Les "13 chanceux"

Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Les "13 chanceux"

Message  Antoine le Mer 24 Sep 2014 - 23:49

C'est un fait peu connu, mais d'un point de vue statistique, être un homme de deuxième classe était la pire situation possible si vous vouliez survivre. Seuls 13 des 159 hommes de cette classe ont survécu, soit 8% (pour comparaison, avec 60 sur 450, 13 % des hommes de 3e classe ont survécu). Les explications divergent : pour Beesley, c'est avant tout parce que les canots accessibles aux passagers de deuxième classe le plus facilement (les huit canots arrière) l'étaient aussi pour ceux de troisième. Cela n'explique pas, cependant, que les hommes de 2e se soient moins nombreux que ceux de 3e.

Pour Lightoller, c'est que ces hommes étaient d'une nature "teutonne" et donc très respectueux des ordres. Soit, mais ce n'est pas un argument très scientifique. Une explication plus simple est qu'un grand nombre de passagers de deuxième classe ont embarqué à bâbord (si on compte les femmes). Du coup, leurs maris ont dû attendre de ce côté où la règle était impitoyable.

Les 13 veinards sont donc : Edward Beane, Lawrence Beesley, Albert Caldwell, Stuart Collett, George Harris, Masabumi Hosono, William Mellors, Percy Thomas Oxenham, Julian Padro y Manent, Emilio Pallas y Castello, Emilio Portaluppi, Charles Whilems et Charles Williams.

La plupart ont un point commun : ils étaient à tribord et ont embarqué, soit en famille, soit sur consigne de l'équipage une fois le canot presque plein et plus de femme en vue. On compte ainsi parmi nos 13 veinards cinq rescapés dans le canot 9, trois dans le 13, et un dans le 15. Parmi les restants, nous comptons Masabumi Hosono, sauvé dans le canot 10 (il se cachait vraisemblablement sous les bancs), Charles Williams, à qui Lowe avait demandé ramer, et William Mellors, qui a sauté à l'eau puis survécu dans le canot A.

Reste le cas ambigu de Portaluppi, dont les récits divergent : il raconte, selon les fois, avoir survécu accroché à un bloc de glace jusqu'à ce qu'on lui porte secours ou avoir glissé en montant dans un canot, être tombé à l'eau et avoir nagé sur plusieurs centaines de mètres avant d'être repêché. Des récits bien étranges. Il est donc possible qu'il ait effectivement été repêché par Lowe. Ou qu'il soit parti dans un canot normal et en ait eu honte. Dans tous les cas, une chose est certaine : pour survivre en deuxième classe, mieux valait savoir nager à contre courant de la foule et filer à tribord quand tout le monde allait de l'autre côté !

Plus d'information sur les "13 veinards" sur Encyclopedia Titanica.
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Re: Les "13 chanceux"

Message  Manny le Jeu 25 Sep 2014 - 11:45

Ah ouais quand même, le pourcentage de survie et très/trop faible. Ton point de vue est intéressant et je serais plus apte à te croire qu'à croire Ligtholler par exemple.
C'est intéressant, j'ai toujours cru que le japonais avait été repêché par Lowe lorsque son canot est revenu chercher d'éventuels survivants.
Manny
Manny


Féminin
Age : 29
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Re: Les "13 chanceux"

Message  Antoine le Jeu 25 Sep 2014 - 11:51

Manny a écrit:Ah ouais quand même, le pourcentage de survie et très/trop faible. Ton point de vue est intéressant et je serais plus apte à te croire qu'à croire Ligtholler par exemple.
C'est intéressant, j'ai toujours cru que le japonais avait été repêché par Lowe lorsque son canot est revenu chercher d'éventuels survivants.
Même si j'aime être ainsi flatté, surtout par toi, toute mon analyse est en réalité un résumé de l'article d'Encyclopedia Titanica. Heureusement, j'ai encore bien des qualités pour que tu puisses me faire des compliments. rire

Pour le Japonais, en fait, Lowe a dit avoir repêché "un Jap". Mais dans la bouche de Lowe, "Jap" signifiait Asiatique, tout comme "Italien" signifiait en réalité "tout ce qui vit au sud de la Manche et du Rhin". Il s'agissait en réalité de l'un des passagers Chinois, Fang Lang.
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Re: Les "13 chanceux"

Message  Manny le Jeu 25 Sep 2014 - 15:00

LittleTony87 a écrit:
Même si j'aime être ainsi flatté, surtout par toi, toute mon analyse est en réalité un résumé de l'article d'Encyclopedia Titanica. Heureusement, j'ai encore bien des qualités pour que tu puisses me faire des compliments. rire

Je modifie ce que j'ai dis, je suis plus apte à croire ce que raconte Encyclopédia Titanica que ce qu'a pu dire Lightoller. Je suis prête à croire ce que tu pourrais dire d'autres (si c'est justifié et décortiqué) mais de là à te faire des compliments, faut pas pousser non plus. rire

Il était pas vache Lowe, pourquoi s'embêter quand on peut catégoriser ! Mille sabord !
Donc, il a désigner le Chinois Fang Lang comme étant "Jap", le téléphone arabe étant ce qu'il est, toutes personnes/presses à désigner le passager comme étant Masabumi Hosono (pratique puisqu'il était le seul de cette nationalité à bord). Si on prend en compte également que visuellement parlant, Cameron a montré notre japonais à l'écran. On le voit pas beaucoup mais je sais qu'il y' a une scène coupée où tu vois Lowe le repêcher de l'eau (et je crois bien que c'est le même acteur, à vérifier).
Erreur quand tu persistes.
Manny
Manny


Féminin
Age : 29
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Re: Les "13 chanceux"

Message  Tinuviel le Jeu 7 Mar 2019 - 15:29

Hm. Je déterre ce topic comme j'ai fait des recherches et un sujet sur Masabumi Hosono mais le personnage asiatique dans le film de Cameron n'a jamais été le Japonais. Le Chinois de la scène coupée s'exprime en cantonais déjà et c'est le même acteur qu'on revoit plusieurs fois dans le fond de scènes se déroulant en troisième classe et avec des vêtements hongkongais. Il a toujours été défini comme l'un des passagers chinois de troisième classe ayant survécu au naufrage. Donc Cameron n'est pas fautif. La confusion vient seulement du témoignage de Lowe.

Ensuite, la catégorisation par Lowe de asiatique = Jap est hélas propre à une époque où existait le "péril jaune". En d'autre terme la peur que les peuples asiatiques surpassent les Blancs et gouvernent le monde. Merci le darwinisme social. Cette expres​sion(née en 1895) fut d'abord employée pour définir les Chinois avant de stigmatiser les Japonais après la guerre Russo-Japonaise de 1904 à 1905. Alors que l'Occident appréhendait les migrations des Chinois et imaginait une "invasion" de leur part, la défaite de l'Empire Russe et l'extension coloniale de l'Empire Japonais amènent les Occidentaux à "diaboliser" le Japon. D'où le terme péjoratif "Jap" qui va être bien réutiliser durant la Guerre du Pacifique entre Japonais et Américains. Terme qui, comme l'explique LittleTony, était utilisé pour définir tout asiatique parce que pourquoi faire la différence ?


Dernière édition par Tinuviel le Jeu 7 Mar 2019 - 16:54, édité 2 fois
Tinuviel
Tinuviel


Féminin
Age : 25
Messages : 75
Inscrit le : 26/01/2019
Localisation : En exploration

Revenir en haut Aller en bas

Les "13 chanceux" Empty Re: Les "13 chanceux"

Message  Antoine le Jeu 7 Mar 2019 - 16:05

Merci pour toutes ces précisions ! Pour le coup, Lowe était en plus le plus susceptible des officiers d'être exposé aux clichés racistes de l'époque, vu qu'il était le seul à avoir servi sur tous les océans du globe sauf l'Atlantique nord. Je ne sais plus s'il avait beaucoup voyagé du côté de l'Asie, mais ce ne serait pas impossible.

Ce qui est sûr, par contre, c'est qu'il a eu à nouveau l'occasion de se frotter à des Japonais par la suite, puisqu'après la guerre, en 1919/1920, il a fait partie d'un corps expéditionnaire envoyé à Vladivostok pour lutter contre les Bolchéviques. À l'époque, la Russie était en guerre civile et la ville était sous occupation japonaise, avec l'aide de plusieurs autres pays dont le Royaume-Uni...

Aussi, si je ne me trompe pas, autant ses propos virulents contre les "Italiens" lui ont attiré les foudres du consulat et il a dû faire des excuses publiques ; autant tout ce qu'il a pu dire sur les Asiatiques (mais je ne suis pas certain qu'il l'ait fait pendant la commission) ne semble pas avoir posé de problème... Double standard, comme souvent... :/
Antoine
Antoine


Masculin
Age : 29
Messages : 6321
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://bibilotitanic.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum