Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Karl Howell Behr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 15:53


Si dans l'Histoire du Titanic, Karl Behr et Richard Norris (Dick) Williams sont indissociables, Behr méritait quand même un sujet qui lui est entièrement dédié. oui

Karl Howell Behr est né le 30 mai 1885 à Brooklyn. Howell n'est pas son second prénom, mais le nom de famille de sa mère. Il est issu d'une grande famille puisqu'il a deux soeurs, Gertrude et Grace, et trois frères, Herman, Frederick et Max qui deviendra un célèbre golfeur. Il étudiera à la Lawrenceville School avant d'intégrer la prestigieuse université de Yale, puis l’école de droit de Columbia. En 1910, il sera admis au barreau et exercera  le métier d'avocat avant de bifurquer dans le monde de la banque.

Ce bref portrait de famille provient du blog de notre amie Historiapassionata qui mérite bien une petite publicité ici.  


En parallèle de ses études et de son métier, Karl Howell Behr était un joueur de tennis de renommé internationale. Il était droitier et jouait son revers à une main. Son jeu était qualifié d'offensif. Il possédait un grand sens tactique, et excellait à la volée (désolé pour les termes techniques propres au tennis qui refroidiront que non aficionados).
En 1907, il atteignit le troisième rang au classement des joueurs américains (si je comprends bien, il n'y avait pas de classement mondial comme aujourd'hui). Et durant 6 années, il fit partie du top 10.
En plus du tennis, il excellait au hockey et pratiquait le baseball. Mais concernant ce dernier sport, son niveau était insuffisant pour qu'il puisse intégrer l'équipe de baseball de Yale.


Selon John Grasso dans son Historical Dictionary of tennis, Karl Behr fut, durant ses études à Yale, champion inter-collégial des Etats-Unis en double en 1904.
En 1905, il remporte les championnats du new-Jersey dans la catégorie simple et double.
Il n'a, hélas, pas le palmarès de Dick Williams. Behr devra se contenter d'une finale en double messieurs à Wimbledon en 1907. Il avait pour partenaire Beals Wright, cette année-là. Ils perdirent contre la paire australienne, Norman Brooks/Tony Wilding sur le score de 6-4, 6-4, 6-2.
Toujours cette même année, il fait partie de l’équipe de coupe Davis qui, là encore ne remporte pas le titre. Bien que Behr et son partenaire remportent leur double contre la paire qui les aura battus à Wimbledon, il s’incline dans ses deux simples.

SI on se réfère  ces deux photographies de lui jouant au tennis, il devait être myope, au vu des lunettes qu'il porte. On peut aussi constater qu'on est "chaudement" vêtu pour pratiquer le tennis, et le blanc est de rigueur. On est loin du short bariolé et à carreaux du récent vainqueur de Roland-Garros, le suisse, Stanislas Wawrinka.  rire

 

Karl Behr, Helen Newsom et le Titanic :

Au début de l’année 1912, Karl fait la connaissance d’Helen Monypeny Newsom par le biais de sa sœur, Gertrude. Apparemment, c’est le coup de foudre puisque, très rapidement, ils se revoient avant de se fréquenter officiellement. Hélas, cet amour naissant n’est pas du tout du goût de la mère d’Helen, Mrs Beckwith qui, ni une ni deux, va soustraire sa fille en l’emmenant faire un long voyage en Europe en compagnie de son nouvel époux. Karl en super compétiteur, ne compte pas en rester là. Il prétexte un voyage d’affaires et Europe et poursuit sans relâche sa dulcinée.
Le 10 avril, après avoir fait le trajet en train de la gare St Lazare jusqu’à Cherbourg, il embarque à la suite de la famille Beckwith à bord du Titanic et occupe la cabine C148. Là, durant toute la traversée, il s'évertue à convaincre Mrs Beckwith qu’il est l’homme parfait. Sans grand succès.

Mais pourquoi la mère d’Helen n’aimait-elle pas Karl Behr ? Encore un mystère.
En 1912, joueur de tennis ne fait pas gagner les sommes faramineuses d’aujourd’hui. Pire, c'était un sport réservé aux amateurs. Donc, bien que je n'ai pas trouvé de traces de "salaires",  les vainqueurs de tournois ne devaient se contenter que d'une jolie coupe ou médaille, et de la gloire qu'ils pouvaient en tirer. Mais Behr avait un excellent travail, très bien rémunéré, donc ce n’était pas son statu de sportif qui la dérangeait. Reste, peut-être la différence d’âge : Helen avait 19 ans, et Karl, allait en avoir 27.
Une véritable histoire à la Roméo & Juliette.
Néanmoins, les amoureux arrivent à se retrouver dans les différents salons.

Sur la photo suivante, Helen a 19 ans.


Mais voilà qu'arrive le 14 avril, et tout change.
Une chance pour les Beckwith et Karl Behr, ils suivent scrupuleusement les ordres qu'on leur donne et font partie des premiers passagers à quitter le paquebot puisqu’ils embarquent dans le second canot à partir : le n°5, géré par Pitman. Et à l’invitation de Mr Ismay, semble-t-il.
C'est ce qu'il dira à un journal new-yorkais, le 20 avril 1912. Ici. Avec en lien, le scan de l'article en question.
Dans son "a night to remember" Walter Lord dira que Behr et les Beckwith étaient réticents à l'idée de monter dans un canot, et que c'est suite à l'insistance du président de la compagnie qu'ils se décidèrent à le faire.
Une jolie légende dit qu’il lui demanda sa main à bord de ce même canot. Mais ça, je préfère le laisser à la légende. Trop romantique à mon goût. Trop Jack & Rose.

A bord du Carpathia, Karl Behr fera partie des passagers, avec à leur tête, Margaret Brown qui formèrent le « fameux » comité qui honora le courage d’Arthur Rostron, capitaine du navire sauveur par le biais de cette coupe d’argent qu’ils lui offrirent par la suite.

Mais parlons de Mrs Beckwith. Gros revirement de sa part, puisque cette dernière consent à donner la man de sa fille à notre tennisman amoureux. Apparemment, le comportement de Karl Behr a sacrément dû lui faire impression pour la faire changer d’avis. En même temps, sauver sa future belle-mère ça fait réfléchir quand aux qualités du jeune homme.


Après le Titanic :

Il épousa Helen le 01 mars 1913. Ils eurent 4 enfants : Karl jr, Peter, James et Sally.
Mais comme beaucoup d'hommes ayant réchappé au naufrage, il souffrit de la culpabiltié du survivant. IL subit l’opprobre populaire quand à ses qualités de gentleman durant cette nuit. Il dira qu'il a été sommé d'embarquer à bord d'un canot et rajoutera : “At that time we supposed there were plenty of lifeboats for all the passengers.”
Il faut aussi noter qu'à l'heure ou il a embarqué sur son canot, c'était loin d'être la débandade. Et rajoutons qu'à tribord, William Murdoch laissait embarquer des hommes.
Et voilà ce qu'Helen écrivit dans son journal concernant la nuit du 14 avril.
Cette expérience fera traverser à Karl Behr une mauvaise passe. Il tomba en dépression  en 1917 qui le contraignit à faire un bref séjour dans un sanatorium afin de se requinquer.



Néanmoins, après ces déboires, il poursuivit sa carrière sportive et professionnelle avant de mourir le 15 octobre 1949 d'un cancer de la prostate.  De rares sources évoquent que sa mort serait due à des causes naturelles, mais le cancer est ce qui revient le plus. Son corps a été incinéré et ses cendres probablement déposées au cimetière d'Evergreen de Morristown dans le New Jersey.
En 1969, il accéda au Tennis Hall of Fame (sorte de panthéon du tennis) à titre posthume. A noter qu'il ne faut pas forcément être mort pour y accéder.

 

Helen Behr ne resta pas veuve, elle épousa par la suite l’un des ami et partenaire de tennis de son défunt mari, Dean Mathey. Elle mourut le 07 septembre 1965.

Karl Behr et Richard Norris (Dick) Williams :

Paradoxalement, l'Histoire donne l'image d'un Behr et d'un Williams qui se connaissent à l'époque du naufrage. Hors, il n'en est rien.
Karl Behr a-t-il utilisé le racket Court durant la courte traversée ? On l’ignore. Mais c’est fort possible en homme féru de sort de raquettes.

Mais ce qui est certain c’est qu’il n’a pas conversé avec Richard Norris Williams. C'est ce dernier qui le dit. Dick Williams l’a croisé dans le train transatlantique, et sûrement alors qu’ils patientaient à Cherbourge l’arrivée du paquebot, ou même à bord du Nomadic.
En féru de tennis, Dick, connaissait bien évidemment Karl Behr, immense champion de l'époque, mais l’inverse n’était pas de mise, puisque Dick n’avait aucun titre majeur à son actif à cette époque. Ses premiers faits d'armes nottables s'étant déroulés en Suisse. Sans compter que Dick était un jeune homme très réservé (il l'es resté). Ils ne « feront connaissance » qu’une fois à bord du Carpathia. Selon Lindsay Gibbs dans son controversé "Titanic the tennis story", Behr aurait beaucoup aidé Williams à récupérer l'usage de ses jambes abîmées.

Par la suite, ils se rencontrèrent lors de compétitions sportives, notamment en quart de finales des internationaux des Etats-Unis 1914, remportés par Williams.
Leur première rencontre eu lieu le 18 juillet 1912, près de Boston, où Behr dû remonter deux sets à zéro avant de remporter la partie. Les deux tennismen firent aussi partie de l’équipe américaine de coupe Davis en 1914 qu’ils ne remportèrent pas cette année-là. Le sport et l'expérience qu'il vécurent à bord du Titanic aidant, les deux hommes nouèrent une longue et solide amitié, selon leurs descendants.

L'équipe de cette Coupe Davis.

M.E McLoughlin (capitaine), Richard Norris Williams, Karl Behr et T.C Bundy.



Et une photo des mêmes quatre sportifs que j'aime bien.



Comme indiqué plus haut, en 2012, pour le centenaire, Lindsay Gibbs écrivit un roman fictionnel, mettant en scène les deux tennismen. Ce roman fut froidement accueilli par les descendants de Behr et Williams.
C'est pourquoi, Heln Behr Sandford, fille de Karl Behr jr, et donc petite-fille du champion qu'elle ne connut pas (elle naquit l'année de sa mort) préféra donner sa propre version de son histoire familiale intitulé, "Starboard at midnight", en se basant sur les mémoires non publiées de son grand-père et se sourçant dans les souvenirs de sa grand-mère avec laquelle elle était très proche, et en y apportant un brin d'imagination (elle au moins le mérite de l'avouer). Outre sa carrière sportive, professionnelle, on y apprend que Behr avait noué une solide amitié avec le président américain Théodore Roosewelt. Mais comme dans bon nombre de famille, Helen Sandford se retrouva d'abord face à un mur du silence de la part de son père et sa grand-mère, très réticent à parler de la tragédie qui n'a pas endeuillé leur famille, mais bouleversé d'autres vies. Source.


En 2012, pour le centenaire du naufrage,  le musée du tennis de Newport organisa une exposition dédiée aux deux tennismen rescapés du naufrage. Lorsque j'avais enregistré le lien, il y avait de belles photographies de leurs tenues d'époque ainsi que de leurs trophées. Hélas, le lien ne correspond plus à son contenu initial. Smile  Dommage.

Ma source pour certaines des photographies de Karl Behr.


Dernière édition par Denis le Ven 17 Juil 2015 - 22:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sha're
Admin
Admin
avatar

Féminin
Age : 36
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 17:55

Merci pour ce sujet, je retiens surtout dans sa vie la belle histoire d'amour.
Denis a écrit:
Là, durant toute la traversée, il s'évertue à convaincre Mrs Beckwith qu’il est l’homme parfait. Sans grand succès.
La mère d'Helen pensait être tranquille, c'était sans compter sur l'obstination de Behr. Durant tout leur séjour, Behr devait les suivre partout, ils ne devaient pas se sentir épiés. rire  Il a fallu un naufrage pour qu'elle consent à lui donner la main de sa fille. C'était vraiment pas gagné pour lui. soulagé

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 18:22

Il faudrait que je me procure le livre d'Helen Sanford, c'est le plus sourcé puisqu'elle a eu la chance de questionner sa grand-mère à ce sujet.
J'aimerai surtout savoir, quand Mrs Beckwith, son mari et Helen son partis en Europe, et pour combien de temps ? Ce qui semble presque couler de source, c'est qu'Helen devait rester en contact avec son petit ami via marconigramme pour l'informer de leur programme de voyage.

Je trouve que ça fait bien cher payé un voyage en Europe pour soustraire sa fille à un homme. Ce n'est pas comme si sa fille s'était amouraché d'un garçon de ferme. rire
Revenir en haut Aller en bas
Joris

avatar

Masculin
Age : 25
Messages : 10096
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 19:27

C'est une très intéressante biographie.

Il a eu de la chance de pouvoir monter assez facilement dans un canot au début du naufrage et heureusement qu'ils n'ont pas refusé, même si comme tu le dis il a culpabilisé par la suite comme un certain nombre d'autres hommes qui avaient survécu aussi.

L'histoire d'amour entre Helen et Karl est effectivement bien belle. Sa carrière de tennisman n'est pas mal même si quelques titres lui ont échappé.

Denis a écrit:
On peut aussi constater qu'on est "chaudement" vêtu pour pratiquer le tennis, et le blanc est de rigueur. On est loin du short bariolé et à carreaux du récent vainqueur de Roland-Garros, le suisse, Stanislas Wawrinka. rire

dvgt

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Revenir en haut Aller en bas
http://walygator-all-.wifeo.com/index.php
Historiapassionata

avatar

Féminin
Age : 25
Messages : 5050
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 21:07

Voilà une très bonne biographie Denis , j'ai appris pas mal de choses et merci aussi pour la pub ça fait plaisir :)

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
Revenir en haut Aller en bas
http://lsvmonarchie.blogspot.com
LittleTony87

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 6112
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Sam 4 Juil 2015 - 22:48

Tu fais bien de signaler qu'il est peu probable qu'il ait rencontré Williams pendant la traversée, j'aurais été tenté de penser le contraire, sans penser qu'il était effectivement bien moins expérimenté que Behr. Une histoire intéressante, et que tu nous as racontée avec moult détails, merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 5 Juil 2015 - 10:25

Historiapassionata a écrit:
Voilà une très bonne biographie Denis , j'ai appris pas mal de choses et merci aussi pour la pub ça fait plaisir :)

J'avais travaillé cette biographie voilà deux mois, et elle "trainait" dans mon ordinateur. Il était plus que temps de la publier.
Et pour la pub, Je ne fais que rendre hommage à ton travail de recherches.  clin  

LittleTony87 a écrit:
Tu fais bien de signaler qu'il est peu probable qu'il ait rencontré Williams pendant la traversée, j'aurais été tenté de penser le contraire, sans penser qu'il était effectivement bien moins expérimenté que Behr.

C'est lors de mes recherches sur Dick Williams que j'ai trouvé, via les témoignages de ses enfants, que les deux hommes ne s'étaient rencontrés qu'à bord du Carpathia, même si Williams connaissait la réputation de Behr et son palmarès très riche. Behr a commencé à se faire un nom dans le monde du tennis à partir de 1904 lorsqu'il a passé plusieurs tours aux internationaux des États-Unis cette année-là. Si la mode des posters existait, Willliams aurait pu en avoir un de Karl dans sa chambre d'adolescent.  rire

La grande timidité du jeune homme de 21 ans l'a aussi empêché d'aborder le champion. En comparaison, c'est  comme si un joueur de tennis, classé 150 ème mondial, ayant obtenu une "Wild Card" (une invitation à participer à un tournois) pour Roland-Garros, venait à croiser Novak Djokovic dans les vestiaires.

Le petit résumé du livre "Starboard at midnight" sur Amazon, est assez alléchant quand on s’intéresse au personnage. Behr a eu une vie à la Lightoller : il fut membre d'un gang de Brooklin, il a été dans l'exploitation minière au Mexique, businessman averti, star du tennis... C'est aussi à lui qu'on doit que le tournois de l'US Open se joue encore aujourd'hui  New-York.
"Karl s remarkable life included interaction in Brooklyn gang wars during his boyhood, mining for silver in Mexico, business concerns, law, and tennis".
Revenir en haut Aller en bas
Canard-jaune

avatar

Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 5 Juil 2015 - 14:02

Voilà une jolie et intéressante biographie où l'on apprend plein de choses, merci beaucoup Denis! bise
Revenir en haut Aller en bas
Historiapassionata

avatar

Féminin
Age : 25
Messages : 5050
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 5 Juil 2015 - 16:30

Que de gentillesses ! J'espère qu'on aura droit à d'autres biographies de ta part.

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
Revenir en haut Aller en bas
http://lsvmonarchie.blogspot.com
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 5 Juil 2015 - 16:48

Historiapassionata a écrit:
Que de gentillesses ! J'espère qu'on aura droit à d'autres biographies de ta part.

C'est normal de mettre en lumière le travail de quelqu'un du forum. clin

Je pense m'intéresser à d'autres passagers liés à la pratique sportive : les deux boxeurs : Bowen et Williams (comment ça, encore un Williams ? mpoi xfgy ).
Revenir en haut Aller en bas
Historiapassionata

avatar

Féminin
Age : 25
Messages : 5050
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 5 Juil 2015 - 19:25

J'ai hâte de les lire en tous cas :)

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
Revenir en haut Aller en bas
http://lsvmonarchie.blogspot.com
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 12 Juil 2015 - 0:10

A l'époque où j'ai posté la biographie de Dick Williams, Antoine m'avait demandé ce que les descendant des deux tennismen reprochaient au livre de Lindsay Gibbs, "Titanic, a tennis story", que je n'ai toujours pas terminé. J'avançait le carractère trop romancé du livre. Ca va bien plus loin.

J'ai trouvé une petite page fb consacrée au livre d'Helen Behr Sanford "Staboard at Midnight" et dont celle-ci en est l'auteur. L'arrière petite-fille de Williams, Lydia Williams Griffin, y intervient.

Autant dire que les deux femmes ne mâchent pas leurs mots. Elles sont dégoutées par ce livre. Gibbs s'acharne véritablement sur l'histoire de Behr, plus que sur celle Williams. Néanmoins, elles sont solidaires.

Lydia Williams Griffin  est furieuse que Gibbs ait déshonoré la mémoire de son ancêtre : " I'm feeling rather possessive and outraged myself because they have dishonored my grandfather's memory with their portrayal". Elle lutte ardemment pour faire savoir que ce livre n'est, en aucun cas, "la vraie histoire".

Ce qui fait bondir Helen Sanford c'est la fin du livre ou Lindsay Gibbs fait dire à Behr s'adressant à Dick Williams : "j'aurai fait mieux de laisser les médecins t’amputer des jambes". "I should have let the doctors amputate your legs".  Charmant. J'avoue, je ne suis pas allé vérifier. Je verrai bien quand je serais arrivé à ce passage, mais je ne vois pas pourquoi Helen Behr Sanford inventerait ça. Après, c'est peut-être de l'humour. Mais quoi qu'il en soit, ce n'est pas drôle. Surtout quand beaucoup de lecteurs sont susceptibles de prendre ça pour argent comptant.
Je comprends qu'elle ait eu envie de pleurer.

Gibbs décrit aussi Mrs Beckwith comme une affreuse mégère qui veut protéger sa fille à tout prix. Ca c'est vrai. Elle est vraiment dépeinte comme une monstre, alors que Mrs sanford indique que c'était le contraire et qu'elle n'aspirait qu'à protéger sa fille. (Mais de quoi ?)

Pauvre Dick et Karl.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 12 Juil 2015 - 10:31

Denis a écrit:
[
En 2012, pour le centenaire du naufrage,  le musée du tennis de Newport organisa une exposition dédiée aux deux tennismen rescapés du naufrage. Lorsque j'avais enregistré le lien, il y avait de belles photographies de leurs tenues d'époque ainsi que de leurs trophées. Hélas, le lien ne correspond plus à son contenu initial. Smile  Dommage.

La semaine dernière, je déplorais que le lien consacré à cette exposition au musée du tennis de Newport n'existait plus, mais j'ai mieux... une vidéo de l'inauguration. fete
Oui, oui, encore une.

A cette occasion furent présents : Helen Behr Sanford, petite-fille de Karl Behr ; Quincy Williams, fils de Dick Williams et sa fille qui est donc la petite-fille de Dick.
L'expo regroupe ou regroupait (je ne sais pas si elle est permanente ou non) les trophées glanés par les deux champions au cours de leur carrière, ainsi que quelques uns de leurs effets personnels comme leurs tenues de sport.



Revenir en haut Aller en bas
Canard-jaune

avatar

Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Dim 12 Juil 2015 - 11:27

C'est beau de voir que ces trésors ont été sauvegardés jusqu'à nos jours.
Actuellement, des héritiers trouvant ce genre de reliques n'hésiteraient pas à les jeter à la poubelle. :(
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Karl Howell Behr   Lun 17 Aoû 2015 - 18:43

Contrairement à son ami Richard Norris, Karl Behr n'a pas été autorisé à s'engager dans l'armée américaine afin de combattre durant la première guerre mondiale. En effet, ses ascendants germaniques l'en ont empêché.
Behr, fervent patriote, trouva une façon différente de se rendre utile. Etant un ami du président, Théodore Roosevelt, il organisa la grande parade new-yorkaise de 1916 afin d'inciter le peuple américain à s'engager dans le premier conflit mondial.
Cette parade, est, parait-il restée encore aujourd’hui"hui dans les mémoires des américains par son ampleur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Howell Behr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karl Howell Behr
» Karl Heinz Helms Liesenhoff
» La femme de Jason Behr joue dans Private Practice !
» Rumeur : Dark knight la série avec Karl Urban en Batman et le retour du joker?
» Karl May, de l'oeuvre au film, du film à l'oeuvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Les passagers.............................. :: 1ère classe-
Sauter vers: