Le compas n'indique plus le Nord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Tiphaine le Dim 13 Jan 2013 - 17:07

Après de nombreuses hésitations, mais comme il faut bien un jour se confronter à des lecteurs, voici un extrait de l'histoire que j'écris.  

Il s'agit d'un petit passage sur lequel je travaille depuis quelques temps. Pour le moment j'en suis plus ou moins satisfaite, mais il très probable qu'il change encore un peu à l'avenir. Néanmoins j'ai décidé de le laisser tel quel pour l'instant et passer à d'autres parties de l'histoire pour revenir dessus plus tard.

Je le poste ici pour avoir vos avis, et parce qu'il est d'une certaine façon lié avec notre passion commune (ce qui n'est pas le cas de l'intrigue principale), mais ce sera sûrement plus flagrant dans les autres extraits (plus court car volontairement tronqués) qui suivront et qui sont dans la suite de celui-ci qui sert surtout à comprendre le contexte.

Vos avis sont les bienvenus.


Le compas n'indique plus le Nord

~

Le désespoir du marin. Pas le moindre souffle d'air, ni la plus petite brise. Tout était immobile, silencieux et parfaitement ennuyeux. À peine entendait-on un matelot siffler un air en resserrant machinalement un cordage. Geste désormais inutile, mais rassurant. Le vent avait diminué au fur et à mesure que le soleil s'était élevé dans le ciel, jusqu'à tomber totalement en début d'après-midi, laissant les voiles pendre lamentablement le long des mâts. Ce triste spectacle en faisait déprimer plus d'un à bord, à commencer par le capitaine. Faute de pouvoir naviguer, il s'était résolu à donner quartier libre aux hommes en attendant que les choses évoluent. Après tout, c'était une pause bien méritée suite la tempête qu'ils avaient essuyé durant quarante-huit heures jusqu'au matin de la veille. La mer était ensuite redevenue docile, mais le vent avait continué à souffler en fortes rafales tout au long de la journée et l'une d'elles, plus facétieuse que d'autres, avait même envoyé par-dessus-bord le chapeau d'une passagère venue prendre l'air sur le pont. L'infortunée propriétaire avait aussitôt demandé au capitaine de stopper net le navire et de mettre une chaloupe à l'eau pour que ses messieurs les matelots aillent récupérer son bien le plus précieux. Ne comprenait-il pas, qu'il s'agissait d'une coiffe de chez Graal ! Visiblement non. Diarmuid se souciait peu des affaires de mode, aussi avait-il répondu qu'il valait mieux porter réclamation au vent d'ouest.

- Laissez votre fenêtre ouverte les jours de grands vents, avait-il continué le plus sérieusement possible, et qui sait ? Votre chapeau volera peut-être jusque dans votre salon !

La passagère était repartie furieuse en criant à qui voulait l'entendre que le capitaine était un imbécile et qu'elle comptait bien se faire rembourser dès l'arrivée au port. Si Diarmuid était resté impassible, ses officiers en revanche n'avaient cessé de ricaner bêtement jusqu'au soir. Seulement maintenant plus personne n'était d'humeur à plaisanter. Si au début les hommes avaient été ravis de la situation, ils commençaient à regretter sérieusement le manque d'action. Sans compter que n'est pas à cette allure qu'ils allaient rattraper la route initiale, perdue à cause de la tempête qui les avait fait dériver bien plus au nord que prévu. Actuellement, le capitaine lui-même n'était pas certain de l'endroit exact où ils se trouvaient et prévoyait déjà un retard d'au moins une semaine. C'est sur cette pensée peu réjouissante que la plupart des hommes étaient allés se coucher, tandis que d'autres restaient étendu de tout leur long sur le pont avec l'espoir d'être les premiers à sentir le vent se lever. Les passagers, quant à eux, avaient depuis longtemps fermé l’œil, trop heureux de pouvoir enfin s'endormir sans être secoué par la houle.

À la passerelle non plus on n'entendait pas un bruit. Devant l'immobilité forcée et prolongée du navire, Lloyd avait déserté la barre pour aller rattraper ses heures de sommeil. Dès lors ils n'étaient plus que trois encore debout : Le capitaine, qui tuait le temps à sa table ; l'apprenti, qui s'était vu confier le soin de calculer – ou du moins essayer - leur position et d'établir le cap pour se familiariser avec les cartes ; et le second, Malcolm, qui était plongé dans une profonde réflexion. Cette journée atrocement calme touchait bientôt à sa fin, il s'interrogeait à présent sur ce qu'il convenait de noter dans le journal de bord. « Le navire semble s'être transformé en embarcation de plaisance » ou « journée tout aussi excitante qu'une partie de pêche sur un lac ». Malcolm était en train d'hésiter entre ces deux formules lorsqu'une exclamation le fit brusquement sursauter. Il se tourna vers l'apprenti, mais quelques secondes après, c'est le capitaine qui poussait à son tour une plainte. Surpris dans son travail, d'un geste maladroit il avait fait s'effondrer le grand mât du Borders of Salt. Celui-ci gisait désormais pitoyablement sur le pont. Que l'on se rassure toutefois, car il ne s'agissait là que d'une réplique miniature du navire que Diarmuid confectionnait depuis plusieurs mois à ses heures perdues – et aujourd'hui il avait fortement progressé dans sa réalisation. Force était de constater que c'était jusqu'ici l’événement le plus digne d'intérêt survenu depuis l'aube. Malcolm se demanda s'il lui fallait inscrire cet « incident » dans le journal... « Le grand mât de la maquette du capitaine a cassé, avis de tempête à bord ! ».

- Quelle catastrophe, se lamenta Diarmuid en se laissant tomber contre le dossier de son fauteuil. Il va falloir des jours pour réparer ça. Qu'est-ce que c'est Ivan ? J'espère que ça vaut le coup.

L'apprenti avait gardé la main plaquée sur sa bouche après avoir laissé échapper un cri de surprise. Pour une fois qu'on lui confiait un travail intéressant, le voilà qui allait sûrement être de nouveau collé aux tâches ingrates. Longtemps Ivan se souviendrait de celle qui lui avait incombé la veille : nettoyer les quartiers des passagers, ceux-ci ayant visiblement très mal supporté le rodéo sur les vagues. Le cuisinier, qui avait eu la mauvaise idée de passer par là au moment où il ouvrait la porte d'une cabine, avait même crié au scandale en voyant l'ampleur des dégâts. De si bonnes pommes de terres épluchées avec soin et précision, quel gâchis ! Puisque ces gens n'avaient aucun respect pour son travail, il avait prévenu le capitaine qu'au prochain coup de roulis ces « maudits terriens » se verraient dans l'obligation de jeûner.
Mais ces histoires d'estomacs étaient désormais loin des préoccupations du jeune homme, bien qu'il ait lui-même à cet instant précis le ventre noué. Tout novice qu'il était, Ivan savait parfaitement que ce qui était en train de se passer n'avait rien d'habituel. Il fixait d'un œil inquiet la maquette endommagée, n'osant pas regarder directement le capitaine qui attendait une réponse.

- J'ai perdu le cap..., commença-t-il d'une voix mal assurée, j'ai perdu le cap parce que le compas n'indique plus le Nord.

- Le compas n'indique plus le Nord ? répétèrent en même temps Diarmuid et Malcolm d'un ton moqueur.

L'apprenti se tordit les mains, mal à l'aise.

- Malcolm, mon cher, quand je vous ai demandé d'apprendre au jeune à lire le cap, je ne pensais pas que vous étiez si peu pédagogue, fit Diarmuid en se tournant vers son second. Allons, donc, dites moi ce que vous ne comprenez pas, poursuivit-il en se dirigeant vers l'apprenti.

Tout en insistant sur ces derniers mots, il vint se pencher au-dessus du compas tandis qu'Ivan s'écartait vivement pour lui laisser la place. Avec effroi, Diarmuid constata alors qu'il avait dit vrai. Non seulement l'appareil n'indiquait plus le nord, mais que l'aiguille avait même complètement perdu la tête, tournant dans tous les sens à une vitesse folle sans jamais plus vouloir s'immobiliser au-dessus de la rose des vents.

- Sang de Lir, murmura-t-il pour lui-même au bout de quelques secondes.

Malcolm s'était approché et patientait à côté d'Ivan qui avait désormais perdu toutes ses couleurs. Le capitaine gardait les yeux rivés sur le compas et ne se redressa qu'après une longue minute de méditation.

- Ivan, finit-il par dire, allez réveiller Lloyd et dite lui de prévenir le reste des officiers. Je les veux tous devant moi dans cinq minutes !

Quand l'apprenti eut claqué la porte de la passerelle, il se tourna une nouvelle fois vers son second.

- Eh bien qu'en pensez-vous, Malcolm ?

Celui-ci jeta à son tour un coup d’œil au compas. L'aiguille continuait de tourner, aucun doute n'était possible.

- Que la nuit va être longue, capitaine.

Diarmuid demeura silencieux. En plus de vingt ans de carrière il ne lui était jamais rien arrivé de fâcheux. On lui avait même d'ailleurs souvent envié sa bonne chance. Le commandement du Borders of Salt était l’apogée de sa carrière. Se pouvait-il que ce navire admiré de tous puisse avoir à l'instant même plongé en plein cauchemar ? Sans un bruit, sans une vague... Comment les hommes allaient-ils réagir en apprenant la nouvelle ? Diarmuid espérait que toutes ces années passées à se faire mutuellement confiance ne seraient pas vaines et qu'ils seraient solidaires dans cette épreuve. Que Lir fasse qu'ils ne connaissent pas le même sort que le capitaine Gregor, où sinon l'on entendrait plus jamais parler d'eux. Hormis dans les chansons...

- Le journal de bord ! s'écria-t-il soudain. Il faut noter, Malcolm. Voyons, 14 avril... Diarmuid suspendit sa phrase en fouillant dans son veston pour sortir sa montre. ...14 avril... Il est 23h40. Nous sommes entré dans un Nowhere Place. Le compas n'indique plus le Nord.


Dernière édition par Tiphaine le Mar 21 Juil 2015 - 1:59, édité 3 fois
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4808
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Denis le Dim 13 Jan 2013 - 17:28

Tout d'abord, merci Tiphaine de nous faire partager ton travail, car, écrire des romans, des nouvelles, des poèmes, c'est difficile et l'inquiétude de le faire partager est grande car, à force d 'y travailler on n'est jamais satisfait et donc on pense que le lecteur sera du même avis. Je me souviens avoir eu l'audace de te demander, au nom des membres, un petit extrait à lire.

J'aime beaucoup ton style qui, semble se rapprocher du mien. D'après cet extrait, j'en déduis que, comme moi, tu es adepte des descriptions détaillées afin de faire plonger ton lecteur au plus profond de l'intrigue et ainsi qu'il se sente à part entière intégré au récit.
Personnellement, j'aime ce style. C'est bien écrit et ton vocabulaire est recherché sans tomber dans des termes techniques maritimes qui pourraient plonger le lecteur dans la confusion.

Une critique ?
Ta dernière phrase nous laisse en haleine avec, en plus, une date et une heure qui nous est très familière. rire rire
Donc là, moi je dis: "j'en veux plus... j'ai faim de lecture".
En tout cas, bravo à toi, merci de la confiance que tu nous accorde (car se confronter à des lecteurs inconnus pour certains et angoissant) et merci de nous faire partager ce travail très personnel.

Denis.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  ElbaAndrews le Dim 13 Jan 2013 - 17:39

Je plussoie Denis, superbe travail, et j'attends la suite avec impatience!
avatar
ElbaAndrews


Féminin
Age : 32
Messages : 977
Inscrit le : 05/07/2012
Localisation : Quelque Part.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Tiphaine le Dim 13 Jan 2013 - 20:37

Merci à vous deux pour vos avis.

Je me demande quand même si parfois ce n'est pas trop "lourd" à lire. J'essaye de me mettre à la place d'un lecteur qui découvre le texte pour la première fois quand je me relis, mais c'est vraiment difficile de prendre du recul quand on a passé plusieurs heures dessus. D'où l'importance de le laisser tranquille pendant un moment, puis de revenir le travailler après, sans oublier que de toute façon il y a bien un moment où il faut arrêter de retoucher.

Ce passage ne sera normalement pas le début du livre, mais s'il vous donne envie de savoir la suite, tant mieux.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4808
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Denis le Dim 13 Jan 2013 - 21:39

Tiphaine a écrit:
Je me demande quand même si parfois ce n'est pas trop "lourd" à lire. J'essaye de me mettre à la place d'un lecteur qui découvre le texte pour la première fois quand je me relis, mais c'est vraiment difficile de prendre du recul quand on a passé plusieurs heures dessus.

Non, non, ce n'est absolument pas lourd à lire.
C'est très fluide, au contraire, mais je "sens" que tu as beaucoup travaillé dessus pour justement alléger le tout et arriver à ce résultat. Je fais pareil que toi. Plusieurs lectures, avec tentative de se mettre à la place du lecteur, suppression de ce qui pourrait être de "trop", ect.
En fait quand je lis l'extrait j'ai l'impression d'être emporté par la trame sans avoir l'impression d'être étouffé par l'ensemble.
Ce n'est que mon avis de lecteur et non de professionnel (God comme j'aurai utilisé ce mot et ses dérivés aujourd'hui dans mes posts rire ) mais moi je perçois ton extrait de cette façon.

C'est bien amené avec la présentation de l'endroit: tout est calme, pas de vent, l'ennui qui gagne les protagoniste. Et pour justement éviter que le lecteur ne s’ennuie en voulant insister trop longuement sur ce sentiment qui habite les membres d'équipage (car c'est dur de décrire l'ennui sans ennuyer le lecteur lui-même puisqu'il ne se passe rien) tu l'agrémentes de petites actions: l'épisode du chapeau dans la matinée, puis celui de la maquette. Moi, je trouve cette façon de casser le récit très bien. Ca évite la monotonie.

Tu as trouvé la bonne manière d'écrire: pauses, relecture, abandon pour se consacrer à une autre partie lorsque l'inspiration est partie, revenir, oser raccourcir... (et ça me rassure que je en sois pas le seul à procéder ainsi). Et comme tu l'as dit: le plus dur est de savoir dire; stop, c'est bon et ne pas tenter d'améliorer au risque de perdre la spontanéité de l'écrit.

Bon là, j'ai presque l'impression d'avoir fait une analyse de texte. rire

Denis.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Tiphaine le Mar 21 Juil 2015 - 1:20

Bouh ! Que ce texte est vieux et mériterait d'être retravaillé. J'ai eu l'envie de m'y coller tout à l'heure en le relisant dans mes dossiers. Ici vous n'avez d'ailleurs qu'un court passage, l'original est bien plus long. Voici un autre extrait, que j'aime bien et qui vous parlera peut-être :



- On aperçoit quelque chose sur tribord. Voyez ces lumières.

Diarmuid porta l'instrument à ses yeux pour observer, tandis que Lloyd, qui avait également l’œil collé à une longue vue, faisait à lui seul plus de bruit que tout les autres réunit.

- Z'avez vu ça ? Il à l'air immense ma parole ! Que Lir soit noyé si on veut me faire croire que cette chose est un voilier !

"Je te noierais de mes propres main si tu as le malheur de réveiller un passager", songea  Diarmuid. C'était pourtant vrai que cette étrange apparition ne ressemblait en rien à ce qu'il connaissait. Ce pouvait-il que... Allons donc ! Ce serait une bien mauvaise farce. Or, à bien y réfléchir, plusieurs fois il avait surpris des conversations de passeurs à ce sujet. Connaissant leur caractère vantard, il les avait toujours soupçonnés d'en rajouter pour faire plus grande impression sur l'auditoire avide d'histoires sensationnelles. De drôles d'hommes, ça oui. Jamais il ne parvenait à les cerner. Malgré tout, il lui fallait bien admettre que ce qu'il distinguait dans le noir semblait défier toute imagination. Cela ne pouvait clairement pas être un navire des Sidhs.

- En fait, conclu t-il pour lui-même à voix haute, ça pourrait être un de ces bateaux comme ils en ont de l'autre côté...

Hélas ! Ses mots n’échappèrent à personne, car il les avait prononcé au seul instant où Lloyd s'était tut, sans doute pour reprendre sa respiration. Une onde de perplexité flotta sur le pont, chacun étant occupé à réfléchir aux les paroles du capitaine. L'idée d'être passé de l'autre côté n'enchantait personne, mais n'était-ce pas mieux qu'une éternelle errance en mer ? Certains reconsidéraient d'ores et déjà sérieusement la question, tandis que d'autres attendaient vainement que le capitaine confesse s'être laissé emporter dans des réflexions improbables.

Tous sursautèrent quand une lumière blanche éclata brusquement dans la nuit, illuminant le grand navire. Le jeune apprenti, les nerfs déjà à vif, trembla de tout son corps. À ses côtés, Malcolm cligna des yeux mais ne fit pas un seul mouvement. L'instant fut bref, mais suffisant. Pétrifiés, Diarmuid et ses hommes ne ratèrent rien du spectacle qui leur était dévoilé. Mais bientôt la lueur s'estompa, les replongeant dans l'obscurité sans qu'ils puissent davantage s'attarder sur cette vision.

C'est à Lloyd que revint l'honneur de briser le silence qui était tombé sur le pont.

- Vous avez vu ça ? Je l'avais dit, il n'y a pas une seule voile !
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4808
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Canard-jaune le Mar 21 Juil 2015 - 10:28

Oh, mais je n'avais jamais vu ce sujet! Tout ceci m'a l'air fort intéressant, je vais lire dès que je pourrai, car là je suis un peu overbooké... oui

Bon bah finalement la tentation a été trop forte, j'ai tout lu! (en même temps, c'était court)
Je dois te dire, Tiphaine, que j'ai beaucoup apprécié ton écrit! ouah Je ne dis pas ça par flagornerie (Marie écrit beaucoup, et quand il y a des trucs qui ne vont pas, je n'hésite pas à lui dire), mais là, honnêtement, je trouve que c'est très bien, quand bien même tu souhaiterais apporter des retouches.
Concernant la première partie, je rejoins Denis : c'est fluide, détaillé, et on ne s'ennuie pas. Mieux encore, je trouve que le truc de résumer ce qu'il se passe par des phrases sibyllines dans le journal est absolument génial : ça fait une double narration très bien trouvée, et qui apporte un peu d'humour. Le truc principal, à savoir la boussole brusquement détraquée, apporte un élément de mystère et de suspense qui me tient déjà en haleine. Bravo.
Concernant la deuxième partie, je la trouve également chouette, car elle me fait penser à Smith qui réunit ses officiers juste après la collision. éclat L'aura de mystère semble se renforcer, et je crois que j'ai déjà saisi à peu près où tout ceci va nous mener. Je t'envoie mon hypothèse en privé de ce pas, mais si ça se trouve, j'ai tout faux.

Quoiqu'il en soit, merci pour ces extraits! cve
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Denis le Mar 21 Juil 2015 - 17:39

Je discutais encore voilà un mois de ce "compas qui n'indique plus le nord" avec Tiphaine, regrettant qu'il n'y ait plus d'extraits.
Et en voilà un autre, tout aussi bien écrit que le précédent.
Mais il me faut faire une critique. Mais Tiphaine... c'est trop court.
Criminelle que tu es de nous offrir un extrait qui se termine sur un suspense.
Et on va devoir attendre deux ans pour avoir un petit quelque chose à se mettre sous la dent ? rire
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Gysou le Mar 21 Juil 2015 - 21:15

bravo Tiphaine j'ai lu avec plaisir cet épisode.J'ai toujours une grande admiration pour ceux qui se lance dans l'écriture
avatar
Gysou


Féminin
Messages : 42
Inscrit le : 03/01/2015
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Tiphaine le Mer 22 Juil 2015 - 14:08

Merci pour vos retours, c'est la meilleure motivation qui soit pour continuer ! Par contre, de là à dire que c'est bien écrit, je trouve que c'est un peu exagéré. Il manque des je-ne-sais-quoi pour que je puisse en être satisfaite. Mais pour le moment je pose au moins mes idées. Voici un autre extrait. Tu n'auras pas eu à attendre deux ans, Denis.  sourire  Désolée, ils ne se suivent pas trop, il manque par exemple un passage par rapport au précédent, mais je ne sais pas en encore dans quel ordre mettre tout ça. Peut-être qu'à la fin je posterais le tout dans son ensemble.

***

- Et après ?

Melvin avait repoussé son verre vide au milieu de la table et cala son menton dans sa main tout en se reprochant intérieurement d'avoir posé cette question alors qu'il n'aspirait qu'à une chose : rentrer chez lui. Que lui importait de connaître son histoire ? Les hommes qui semblaient porter toute la misère du monde sur leurs épaules le répugnaient. Si Richardson et lui n'avaient pas eu un ami commun, il aurait probablement déjà mis les voiles depuis longtemps. La pensée de Louarn était la seule raison qui l'empêchait encore de se lever de sa chaise.

- Après quoi ? Demanda l'intéressé d'un air absent.

Il n'avait pas bougé, mais ses yeux fixaient à présent le glaçon en train de fondre dans le verre.

- Après le naufrage, reprit Ewan sur un ton bienveillant.

- Diable ! Il n'y a pas eu d'après ! s'exclama Richardson en levant enfin les yeux. C'est comme si j'étais encore là-bas, dans le canot, avec les voix tout autour de nous.

Il s'arrêta quelques instants et reprit la parole en grimaçant à un souvenir pénible.

- Et puis cette lumière qui se jouait de nous ! Jones s'était mis en tête qu'en ramant un peu on pourrait l'atteindre. On aurait tout aussi bien pu faire du surplace que ça n'aurait rien changé. C'est comme si elle reculait au fur et à mesure que l'on avançait.

Sur sa chaise, Malcolm changea de position. Comme à son habitude il restait silencieux, mais quiconque le connaissait savait que rien ne lui échappait. Il avait écouté toute l'histoire et personne ne serait surpris s'il venait à la commenter dans plusieurs jours, sans raison apparente. Cette fois-ci pourtant, il avait fait plus que tendre l'oreille au récit du vieux, il l'avait vécu. Comme de l'autre côté du miroir de sa propre expérience.

- Quelle lumière ? interrogea Ewan.

Richardson avait replongé dans ses pensées et lui fallut quelques secondes avant de répondre qu'il n'en savait pas plus aujourd'hui qu'à l'époque. Dans tous naufrages, il y a des faits qui demeurent inexplicables. Cette lumière en faisait partie. En face de lui Malcolm avait retrouvé sa parfaite immobilité. Personne, hormis Lloyd qui dansait un peu plus loin sans se soucier du reste du monde, n'aurait pu deviner qu'il détenait la clé du mystère. Tandis que dans sa tête il revivait le moindre détail de cette longue nuit, l'officier gardait le silence. Parce que dans toute affaire de mer, il y a des faits qu'il vaut mieux taire.

- Capitaine, il y a un canot en approche. Il vient droit sur nous.
- Je vois ça, faite préparer l'échelle de coupée, Malcolm. Qui qu'ils soient, ils trouveront refuge à bord.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4808
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Denis le Mer 22 Juil 2015 - 17:43

Tiphaine a écrit: Par contre, de là à dire que c'est bien écrit, je trouve que c'est un peu exagéré. Il manque des je-ne-sais-quoi pour que je puisse en être satisfaite.

Je constate que tu es aussi atteindre du syndrome de l'insatisfaction et du perfectionnisme dont souffrent les artistes. Manon et moi-même ne les connaissons que trop.

Hé bien concernant le "je-ne-sais-quoi" c'est, je crois, typique de ceux qui pratiquent un art. A force de se relire quand on écrit, de pratiquer quand on joue d'un instrument ou qu'on fait des essais quand il s'agit de cuisine, on y travaille tant, on donne tant de sa personne, on est si exigeant avec soi-même qu'on en devient très critique.
Le pire des critiques n'est-ce pas nous ? rire oui

Ce sont les avis extérieurs qui comptent.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Canard-jaune le Jeu 23 Juil 2015 - 14:20

J'aime bien, même si c'est un peu "abstrait" car on en sait pas trop à quel moment ça se passe. En tout cas, ça conforte l'idée qu'il y a eu naufrage, et je pense que les occupants du canot vont avoir des choses à dire... oui
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Tiphaine le Ven 24 Juil 2015 - 8:53

Ce passage se déroule sept ans après la fameuse nuit en question. Ce sera plus clair quand tout sera assemblé.

Quant aux naufragés du canot, tu verras...
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4808
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le compas n'indique plus le Nord.

Message  Canard-jaune le Ven 24 Juil 2015 - 9:29

C'est noté, capitaine! dghte
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum