Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Le détective Edmund Reid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiphaine

avatar

Féminin
Age : 27
Messages : 4798
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

MessageSujet: Le détective Edmund Reid   Mar 17 Sep 2013 - 22:59

Un petit article consacré à l'inspecteur Edmund Reid, dont je parle dans mon post concernant la série de la BBC, Ripper Street : ici

Comme je viens tout juste de réaliser qu'il s'agissait d'un personnage ayant réellement existé - bien que la BBC a visiblement pris quelque liberté par rapport au vrai Reid - j'ai voulu en savoir plus. Il s'avère que son parcours est assez brillant, hormis son échec dans l'enquête sur les meurtres de Whitechapel... Après sa carrière dans la police, on le retrouve sur les bords de la mer où il lutte en vain contre l'érosion, puis à la un d'un journal en 1912. La presse n'a pas encore mis le Titanic en couverture et préfère ressasser le passé en interviewant Reid à propos de Jack l'éventreur.

---


Edmund Reid en 1896 - Source

Edmund Reid est né en 1846 dans le Kent. Successivement garçon livreur, pâtissier et steward à bord des navires, il rejoint la police en 1872. Deux ans après il est promu détective à la division P, puis sergent de troisième classe en 1878 et sergent-détective en 1880. Devenu inspecteur-détective cinq ans plus tard, c'est enfin sous le grade d'inspecteur local et chef qu'il intègre la division H en 1889 pour tenter de mettre Jack l'éventreur sous les verrous. De toute évidence ce fut un échec... Transféré à la division L en 1895, il prends sa retraite un an plus tard pour raisons de santé.


La division H en 1889, avec Reid assis au centre -Source



Du côté de ses loisirs, on sait qu'en 1877 il effectue la première descente de 300 mètres en parachute à Luton, en 1883 il reçoit une médaille d'or de l'Association britannique de montgolfière pour son ascension record à bord du ballon Queen of the Meadow - il avait déjà hérité d'une médaille de bronze auparavant. De plus, il reçoit aussi "50 récompenses et les éloges de magistrats et hauts-commissaires de la justice." En outre, il excellait visiblement dans l'art du théâtre, du chant et de la prestidigitation. D'après sa page wikipédia, Reid était également "druid of distinction" et détenteur de la médaille d'or des druides ; je ne sais pas trop ce que ça signifie.

Le Weekly Despatch le décrit comme "l'un des hommes les plus remarquables du siècle".



Côté vie privée, cette fois, Edmund Reid fut marié avec Emily Jane Wilson (même prénom que sa femme dans la série Ripper Street) avec laquelle il eut deux enfants : Elizabeth (1873) et Harold (1882).

Spoiler ci-dessous à ne pas lire pour ceux qui envisagent de regarder la série !
Spoiler:
 



Après son départ en retraite, Reid devient patron du pub The Lower Red Lion au village de Herne - des images du pub ici - dans le Kent de mars à octobre 1896, puis, sans doute parce qu'il s'ennuie, revends le bâtiment pour finalement devenir détective privé.

Emily meurt en 1900 et Reid emmènage trois ans plus tard à Hampton-on-Sea, une ville désormais abandonnée dont la page wikipédia annonce qu'elle est célèbre pour partager son histoire avec l’excentrique Edmund Reid.

En effet, lorsque Reid s'y installe, la mer est encore à 200 mètres mais rapidement de graves problèmes d'érosions surviennent. Avec les marrées, la Tamise gagne de plus en plus de terrain sur les rives d'Hampton-on-Sea. Les maisons sont menacées, et l'on est obligés de les démolir avant qu'elles ne s'écroulent sous les éboulements de terrain - notez que l'on rencontre actuellement le même problème sur la côté normande. Thalassa y a consacré un reportage dans son émission du 13 septembre dernier.

Edmund Reid entame une campagne de sensibilisation sur le sort d'Hampton-on-Sea, notamment en vendant des cartes postales de Fred Palmer, apparaissant lui-même sur plusieurs d'entres-elles. Malgré tout, rien n'est fait pour stopper l'érosion et la ville est peu à peu abandonnée. Edmund Reid est le dernier habitant à partir, en 1916. Hampton-on-Sea est définitivement noyée sous les eaux en 1921.


Un rassemblement de scouts devant la maison d'Edmund Reid - assis à l'extrémité droite avec la barbe blanche - à Hampton-on-Sea.
Comme vous pouvez le voir, il avait peint des crénaux et des canons sur les murs de sa maison suite à la découverte d'un vieux boulet de canon dans son jardin.
Cett touche d'originalité lui valut d'être reconnu habitant le plus excentrique d'Hampton. -
Source

Edmund Reid posant en 1910 sur un pont qu'il avait construit avec deux voisins pour enjamber une rivière créée par l'érosion.
Une commission décréta qu'il ne respectait pas les normes de sécurité et le fit rapidement détruire -
Source



Les maisons d'Hernecliff Gardens, à Hampton-on-Sea, menacées par l'érosion en 1910 - Source


Les habitants de la maison n°4 d'Hernecliff Gardens prenant une dernière fois la pose devant leur foyer.
Sur la droite se trouve la n°3 qui sera détruite sur la photo suivante. Le n°1 et 2 furent les premiers à y passer -
Source

Edmund Reid et une habitante d'Hampton-on-Sea devant ce qui reste d'Hernecliff Gardens après la destruction de la maison n°3 - Source

En 1911 après la démolition totale d'Hernecliff Gardens - Source

Edmund Reid, en 1912, se tenant devant la mer à l'endroit même où s'élevaient les maisons d'Hernecliff Gardens un an plus tôt - Source

Edmund Reid vendant ses cartes postales - Source



En février 1912, alors que le Titanic faisait encore rêver, Edmund Reid fut interviewer à propos de Jack l'éventreur. Selon lui, c'est un habitué de maisons closes et de pubs, du genre de ceux qui restent jusqu'à la fermeture, qui aurait commis ses crimes en état d'ivresse et ne souvenait de rien le lendemain. Il recommençait quelques jours plus tard lorsqu'il avait trop bu et que la folie s'était à nouveau emparé de lui.


Interview de Reid dans le Lloyd's Weekly News le 4 février 1912. On le voit en photo au centre avec son chien - Source

Des extraits de cette interview sont lisibles sur sa page wikipédia : ici



Après son départ d'Hampton-on-Sea, Reid se remarie non loin de là en 1917.
Malheureusement pour sa nouvelle femme, il meurt en décembre de la même année.

Pour finir, l'écrivain Charles Gibbon s'inspira d'Edmund Reid pour dix de ses nouvelles mettant en scène le détective Deir.
On remarque d'ailleurs que "Deir" n'est nul autre que "Reid" avec la première et la dernière lettre inversées.
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

MessageSujet: Re: Le détective Edmund Reid   Mer 18 Sep 2013 - 12:33

Je ne sais pas si c'est le bon post pour en parler, mais au pire un modérateur pourra en faire un sujet à part entière.

Reid a donc travaillé sur l'affaire Jack The Ripper. Bien que je ne connaisse que peu de chose sur cette dernière, les mystères qui l'entourent sont tout aussi passionnant que ceux qui entourent le Titanic.
Tiphaine, toi qui est plus calée je pense sur cette période sais-tu si, aujourd'hui on connait l'identité de Jack l'éventreur ? Il me semble qu'on parlait à un moment d'un médecin et même d'un très proche parent de la famille royale.

Voilà peut-être deux ans, j'ai regardé sur Arte un documentaire où une criminologue a rouvert et épluché le long dossier concernant Jack the Ripper. Et avec les méthodes d'aujourd'hui elle avait avancé l'hypothèse d'un meurtrier potentiel. Mais je ne me souviens absolument pas du résultat de ses conclusions.
Quelqu'un aurait vu ce documentaire ?

Denis.
Revenir en haut Aller en bas
Tiphaine

avatar

Féminin
Age : 27
Messages : 4798
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

MessageSujet: Re: Le détective Edmund Reid   Mer 18 Sep 2013 - 16:21

Non, je n'ai pas eu l'occasion de voir ce documentaire. Dommage, ce devait être intéressant en effet. Je connais peu de choses de cette affaire en fait, si ce n'est les grandes lignes. Les détails semblent assez compliqués ! Si Sherlock avait réellement existé, il aurait probablement identifié le coupable. sourire 

La page wikipédia présente les différents suspects, mais lorsque l'on ne s'y connait pas plus que ça, il est très difficile d'arrêter son choix sur une théorie plutôt qu'une autre... Si tenté qu'il y en est une qui se rapproche de la vérité d'ailleurs.

Certaines paraissent un peu fantasques, comme celle selon laquelle Jack l'éventreur aurait été le Prince Albert Victor, petit-fils de la reine Victoria, qui fréquentait les prostituées. Bon, pourquoi pas après tout, mais ça me donne un peu l'impression que l'on veuille absolument faire de Jack l'éventreur un personnage de haut rang ; ce qui rendrait la chose plus horrible encore.

Alors que la vérité est peut-être tout simplement comme celle soulevée par Edmund Reid.
C'est-à-dire, que l'éventreur n'aurait été qu'un anonyme un peu dérangé et habitué des pubs et maisons closes.


C'est comme pour le Titanic en fait, ou tout autres histoires de ce genre. Il y a des gens qui aiment à penser que tout cela est la faute d'un complot et que le naufrage était mûrement réfléchis, alors qu'il ne s'agit que d'une suite d'événements malheureux. Sans doute est-ce la même chose pour les meurtres de Whitechapel.

Certes, le fait que la façon de tuer et d'éventrer se retrouve sur les différentes victimes peut laisser penser que l'homme auteur de ces crimes - ou un femme, d'ailleurs - savait ce qu'il faisait et avait envie que, d'une façon ou d'une autre, on parle de lui.




Revenir en haut Aller en bas
 
Le détective Edmund Reid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le détective Edmund Reid
» Ripper Street, Saison 1
» [Animé] Détective Conan
» [Nilsén, Anna] Un détective au musée
» Détective COnan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Manouk la mascotte du forum^^............ :: Histoire-
Sauter vers: