Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Le Titanic et la connexion philadelphienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Le Titanic et la connexion philadelphienne   Sam 1 Oct 2016 - 21:18

Bien qu’il y ait eu 6 fois plus de passagers du Titanic qui résidaient à New-York, j’ai choisi de m’intéresser plus particulièrement à ces Philadelphiens du Titanic. En effet, bon nombres de familles très riches et influentes de Pennsylvanie, et qui contribuèrent à l’essor de la région, eurent à compter un ou plusieurs membre(s) parmi les victimes.

Pour cette Philadephian Titanic’s connection, j’ai choisi de catégoriser ces passagers en trois parties : les résidents de la ville même, les résidents de la banlieue et les natifs.

Les résidents :

-Le Dr Arthur Jackson Brewe.
-Mrs Emma Eliza Bucknel.
-Mr Thomas Henry Conlin, passager de troisième classe.
-Mr William Crothers Dulles.
-Mrs Olive Earnshaw.
-Mr James Robert McGough.
-Mrs Lily Alexenia Potter.
-Charlotte Drake Cardeza et son fils Thomas et leur domesticité (Annie Moore Ward, femme de chambre et Gustav J. Lesueur, valet) résidents plus précisément à Germantown, dans le centre de Philadelphie.
-Mr Edward Pennington Calderhead, mais qui vers 1911/1912, déménagea à New-York.
-Miss Margaret Fleming,
-Robert Williams Daniel (le propriétaire de Gamin de Pycombe) qui, pour les besoins de son métier de banquier, résida à Philadelphie.


Les résidents de la banlieue de Philadelphie :

-Mrs Martha Stephenson, résident à Haverford.
-La famille Carter (William Ernest, le père ; Lucile Polk, la mère ; Lucile, la fille et William Thornton, le fils) et leur domesticité (Augusta Serraplan, femme de chambre ; Alexander Cairns, valet et Charles Aldworth, chauffeur), résidents à Bryn Mawr, dans la banlieue de Philadelphie.
-La famille Widener (George, lepère ; Eleanor, la mère et Harry, le fils) et leur domesticité (Amalie Gieger, femme de chambre et Edwin Herbert Keeping, valet), résidents à Elkins Park.
-La famille Thayer (John Borland II, le père ; Marian, la mère et John Borland III, dit Jack, le fils), et sa domesticité (Margaret Fleming, femme de chambre), résidents à Haverford.
-La famille Ryerson (Arthur, le père ; Emily, la mère ; Susan, dite Suzette, la sœur aînée ; Emily, la sœur cadette et John Borie) et leur domesticité (Grace Scott Bowen, gouvernante et Victorine Chaudanson, femme de chambre) résidents à Haverford.
-Richard Norris II Williams, lui, naquit en Suisse. Il était donc américano-suisse, et ne connait la Pennsylvanie jusqu'en 1912 que par des séjours chez son oncle, Richard Norris, qui vivait à Radnor, dans la banlieue de Philadelphie. Après le décès de son père à bord du Titanic, il vécut un temps avec son oncle, puis dans l’agglomération de Boston, où il fit ses études. Par la suite, il vécut jusqu’à la fin de sa vie à Wayne, à quelques kilomètres de la ville où vivait son oncle.


Les natifs :

-Mr Matthew Leonard, steward de troisième classe. Après la mort de son père, ma famille déménage en Grande-Bretagne, puis il vivra à Belfast.
-Mr Augustus Henry Weikman, barbier à bord de l’Olympic, puis du Titanic.
-Mrs Emily Ryerson.
-Charles Duane Williams, natif de Chestnut Hill, un quartier de Philadelphie, et quitta les Etats-Unis à la fin des années 1880 pour la Suisse.


New-York, c’était le temple de la bourse, et Philadelphie, celui de l’essor du transport par rail avec les familles Thayer et Widener.
Sans doute devait-il (et doit-il encore) faire très bon vivre dans cette banlieue philadelphienne nommée la Main Line, où résidaient les Thayer, Widener, Carter, Williams, Ryerson et qui offrait un excellent mélange entre la campagne et sa quiétude et la frénésie de la ville toute proche de Philadelphie, avec ses bals mondains, ses théâtres, et autres lieux dédiés aux plaisirs de la vie.
Etrange coïncidence aussi que de retrouver à bord du plus grand paquebot du monde ces 5 voisins qui devaient bien se connaitre, (notamment Richard Norris Williams, et Jack Thayer qui étaient très amis bien avant le naufrage) et qui ont dû passer d’excellents moments dans les salons du Titanic.
Ce qui explique notamment le dîner de gala des Widener, où seuls Archibald Butt et le Commandant Smith étaient les intrus, car non Philadelphiens.

Ci-joint une carte de la ville de Philadelphie et de sa banlieue, situant les localités où étaient domiciliées les grandes familles du Titanic.



Dernière édition par Denis le Dim 2 Oct 2016 - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Historiapassionata

avatar

Féminin
Age : 25
Messages : 5069
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

MessageSujet: Re: Le Titanic et la connexion philadelphienne   Sam 1 Oct 2016 - 23:00

Très chouette article Denis, en effet on constate que chaque famille vivait non loin l'une de l'autre. Ce devait être le quartier chic des grandes familles ( D'ailleurs peut être aurais-je été dans la zone jaune, dans une vie antérieure :p ). Tu sais si Jack Thayer et Richard Norris Williams ont gardé contact suite au naufrage? C'est une question que je me suis posée quand j'ai lu ce que tu as écris.

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
Revenir en haut Aller en bas
http://lsvmonarchie.blogspot.com
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Le Titanic et la connexion philadelphienne   Dim 2 Oct 2016 - 10:20

Historiapassionata a écrit:
Ce devait être le quartier chic des grandes familles ( D'ailleurs peut être aurais-je été dans la zone jaune, dans une vie antérieure :p ).


Il l'est toujours.
Je pense d'ailleurs consacrer un sujet à cette Main Line philadelphienne qui est composée de très belles demeures, dont la belle propriété de "Redwood" des Thayer, dans laquelle, je suis certain, tu aurais été très bien reçue. clin  rire

Une anecdote assez ironique, et qui rattache les Widener au Titanic. George Widener possédait des actions dans l'IMM, qui était la propriétaire de la WSL avec J.P Morgan. Quelques tôles d'aciers, et quelques rivets du Titanic "appartenaient" donc à la famille Widener.

Historiapassionata a écrit:
Tu sais si Jack Thayer et Richard Norris Williams ont gardé contact suite au naufrage? C'est une question que je me suis posée quand j'ai lu ce que tu as écris.


Je n'ai pas (encore) trouvé de traces à ce sujet, mais cela me semble évident.
Richard Norris et Jack étaient amis avant le naufrage, ils ont dû logiquement le rester après, et se soutenir mutuellement, puisqu'ils venaient tous les deux d'être orphelins de père.
Après, dire qu'ils se voyaient tous les jours serait faux.
Du moins, pour les années après le naufrage. Richard Norris est allé étudier à Harvard, dans l'état voisin du Massachusetts, et Jack Thayer a fait ses études à l'université de Pennsylvanie.
Ils ont tous les deux participé à la première guerre mondiale. Ensemble, je ne sais pas, mais sans doute ont-ils parlé tous les deux de leur futur engagement.
Ensuite, la carrière sportive de Richard Norris Williams ne lui a pas fait faire le tour du monde comme c'est le cas aujourd'hui pour les tennismen, et il devait être pas mal en Pennsylvanie.
A ma connaissance, ni Jack Thayer ni Richard Norris n'ont vécus durablement hors des frontières de la Pennsylvanie. Ils sont restés au moins dans l'agglomération philadelphienne, et ont donc dû continuer à se fréquenter.

L'amitié entre les deux hommes est attestée par les descendants de Williams qui indiquent que leur aïeul était bien pus proche de Jack Thayer que de Karl Behr. N'en déplaise à l'historie romanesque que l'Histoire à bien voulu prêter aux deux sportif.
Revenir en haut Aller en bas
Joris

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 10161
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

MessageSujet: Re: Le Titanic et la connexion philadelphienne   Dim 2 Oct 2016 - 14:56

C'est intéressant d'avoir ce récapitulatif.
Je ne m'étais pas rendu compte que tant de personnes vivaient presque à côté les unes des autres. C'est vrai que Philadelphie comportait et comporte de nombreux quartiers chics.
Ça me fait penser à ce que dit Rose dans le film, ça la rend malade de savoir que "toute la bonne société de Philadelphie" sera présente à son mariage avec Cal, ne se sentant pas à l'aise avec ce monde.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur



Dernière édition par Joris le Dim 2 Oct 2016 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://walygator-all-.wifeo.com/index.php En ligne
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Le Titanic et la connexion philadelphienne   Dim 2 Oct 2016 - 15:31

Je ne sais pas si c'était le hasard, si c'était fortuit, ou si à l'époque, il fallait absolument vivre à Philadelphie lorsqu'on était fortuné, mais Cameron semble avoir piqué quelques anecdotes chez Arthur Ryerson pour son personnage de Cal.
Tous les deux vivaient à Philadelphie une partie de l'année, et étaient à la tête d'une entreprise métallurgique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Titanic et la connexion philadelphienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Les passagers.............................. :: Les passagers en général-
Sauter vers: