Quel temps !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel temps !

Message  Belgenland le Mer 22 Oct 2014 - 14:45

Bonjour,

Je sors d'un tournage RTBF à l'expo de Bruxelles pour l'émission "météo" Quel Temps qui sera consacrée aux conditions météorologiques la nuit du 14 au 15 avril 1912.

La diffusion est prévue le 11/11 à 12h45.

Le podcast restera environ 8 jours sur la page de l'émission : http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_quel-temps?emissionId=5797
avatar
Belgenland


Masculin
Age : 47
Messages : 986
Inscrit le : 03/01/2010
Localisation : Belgique

http://www.nomadicpreservationsociety.co.uk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Alou-chan le Jeu 23 Oct 2014 - 10:55

Ah super ! C'est bon à savoir ça ^^ merci pour l'info je ne raterai en aucun cas cette émission. =)
avatar
Alou-chan


Féminin
Age : 26
Messages : 251
Inscrit le : 03/03/2012
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Belgenland le Mer 12 Nov 2014 - 8:56

avatar
Belgenland


Masculin
Age : 47
Messages : 986
Inscrit le : 03/01/2010
Localisation : Belgique

http://www.nomadicpreservationsociety.co.uk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Haddock le Mer 12 Nov 2014 - 19:59

On discute de la météo en cette nuit fatidique, mais on néglige d’expliquer le phénomène de ''Super-réfraction''. Étonnant. C’est à mon avis un point très important à considérer car Lord Mersey a affirmé que si le Californian avait poussé dans la glace et ce sans risque … pour porter secours au Titanic au moment même où il avait aperçu le premier signal de détresse, il aurait pu sauver plusieurs sinon toutes les vies perdues ! Le MAIB quant à lui, affirme plus judicieusement que si le Californian était venu au secours du Titanic mais d’une manière prudente comme le dicte les bonnes pratiques maritimes, il serait arrivé sur les lieux du naufrage peu avant le Carpathia, soit trop tard pour sauver qui que ce soit d’autres.

À vous de traduire ...

Super-refraction.

Causes:
Super-refraction or downward bending is caused either when humidity decreases with height or when the temperature lapse rate is less than normal. When temperature increases with height (i.e. when an inversion is present) the downward bending of rays and signals is particularly enhanced. Super-refraction increases both the optical and radar horizons, so that it is possible to see and to detect by radar objects which are actually beyond the geometrical horizon.

Likely conditions:
Super-refraction can be expected:
- In high latitudes wherever the sea surface temperature is exceptionally low;
- In light winds and calms;
- In anticyclonic conditions, particularly in the semi-permanent sub-tropical anticyclone zones over the large oceans; temperature is exceptionally low;
- In Trade Wind zones;
- In coastal areas where warm air offshore over a cooler sea;
- Occasionally, behind a cold front.

Effect on radar:
A modest degree of super-refraction is usually present over the sea as evaporation from the sea surface gives rise to a decrease in humidity immediately above the sea. Consequently, average radar detection ranges over the sea are often 15-20 % above geometrical horizon range. When a surface temperature inversion is present extremely long ranges may be possible since the transmitted signals may be refracted downwards more sharply, to be reflected upwards from the sea surface, and then again bent downwards, and the process repeated. The signals thus effectively travel and return along a duct parallel to the Earth's surface.

Optical effect:
Objects beyond the geometrical horizon may become visible, so that lights may be raised at much greater distances than expected. Superior mirage, when an inverted image is seen above the real object, is an occasional effect produced when the air is appreciably warmer than the sea. Sometimes an erect image is seen immediately above and touching the inverted one. The object and its images in this instance are well-defined, in contrast with the shimmering object and image of an inferior mirage. Superior mirage is most often experienced in high latitudes and wherever the sea surface temperature is exceptionally low.

Circumstances in Connection with the SS Californian :

These circumstances convince me that the ship seen by the "Californian" was the "Titanic," and if so, according to Captain Lord, the two vessels were about five miles apart at the time of the disaster. The evidence from the "Titanic" corroborates this estimate, but I am advised that the distance was probably greater, though not more than eight to ten miles. The ice by which the "Californian" was surrounded was loose ice extending for a distance of not more than two or three miles in the direction of the "Titanic." The night was clear and the sea was smooth. When she first saw the rockets the "Californian" could have pushed through the ice to the open water without any serious risk and so have come to the assistance of the "Titanic." Had she done so she might have saved many if not all of the lives that were lost.

RMS "TITANIC" MAIB Reappraisal of Evidence Relating to SS "CALIFORNIAN", Concluding Comments :

It therefore seems clear that - if I am right as to the distance apart - the effect of CALIFORNIAN taking proper action would have been no more than to place on her the task actually carried out by CARPATHIA, that is the rescue of those who escaped. I do not think any reasonably probable action by Captain Lord could have led to a different outcome of the tragedy. This of course does not alter the fact that the attempt should have been made.

http://www.maib.gov.uk/cms_resources.cfm?file=/titanic.pdf
avatar
Haddock


Masculin
Messages : 215
Inscrit le : 19/04/2014
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Belgenland le Jeu 13 Nov 2014 - 10:44

La théorie du mirage reste une théorie ...

Le thème de la séquence était uniquement météo.
avatar
Belgenland


Masculin
Age : 47
Messages : 986
Inscrit le : 03/01/2010
Localisation : Belgique

http://www.nomadicpreservationsociety.co.uk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  LittleTony87 le Jeu 13 Nov 2014 - 11:54

Oui, elle reste une théorie, et qui me semble à priori inutile. Aujourd'hui, nombre de ceux qui considèrent que le Californian et le Titanic étaient visibles l'un de l'autre (et je fais de plus en plus partie de ceux) sont aussi conscient qu'il aurait été impossible pour le Californian de sauver nombre de rescapés : il serait de toute façon arrivé après la bataille. Pour moi, cette théorie est un exemple de ce qu'il ne faut pas faire en histoire : au lieu de partir des éléments concrets et de voir ce qu'ils nous montrent, on part de ce qu'on veut démontrer ("ils étaient trop loin l'un de l'autre") et on voit ce qui pourrait le justifier. Très, très mauvaise méthode.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Haddock le Jeu 13 Nov 2014 - 17:29

La super-réfraction voire pire le Ducting ou leur antonyme sub-réfraction, sont des phénomènes météorologiques bien réels, pour les avoir moi-même expérimentés à maintes reprises en haute mer. Les rayons lumineux, les ondes Radars et de communication HF en sont particulièrement affectés.  

Suite à la découverte de l’épave du Titanic en septembre 1985, le secrétaire d’état au transport britannique demande au chef enquêteur du MAIB (Marine Accident Investigation Branch) d’investiguer sur les positions relatives entre le Californian et le Titanic, de manière à confirmer ou a infirmer les propos accablants de Lord Mersey contre le capitaine Stanley Lord, à savoir si le Californian avait poussé dans la glace et ce sans risque, pour porter secours au Titanic au moment même où il avait aperçu le premier signal de détresse, il aurait pu sauver plusieurs sinon toutes les vies perdues. Le chef enquêteur du MAIB a désigné par prudence un enquêteur indépendant, en qualité de capitaine au long cours très expérimenté et retraité du poste d’inspecteur en chef du département des transports et assisté du chef enquêteur adjoint du MAIB et de ses collaborateurs, pour produire un rapport d’enquête maritime objectif, indépendant et libre de tout conflit d'intérêts, mais aussi perçu comme tel.

Je crois être en mesure de conclure qu’il ne s’agit plus ici d’une théorie, mais d’un fait. Toutefois, j’aurais bien aimé que l’on investigue à savoir si dans les conditions météorologiques existantes, il était possible qu’un léger film de brume ou de condensation de surface ou que sais-je, aurait pu se produire ou se développer au niveau de la mer.
avatar
Haddock


Masculin
Messages : 215
Inscrit le : 19/04/2014
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Belgenland le Ven 14 Nov 2014 - 11:05

Je parlais de théorie dans le cas de l'application de ces conditions particulières la nuit du 14 avril 1912 sur les lieux de la collision avec l'iceberg.

A ma connaissance, Fleet a mentionné une légère brume avant l'impact lors d'une (ou des) commission(s) d'enquête mais déclara également qu'il n'y avait rien de particulier à faire remarquer sur ladite brume.

Quant à l'émission, le sujet n'était pas de lier les conditions météo à l'éternelle affrontement Lordistes/Anti-Lordistes fkpo
avatar
Belgenland


Masculin
Age : 47
Messages : 986
Inscrit le : 03/01/2010
Localisation : Belgique

http://www.nomadicpreservationsociety.co.uk

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  LittleTony87 le Ven 14 Nov 2014 - 12:37

Pour la brume, il me semble que c'est Lee qui l'a mentionnée, alors que Fleet ne mentionne rien du genre. Ce qui a poussé la commission britannique à considérer qu'il n'y en avait pas eu, et que Lee avait surtout cherché à justifier le fait de ne pas avoir vu l'iceberg plus tôt. Mais il faudrait recreuser leurs témoignages.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Joris le Dim 16 Nov 2014 - 15:34

Je viens de regarder l'émission sur les conditions climatiques la nuit du naufrage. C'était très intéressant.

Pour la théorie de la super refraction, on l'évoque notamment dans ce sujet (c'est évoqué dans le documentaire Un film, une histoire sur le film Titanic).

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10169
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel temps !

Message  Haddock le Lun 17 Nov 2014 - 17:04

Dans le bouquin La Nuit Du Titanic de Walter Lord de 1955 et traduit en 1958 par Robert Laffont, on y écrit; ''Sur la passerelle arrière, de quart, le quartier-maître (George Thomas) Rowe n’avait rien eu à signaler jusqu’à présent, lui non plus – rien d’autre que la nuit, les étoiles et le froid piquant. La seule chose qu’il avait remarquée, c’était ce qu’on appelle ''les moustaches des feux'' – de minuscules aiguilles de glace en suspension dans l’air et qui font une sorte de halo multicolore autour de chaque lampe.''

''De minuscules aiguilles de glace en suspension dans l’air'' … intéressant ! Je me demande bien d’où Walter Lord a tiré cette information puisque ni dans l’enquête américaine, ni dans celle britannique, est-il question de ce phénomène de cristallisation de l’atmosphère par le froid. Si tel était le cas, il se peut très bien qu’il existait une forme de voile de brume vaporeux à peine perceptible mais qui réduisait néanmoins la visibilité.  fhjoo  

Dans les enquêtes, Rowe affirme qu’il a lu le Log au moment de la collision. Il témoigne que le log indiquait 260 milles nautiques depuis sa remise à zéro de midi. Lorsque l’on consulte les Pilot Charts, on observe que le courant à contre du Gulf Stream est de l’ordre moyen de 0.5 nœuds. Un demi-nœud pendant 11h40 égale 5.8 milles nautiques. Ainsi, la distance parcourue sur le fond équivalait à 260 mn – 5.8 mn = 254.2 mn. La vitesse fond devient alors de 254.2 / 11h40 = 21.79 nœuds ou de 21¾ nœuds.

avatar
Haddock


Masculin
Messages : 215
Inscrit le : 19/04/2014
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum