Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Mer 5 Fév 2014 - 12:46

Je ne sais plus si j'en avais parlé ailleurs, je vais consacrer plus de place à cette affaire ici, car elle m'a été ravivée lorsque j'ai pu consulter cet échange de lettres (en réalité des copies réalisées à l'époque) entre Ismay et Philip Franklin, qui dirigeait les bureaux New Yorkais de la White Star. Nous sommes durant l'été 1911, l'Olympic a effectué ses premières traversées. Franklin explique à Ismay qu'en poussant un peu, le navire pourrait arriver le mardi soir. Voici la réponse d'Ismay :

"J'ai eu l'occasion d'admettre qu'accoster le mardi soir vous aiderait à préparer le retour du navire, et donnerait aux personnes à bord une meilleure possibilité de le mettre en condition pour la traversée du samedi, et plus, que si nous arrivions à en faire une pratique courante, cela plairait à nos passagers. Mais comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je pense très fortement que nos passagers préfèreraient de loin savoir, quand ils partent d'ici, qu'ils n'arriveront pas avant le mercredi matin, plutôt que de rester dans l'incertitude à ce sujet durant tout le voyage. Je pense que vous n'avez jamais connu les soucis d'un accostage de nuit à New York ; si ça avait été le cas, je pense que votre point de vue en serait changé."

Quelques jours plus tard, en réponse à une nouvelle lettre, Ismay envoie le câble suivant à Franklin :

"Je crains que, si vous continuez à m'écrire à propos des arrivées de l'Olympic à New York le mardi soir, je devrai vous répondre de la même façon que vous l'avez fait à M. Curry lorsqu'il ne cessait de vous reprocher la façon dont vous fournissiez les paquebots de l'American Line en chauffeurs à New York. [Je n'en sais pas plus, mais je suppose que Franklin avait dû répondre un "arrêtez de m'emmerder avec ça" de façon policée.] Comme vous le savez, je ne suis pas favorablement disposé à faire accoster les passagers le mardi après-midi, mais si, après avoir discuté de l'affaire avec Lord Pirrie, le capitaine Smith et M. Bell, le consensus tend à appliquer cette décision, vous pouvez être assuré que je ne laisserai pas mon sentiment individuel s'y opposer."

Ismay faisait ainsi preuve d'humilité en proposant l'intervention de personnes plus expérimentées, qui proposèrent effectivement de tenter le coup. Voici donc la lettre qui fut envoyée à Smith au cours du mois d'août. De façon intéressante, la lettre débute par un "Per Mauretania" qui me semble signifier "puisque le Mauretania le fait".

"Nous confirmons les instructions qui vous ont été données verbalement à Southampton la semaine dernière, selon lesquelles vous avez le droit de naviguer à pleine vitesse, lorsque vous êtes sur le route courte, à condition que vous le jugiez prudent et conforme aux intérêts d'une navigation sûre. Cette instruction s'applique à la fois pour les voyages vers l'est et vers l'ouest, lorsque vous êtes sur la route courte"

Cette route courte est celle utilisée d'août à décembre, donc pas celle du Titanic. Ismay a d'ailleurs eu l'occasion de jubiler personnellement lors de la première arrivée de l'Olympic, avec une lettre assez ironique envoyée à Franklin.

"Vos regrets sur le fait que l'Olympic n'est pas arrivé mardi soir durant son dernier voyage seront, je l'espère, compensés par son accostage le mardi pour cette traversée, puisque nous avons tout juste reçu un cable indiquant qu'à 21 heures la nuit dernière, il était à 271 miles de Nantucket, ce qui, selon nos calculs, devrait lui permettre d'atteindre l'Ambrose Channel à 18 heures ce soir, et je suppose qu'il sera à quai à 22 heures, ce qui permettra un débarquement des plus confortables pour ses passagers, et je suis certain qu'il préfèreront ça à une perte de temps et un accostage mercredi matin, sans parler du fait qu'ils ont eu la plaisante incertitude, à partir du moment où ils sont partis d'ici, de ne pas savoir s'ils arriveraient le mardi soir, ou pas."

En d'autres termes, Ismay était formellement opposé aux débarquements le mardi soir. Notons que cette question ne se posait pas pour le Titanic, qui voyageait sur la route longue. La question était de savoir s'il parviendrait à atteindre l'Ambrose channel avant minuit le mercredi. Mais il restait ensuite 4 bonnes heures avant l'accostage. Dans tous les cas, donc, les passagers du Titanic seraient descendus le mercredi matin. Par ailleurs, la compagnie les avait informés, et cela semble être devenu une habitude, que si le navire devait arriver en avance le mardi soir, les passagers auraient le choix entre débarquer, avec leurs bagages, ou passer la nuit tranquillement à bord.

Bref, l'image du Bruce Ismay amateur de vitesse prend un peu plus de plomb dans l'aile. Vous trouverez plus d'informations sur le sujet dans cet article. Pour ma part, je ne peux qu'ajouter : "ces documents existent, je les ai vus". rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  PassionTITANIC<3 le Mer 5 Fév 2014 - 14:08

Cette découverte est très interessante.  pou
Dans beaucoup de films ou de livres Ismay est à tort considéré comme un des grands responsables du naufrage(pour ma part)
Ces documents prouvent qu'il n'était pas aussi avide de vitesse ni démunit de bon sens comme on pourrait le croire a tort. oui
avatar
PassionTITANIC<3


Féminin
Messages : 88
Inscrit le : 24/01/2014
Localisation : Au pied du grand escalier en attendant Léonardo qui n'arrive toujours pas!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  Manny le Mer 5 Fév 2014 - 14:57

Ah voilà une information plaisante à lire ! En plus, si celle-ci est écrite noir sur blanc, c'est une preuve difficile à réfuter ; surtout SI le désir d'Ismay de ne pas arriver en avance est mentionné à de nombreuses reprises.
As-tu pu prendre des photos de ces documents ?
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  Tiphaine le Mer 5 Fév 2014 - 15:01

Très intéressant à savoir, et à ressortir à l'occasion face aux détracteurs d'Ismay.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Mer 5 Fév 2014 - 15:45

Manny a écrit:Ah voilà une information plaisante à lire ! En plus, si celle-ci est écrite noir sur blanc, c'est une preuve difficile à réfuter ; surtout SI le désir d'Ismay de ne pas arriver en avance est mentionné à de nombreuses reprises.
As-tu pu prendre des photos de ces documents ?
J'ai pu, en effet, mais je n'ai pas le droit de les publier. rire Faudra venir me voir ! rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  Manny le Mer 5 Fév 2014 - 16:20

LittleTony87 a écrit:
Manny a écrit:Ah voilà une information plaisante à lire ! En plus, si celle-ci est écrite noir sur blanc, c'est une preuve difficile à réfuter ; surtout SI le désir d'Ismay de ne pas arriver en avance est mentionné à de nombreuses reprises.
As-tu pu prendre des photos de ces documents ?
J'ai pu, en effet, mais je n'ai pas le droit de les publier. :OFaudra venir me voir ! rire

Ajoutes donc ces documents à la liste des choses à voir lorsque je viendrai !  rire 
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Mer 5 Fév 2014 - 17:18

Tiphaine a écrit:Très intéressant à savoir, et à ressortir à l'occasion face aux détracteurs d'Ismay.
Cependant, pour être totalement honnête, il faut reconnaître que l'argument n'est pas parfait, car Ismay parle ici de traversées ordinaires. L'impact d'une arrivée plus tôt lors de la traversée inaugurale aurait été plus significatif, donc peut-être l'aurait-il envisagé plus aisément. Cependant, et ça me permet de relancer ce sujet en espérant qu'il aura plus d'écho, le Titanic n'aurait pas eu besoin d'aller bien vite pour battre l'Olympic sur la base de sa traversée inaugurale. Comme c'est ce que semblait espérer Ismay... à discuter là bas !
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  PhilC le Mer 5 Fév 2014 - 17:33

Article passionnant, Antoine. Comme d'hab.
Ça me fait un peu penser à quelque chose :-)

Personnellement, j'avais cru un (long) temps qu'Ismay avait été le décisionnaire de faire arriver le Titanic le mardi au lieu du mercredi. Et tu m'avais fait remarquer mon erreur (j'espère que tu t'en souviens).

Je me demande maintenant s'il ne s'agissait pas d'une politique que voulait mettre en œuvre l'IMM, et que désapprouvant ce procédé, Ismay n'aurait-il pas décidé de quitter la présidence du consortium pour s'intéresser beaucoup plus à la White Star.

Je ne sais pas ce que vous en pensez. Cela reste assez spéculatif.
avatar
PhilC


Masculin
Age : 39
Messages : 1048
Inscrit le : 28/09/2013
Localisation : Côte d'Or

http://titaniccyberweb.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Mer 5 Fév 2014 - 17:36

Ce n'est pas impossible, mais je pense aussi que la gestion du trust le fatiguait à la longue, et qu'il voulait se centrer sur son affaire familiale. D'autant qu'Ismay était impliqué dans plein d'autres entreprises. C'est d'ailleurs pour ça que la "légende" de son retrait de toute vie publique après le naufrage me fait assez rire.

Pour ce qui est de cette erreur, je me souviens en effet qu'on en avait parlé quand tu préparais ton article (j'ai honte d'ailleurs, on en a encore plein de toi finis à cette époque en réserve, faudra qu'on reparle de tout ça !). Mais rassure toi, je pense qu'on est très nombreux à avoir d'abord adhéré à la version médiatique du "méchant" Ismay.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  ElbaAndrews le Mer 5 Fév 2014 - 23:42

Antoine, ces extraits de lettres sont à remettre en copie de toute urgence aux producteurs du célebrissimme nulissime (docu)FICTION " Titanic, la Véritable Histoire".... Avec un mot de remerciment ironiques de la part de tous les passionnés!

Ou as tu pu consulter ces lettres? Et comment ce fait-il que ces documents n'aient pas été portés au dossier lors des commissions US et britanniques, cela aurait pu laver Ismay de bien des accusations?
avatar
ElbaAndrews


Féminin
Age : 32
Messages : 977
Inscrit le : 05/07/2012
Localisation : Quelque Part.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Mer 5 Fév 2014 - 23:51

ElbaAndrews a écrit:Antoine, ces extraits de lettres sont à remettre en copie de toute urgence aux producteurs du célebrissimme nulissime (docu)FICTION " Titanic, la Véritable Histoire".... Avec un mot de remerciment ironiques de la part de tous les passionnés!

Ou as tu pu consulter ces lettres? Et comment ce fait-il que ces documents n'aient pas été portés au dossier lors des commissions US et britanniques, cela aurait pu laver Ismay de bien des accusations?
J'avais entendu parler de ces lettres dans l'article que j'ai cité dans mon premier post. Elles sont au Maritime Merseyside Museum de Liverpool. Toutefois, il s'agit de copies destinées, justement, à l'enquête... Les commissions n'ont jamais rien retenu contre Ismay. C'est la presse qui a fait le gros du travail.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  Sha're le Jeu 6 Fév 2014 - 7:45

Tu nous éclaires bien sur le sujet même si comme tu dis, celà ne concernait pas le Titanic.
Il n'est pas aussi mauvais qu'on a voulu nous le faire croire (et je l'ai cru pendant longtemps lol).

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
avatar
Sha're
Admin
Admin

Féminin
Age : 36
Messages : 12693
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  LittleTony87 le Jeu 6 Fév 2014 - 20:16

Sha're a écrit:Tu nous éclaires bien sur le sujet même si comme tu dis, celà ne concernait pas le Titanic.
Il n'est pas aussi mauvais qu'on a voulu nous le faire croire (et je l'ai cru pendant longtemps lol).
Je pense qu'il n'y a ni bon ni mauvais, seulement des gens qui agissent différemment selon leur passé, leur vie... Impossible de savoir comment nous même réagirions dans d'autres situations que les nôtres. Quel PDG serions nous si nous avions les moyens de l'être ? Ou inversement, sombrerait-on facilement dans la criminalité si on n'avait plus d'argent ? Aucun de nous ne peut répondre. C'est pareil pour Ismay.

En l'occurence, on parle avant tout d'un dirigeant de compagnie maritime qui raisonne en terme de confort des passagers, conscient que c'est ce qui attire la clientèle. Philip Franklin ne semblait pas partager son point de vue. Ces lettres ont un autre intérêt, surtout la dernière, elles nous montrent le côté particulièrement cynique et ironique que pouvait prendre Ismay en savourant cette petite victoire personnelle : la solution de Franklin semblait se révéler une usine à gaz, et il ne peut s'empêcher de servir un discret "je l'avais bien dit !" rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Ismay... refusait que l'on aille plus vite

Message  jean-philippe46 le Jeu 6 Fév 2014 - 21:31

Merci de nous avoir fait partager ces lettres Antoine. Effectivement leur contenu est assez édifiant sur le point de vue d'Ismay, même si elles ont été écrites plusieurs moyens avant le voyage inaugural du Titanic.
Personnellement ma religion était faite depuis longtemps, mais elles pourront peut-être amener certains anti-Ismay à changer d'opinion.

Je trouve que ce nous renseigne le plus sur sa psychologie, c'est l'humilité dont il fait preuve : bien sûr il est le président de la compagnie et il est en mesure d'imposer son point de vue (c'est d'ailleurs ce qu'il fait gentiment comprendre à Franklin), mais il est capable de prendre du recul et de se ranger à l'avis de ceux qui en savent plus que lui. On voit bien que ça colle mal avec l'image du président autocratique qui dicte sa conduit à un commandant qui navigue depuis l'âge de 13 ans...
avatar
jean-philippe46


Masculin
Age : 31
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum