et les enfants d’abord, et il aurait été condamné. Mais l’aurait-on alors laissé dans un coin, comme un certain Hugo Ross, tellement malade de la dysenterie qu’on suppose qu’il est mort dans sa cabine ?

Bon, d’accord, théoriquement, le Titanic ne devait pas couler. Faisons donc abstraction de mon argument précédent.
Reste un autre problème pour les personnes à mobilité réduite : l’accès aux cabines.
Est-ce une impression, ou la réalité ; mais lorsque j’observe une photo de coursive, je trouve les portes d’entrée extrêmement étroites ? Tellement étroites qu’elles laisseraient difficilement le passage à quelqu’un en fauteuil roulant, quand ce n’est tout simplement pas possible.

Du coup, voilà ma question : les compagnie maritimes en général du début du 20ème siècle ont-elles pensé à leur éventuelle, mais minoritaire, clientèle à mobilité réduite, ou celle-ci était-elle considérée comme laissée pour compte ?
Imaginons un Astor invalide. Je doute qu’il se serait résigné à abandonner ses voyages en Europe pour cette raison, et qu’il aurait attendu des compagnies qu’elles se mettent en quatre pour lui offrir le meilleur des conforts au vu de sa situation physique.
Ou alors aurait-ce été tout le contraire : « désolé Colonel Astor, on ne peut vous accueillir. Débrouillez-vous ! Achetez-vous un yacht ! » ? inter

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  Joris le Mar 27 Mar 2018 - 18:50

C'est une très bonne question. On s'était un peu interrogé sur ça dans le sujet consacré à la famille Skoog (ici) puisque le fils aîné, Karl âgé de 11 ans, avait subit un accident horrible quelques années plus tôt dans une mine où il s'était fait écraser les jambes par un train et devait porter depuis, et donc sur le Titanic, des béquilles. Il a périt dans le naufrage comme toute sa famille et on s'était demandé comment il aurait pu s'en sortir. Même durant la traversée ça a dû être difficile.

Des passagers en fauteuil roulant je n'en connais pas non plus.

Donc en fait je ne sais toujours pas s'il y avait des aménagements spéciaux pour les personnes handicapées à bord, mais je n'ai jamais lu quelque chose qui allait dans ce sens. J'ai bien peur que non.
Qu'en était-il pour la société au début du XXème siècle ? J'avais fait un exposé en Géo il y a 4 ans sur l'accessibilité pour les PMR et je sais qu'après la Première puis la Seconde Guerre mondiale, on a aussi plus pris conscience de la nécessité de réserver un sort humain à ceux qui avaient été mutilés par exemple. Aussi, je crois qu'en France par exemple les notions d'intégration et d'accessibilité pour les handicapés émergent réellement qu'à partir de 1975 avec les apports législatifs de la loi d'orientation en faveur des personnes handicapées.

Je pense donc que malheureusement en 1912 ces questions n'étaient pas vraiment abordées. Et quand on pense qu'encore aujourd'hui en France il y a des efforts à faire, la loi de 2005 devait être entièrement appliquée au 1er janvier 2015, et pourtant ce n'est pas toujours appliquée partout, certains dispositifs ont été reportés de 20 ans, comme l'accès plus facile au train.

J'espère néanmoins que les personnes handicapées étaient bien traitées, qu'on essayait de les porter si elles ne pouvaient pas accéder à un endroit, etc.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent six ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 26
Messages : 11066
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  Invité le Mar 27 Mar 2018 - 21:18

La question du handicap sur le Titanic a aussi été abordé par quelqu'un sur le forum de l'encyclopedia titanica. Du moins, il demandait s'il y avait eu des chaises roulantes prévues à bord. Personne n'a été en mesure de pouvoir l'affirmer avec certitude.

Néanmoins, quelques uns qui ont participé au fil ont fait remarquer que le Titanic avait été conçu, consciemment ou non, de manière a faciliter les déplacements de la clientèle pouvant éventuellement être contrainte de se déplacer en fauteuil roulant puisqu'en seconde et première classe il y avait les ascenseurs, et que nulle part il y avait d'obstacle, comme une petite marche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  Joris le Mar 27 Mar 2018 - 21:54

C'est une bonne chose alors qu'ils pouvaient se déplacer facilement. C'est vrai qu'on peut se demander si des fauteuils pouvaient être empruntés à bord. Peut-être au niveau de l'hôpital de bord ? inter

Dans les années 1900, les fauteuils roulants étaient comme ceci :





Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent six ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 26
Messages : 11066
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  Invité le Mer 28 Mar 2018 - 17:54

Merci pour les photos, Joris.
Ma foi, les fauteuils roulants de 1900 ne devaient pas être particulièrement confortable pour qui devait y rester toute la journée, même avec un coussin.

Cette largeur des portes des cabines, de prime abord étroites m'intriguait à tel point que je suis allé jeter un œil dans le ship magnificent.
On ne connaît pas leurs dimensions exactes ; mais elles devaient répondre à un standard de l'époque :
Moins de 6 pieds de haut, c'est à dire moins d'1 m 83, pour 2,1 à 2,6 pieds de large, c'est à dire entre 64 cm et 79 cm.
En tablant sur la dimension la plus large , effectivement, un fauteuil roulant serait passé.
Par contre, moi et mes 1 m 85, j'aurai passé mon temps à baisser la tête, après m'être cogné une quantité innombrable de fois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'accès aux personnes en situation de handicap.

Message  LittleTony87 le Sam 31 Mar 2018 - 20:08

Comme l'a dit Joris, déjà de nos jours, les questions d'accessibilité sont pour le moins mal traitées dans nos lieux publics, alors je n'ose pas imaginer ce qu'il en était en 1912 ! Clairement, les ascenseurs n'étaient pas encore destinés à ça, même si, comme le souligne Lawrence Beesley, ils n'ont pu qu'être vitaux pour aider certaines personnes âgées à gagner le pont. D'ailleurs, rien n'était prévu en troisième classe, signe que l'ascenseur était avant tout un luxe, et rien d'autre !

Je pense qu'à bord, une personne handicapée mais fortunée aurait bénéficié de services "à la carte" : aide de stewards si nécessaire, service dans la cabine, etc. Et en troisième classe ? À vrai dire, je me demande si la plupart des handicaps n'auraient pas été considéré comme critères interdisant l'immigration aux USA...
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 28
Messages : 6185
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum