The Day the Music Died

Aller en bas

The Day the Music Died Empty The Day the Music Died

Message  LittleTony87 le Ven 15 Mar 2013 - 13:58

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une grande catastrophe musicale. Et non, ce sujet n'est pas consacré à Justin Bieber. rire

Nous sommes en 1959, et l'histoire concerne trois musiciens, à savoir Buddy Holly, Ritchie Valens et The Big Bopper. Faisons donc les présentations.

Buddy Holly (Charles Hardin Holley en vrai), pour commencer, est le plus connu et influent des trois sur le monde de la musique. Né en 1936, il émerge sur la scène américaine en 1957 avec plusieurs gros hits dans le milieu du rock : Peggy Sue, That Will Be the Day... Voici quelques échantillons sur Youtube :





On a du mal à l'imaginer aujourd'hui, mais à cette époque, ce genre de titre est considéré comme à la limite du décadent. Et ces titres laissent une grande empreinte dans l'histoire du rock : on ne compte plus le nombre de reprises, d'adaptations... Mais ce qui marque surtout, c'est le style même du bonhomme. Pas franchement un physique d'athlète, des lunettes façon premier de la classe... sacré contraste avec Elvis Presley ou Chuck Berry. C'est notamment ce qui fascine un gamin de Liverpool, John Lennon, 17 ans, qui commence lui-même à jouer de la guitare, admire ces stars, et accepte enfin de porter les lunettes qu'il rejettait depuis des années au grand dam de sa tante.

C'est aussi un novateur : dans certaines de ses chansons, il introduit des violons et autres instruments inhabituels dans le rock, comme le feront par la suite les Beatles, qui ont tous les quatre grandi avec les disques de Holly.


Deuxième bonhomme, Ritchie Valens (Ricardo Esteban Valenzuela Reyes de son vrai nom). Né en 1941, son nom ne vous dit probablement rien. Pourtant, vous connaissez tous son hit mondial, La Bamba, sorti en janvier 1959. Au moment qui nous intéresse, le disque n'est pas (encore) un hit, et Valens suit Buddy Holly en tournée à travers les États-Unis pour se faire connaître, pratique classique dans le rock de l'époque où les tournées regroupent souvent de nombreux artistes.

Pour lui, je n'ai pas trouvé de vidéo live, mais voila son single phare, pour rappel. La encore, le riff de guitare devient particulièrement emblématique, et popularisé par les Beatles sur Twist and Shout (qui est en réalité une chanson des Isley Brothers, reprise et popularisée par les Beatles sur leur premier album).




Le troisième larron est The Big Bopper, (Jiles Perry Richardson), né en 1930. DJ particulièrement populaire, il s'est récemment essayé à la composition, et lancé dans la chanson. Il connait depuis quelques mois un certain succès avec son Chantilly Lace qui, si j'en crois la vidéo ci-dessous, fait un certain effet sur les demoiselles.



Ils sont donc trois, en ce début de février 1959, à faire une tournée à travers les USA. Le Midwest, plus précisément, en plein hiver. Le bus, dans lequel ils dorment entre les tournées, doit affronter la neige et la glace ; et les conditions de tournée sont éprouvantes. Cerise sur le gâteau, le chauffage tombe en panne. Après un concert à Clear Lake, dans l'Iowa, les trois chanteurs décident donc, par ras-le-bol général, de louer un avion pour rejoindre le concert suivant, à Fargo, dans le Dakota du Nord. Nous sommes le 2 février. Dans la nuit, vers 0h50, une tempête de neige éclate. L'avion s'écrase, tuant les trois musiciens (âgés respectivement de 22, 17 et 28 ans) et le pilote. Ce 3 février est, depuis, connu parmi les mordus de rock américain comme The Day the Music Died.

Des mémoriaux occupent l'endroit, dont celui-ci, très original :

The Day the Music Died GlassesSign

Des trois morts, c'est celle de Buddy Holly qui marque le plus l'histoire du rock, car une grande carrière s'annonçait pour lui, et que tout tend à montrer qu'il aurait pu amorcer certaines des grandes innovations du rock. Son style a inspiré de nombreux groupes et artistes, Dylan, les Stones, les Beach Boys, et les Beatles, pour ne citer que les plus grands. Ces derniers ont repris nombre de ses chansons en concert lors de leurs séjours à Hambourg au début des années 1960, avant la célébrité, et ont enregistré une reprise de sa chanson Words of Love sur leur album Beatles for Sale, en 1964. Plus encore, Holly s'est vu consacrer un film (en réalité, deux, le second mettant en scène un monde post apocalyptique où son clone œuvre pour la suprématie du rock, rien que ça rire )




A noter que la "malédiction" sur cette génération de rockers n'était pas finie. Dès le 17 avril 1960, c'est au tour d'Eddie Cochran, 21 ans, de mourir dans un accident de taxi pendant une tournée londonienne. Ceux qui ont parfois écouté Nostalgie (ou joué à Mafia 2, qui reprend plusieurs de ses chansons et celles de Buddy Holly) le connaissent notamment pour ceci :



Voila pour cette petite plongée dans l'univers du rock et de ses drames, liés aux transports, aussi. rire
LittleTony87
LittleTony87


Masculin
Age : 29
Messages : 6308
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum