Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  Mamouazelle le Dim 17 Fév 2013 - 10:56

Papy 75 a écrit:Les sous-marins de la Première Guerre mondiale implosaient vers - 100 m. Alors, vous imaginez ce qu'il pouvait advenir de compartiments qui n'avaient pas été conçus pour supporter une pression qui augmente d'un bar tous les 10 m ! Je pense que tout a implosé vers - 40 m.

Il valait mieux. Parce que survivre par 4000 mètres de fond dans une bulle d'air qui se rempliraient d'eau 15 minutes après, c'est une torture absolument inhumaine bien plus effrayante que le fait de mourir. Alors je souhaite de tout coeur que les passagers ayant été retenus dans les entrailles du navire soient morts sur le coup sans avoir à subir des souffrances inimaginables. Pourra-t-on seulement en avoir la certitude absolue un jour ?
avatar
Mamouazelle


Féminin
Messages : 46
Inscrit le : 01/02/2013
Localisation : au port de Cherbourg

http://madmoizellesarah.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  Eric30 le Jeu 8 Aoû 2013 - 18:40

Mamouazelle a écrit:
Papy 75 a écrit:Les sous-marins de la Première Guerre mondiale implosaient vers - 100 m. Alors, vous imaginez ce qu'il pouvait advenir de compartiments qui n'avaient pas été conçus pour supporter une pression qui augmente d'un bar tous les 10 m ! Je pense que tout a implosé vers - 40 m.
Il valait mieux. Parce que survivre par 4000 mètres de fond dans une bulle d'air qui se rempliraient d'eau 15 minutes après, c'est une torture absolument inhumaine bien plus effrayante que le fait de mourir. Alors je souhaite de tout coeur que les passagers ayant été retenus dans les entrailles du navire soient morts sur le coup sans avoir à subir des souffrances inimaginables. Pourra-t-on seulement en avoir la certitude absolue un jour ?
En fait techniquement il est quasiment impossible qu'une bulle d'air ait "tenue" jusqu'à l'impact au fond.
La pression augmentant très rapidement, et atteignant un tel seuil à ~4000 mètres, qu'une hypothétique bulle d'air aurait été réduite à la taille d'un dé à coudre.

Il faut d'autant plus se remettre dans le contexte du naufrage : la proue était intégralement remplie, et de part l'angle progressif qui atteindra les 16-20°, n'offrait pas de zone "close" susceptible d'abriter ce type de bulle assez grande pour y tenir des hommes vivants ne serait-ce que quelques instants.

Pour la poupe c'est une autre histoire. Pour moi, il est certain qu'une grande quantité de personnes était encore à l'intérieur lorsqu'elle a coulé d'un trait, aux trois quarts vide.
Pour eux, bien que leurs derniers instants aient probablement été d'une horreur inimaginable (peur, blessures suite aux "mouvements"), ils sont morts en un instant :

comme indiqué précédemment par un membre du forum, les cloisons n'ont pas tenue le coup. A la fin des années 90, les ingénieurs qui ont reconstitué le naufrage, bien avant James Cameron and co, s'ils n'ont pu retracer le parcours jusqu'au fond comme maintenant, ni faire un plan complet du site comme maintenant, ont en tous cas pu retracer la fin du navire juste après sa disparition de la surface : la poupe a implosé à une profondeur entre 50 et 100 mètres. Ceci explique non seulement que tout le flanc tribord soit manquant (gîte sur babord -> babord remplie -> pas d'implosion) et que l'on ait retrouvé des morceaux de liège à la surface, le flanc tribord du navire abritant les réserves de produits frais, le liège étant utilisé comme isolant. Cela explique aussi tous ces objets retrouvés au fond éparpillés, toutes ces cabines dans la poupe comme "aspirée de leur contenu".

Pour vous donner un idée de la violence : le coffre du commissaire de bord des secondes classes. De mémoire il était sur le pont D. On l'a retrouvé dans le champ de débris. Cela signifie qu'il a du traverse 3 ou 4 épaisseurs de ponts ou 3 ou 4 épaisseurs de cabines, au choix, avant de chuter vers le fond.

Toujours dans l'image : la poupe, imaginez-vous une petite tomate bien mûre dans votre main, que vous écrasez. La tomate se vide quasi intégralement de son contenu, mais sa peau est toujours là. C'est dans cet état que l'arrière du Titanic à atterri au fond de l'océan, sans compter la violence de l'impact qui l'a tordue dans le sens de la longueur et tordu aussi les arbre d'hélices.

Eric30


Masculin
Messages : 34
Inscrit le : 08/08/2013
Localisation : Electric SwitchRoom, above the low pressure turbine. (Lyon et Nîmes en fait)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  Nicomurgia le Ven 9 Aoû 2013 - 10:33

Désolé de répondre sans chichis et en allant droit au but (je suis pressé sourire), mais tu es sûr Eric qu'il s'agit du coffre du Purser's Office des secondes classes ? Celui qui a été remonté provient des annexes du Ritz et servait à déposer l'argent liquide, puisque les repas au Ritz n'étaient pas compris dans le prix du billet. Ou alors un autre coffre a été identifié au fond, mais pas à ma connaissance. Dans tous les cas, cela montre bien la force de l'implosion quand même, le coffre était sur le pont B, côté tribord mais tout de même au coeur du navire. Il a littéralement été expulsé hors de l'épave. Je vous laisse imaginer ce qu'il est advenu du Ritz et de la salle de réception arrière... Ca doit pas être top en bas.
avatar
Nicomurgia


Masculin
Age : 25
Messages : 771
Inscrit le : 28/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  Eric30 le Ven 9 Aoû 2013 - 11:06

Nicomurgia a écrit:Désolé de répondre sans chichis et en allant droit au but (je suis pressé sourire), mais tu es sûr Eric qu'il s'agit du coffre du Purser's Office des secondes classes ? Celui qui a été remonté provient des annexes du Ritz et servait à déposer l'argent liquide, puisque les repas au Ritz n'étaient pas compris dans le prix du billet. Ou alors un autre coffre a été identifié au fond, mais pas à ma connaissance. Dans tous les cas, cela montre bien la force de l'implosion quand même, le coffre était sur le pont B, côté tribord mais tout de même au coeur du navire. Il a littéralement été expulsé hors de l'épave. Je vous laisse imaginer ce qu'il est advenu du Ritz et de la salle de réception arrière... Ca doit pas être top en bas.
Humm posssible que ma mémoire me joue des tours. Mais comme tu le dis, cela ne change rien au final, il ne reste plus rien de la poupe à par un squelette de navire tordu.
Par analogie, on pourrait penser à une voiture gravement accidentée, qui a été désossée dans une casse.

Seul l'oeil averti peu identifier ce qui jadis fut des zones du navires (escalier des troisième, escalier des secondes, entrées des cales, base du fumoir des premières, et bien sûr, ce qu'il reste des machines à triple expansion.

Eric30


Masculin
Messages : 34
Inscrit le : 08/08/2013
Localisation : Electric SwitchRoom, above the low pressure turbine. (Lyon et Nîmes en fait)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  jbtitanic le Jeu 15 Jan 2015 - 21:01

J'ai vu un jour un court film ou le TITANIC était renfloué mais l'épave n'était pas très fidèle à l'originale...
Mais c'est surement impossible de le renflouer sans le cassé au jours d'aujourd'hui. fkpo
avatar
jbtitanic


Messages : 20
Inscrit le : 14/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  Eric30 le Jeu 15 Jan 2015 - 21:10

jbtitanic a écrit:J'ai vu un jour un court film ou le TITANIC était renfloué mais l'épave n'était pas très fidèle à l'originale...
Mais c'est surement impossible de le renflouer sans le cassé au jours d'aujourd'hui. fkpo

Il s'agit très certainement du film "Renflouez le Titanic" (Raise the Titanic)

Le film est une vraie purge, en effet, mais le roman dont il est adapté est très très bien (roman d'espionnage sur fond de guerre froide).
Il est à la portée de n'importe qui et se lit d'un trait.

Le film est pourri, c'est sûr. Mais concernant la représentation de l'épave, le réalisateur l'a adapté du livre, qui lui a été écrit au début des années 70, bien avant l'exploration de l'épave.

Ceci étant, il y avait quand même des erreurs, comme cet énorme mât à l'avant qui n'existait pas sur l'original.

Concernant le renflouage hypothétique, le sujet a été déjà été abordé des milliers de fois.

Eric30


Masculin
Messages : 34
Inscrit le : 08/08/2013
Localisation : Electric SwitchRoom, above the low pressure turbine. (Lyon et Nîmes en fait)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si l'épave avait été retrouvée en 1912

Message  enolagay17 le Lun 26 Jan 2015 - 22:29

Bonjour.

Pour rebondir sur ce post, le renflouement du navire est, nous sommes tous d'accord, impossible pour diverses raisons.
- le coût
- les moyens techniques
- l'état de fragilité de l'épave

Il faut aussi tenir compte du fait que si on remontait le Titanic, comment pourrait-on traiter cet immense tas de rouille pour que la corrosion due à l'oxygène de l'air en surface ne le mette en tas de poussières!!
Beaucoup de sous et de gros moyens pour rien !
avatar
enolagay17


Masculin
Messages : 9
Inscrit le : 25/01/2015
Localisation : Courçon ( 17 )

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum