Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Archives de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Archives de Paris   Jeu 9 Juin 2016 - 16:56


Décidément, les brocantes de printemps font mon bonheur en ce moment.
J’a longuement feuilleté ce livre sur un étal en hésitant, et je pense que ça m’a peut-être perdu, puisqu’on m’en a demandé 5 euros, tout en me le commentant par un : « c’est des souvenirs ».
Oui, enfin, ce sont des reproductions de souvenirs.

En fait, si je l’ai acheté, c’est parce qu’il retrace la vie parisienne durant la Belle-Epoque.
Il s’agit d’un livre compilant des textes et des photographies provenant d’écrivains, de journalistes et de photographes de la fin du XIX ème siècle et tout début du XX ème siècle.
L’ouvrage expose la capitale française à cette période, oscillant entre divertissement et dureté de l’existence. Celle-ci étant beaucoup plus présente, et c’est peu dire…

On y trouve mentionné et expliqués en détails des métiers de rue aux noms improbables : le Baveux (vendeur de savons) ; les anges gardiens (sorte de policiers qui ramènent chez eux ceux qui ont trop bu dans les bars à vin), la marchande d’arlequin (celle qui vend dans la rue les restes de viande laissés par les clients des restaurants), les bagotiers (des hommes qui, à la sortir des gares, courent derrières les voitures pour aider les voyageurs à monter leurs bagages jusqu’à chez eux)…

On peut y lire l’histoire sordide racontée par un commissaire de police de la prostitution des adolescents de sexe masculin : les petits jésus.
Ceux-ci erraient la nuit dans les jardins des Champs Elysées, à la recherche de clients à qui ils pourraient offrir leurs faveurs contre rétribution, et qu’ils entrainent ensuite dans des bordels tenus par des pédérastes (c’est le terme qui est employé dans l’article). Ou les maisons closes masculines où des messieurs de tout âge viennent louer les services de ces jeunes adolescents à des vieilles maquerelles, tandis que d’autres payent pour « regarder » en toute discrétion ces éphèbes se faire enc… par leurs clients au travers d’un trou dans le mur. Une sorte de téléréalité.
Idem pour l’article concernant  la prostitution féminine, mais moins surprenante que celle des très jeunes garçons.

Dans cet ouvrage, le luxe, les plaisirs, les parties de campagne, les cafés, les fêtes, la description d’un bal chez les Rothschild, l’art côtoient le sordide, la misère, la mendicité, la prostitution, la vente/location d’enfants …
Dans des commerces spécialisés, des mendiants louent ou achètent des bébés, des enfants en bas âge, afin d’apitoyer encore plus les passants, et les inciter à être généreux avec eux. Une fois âgés de 4 ans, ils sont inaptes au « travail », et « transformés » en marchands de fleurs, de lacets, puis plus tard destinés à la prostitution.

Chaque page, est illustrée de photographies d’époques, et je dois dire que certaines sont vraiment très gênantes, ou pénibles à regarder.
Ainsi donc était cette époque que l’on qualifiait de « belle » qui aura vu la Tour Eiffel, deux expositions universelles et les Jeux Olympiques.
Un livre donc qui fait revenir sur terre, de cette époque qui n’était pas que progrès technologique, et développement artistique.
Revenir en haut Aller en bas
Sha're
Admin
Admin
avatar

Féminin
Age : 36
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: Re: Archives de Paris   Ven 10 Juin 2016 - 13:56

Je n'ai qu'un seul livre sur la Belle Epoque et ce genre d'histoire n'est pas abordé. Même si on sait que la vie était dure, je ne pensais pas qu'il existait des situations aussi horribles vécues par les enfants et les adolescents.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Archives de Paris   Ven 10 Juin 2016 - 16:44

Je dirai que 60% du livre est consacré à la vie très rude des ouvriers, et de ce qui se passe dans les rues. Les reste étant consacré aux fêtes et aux plaisirs, par forcément destinés aux riches.

Ce qui est assez comique, c'est quand même de trouver dans la section "fêtes", un article racontant le déroulement d'une exécution capitale par guillotinage, ainsi que le "tout en un" destiné aux touristes pour se trouver un coup à tirer avec une parisienne de petite vie à moindre coût.
On s'amusait comme on pouvait au début du vingtième siècle. rire

L’article sur la prostitution des enfants des adolescents m'a rappelé le combat de Thomas Stead, à la fin du dix-neuvième siècle, lorsqu'il a écrit sa série d'articles "le sacrifice des jeunes vierges dans la Babylone moderne" dénonçant la vente et la prostitution enfantine.
Il a d'ailleurs été emprisonné pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
 
Archives de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Archives Nationales - Paris - Dépoussiérage et conditionnement de registres
» Avis de marché - Paris - église Ste Marguerite - Lot 1 peinture murale
» [PARIS] : boutique l'archimage
» [Débat] L'implantation de Disneyland Paris
» Quelques infos pratiques pour organiser vos séjours ou vos journées à Disney Land Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Belfast..................................................  :: La belle époque-
Sauter vers: