Tommie Andrews : A Titanic Cricketer

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tommie Andrews : A Titanic Cricketer

Message  Manny le Ven 18 Juil 2014 - 21:19

Je viens de finir ce livre que j'ai pu me procurer lors de mon passage à Belfast, les premières impressions post lecture sont plutôt bonnes je dois dire ! Déjà, l'ouvrage est vachement agréable à lire, avec pas mal de photos et de dessins. On y pense peut-être pas forcément, mais c'est très pratique et important pour bien rentrer dans l'univers des habitants de Comber et de la famille Andrews.

Niveaux informations, l'auteur axe principalement ses recherches sur la jeunesse de Thomas - appelé affectueusement Tommie (parce que mine de rien, il n'y en a pas eu qu'un, des Thomas Andrews), et sur la vie de la famille Andrews en général. On constate au fils des pages l'importance qu'à eu la famille sur la ville de Comber, que ce soit au niveau des usines, de la politique et du sport. Je comprends mieux maintenant le choix (judicieux) du titre, non seulement, la famille Andrews étaient une véritable mordue de cricket - le North Down Club ayant été fondé par des membres de la famille dans les années 1850, et... ben, le club local était bon, et l'est toujours apparemment.

De plus, et c'est là un des points forts, le contenu est proportionnellement bien équilibré : du sport, la famille Andrews, Tommie, Harland & Wolff/Titanic (quoique ce dernier point est le moins intéressant, l'auteur dit d'ailleurs que des ouvrages spécialisés sur la question, il y'en a beaucoup et que ce n'est pas avec son livre qu'on en apprendra davantage).

Notons aussi que les chapitres sont indépendants les uns des autres, c'est un choix de l'auteur qui peut gêner ou non. Personnellement, j'ai bien aimé ce système, on peut lire le chapitre qu'on souhaite en gardant le fil de l'histoire puisque chacun d'entre eux récapitule les grandes lignes de ce qui a déjà pu être dit. Je reconnais que ça peut-être redondant pour certains (je pense surtout à ceux qui lise régulièrement et facilement l'anglais) mais pour les débutants dans la langue de Shakespeare, c'est super.

Autres points non négligeable, le bébé doit faire 170 pages environ, est plutôt abordable au niveau de l'anglais et "respire" suffisamment pour rendre la lecture agréable. Encore plus pour les personnes ne lisant jamais l'anglais (ce qui était mon cas).

Petit point négatif (il en faut bien), on ressent à travers les pages que Clarence Hills admire profondément Thomas et parfois, il n'est pas très objectif. Je pense que Thomas Andrews était une bonne personne, mais l'auteur le met sur un piédestal, un homme "parfait". C'est un peu gênant parfois, ce manque de neutralité (mais, il a une bonne tête sur le dos de couverture, Clarence, donc on lui pardonne).
Deuxième point, il n'y a pas beaucoup de références - sauf dans la partie dédiée, à la fin du bouquin. On a donc des infos qui sortent d'on ne sait où et... ben si on a envie de vérifié, c'est un petit peu plus dur.

A part ces deux petits points, c'est un super bouquin à avoir dans sa bibli, surtout si on admire l'homme !
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1185
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum