Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Joris le Mer 27 Aoû 2014 - 20:57

J'avais imaginé il y a exactement dix ans, du dimanche 15 août au vendredi 27 août 2004, l'histoire fictive d'un paquebot français, le Titanic 2, qui effectuait une croisière inaugurale en partant de Marseille, traversait la mer Méditerranée, passait par le détroit de Gibraltar, traversait l'océan Atlantique, et arrivait à New York pour sa première traversée.
Après un jour d'escale avec visite de la ville, le Titanic 2 devait faire exactement le même chemin au retour, jusqu'à Marseille, mais il coula en heurtant une sorte de glacier, dont seulement quelques centimètres sortaient de l'eau, au milieu de l'océan Atlantique lors de son voyage de retour donc.

J'avais 12 ans à l'époque où j'avais inventé cette histoire, je m'en rappelle encore bien, et j'utilisais ma maquette en carton du Titanic pour représenter le Titanic 2, du genre celle-ci :



Ainsi qu'une maquette plus en dur achetée deux ans plus tôt en Italie, qu'on pouvait mettre dans l'eau.

J'avais d'ailleurs commencé à parler de cette histoire sur le forum en 2007 quelques semaines après mon inscription dans un sujet, mais ayant reçu quelques critiques de la part de certains membres à l'époque, qui ne sont plus sur le forum aujourd'hui (et quelques avis positifs aussi ^^) et n'étant pas satisfait de la façon dont je racontais l'histoire, j'avais demandé à Sha're de mettre le sujet à la corbeille. J'avais d'ailleurs raconté à Nadine la suite et fin de l'histoire en MP. ^^

J'ai pu revoir ce sujet dans la corbeille à partir du moment où je suis entré dans l'équipe du forum, il y a cinq ans, et j'ai toujours pensé qu'un jour je devrais essayer de raconter de nouveau cette histoire que j'avais imaginé, comme on en invente tant lorsqu'on est enfant.

Sept ans après ce premier sujet, je profite ainsi de la date du dixième anniversaire du naufrage de ce paquebot fictif, aujourd'hui 27 août, pour vous raconter cette histoire, mais ce n'est pas un roman, ou quelque chose qui pourrait être publié ; je vais juste vous dire ce que j'avais imaginé à l'époque, ce qu'il s'est passé, en restant bref, c'est juste pour se souvenir de cette histoire imaginée il y a déjà dix ans.

Je ne me souviens par contre plus de tout précisément (notamment les chiffres), et évidemment il y a des incohérences.

--------------

Le paquebot Titanic 2 était donc un paquebot français. On avait voulu l'intituler ainsi pour rendre hommage au Titanic. Il ressemblait au Titanic, avec les quatre cheminées, le même nombre de ponts, les couleurs, etc. mais il y avait pas mal de différences au niveau des installations, conformément à l'évolution. Il avait été inauguré par le président de la République Jacques Chirac au début du mois d'août 2004.

On pouvait trouver à bord sept piscines (2 extérieures sur la partie avant, trois extérieures sur la partie arrière, et deux intérieures) avec plongeoirs, transats et parasols, des airs de jeux pour enfants, intérieurs et extérieurs (dont toboggans et balançoires à l'arrière du navire), des saunas (dont un extérieur), des jacuzzis (dont un extérieur), une discothèque, un théâtre, un cinéma, une patinoire, un chenil, un musée sur la marine en général et le Titanic en particulier, un casino, un Imax 3D, une salle de classe sur le pont (qui n'a jamais été utilisée car c'était l'été), un bowling, évidemment plusieurs restaurants (dont un pour chaque classe sur le pont), un McDo, un Quick, des Kebabs, des pizzérias, un salon de coiffure, des bars, cafés, pâtisseries, pubs, boutiques et magasins de souvenirs, un hôpital, une bijouterie, un dentiste, un orthodontiste, une infirmerie, un vétérinaire, des bibliothèques, des librairies, des salons de lectures, une salle informatique, des salons fumoirs, des salles de sport (musculation, gymnase), des centres de bien être (massages, soins du corps, etc.) entre autres. Un navire vraiment complet en somme, avec tout.

Le Titanic 2 est le second plus grand navire du monde au moment de son lancement, derrière le Queen Mary 2.

Le paquebot possède comme le Titanic 20 canots de sauvetage, et ils sont également en nombre insuffisant ; les concepteurs n'ayant pas trouvé utile d'en mettre pour tout le monde, considérant que le Titanic 2 s'il devait couler mettrait du temps, et tout le monde pourrait alors être sauvé à temps.
Les canots du Titanic 2 peuvent chacun embarquer 100 passagers, donc en tout il y a de la place pour 2000 personnes. Or, le navire compte à son bord pour son premier voyage 4000 personnes, et sa capacité totale est de 5000 passagers et membres d'équipage en tout.

J'avais imaginé que le capitaine aurait été au 20h de TF1 quelques jours avant le départ pour présenter un peu le navire et exprimer sa fierté.

Le navire débute donc sa traversée le dimanche 15 août 2004 en fin de matinée. Il part du port de Marseille. Je me souviens que je me focalisais sur une famille en particulier, un couple et leurs deux enfants, qui avaient fait la connaissance sur le bateau dès les premiers jours d'un autre couple avec un enfant.

Les premiers jours de la traversée se passent normalement, très bien même. Tous les soirs, il y a des animations sur le pont du Titanic 2, avec un chanteur qui interprète ses principaux tubes. Parmi les chanteurs présents pour cette traversée aller-retour, il y a Mylène Farmer, Jean-Jacques Goldman, Alizée, Lio, Céline Dion, Patrick Bruel, Florent Pagny, et quelques autres encore.

Les passagers du Titanic 2, sont évidemment majoritairement français, mais il y a également des anglais, des irlandais, des allemands, des espagnols, des italiens, des croates, des portugais, des belges, des grecs, des turcs, des russes, des polonais, des suisses, et même des américains qui ont profité d'être en Europe pour retourner chez eux avec ce navire au lieu de prendre l'avion.
Beaucoup d'autres nationalités encore.

Le mercredi 18 août 2004, le Titanic 2 passe le détroit de Gibraltar et arrive dans l'Atlantique, à destination de New York. Tout se passe pour le mieux à bord, les activités sont prises d'assaut.

Le lendemain, plusieurs visites du navire avec le capitaine sont organisées, en groupe, ainsi que le surlendemain. Il faut payer un supplément pour y participer ; les familles que j'ai inventé y participent.

Le dimanche 22 août, au bout d'une semaine de traversée, et alors que le navire est au milieu de l'océan Atlantique, un exercice d'évacuation et de sauvetage est organisé à bord du navire, sans placer les passagers à bord des canots, juste en leur demandant de mettre leur gilet de sauvetage et de venir se placer à proximité des canots sur le pont des embarcations.

Le Titanic 2 arrive finalement à New York le mardi 24 août 2004 en fin de matinée, il y a une effervescence, le Titanic de 1912 n'est jamais arrivé à New York mais son « successeur » lui arrive, tous les passagers ou presque sont sur le pont ou assistent par les hublots à ce moment magnifique, le paquebot passe à proximité de la Statue de la liberté, puis est accueilli par une foule immense de personne, dont des officiels et des journalistes du monde entier, au port de New York où il se range.

Les passagers descendent, et ont 24 heures environ pour visiter la ville, faire ce que bon leur semble. Il y a également des visites groupées qui sont effectuées, à l'Empire State Building, au Chrysler Building, à Ground Zero, où se dressait encore trois ans plus tôt les tours jumelles du World Trade Center, à Ellis Island, à la Statue de la Liberté (qui est fermée depuis le 11 septembre 2001, on peut juste se rendre sur l'île, rouverte fin 2001, le piédestal ne rouvrant que fin 2004 et la statue en elle-même en 2009), et dans tous les autres monuments et lieux importants de New York, dont certains concernent le Titanic de 1912.

Le mardi soir, les passagers logent dans plusieurs hôtels à New York, qu'ils ont réservé, et le lendemain mercredi 25 août en matinée, c'est le grand départ pour le retour.

Il y a quasiment les même passagers à bord, sauf donc quelques américains qui sont descendus et d'autres qui rentreront de New York plus tard. Le paquebot quitte le port, passe devant la Statue de la liberté une dernière fois, les passagers regardent l'île de Manhattan disparaître peu à peu de leur champ de vision, sans se douter que pour certain ce serait la dernière fois qu'ils verraient l'Amérique.

Les journées du 25 et du 26 août se passent sans soucis majeurs, tout le monde est très heureux à bord, le service est parfait, on ne s'ennuie pas une seconde. Le paquebot doit arriver à Marseille normalement le lundi 30 août 2004 en fin de journée ou le mardi 31 en début de matinée.

Arrive vendredi 27 août 2004. Il est 20h30, le concert commence sur le pont, c'est Mylène Farmer qui fait son show, en interprétant ses plus grands succès.

À 21h30, il fait encore clair, mais tout doucement ça s'assombrit.

Le Titanic 2 est évidemment équipé de radars automatiques pour détecter un obstacle mais il y a également comme dans le Titanic un nid de pie sur le mât avant, fermé et couvert, avec des veilleurs qui ont des jumelles, une cloche et un téléphone pour avertir la passerelle s'il y a un problème.

À 21h35, le radar signale un danger droit devant. L'équipage est surpris et demande à la vigie si elle voit quelque chose. Les deux veilleurs n'aperçoivent rien de particulier, même avec les jumelles. Pensant qu'il ne peut y avoir aucun obstacle, le commandant et l'équipage pensent à une défaillance du radar.
C'est seulement deux minutes avant l'impact que la vigie aperçoit un tout petit glaçon qui apparaît dans l'océan, elle sonne la cloche et prévient la passerelle, alors que le radar sonne toujours.

En réalité, il s'agit d'une sorte d'énorme glacier sous-marin dont seuls quelques centimètres dépassent de l'eau, d'où l'invisibilité quasiment de l'obstacle.
La passerelle, prévenue par la vigie de cet obstacle qui se fait voir désormais, ordonne de mettre la barre à tribord toute pour essayer de contourner le glacier, et prévient la salle des machines. C'est trop tard, 55 secondes après que la salle des machines ait été prévenue, à 21h40, le Titanic 2 heurte le glacier par le bas, c'est-à-dire qu'il passe sur le glacier, ce qui fait que le navire se lève de quelques centimètres tant la glace est solide et tout le bas jusqu'à la poupe est raflé par le glacier, ce qui créé donc d'énormes trous sur toute la longueur.

Contrairement au Titanic en 1912 où l'impact avec l'iceberg avait été peu ressenti par les passagers, dans mon histoire l'impact est très ressenti par tous les occupants du navire, tout tremble, tout tombe, par exemple les gens assis dans les restaurants sont bousculés, dans la patinoire, la glace se brise au sol faisant entrevoir un énorme trou, sur le pont tous les passagers qui participaient au concert essayent de se tenir, une panique s'empare du navire, certaines fenêtres se brisent, c'est un vacarme pas possible, les canots se balancent comme s'il y avait une tempête, bref l'inquiétude est à son comble suite à cette collision.

L'impact s'est donc fait très ressentir, et on recense les premières victimes de la catastrophe, des gens qui sont tombés des escaliers par exemple, etc. Tout le monde est choqué mais personne ne sait ce qu'il se passe vraiment.

L'impact a duré 1 minute 30 environ, le temps que le navire passe entièrement sur le glacier.


J'ai représenté sur cette image le trajet du Titanic 2, pour mieux comprendre, avec le lieu du naufrage.
Il y a juste une petite erreur, le naufrage a lieu de 21h35 à 23h50 et non 23h00.

Quelques minutes après la collision, certains passagers remarquent que le navire est positionné différemment ; en effet, en glissant sur le glacier, le navire s'est un peu levé et c'est désormais comme s'il était simplement posé sur l'eau, la ligne de flottaison est largement visible, avec les hélices.

Voyant la panique s'emparer des passagers et du personnel, le capitaine s'adresse à ceux-ci par des haut-parleurs. Il leur dit que tout est normal, qu'il y a simplement eu un petit problème, qu'ils sont en sécurité, qu'ils vont pouvoir repartir et qu'il n'y a rien à craindre. Les personnes qui sont décédées sont recouvertes d'un drap, et les blessés amenés au centre hospitalier du navire. Les gens sont choqués.

21h50, 10 minutes après l'impact. Réunion de l'équipage, avec le commandant et l'architecte du navire qui est présent. Ils se rendent comptent que le glacier a totalement détruit le fond du navire, et donc que l'eau s'engouffre petit à petit à l'intérieur de celui-ci, les portes étanches et les pompes ne seront pas suffisantes, ils ne pourront rien faire, le Titanic 2 va malheureusement connaître le même sort que son jumeau 92 ans plus tôt, il va couler.
C'est la consternation pour l'équipage, ce n'est pas possible qu'il se passe la même chose qu'en 1912, avec en plus pas assez de canots pour tout le monde.

La navire ne coulera pas par l'avant comme le Titanic mais il coulera horizontalement, l'eau va monter d'abord tout doucement puis de plus en plus rapidement, et le navire va s'enfoncer, jusqu'à que le mât avant, l'élément le plus haut du navire, soit entièrement recouvert.

22h00, les passagers ne savent plus quoi faire, la vie s'est arrêtée sur le navire, ils sont inquiets, le paquebot ne bouge plus, tout le monde a cessé de faire ce qu'il était en train de faire.
On envoi un premier SOS, on prévient que le navire est en détresse. À 22h05, alors que le ciel s'assombrit, on donne l'ordre de débâcher les canots de sauvetage et de les mettre à la mer. Le capitaine s'adresse de nouveau aux occupants du navire par haut-parleurs toujours, leur demandant cette fois de retourner immédiatement dans leur cabine afin d'y mettre de mettre au plus vite un gilet de sauvetage, de monter sur le pont des embarcations devant les chaloupes. Il leur dit qu'il n'y a rien à craindre, qu'ils doivent rester calmes, alors qu'il sait que le navire est en train de sombrer mais il ne veut pas les inquiéter ou provoquer un mouvement de panique.

L'eau est de nouveau parallèle à la ligne de flottaison du Titanic 2 ; puisque le navire s'enfonce, il retrouve sa position « normale » mais malheureusement il ne s'arrêtera pas là, il va continuer à s'enfoncer, puisqu'il se rempli d'eau. La salle des machines est d'ailleurs presque totalement submergée.

Quand un grand nombre des passagers sont présents sur le pont, un officier leur dit que la priorité d'embarcation sera donnée aux chanteurs qui sont présents pour cette traversée inaugurale. Il y en a une quinzaine, donc ils monteront ensemble dans le premier canot qui sera mis à l'eau, puis d'autres passagers occuperont les 85 places restantes de ce canot. Les chanteurs seront tous sauvés.

On annonce également qu'il y aura une priorité donnée aux femmes et aux enfants, comme sur le Titanic en 1912.

22h10, TF1 interrompt l'avant dernier épisode de la saison 4 de Koh-Lanta pour un flash spécial présenté par Claire Chazal, qui annonce que selon leurs dernières informations, le Titanic 2 serait en détresse, qu'il aurait émis un SOS, sans en savoir plus. France 2, France 3 et M6 feront de même dans les minutes qui suivent.

22h15, l'eau commence à envahir tout doucement la salle de réception, et un certain nombre d'endroits du navire, comme le théâtre, le cinéma, les boutiques, les points de restauration rapide, etc.

Les canots se remplissent peu à peu. Je rappelle qu'il y en a 20, et qu'ils peuvent contenir chacun au plus 100 personnes, soit 2000 personnes en tout, alors que 4000 sont présentes sur le navire.

Les femmes ne veulent pas abandonner leur mari, les gens sont effondrés de devoir revivre ce qu'ils connaissent du Titanic, ayant vu le film qui est sorti quelques années plus tôt, ils sont terrorisés.

L'eau pénètre de plus en plus rapidement à l'intérieur du navire, et la panique gagne de plus en plus les passagers qui comment sérieusement à penser que leur navire va connaître le même sort que le Titanic.

22h30, le Grand salon de première classe situé à l'avant du navire avec son dôme majestueux, directement inspiré du Grand escalier du Titanic, et ses deux balcons de part et d'autre comportant des tables et destinés à boire un verre, est à moitié envahit par l'eau, de même que la salle de réception. Cette dernière est composée d'un énorme escalier en virage léger qui donne sur quatre ascenseurs desservant tous les ponts du navire. L'eau submerge ¼ des escaliers, alors que des plantes, des tables, le piano d'entrée, sont transportés de part et d'autre de la pièce par l'eau. Les gens se dépêchent de monter les escaliers et de quitter la salle de réception. La porte qui donne sur l'extérieur du navire, et qui était la porte principale par laquelle passait l'ensemble des passagers pour monter sur le navire, est sur le point de céder par la pression de l'eau ; en effet, celle-ci est déjà arrivée à la moitié de la coque ; le Titanic 2 s'enfonce de plus en plus.

22h40, tout juste une heure après la collision, la porte cède, dévastant la totalité de la salle de réception, alors que les gens essayent de se tenir à ce qu'ils peuvent, notamment à la rambarde des escaliers. Les ascenseurs sont pris d'assaut, on ne peut plus les fermer, les escaliers pour accéder aux étages sont également bondés. L'eau arrive maintenant au niveau du balcon des ascenseurs, et l'eau pénètre à l'intérieur de ceux-ci. En moins de 5 minutes, la salle de réception est totalement submergée, certains essayent encore de s'accrocher au lustre qui orne la pièce.

La destruction de la porte de réception a précipité la destruction par la violence de l'eau des cabines, et salles voisines.
Le grand salon est dévasté jusqu'aux balcons, encore intacts, et où se trouvent encore des joueurs de cartes et de pokers ne prêtant pas attention aux événements.

22h50, alors que l'eau envahit le nom « Titanic 2 » sur la proue, les lumières du navire, dont la plupart scintillaient dans l'eau, s'éteignent. La salle des machines est totalement submergée, un court-circuit a eu lieu.



Avec une image du Titanic, j'ai représenté vite-fait le niveau de l'eau vers 22h50 ce soir là, et pour que vous puissiez bien comprendre la façon dont se déroule le naufrage. Le paquebot va continuer à s'enfoncer.


Sur le pont des embarcations, la mise à l'eau des canots continue. Certains sont pris d'assaut, alors soit ils partent plus que remplis (120-130 passagers alors que 100 places sont disponibles), soit on les mets à la mer à moitié plein pour éviter que les gens sautent dedans.
Plus le temps passe, moins la descente des canots est lente, puisque l'eau monte de plus en plus parallèlement au navire. À noter que la descente des canots est automatique, en appuyant sur un bouton.

23h00, la nuit est bien installée, les secours ne sont toujours pas arrivés, sauf un hélicoptère de la presse qui diffusent les premières images du naufrage sur les télévisions du monde entier. Cet hélicoptère ne pourra sauver personne, il n'est pas équipé pour.
Dans le même temps, l'eau commence à envahir les piscines sur le pont, emportant avec elle les transats, parasols, etc. qui s'y trouvaient. Certains passagers observent ceci depuis le pont supérieur, ça leur glace le sang.

Depuis le début du naufrage, des fusées de détresse sont lancées par l'équipage, et de plus en plus maintenant depuis qu'il fait nuit.

23h10, la plupart des installations sont maintenant sous l'eau, et la proue et la poupe du navire commencent à être submergées, en même temps toutes les deux.

À 23h15, le dôme du Grand salon situé sur la proue cède sous la pression de l'eau, dévastant l'ensemble du Grand salon, y compris les balcons. Certains passagers restés à l'intérieur du paquebot s'agrippent tant bien que mal à ce qu'il reste.

L'eau envahit tout doucement les cabines des trois classes situées sur la partie la plus supérieure, encore hors de l'eau. Plus l'eau monte, et plus les vitres se brisent.
L'eau monte de plus en plus vite, car le Titanic 2 est presqu'entièrement sous l'eau, il se remplit d'eau de plus en plus rapidement.

À 23h25, encore deux canots de sauvetage n'ont pas été mis à la mer, ils sont pris d'assaut, les officiers doivent intervenir. Les premières personnes commencent à sauter dans l'eau, elle n'est pas aussi glaciale que près de Terre-Neuve mais on ne peut pas y rester trop longtemps.

La passerelle est entièrement submergée, les vitres se brisent, ainsi que toutes les cabines de deuxièmes classes situées à ce niveau.

À 23h30, l'avant dernier canot est mis à la mer, tandis que les premiers descendus sont déjà très loin. Une fois sur l'eau, il se dépêche de s'éloigner, alors que les cabines de première classe situées le plus en hauteur, y compris les plus luxueuses du navire qui étaient pour la plupart occupées par les chanteurs, commencent à être submergées.

À 23h35, le dernier canot est mis à l'eau, surchargé. Il n'y a plus aucun espoir pour les 2000 passagers encore présents sur le navire.
L'eau envahit désormais le pont ; dans quelques minutes le Titanic 2 n'existera plus. Le commandant va s'enfermer dans la petite salle de classe jamais utilisée et située sur le pont supérieur. Les passagers grimpent le plus haut possible, sur les cheminées, sur le nid de pie, partout où ils pourront échapper à l'eau le plus longtemps possible.

L'eau envahit les restaurants situés sur le pont supérieur, et les barrières installées pour délimiter la scène du concert, de même que les enceintes, dont la plupart sont tombées lors de la collision. La salle de classe commence à être inondée, alors que le commandant regarde une première et dernière fois les livres scolaires posés sur l'étagère et qui n'auront jamais servi en l'occurrence. Il entend les cris des passagers qui se débattent dehors.

La troisième cheminée factice se détache de son socle, alors que les passagers s'agrippaient au cordage. Elle flotte quelques minutes, se remplie d'eau et vient s'écraser au fond de l'océan. La première cheminée fera de même deux minutes plus tard.

23h45, les vitres des restaurants du pont se brisent, de même que celles de la petite école où se trouvait le commandant qui a décidé de rester avec son navire.

Dans quelques secondes, le Titanic 2 aura disparu. La quatrième cheminée sort également de son socle, alors que des gens se tenaient encore à elle.

L'eau atteint maintenant le niveau du socle de la deuxième cheminée, la seule encore debout. Elle est prise d'assaut, de même que le mât du nid-de-pie qui s'enfonce de plus en plus et le mât arrière. Des gens s'agrippent et tombent à l'intérieur de la cheminée, puis en 10 secondes, l'eau pénètre à l'intérieur de celle-ci et elle disparaît sous l'océan.
Le mât du nid-de-pie et le mât arrière sont maintenant tout ce qu'il reste de visible du Titanic 2, pour encore quelques secondes. La cabine du nid-de-pie se remplit d'eau, des gens sont à l'intérieur, et très rapidement les mâts s'enfoncent, le Titanic 2 a disparu, il poursuit sa route vers le fond de l'océan qu'il viendra toucher dans quelques minutes, alors que la seconde cheminée déjà sous l'eau se détache, remonte à la surface quelques instants, flotte, et coule. La cabine du nid-de-pie explose, libérant ainsi certains passagers qui remontent alors à la surface.
Environ 1800 personnes ont pu monter à bord des canots, et 2000 sont dans l'eau, se débattant, essayant de s'agripper à ce qu'ils peuvent.
Il est 23h50 ce 27 août 2004.

La plupart des canots se sont éloignés, certains sont déjà très loin, ne savant pas où ils sont. Ce sont des canots très modernes, non couverts, mais à moteur évidemment, avec néanmoins des rames de secours. Il y a toutes les provisions nécessaires pour tenir au moins dix jours (eau, boissons, nourriture mais aussi couvertures, etc.) et même un petit cabinet de toilette. Il y a également des fusées de détresse mais pas de contact radio. Les gens sont effrayés dans les canots, les femmes sont très inquiètes pour leur mari. On a un espoir que les secours vont arriver très vite, mais ils tardent. L'eau est froide mais pas glacée donc on pense que l'ensemble des 2000 passagers qui n'ont pas pu embarquer à bord des chaloupes vont être sauvés, même s'il y a déjà un certain nombre de victimes, dès la collision.

Comme lors du naufrage du Titanic, les canots ont peur d'être pris d'assaut par les naufragés, donc ils mettront du temps à retourner sur les lieux.

À 00h10, un canot décide d'y retourner. Il y a encore du mouvement même si c'est malheureusement plus calme. Certaines personnes vont pouvoir être remontées, environ 30.

À 00h30, un navire arrive enfin sur les lieux, suivi d'un hélicoptère 15 minutes après. Ils sauveront en tout 470 personnes des eaux.
À ce moment là, sur les 20 canots, 15 sont récupérés ainsi que leurs passagers par un deuxième navire arrivant sur les lieux. Les 5 autres se sont trop éloignés pour qu'on puisse savoir où ils sont.

Donc si on fait le calcul, sur les 4000 passagers et membres d'équipage, 1800 embarquent à bord des canots et 2000 tombent à l'eau. Les 200 personnes restantes sont mortes avant le naufrage du paquebot (lors de la collision, ou restées à l'intérieur du navire).
15 canots sont récupérés au soir du naufrage, soit environ 1300 personnes. Plus les 500 personnes récupérées des eaux (30 dans le canot + 470 par les secours).

1800 personnes sur 4000 sont donc sauvées le soir du naufrage, c'est une catastrophe. Environ 500 personnes ont disparu, quelque part dans l'océan dans les cinq canots manquants.

Parmi ces cinq canots manquants, un sera retrouvé le lendemain, il faisait route vers les côtes brésiliennes, tout le monde est sain et sauf. Un autre sera retrouvé quatre jours plus tard, dans l'océan Indien, avec aussi la plupart de ses occupants. Un troisième va couler après avoir heurté un iceberg dans l'Atlantique Nord, pas très loin du lieu du naufrage du Titanic, mais certains passagers seront repêchés par un hélicoptère qui scrutait l'horizon. Un autre va atterrir en Californie au bout d'une semaine et demi de dérive, avec quelques personnes encore à son bord, et le dernier n'a jamais été retrouvé. Je m'étais dit qu'un seul passager de ce dernier canot avait survécu, il aurait atterri sur une petite île totalement déserte et depuis dix ans vivrait là bas, attendant qu'un jour un avion ou un bateau passe, et en se nourrissant notamment de quelques arbres fruitiers. Il sera probablement retrouvé dans les années à venir, sain et sauf, ce sera une histoire incroyable pour le monde.

Quant à la famille que j'avais inventé, le mari n'avait pas pu embarquer dans un canot avec sa femme et enfant mais avait pu, après être resté sur le navire en haut du mât avant jusqu'au bout, rejoindre à la nage un canot, l'un qui a dérivé, et deux semaines plus tard, revenir chez lui, faisant alors une surprise inimaginable à sa famille.

Bien sûr, ce naufrage a choqué le monde, l'opinion publique, et trois jours de deuil national sont décrétés en France du 28 au 30 août 2004, avec mise en berne des drapeaux et minutes de silence notamment. Dans d'autres pays aussi. Des enquêtes seront organisées pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé.

Des recherches auront lieu pour essayer de retrouver des corps et des survivants, certaines aboutiront. L'épave sera visitée pour la première fois au printemps 2005 par une équipe franco-américaine, en assez bon état moins d'un an après son naufrage, et on pourra récupérer de nombreux objets. On décide de ne pas la remonter.

Le 27 août 2005, pour les un an de la catastrophe, à bord d'un porte-avion, exactement sur le lieu du naufrage, a lieu une cérémonie d'hommage avec les familles des victimes et certains rescapés, dont dépôt de gerbe dans la mer en souvenir des disparus. Le glacier sera quant à lui à cette occasion dynamité.

Aujourd'hui pour les dix ans, de nombreuses cérémonies et hommages se sont tenues, comme tous les ans d'ailleurs, et des mémoriaux ont été créés.

-----------------

Voilà pour cette histoire que j'étais en train de faire il y a exactement dix ans ce soir, et c'est à cette occasion que j'ai voulu la re-partager avec vous.

C'est évidemment un drame tragique, alors heureusement que c'est fictif, heureusement que jamais il ne se passera ça, c'est vraiment juste de l’imaginaire pure, et quand on a douze ans on a beaucoup d'imagination, même si c'est triste  Smile

J'espère que la lecture ne vous a pas trop ennuyé, j'ai essayé de ne pas faire trop long, mais il y a quand même pas mal  coeur Si vous avez des avis à donner et des commentaires à faire, même si encore une fois c'est du passé depuis dix ans, vous pouvez.

Joris


Dernière édition par Joris le Lun 1 Sep 2014 - 23:35, édité 7 fois

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10169
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  PhilC le Mer 27 Aoû 2014 - 21:52

Histoire beaucoup, beaucoup plus intéressante que le film mettant en scène un Titanic 2. J'aime bien l'idée du départ de Marseille, les piscines extérieures et, surtout, que le naufrage ne se produit pas pendant l'allée, mais pendant le retour. Je trouve ton histoire sympa.
avatar
PhilC


Masculin
Age : 39
Messages : 1045
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

http://titaniccyberweb.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Colargol le Mer 27 Aoû 2014 - 22:25

Hey, enfin une histoire intéressante avec un Titanic 2! fete

Bon, tout en se souvenant que tu étais plus jeune lorsque tu as écris cette histoire, on remarque forcément des petites choses qui ne sont pas possibles ou pas d'actualité (je ne parle pas du contexte géopolitique du monde de 2004 par rapport à aujourd'hui mais des avancées technologiques et de l'évolution des mentalités depuis le naufrage de 1912).
Cependant c'est une fiction qui reste bien écrite, j'aime beaucoup l'idée de parler aussi de la façon dont est perçu l'évènement en France et à l'international au moment même du désastre.

Spoiler:
C'est le genre d'idées que je reprendrais parfaitement si j'étais amené à écrire une fiction dans le genre. Sauf que n'aimant pas les naufrages je trouverais une autre idée, et je n'utiliserais pas le Titanic, mais un bateau de ma propre conception, l'Olympus 2 (bateau frère de l'Olympus 1, tous deux basés sur le QM2 mais plus grands et appartenant à la CUNARD, [j'en avais fait les plans plus petit, et même des dessins de l'intérieur]). rire
avatar
Colargol


Masculin
Age : 22
Messages : 857
Inscrit le : 18/10/2012
Localisation : Sur le quai de la gare :P

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Joris le Mer 27 Aoû 2014 - 23:40

Merci à vous deux pour ces avis clin

21PhilC1 a écrit:Histoire beaucoup, beaucoup plus intéressante que le film mettant en scène un Titanic 2. J'aime bien l'idée du départ de Marseille, les piscines extérieures et, surtout, que le naufrage ne se produit pas pendant l'allée, mais pendant le retour. Je trouve ton histoire sympa.

Oui, j'avais envie que le navire puisse arriver au moins à bon port pour l'aller, j'aimais bien l'idée aussi clin

colargol a écrit:Hey, enfin une histoire intéressante avec un Titanic 2! fete

Bon, tout en se souvenant que tu étais plus jeune lorsque tu as écris cette histoire, on remarque forcément des petites choses qui ne sont pas possibles ou pas d'actualité (je ne parle pas du contexte géopolitique du monde de 2004 par rapport à aujourd'hui mais des avancées technologiques et de l'évolution des mentalités depuis le naufrage de 1912).
Cependant c'est une fiction qui reste bien écrite, j'aime beaucoup l'idée de parler aussi de la façon dont est perçu l'évènement en France et à l'international au moment même du désastre.

Oui tout à fait, ça n'aurait pas pu se produire comme ça en 2004 et heureusement d'ailleurs.

Colargol a écrit:
Spoiler:
C'est le genre d'idées que je reprendrais parfaitement si j'étais amené à écrire une fiction dans le genre. Sauf que n'aimant pas les naufrages je trouverais une autre idée, et je n'utiliserais pas le Titanic, mais un bateau de ma propre conception, l'Olympus 2 (bateau frère de l'Olympus 1, tous deux basés sur le QM2 mais plus grands et appartenant à la CUNARD, [j'en avais fait les plans plus petit, et même des dessins de l'intérieur]). rire

Ah, sympa aussi. ^^ Si tu les a encore, tu peux nous les montrer ! fkpo

Merci encore pou

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10169
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Ronon62 le Lun 8 Sep 2014 - 20:22

Joris a écrit:On pouvait trouver à bord sept piscines (2 extérieures sur la partie avant, trois extérieures sur la partie arrière, et deux intérieures) avec plongeoirs, transats et parasols, des airs de jeux pour enfants, intérieurs et extérieurs (dont toboggans et balançoires à l'arrière du navire), des saunas (dont un extérieur), des jacuzzis (dont un extérieur), une discothèque, un théâtre, un cinéma, une patinoire, un chenil, un musée sur la marine en général et le Titanic en particulier, un casino, un Imax 3D, une salle de classe sur le pont (qui n'a jamais été utilisée car c'était l'été), un bowling, évidemment plusieurs restaurants (dont un pour chaque classe sur le pont), un McDo, un Quick, des Kebabs, des pizzérias, un salon de coiffure, des bars, cafés, pâtisseries, pubs, boutiques et magasins de souvenirs, un hôpital, une bijouterie, un dentiste, un orthodontiste, une infirmerie, un vétérinaire, des bibliothèques, des librairies, des salons de lectures, une salle informatique, des salons fumoirs, des salles de sport (musculation, gymnase), des centres de bien être (massages, soins du corps, etc.) entre autres. Un navire vraiment complet en somme, avec tout.

Ah oui, et même pas de terrain de paintball ? Pfff c'est quoi ce navire ?

Les premiers jours de la traversée se passent normalement, très bien même. Tous les soirs, il y a des animations sur le pont du Titanic 2, avec un chanteur qui interprète ses principaux tubes. Parmi les chanteurs présents pour cette traversée aller-retour, il y a Mylène Farmer, Jean-Jacques Goldman, Alizée, Lio, Céline Dion, Patrick Bruel, Florent Pagny, et quelques autres encore.

Même pas Justin Bieber ? comment ça il avait 7 ans ?... Je ne demande pas ce que chante Céline Dion  pou

Arrive vendredi 27 août 2004. Il est 20h30, le concert commence sur le pont, c'est Mylène Farmer qui fait son show, en interprétant ses plus grands succès.

Ne cherchons pas plus loin, c'est Mylène Farmer qui est responsable du naufrage. "Sans contrefaçon je suis un navire solideeee"

En réalité, il s'agit d'une sorte d'énorme glacier sous-marin dont seuls quelques centimètres dépassent de l'eau, d'où l'invisibilité quasiment de l'obstacle.

Hum physiquement impossible. C'est qui ce râleur là... ?

Quand un grand nombre des passagers sont présents sur le pont, un officier leur dit que la priorité d'embarcation sera donnée aux chanteurs qui sont présents pour cette traversée inaugurale. Il y en a une quinzaine, donc ils monteront ensemble dans le premier canot qui sera mis à l'eau, puis d'autres passagers occuperont les 85 places restantes de ce canot. Les chanteurs seront tous sauvés.

Ouf, l'avenir musical francophone est sain et sauf  ouf

Un autre sera retrouvé quatre jours plus tard, dans l'océan Indien, avec aussi la plupart de ses occupants.

Océan Indien ? Il a navigué bien vite ! (ou est passé par le canal de Suez mais je pense qu'il aurait eu du mal à passer inaperçu  rire )

Je m'étais dit qu'un seul passager de ce dernier canot avait survécu, il aurait atterri sur une petite île totalement déserte et depuis dix ans vivrait là bas, attendant qu'un jour un avion ou un bateau passe, et en se nourrissant notamment de quelques arbres fruitiers. Il sera probablement retrouvé dans les années à venir, sain et sauf, ce sera une histoire incroyable pour le monde.

Le plus cool aurait été qu'il rejoigne les aventuriers de Koh-Lanta, participe à l'émission et gagne l'édition !

Trêve de commentaires narcissiques assassins, c'est une histoire très originale. Bien sûr il y a énormément d'incohérences comme tu l'as précisé (pas de GPS dans les canots ?) mais c'est ce qui fait le charme du récit, parce qu'on ressent bien qu'il a été écrit par un grand enfant qui manque de logique et de cohérence dans la construction navale, les normes réglementaires et les lois de la physique (mais bon on va pas te le reprocher hein  rire ) mais qui a mis tout son coeur a écrire un récit sur un thème qui le passionne. Moi aussi je me souviens de mes premiers écrits quand j'avais environ ton âge, et c'était pas glorieux au niveau du scénario ou de la forme et si je les retrouvais je rigolerais un moment, mais j'aimais ça et c'est tout ce qui comptait.

En tout cas c'est une jolie histoire, bien développée, si je comprends bien c'est un scénario détaillé que tu as inventé mais tu n'as jamais véritablement écrit d'histoire se basant sur celui-ci ?
avatar
Ronon62


Masculin
Age : 24
Messages : 1405
Inscrit le : 31/08/2008
Localisation : Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Joris le Mer 10 Sep 2014 - 21:29

Tes commentaires m'ont fait rire rire

Ronon62 a écrit:En tout cas c'est une jolie histoire, bien développée, si je comprends bien c'est un scénario détaillé que tu as inventé mais tu n'as jamais véritablement écrit d'histoire se basant sur celui-ci ?

Oui, en fait, je m'étais amusé avec la maquette à imaginer ce naufrage puis j'ai raconté ce scénario ici oui Ce n'est pas quelque chose qui est destiné à être une histoire avec des personnages qui pourraient parler, donner leur émotion, etc. Ça pourrait se faire avec le recul mais ce n'est pas du tout en projet, par manque de temps et d'envie en l’occurrence.

En tout cas merci clin

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10169
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titanic 2 : mon histoire inventée en 2004

Message  Ronon62 le Ven 12 Sep 2014 - 21:21

Joris a écrit:Tes commentaires m'ont fait rire rire

C'était le but pou Oui je comprends, c'est toujours plus facile d'inventer des scénarios à partir desquels on pourrait écrire tout un tas de trucs sans aller jusqu'à la phase d'écriture à proprement parler, j'ai pas mal d'idées de textes ou d'histoire à écrire qui sont rangées dans un coin de mon ordi et qui prennent la poussière.
avatar
Ronon62


Masculin
Age : 24
Messages : 1405
Inscrit le : 31/08/2008
Localisation : Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum