Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Les rivets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Les rivets   Lun 18 Mar 2013 - 14:32

Voici quelques croquis extraits du Traité théorique et pratique du rivetage des charpentes métalliques des navires et des chaudières de G. Maugas (1900) :




Les rivets à têtes bombées (fig. 1) et les rivets à têtes en gouttes de suif ou hémisphériques (fig. 2), ont été utilisés pour les chaudières et la coque, alors que les rivets à têtes plates (fig. 3), à têtes en pointe de diamant (fig. 4) et à têtes fraisées bouterollées (fig. 5) n'ont servi que pour quelques éléments intérieurs.
Les rivets à têtes fraisées plates ont en revanche servi à l'assemblage de toutes les tôles situées sous la flottaison car des têtes débordantes auraient perturbé les filets d'eau et donc ralenti la marche du navire.
Pour faire tenir de tels rivets, il fallait fraiser partiellement le trou de passage en pratiquant une sorte de cratère (voir fig. 5 et 6). L'inconvénient de cette méthode est que si la pente de la fraisure est trop faible (fig. 12), le rivet traverse la tôle en la refoulant suivant le tracé pointillé. Si au contraire, la pente de la fraisure est trop forte (fig. 13), c'est le rivet qui se déforme en premier suivant le pointillé, puis la tôle se déforme à son tour comme précédemment.
De ce qui précède, il ressort que les rivets à têtes fraisées plates sont moins résistants que les autres, mais qu'on est obligé de les utiliser pour le bordé des oeuvres vives (sous la flottaison). Précisons enfin qu'on pratique une fraisure semblable du côté de la rivure, c'est-à-dire à l'intérieur du bordé, ceci pour renforcer l'ensemble.
J'espère être parvenu à passionner les foules avec mes problèmes de rivets et j'attends vos remarques avec la plus grande impatience. rire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yarra

avatar

Masculin
Messages : 666
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Les rivets   Lun 18 Mar 2013 - 21:18

Il faut dire aussi , que les trous de rivets , étaient du même diamètre que les rivets et que donc , à froid il était impossible de les faire entrer , mais que la chauffe à blanc ( 1000 ° ) allonge le rivet diminuant son diamètre , il et alors possible de placer le rivet et de placer un tas sur la téte extèrieur ( contre bouterolle ) et de l'autre coté le frappeur va avec un outil spécial , rapprocher les deux toles au maximum et surtout pincer la tole intérieur sur le rivet par écrasement des bord du trou sur le diamètre du rivet . Et ceci avant que le rivet ne deviennent rouge clair ( 850 ° ) et que le travail de formage commence à la bouterolle . Bon dieu , fallait pas chômer .
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Mar 19 Mar 2013 - 11:10

yarra a écrit:
Bon dieu , fallait pas chômer .
Ça, c'est sûr ! :chnfgdt:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yarra

avatar

Masculin
Messages : 666
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Les rivets   Jeu 21 Mar 2013 - 16:09

Allez un petit site pour continuer sur le métier de " riveur " http://www.museeciotaden.org/chantiers/metierschant/tole.htm
Revenir en haut Aller en bas
tim498

avatar

Masculin
Messages : 72
Inscrit le : 24/02/2013
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Les rivets   Sam 13 Avr 2013 - 16:31

Papy 75 a écrit:

Les rivets à têtes fraisées plates ont en revanche servi à l'assemblage de toutes les tôles situées sous la flottaison car des têtes débordantes auraient perturbé les filets d'eau et donc ralenti la marche du navire.
Pour faire tenir de tels rivets, il fallait fraiser partiellement le trou de passage en pratiquant une sorte de cratère (voir fig. 5 et 6). L'inconvénient de cette méthode est que si la pente de la fraisure est trop faible (fig. 12), le rivet traverse la tôle en la refoulant suivant le tracé pointillé. Si au contraire, la pente de la fraisure est trop forte (fig. 13), c'est le rivet qui se déforme en premier suivant le pointillé, puis la tôle se déforme à son tour comme précédemment.
De ce qui précède, il ressort que les rivets à têtes fraisées plates sont moins résistants que les autres, mais qu'on est obligé de les utiliser pour le bordé des oeuvres vives (sous la flottaison). Précisons enfin qu'on pratique une fraisure semblable du côté de la rivure, c'est-à-dire à l'intérieur du bordé, ceci pour renforcer l'ensemble.
J'espère être parvenu à passionner les foules avec mes problèmes de rivets et j'attends vos remarques avec la plus grande impatience. rire

C'était vraiment le cas sur le Titanic?? C'est bête je m'était jamais penché sur le sujet et ignorait qu'il y'avais cette différence entre la partie sous la flottaison et celle au dessus. Qu'on me corrige si je me trompe, mais je comprends mieux maintenant leur " fragilité " et pourquoi ils ont cédé aussi facilement lors de la collision.
Merci!

Tim.
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Sam 13 Avr 2013 - 16:57

Selon les endroits, il y avait des rivets à têtes fraisées plates et des rivets à têtes fraisées bouterollées (voir croquis plus haut), ces derniers étant moins difficiles à poser que les premiers. Leur résistance au cisaillement était comparable à ceux des rivets à têtes hémisphériques, mais leur résistance à l'arrachement était moindre. En navigation normale, l'effort d'arrachement des tôles est faible. Il est important en revanche en cas d'abordage.
Pourquoi ne pas placer des rivets à têtes hémisphériques partout ? Tout simplement pour permettre un meilleur glissement de la carène dans l'eau.
Yarra, merci pour ton lien. Il est certain que les tôles soudées ont amené un progrès considérable dans la construction navale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yarra

avatar

Masculin
Messages : 666
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Les rivets   Sam 13 Avr 2013 - 18:54

Papy 75 a écrit:
Selon les endroits, il y avait des rivets à têtes fraisées plates et des rivets à têtes fraisées bouterollées (voir croquis plus haut), ces derniers étant moins difficiles à poser que les premiers. Leur résistance au cisaillement était comparable à ceux des rivets à têtes hémisphériques, mais leur résistance à l'arrachement était moindre. En navigation normale, l'effort d'arrachement des tôles est faible. Il est important en revanche en cas d'abordage.
Pourquoi ne pas placer des rivets à têtes hémisphériques partout ? Tout simplement pour permettre un meilleur glissement de la carène dans l'eau.
Yarra, merci pour ton lien. Il est certain que les tôles soudées ont amené un progrès considérable dans la construction navale.

Tout a fait , mais la soudure elle aussi forme un bourrelet , qui n'est pas arasé à la meule donc le glissement de l'eau est freiné , moins que les rivets ? je pense que oui parce que la soudure fait la longueur de la tôle et ne serais donc freiné que sur sa largeur ( verticale ) . De plus , une tôle de 20 m/m du coté rivetée est épaisse de 2 fois 20 m/m , alors que les tôles soudées , le sont bord à bord , chanfreinée en " V " ou en " X " le deuxième étant le mieux , avec deux soudeurs en opposition , mais il n'y a qu'une épaisseur de tôle . Donc sur le Titanic , si ce sont les rivets qui ont sautés , c'est une tôle de 40 m/m qu'il a fallu déformer , ce qui est arrivé , mais il y donc certain que la tôle de 20 était déjà atteinte . Je pencherais plutôt pour une déchirure de l'épaisseur de la tôle sur une (très ) grande longueur , avec quelques rivets qui sautent , mais pas assez nombreux , pour mettre le navire en danger .
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Sam 13 Avr 2013 - 19:24

Voici une photo de la carène de l'Olympic avec des rivets à têtes fraisées bouterollées. Il semble bien que ces derniers aient été les plus nombreux au niveau des oeuvres vives.

La photo n'est pas terrible, mais les films de l'époque ne l'étaient pas non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yarra

avatar

Masculin
Messages : 666
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Les rivets   Sam 13 Avr 2013 - 20:46

Très belle photo , beaucoup de détailles , les soudures ne sont pas plus épaisses que les tètes de rivets . Mais à ce niveau nous sommes sur la ligne des tins , et au dessus , se sont des mailles vides (cofferdam ) ou des ballasts donc étanches et apparemment l 'arrachement des rivets se serait produit plus haut que ce que l'on voit à gauche de la photo , mais la disposition des rivets et identique sauf que derrière commence la zone vie avec son compartimentage pas toujours étanche .
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Dim 14 Avr 2013 - 11:22

Voici les chaudières avec leurs rivets à têtes hémisphériques. On voit qu'ils sont plus gros que ceux à têtes fraisées bouterollées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yarra

avatar

Masculin
Messages : 666
Inscrit le : 26/05/2012
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Les rivets   Dim 14 Avr 2013 - 14:39

http://www.youtube.com/watch?v=OdqXDNNcwEM un petit film sur la pose de rivets à chaud , à la machine identique à celle que l'on voit sur les photos de 1912 mais ........nettement plus petite , mais le principe est identique . Pour la photo des chaudières , les rivets ont peut être le même diamètre , mais , la tôle n' est pas fraisée , donc la tête formée est de même diamètre que la tête préformée . Autre chose , il y a encore au moins un navire qui est encore à flot en France avec une coque rivetée , c'est le " Belem " et un autre patrimoine national très connu dans le monde " la tour Eiffel " montée toute en rivets .
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Dim 14 Avr 2013 - 16:35

Merci Yarra pour ton lien ; le petit film est très instructif.

Voici l'avant du Nomadic avec des rivets à têtes fraisées bouterollées. On les distingue à peine.



Et voici l'arrière de ce même Nomadic, avec des rivets à têtes fraisées plates. On ne les voit pratiquement plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sonia

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3191
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Dansant en 3ème classe avec les girls du forum ^^

MessageSujet: Re: Les rivets   Jeu 23 Mai 2013 - 18:23

je n'ai pas tout compris... Ce devenait trop "physique" pour moi, rire mais, je suis avide d'en apprendre un peu plus et de comprendre entièrement. Je ne savais pas non plus que les rivets n'étaient pas les mêmes au dessous ou au dessous de la ligne de flotaison!
Revenir en haut Aller en bas
http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5098
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Les rivets   Jeu 23 Mai 2013 - 18:32

Sonia, pour mieux te faire comprendre comment les rivets se sont "déboutonnés" (c'est le terme qu'emploient les spécialistes), voici le dessin réalisé par Cyril Codus :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sonia

avatar

Féminin
Age : 29
Messages : 3191
Inscrit le : 29/11/2008
Localisation : Dansant en 3ème classe avec les girls du forum ^^

MessageSujet: Re: Les rivets   Jeu 23 Mai 2013 - 19:09

Mathusalem a écrit:
Sonia, pour mieux te faire comprendre comment les rivets se sont "déboutonnés" (c'est le terme qu'emploient les spécialistes), voici le dessin réalisé par Cyril Codus :

Merci :) En fait, si je comprends bien, en quelque sorte, l'iceberge a causé une pression, une force, ou a "poussé" les rivets, et l'intensité du choc les a fait sauter en quelque sorte?
Revenir en haut Aller en bas
http://titanic-my-ship-of-dream.skyblog.com
 
Les rivets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: RMS Titanic................................  :: Construction du navire, les essais, la White Star Line...-
Sauter vers: