Voyage en Irlande et passage à Cobh

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Sam 12 Mai 2012 - 0:29

Certains les ont déjà vu dans le groupe Facebook, mais je me dois bien de les partager ici aussi.

10 jours déjà que je suis rentrée d'Irlande, que le temps passe vite. Ceux qui me connaissent bien le savent, c'est mon pays de coeur ! J'étais déjà allée dans le Connemara il y a trois ans. Cette fois-ci notre destination était le Kerry, sur la côte sud-ouest. Ma famille et moi avons embarqués à Cherbourg sur le Celtic Horizon. Pas grand monde à bord, le capitaine nous préviens que la mer sera agitée, et en effet la houle s'est fait sentir toute la nuit.


La nuit tombe sur Cherbourg.


L'un des canots de sauvetage du Celtic Horizon. Capacité : 150 personnes.

Partit à 21h, nous arrivons à Rosslare à 15h30 le lendemain. Il fait un temps magnifique.




Rien d'autre que la mer, c'est reposant.

Puis nous revoilà enfin sur les routes Irlandaises (à gauche svp !). Pas le temps de traîner, et puis de toute façon il n'y a pas grand chose à voir dans cette zone portuaire. Nous mettons aussitôt le cap sur Cashel (à quelques heures de route) où nous avons réservés dans une auberge de jeunesse. En chemin nous nous arrêtons un moment à Kilkenny, la ville de la bière. Il pleut des cordes, mais au détour d'une rue je découvre une librairie dont la vitrine m'interpelle... Le temps de prendre deux photos, et le soleil est revenu.





20 avril 2012 : nous quittons Cashel en fin de matinée en direction de Cork. Impressions : C'est une grande ville ! La deuxième d'Irlande en fait, après Dublin et avant Galway (sans prendre en compte Belfast). Beaucoup de monde, beaucoup de voitures... Nous avons sérieusement galéré pour nous garer (Sic Le Routard : "Je vous avais prévenus, hinhinhin !"). Les villes ne sont pas ce que l'on préfère ma famille et moi, aussi nous ne sommes restés que deux heures. C'était néanmoins suffisant pour que je puisse prendre ces deux photos Titanic...


Une pub pour le hors-série Titanic publié par l'Irish Examiner.


Dans une boutique pour touristes.

Cork est sûrement une ville très intéressante, mais il faudrait pouvoir y rester au moins une nuit pour en profiter pleinement. Ses pubs sont notamment parmi les plus animés d'Irlande (d'après Le Routard).

Bref, nous quittons la foule et les embouteillages, et c'est partit pour Cobh (prononcer "Cove"), la véritable escale de la journée. Ma tante me fais la surprise de mettre le CD du film Titanic dans la voiture, et le hasard a voulu que nous entrions dans la petite ville au son de "Take Her to Sea, Mr. Murdoch" ! Grand soleil, maisons colorées, petit port de pêche... Cobh est bien sympathique, et à taille humaine ! Nous pique-niquons devant le port.


Le petit port avec l'embarcadère en arrière-plan.

Il y a un héron qui guette des poissons entrain de somnoler dans quelques centimètres d'eau, et à ma droite...un beau bâtiment blanc qui attire le regard.



En m'approchant de plus près il me semble reconnaître le logo... Mais oui, il y a bien marqué White Star Line ! Et pour cause : il s'agit du bâtiment qui abritait les bureaux de la compagnie. A son extrémité se trouve également le tout petit et vieil embarcadère en bois, celui d'où partirent les passagers du Titanic embarqués à Queenstown, le 11 avril 1912. A peu de jours près cela faisait 100 ans.


L'embarcadère.

Aujourd'hui le bâtiment a été remis à neuf, et abrite un tout nouveau musée récemment inauguré à l'occasion du centenaire : le Titanic Experience Cobh.

Voici l'entrée !


Hélas, je n'ai pas pu m'y rendre. Plusieurs raisons à cela : premièrement famille pas forcément intéressée par le Titanic, (qui a quand même acceptée de faire le détour par Cobh) mais aussi et surtout : le manque de temps. Nous avions juste une heure ou deux devant nous pour visiter le Cobh Heritage Centre, avant de rejoindre notre prochain lit à Skibereen (encore plusieurs heures de route). Bref juste un peu déçue, mais je reviendrais seule, ou accompagnée de Titanicophiles, pour en profiter pleinement et prendre le temps.

Néanmoins le Cobh Heritage Centre valait le coup d'oeil ! Il s'agit de l'ancienne gare ferroviaire, dans laquelle arrivaient les Irlandais candidats à l'immigration. Un lieu chargé d'Histoire... Devant l'entrée, se dresse la statue d'Annie Moore et de ses deux frères. Les trois premiers immigrants à être accueillies à Ellis Island, le 1er janvier 1892. A cette occasion ils furent reçues par les officiels, et ces derniers leur offrirent une pièce d'or d'une valeur de 10$.




L'un des frères montre l'Amérique de son doigt.

Il existe une autre statue d'Annie Moore (mais sans ses frères) dans le Hall d'Ellis Island.


L'entrée de l'Heritage Centre.

A l'intérieur, la gare nous est présentée telle qu'elle était à l'époque des immigrants (et telle qu'on dû la voir les passagers du Titanic venus en train à Queenstown). Sur la gauche, des panneaux racontent l'histoire de Francis Browne, car c'est aussi là que le photographe amateur, et futur révérend, fut contraint de quitter le Titanic. Lui qui avait un temps espéré pouvoir prolonger son voyage jusqu'à New York...




La petite expo sur Francis Browne.



Je prends quelques photos du hall, dont celle-ci avec l'affiche Titanic. Au fond se trouve le guichet du musée, et par conséquence l'obligation de ranger l'appareil photo... Je ne pourrais donc pas vous montrer cette belle exposition (voir les photos de l'expo sur le site : ici et ici) mais voilà ce que je peux vous en dire :

Ambiance sombre, et bruit de foule en fond sonore... Nous entrons dans le musée comme si nous étions des immigrants arrivants sur le port. Il y a des sacs et des bagages par terre. Tout commence avec l'histoire des premiers immigrants, et notamment ceux qui fuirent la grande famine entre 1845 et 1852. Un intérieur de bateau est reconstitué pour nous montrer les conditions de vies à bord. Comme vous vous en doutez, c'était pas joyeux ! Des hommes en guenilles sont attablés à une table et se tiennent la tête dans les mains, d'autres sont allongés dans leurs bannettes, ou roulés en boule à même le sol... Les visages sont fatigués, sales, et certains semblent souffrir du mal de mer. En 1848, au plus fort de la crise, le voyage vers l'Amérique durait 6 à 8 semaines selon les conditions météorologiques. Beaucoup de morts, of course!

L'exposition se poursuit avec des panneaux explicatifs, des maquettes, ainsi que des objets et documents d'époque. Peu à peu les années passent et les navires évoluent. En plus des voiles ils ont à présent des cheminées, et tandis que l'immigration se poursuit, l'ère des vapeurs se profile à l'horizon. Des noms de compagnies émergent, Cunard Line, White Star Line... Je reste plusieurs minutes en admiration devant une maquette du City Of New York, et je me prends à penser : "Quel beau navire, heureusement que le Titanic ne l'a pas abîmé." fgio

Nouveau siècle, désormais l'exposition parle des paquebots, et décrit la course au Ruban Bleu tout en présentant le Lusitania et le Mauretania. Les noms me deviennent familiers, ainsi que les visages sur les panneaux... Ismay, Andrews.... Puis nous passons dans une salle dont les murs représente une coque noire rivetée... A l'intérieur, le Titanic. Présentation des installations, d'une maquette du paquebot, et un petit coin est même aménagé pour regarder un film sur sa construction. Sur les murs, dans des niches de verre, on peut voir des objets, documents, et photos ayant appartenu à des passagers Irlandais. C'est là que ce trouve la fameuse petite fiole de Jeremiah Burke. De l'autre côté, sur un autre mur, on peut lire la longue liste des Irlandais qui étaient à bord. Une petite croix blanche figure devant les noms des victimes. Pour terminer, et en ressortant de la salle, les panneaux décrivent cette fois l'après naufrage en présentant les unes des journaux de l'époque publié dans le pays.

L'exposition dérive rapidement sur la première guerre mondiale et le rôle du port de Queenstown. Un grand espace est ensuite dédié à l'histoire du Lusitania. On y trouve des documents originaux, des photos, un film avec des images d'époque, des reconstitutions de cabine du paquebot. La plus touchante fut pour moi la reconstitution du salon d'une maison Irlandaise : Près du feu, un homme et une femme se tiennent la tête entre leurs mains. Ils viennent d'apprendre la catastrophe et pleurent sans doute un proche disparu dans le naufrage.

Années 20, années 30... L'immigration et les paquebots changent. Avec joie je découvre une présentation du RMS Celtic (un de mes p'tits favoris, et oui Murdoch a servit à bord...Quelle question ! fgio ), qui s'était échoué non loin de Cobh en 1928. On parle aussi du Queen Mary, du Queen Elizabeth, etc... Enfin, la dernière partie de l'expo se penche sur l'arrivée des immigrants aux Etats-Unis, les conditions de vies dans les Tennements et les métiers qu'ils étaient contraints d'exercer.

Il nous a fallu 1h30/2h pour tout voir. Je n'avais qu'une envie, la refaire encore ! fgio
Une très belle expo que je vous conseille donc, si vous avez l'occasion d'y venir un jour.

Avant de repartir nous faisons un dernier petit tour dans Cobh, et j'en profite pour ressortir l'appareil photo.




Dans la vitrine d'un restaurant.


Un magasin discount !


Tour en bateau sur le thème du Titanic.


Il y a plusieurs voitures de ce genre.


Sur les fenêtres d'une maison.


Dans la vitrine d'une confiserie.


Sur une autre maison.


La White Star Line décore un pub.


Après une seconde nuit en auberge de jeunesse, nous avons dès le lendemain rejoint le Kerry. Tout au long de mon séjour j'ai eu plusieurs fois l'occasion de recroiser le Titanic, dans les vitrines des magasins, dans les librairies, dans les journaux...! Et puis j'ai profité des paysages, des embruns marins et de la sympathie des gens. S'il y en a que ça intéresse je peux aussi poster quelques photos de l'Irlande, sans lien avec le Titanic je précise, ou je m'arrête là.

A présent je pense déjà au prochain voyage, mais cette fois-ci j'espère ne pas avoir à patienter 3 ans. rire
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Denis le Sam 12 Mai 2012 - 9:32

Merci Tiphaine de ce reportage photographique.
Je pense que, sur le ferry, face à la rade de Cherbourg, tu as dû avoir une pensée pour les passagers du Titanic qui, à un peu plus de 100 ans d'intervalle, profitaient du même panorama (à quelques détails près), pendant que le Nomadic approchait du paquebot.
Par bonheur, les embarcations de sauvetage, ont bien changé. rire

Je constate que l'Irlande et sans doute la Grande Bretagne en général est un véritable paradis pour les titanicophiles (surtout cette année) et un gouffre financier pour les collectionneurs. Il y a du Titanic à gauche, à droite, devant et derrière.
Avec mon sens de l'observation, je suppose qu'il devait pas faire super chaud, vu comme tu étais emmitouflée rire (si, si je t'ai vue derrière ton appareil dans le reflet de la vitrine).

Cobh semble être très calme, très jolie mais surtout très intéressante pour tout amateur du Titanic ou de l'histoire de l'immigration du siècle dernier. C'était très gentil de la part de ta famille de faire le détour pour que tu puisse ne pas manquer cette escapade immanquable pour tout bon amateur du Titanic ainsi que ses musées.
Etrange et émouvant vestige aussi, que ce tout petit embarcadère en bois vermoulu jouxtant les bureaux de WSL de Queenstown, enfin Cobh. J'espère qu'ils ne vont pas le laisser tomber en ruine, jusqu'à ce qu'un jour il s'écroule dans la mer. Smile . Il fait quand même partie intégrante de cette fabuleuse et tragique aventure.

Merci pour ces belles photos et... personnellement, je voudrais bien voir quelques unes que tu as prise de cette verte Irlande.
Tu es revenue avec des souvenirs plein la tête et... l'appareil. Et je te souhaite d'y retourner mais effectivement pas... dans trois ans.

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Canard-jaune le Sam 12 Mai 2012 - 10:01

C'est un splendide reportage que tu nous offres ici : Tiphaine! Un grand merci! Pourquoi ne te fais-tu pas embaucher par Thalassa? bise
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  jean-philippe46 le Sam 12 Mai 2012 - 11:53

Merci Tiphaine pour toutes ces photos et tes impressions personnelles ! Ca me donne encore plus envie de découvrir l'Irlande moi aussi !
En tout cas si tu cherches des volontaires Titanicophiles pour t'accompagner lors d'un prochain voyage dans la région... rire
avatar
jean-philippe46


Masculin
Age : 31
Messages : 1928
Inscrit le : 09/12/2006
Localisation : Paris

http://thomas-andrews-titanic.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Sam 12 Mai 2012 - 14:30

Andrews_Thomas a écrit:
Je pense que, sur le ferry, face à la rade de Cherbourg, tu as dû avoir une pensée pour les passagers du Titanic qui, à un peu plus de 100 ans d'intervalle, profitaient du même panorama (à quelques détails près), pendant que le Nomadic approchait du paquebot.
Par bonheur, les embarcations de sauvetage, ont bien changé. rire

Effectivement, j'ai beaucoup pensé à eux. Ainsi que pendant la nuit, sur le pont, où face à la mer plongée dans l’immense nuit je n'aurais pas aimé que l'on m'envoie dans un canot à ce moment-là !

Andrews_Thomas a écrit:Avec mon sens de l'observation, je suppose qu'il devait pas faire super chaud, vu comme tu étais emmitouflée rire (si, si je t'ai vue derrière ton appareil dans le reflet de la vitrine).

C'est vrai, malgré le soleil ça caillait pas mal ! Mais j'ai tendance à plus me plaindre de la chaleur, alors ça a été. rire

Andrews_Thomas a écrit:Étrange et émouvant vestige aussi, que ce tout petit embarcadère en bois vermoulu jouxtant les bureaux de WSL de Queenstown, enfin Cobh. J'espère qu'ils ne vont pas le laisser tomber en ruine, jusqu'à ce qu'un jour il s'écroule dans la mer. Smile . Il fait quand même partie intégrante de cette fabuleuse et tragique aventure.

Je ne pense pas qu'ils vont le laisser tomber, surtout à présent qu'il est intégré au nouveau musée. J'ai vu sur le site que l'embarcadère est accessible depuis le musée seulement, et qu'ils ont mis des panneaux explicatifs devant, avec des photos, pour raconter l'histoire de ce petit "tas de bois". Actuellement il semble résister au temps, je pense que les Irlandais n'osent pas y toucher pour le moment, car c'est encore le vrai bois d'origine. Un jour viendra où il faudra probablement le restaurer, et ça ne sera pas une mince affaire je pense...

Andrews_Thomas a écrit:personnellement, je voudrais bien voir quelques unes que tu as prise de cette verte Irlande.

ok, je posterais ça dans la journée je pense.



Canard-jaune a écrit:Pourquoi ne te fais-tu pas embaucher par Thalassa? bise

Je n'y avais jamais pensé ! rire



jean-philippe46 a écrit:
En tout cas si tu cherches des volontaires Titanicophiles pour t'accompagner lors d'un prochain voyage dans la région... rire

C'est noté ! ecrire
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Joris le Dim 13 Mai 2012 - 0:20

Merci Tiphaine pour le compte-rendu de ton voyage en Irlande et les photos, c'est très plaisant cactus

Tu as du passer à nouveau de très bons moments dans ce pays qui te tient à cœur ; j'espère que tu auras l'occasion d'y retourner oui

C'est un bel hommage au Titanic que tu as fait là pour son centenaire et c'est vrai qu'il y a beaucoup de choses sur le Titanic à Cobh mais c'est normal, en tant qu'escale du navire le 11 avril 1912 à Queenstown coeur

PS : J'ai déplacé ton sujet dans cette partie sur les hommages puisque les membres, et notamment Nadine, ont l'habitude de mettre leurs récits de voyages personnels dans cette partie. Ça me fait penser qu'on pourra créer un sous-forum pour les voyages personnels des membres consacrés au Titanic ; on verra lorsqu'on fera le grand ménage dans quelques temps fkpo

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10200
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  flavien le Dim 13 Mai 2012 - 9:50

Merci Tiphaine pour ce très beau compte rendu de ton voyage en Irlande, ainsi que ces photos, notamment les bureaux de la White Star Line en core débout. Tu as du être émus face à cet endroit où beaucoup d'irlandais ont embarqués sur le Titanic, pensant trouver une vie meilleure de l'autre côté de l'atlantique
avatar
flavien


Masculin
Messages : 556
Inscrit le : 25/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Lun 14 Mai 2012 - 16:52

Joris a écrit:J'ai déplacé ton sujet dans cette partie sur les hommages puisque les membres, et notamment Nadine, ont l'habitude de mettre leurs récits de voyages personnels dans cette partie. Ça me fait penser qu'on pourra créer un sous-forum pour les voyages personnels des membres consacrés au Titanic ; on verra lorsqu'on fera le grand ménage dans quelques temps fkpo

Tu as bien fait. pou
Ce serais effectivement une bonne idée de créer un sous-forum sur les voyages persos consacrés au Titanic. Pour quand est prévu le grand ménage au fait ?

Quelques photos d'Irlande à la demande de Andrews_Thomas.

Soit-dit en passant, en regardant dans le livre de Senan Molony, Irish Aboard Titanic, j'ai constaté que la majorité des Irlandais qui étaient à bord venaient du comté de Cork ainsi que du Kerry.


Comté de Kerry.


Comté de Kerry - Dingle.


Comté de Kerry - Dingle.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Très courant en Irlande, des églises en ruine entourés de cimetières neufs.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Sur les murs de la chapelle de Kilmalkedar (photo du dessus), un SOS !


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Ici la priorité est aux moutons, et ça n'étonne personne.


Comté de Cork - Cimetière de Kilkenny : Je recherche des tombes de 1912, et il y en a !


Comté de Cork - Pointe du Mizen Head : Hélice du vapeur Irada qui a fait naufrage au large du Mizen Head le 22 décembre 1908.


Comté de Cork : Dans un cimetière abandonné.


Comté de Kerry - Rossbeigh Beach.


Comté de Kerry : Sur le "Kerry Way" (chemin de randonnée).


Comté de Kerry : C'est sur cette plage que Charles De Gaulle a été photographié. Au fond à droite, un cimetière accessible seulement à marée basse.


Comté de Kerry : Dans le cimetière accessible à marrée basse.


Comté de Kerry : Dans le cimetière accessible à marrée basse, une tombe en Gaélique. Le Kerry est l'un des comtés (avec le Connemara et le Donegal) où les gens parlent encore le Gaélique. Le plus frappant est sans doute sur la péninsule de Dingle, où la plupart du temps les panneaux et les noms de villages ne sont pas traduis en Anglais.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Dans un cimetière, une pierre oghamique. Les Oghams (barres verticales, horizontales ou de biais) était l'écriture des Druides.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : L'Oratoire de Gallarus. L'un des sites historiques les plus connus d'Irlande. Superbe architecture en "coque de bateau renversée". Il s'agit d'une très ancienne chapelle, mais les archéologues ne sont pas d'accord sur la date : VIIe ou XII...


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Les fameux champs Irlandais bordés de murs en pierre, loin de l'image de carte postale ils témoignent de l'époque où les Irlandais travaillaient pour les Landlords Anglais et que les terres étaient divisées en parcelles plus petites les unes que les autres.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle. Le Kerry fut d'ailleurs (avec le Connemara et le Donegal) fut l'un des comtés les plus touchés par la Grande Famine. Encore aujourd'hui on voit des ruines de cette époque partout !


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : A droite, une ruine de la Grande Famine.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Là encore, probablement une ruine de la Grande Famine. A côté il y avait un panneau d'agence immobilière. Eh oui, comme beaucoup de ruines, elle est à vendre ! On en voit qui sont quand même mieux conservées. J'en avais des tas en photos (je suis une passionnée de ces vielles maisons), mais elles sont sur la carte que j'ai perdue. ^^'


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Une petite "fisherman's cabin". Le genre de maison que je rêve d'acheter un jour.


Comté de Kerry : Dans les montagnes.


Comté de Cork : A Kilkenny.


Comté de Cork - Monastère de Kilkenny : Ces hautes tours circulaires étaient construites par les moines Irlandais pour se protéger de l'invasion des Vikings.


Comté du Kerry : Montagnes non loin de Kenmare. On ne se rends pas compte comme ça, mais ces montagnes sont recouvertes de tourbières. La terre d'Irlande est une grosse éponge. ^^


Comté de Kerry : Kenmare, une petite ville bien sympa, très colorée comme il se doit et remplies de boutiques (tandis qu'elles disparaissent de plus en plus des villages Français).


Comté de Kerry : Tourbières et lacs non loin de Kenmare.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle.


Comté de Kerry - Péninsule de Dingle : Ma photo préférée.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Denis le Lun 14 Mai 2012 - 18:41

Merci Tiphaine d'avoir partagé ces magnifiques clichés irlandais. bise
Je ne peux que m'extasier et dire: "mais qu'est-ce que c'est beau l'Irlande". fete
Et je comprend mieux ce "surnom" que ce pays porte: la verte Irlande. Et que dire de cette lumière. C'est éblouissant.
Les passagers du Titanic, en quittant Queenstown ont du s'extasier pour certains devant ces paysages et avoir le coeur serré pour d'autres à l'idée de quitter leur contrée natale pour toujours.
C'est une véritable explosion de verdure dans tous les tons possible, contrebalancé par les maisons chamarrées et par les pierres venues d'un autre âge.
Je crois que pas une seule goutte de mortier n'a été utilisé pour construire l'oratoire à l'architecture en coque de bateau (il me semble qu'il existe des constructions un peu similaires en Bretagne) et que tout tient par le seul agencement des pierres.
Ca mérite un grand MERCI (et ça mérite bien un cri... du coeur rire ).

A.T

avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Lun 14 Mai 2012 - 19:01

Effectivement, pas une seule goûte de mortier n'a été utilisé pour l'oratoire de Gallarus, c'est entièrement fait en pierre sèche, tout comme les murs qui jalonnent l'Irlande.

Cependant ce que vous ne voyez pas sur les photos, ce sont toutes les maisons modernes qui ont poussées un peu partout pendant les années du Tigre Celtique (nom qui était donné à l'économie Irlandaise en plein essor). Il faut dire que là-bas ce n'est pas comme chez nous, si quelqu'un veut construire sa baraque près de la côte, même juste à côté d'un site protégé, il peut. Les permis de construire se distribue un peu les yeux fermés... Du moins ça c'était avant la crise, car depuis 2009 les Irlandais revendent plus qu'ils ne construisent.

Et alors vous les verriez ces baraques. Une horreur (dixit celle qui n'aime de toute façon que les vieilles maisons traditionnelles ou anciennes). Elles sont grandes, ringardes, très "m'as-tu vu" à l'Américaine, et ils bétonnent tout autour en élevant de grands murs, même quand la dite maison est toute seule au milieu d'un magnifique paysage...! En fait l'explication est simple : Jusque dans les années 70 on voyait encore des gamins aller nu pieds à l'école, et au début des années 80 beaucoup de maisons n'avaient toujours ni électricité ni eau courante. Aussi dès qu'ils ont commencés à avoir de l'argent, ils ont abandonnés leurs maisons et en ont construits des neuves. En France on restaure beaucoup, là-bas quasiment pas, ou alors seulement les étrangers qui rachètent les ruines. Ainsi très souvent on voit sur un même terrain : une ruine de la Grande Famine (1845-1852), une ruine des années 50/70, et la maison neuve construite dans les années 90/2000.

A part ça il est vrai que l'Irlande est très verte. Est-ce que tu connais l'expression "l'île d'émeraude" ? De nos jours on la trouve sur beaucoup de site touristiques qui vantent les mérites de l'Irlande (exemple). Or, le créateur de ce beau surnom était le grand-père de...Thomas Andrews !
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Denis le Lun 14 Mai 2012 - 19:26

J'ignorais qu'il n'existait pas, comme en France, de "loi sur le littoral", empêchant toute construction moderne sur un site sauvage. Tu nous as donc épargné ça mais tes yeux ont dû "piquer" en voyant ces horreurs. Moi aussi, je suis fortement attaché au patrimoine et aux bonnes vieilles ruines, même les plus insignifiantes. C'est surprenant que les irlandais ne restaurent pas leurs maisons de famille et préfèrent investir dans du tout neuf. J'imagine qu'il est plus économique de faire "tout neuf" que de faire des aménagements qu'ils soient électriques ou d'isolation dans une vieille bâtisse, le gouvernement ne devant pas proposer d'aides à l'amélioration de l'habitat comme chez nous.


Tiphaine a écrit:A part ça il est vrai que l'Irlande est très verte. Est-ce que tu connais l'expression "l'île d'émeraude" ? De nos jours on la trouve sur beaucoup de site touristiques qui vantent les mérites de l'Irlande (exemple). Or, le créateur de ce beau surnom était le grand-père de...Thomas Andrews !

Voilà, j'en apprend encore. Je ne connaissais effectivement que le joli surnom de "Verte Irlande". Reste que "L'île d'émeraude" est tout aussi charmant et invite à la connaitre d'avantage. Merci au Gulf Stream qui apporte sa douceur pour l'épanouissement de tout ce vert. Et encore une fois, cela nous ramène vers le Titanic, et vers la famille de mon passager et notre architecte naval préféré. clin

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Lun 14 Mai 2012 - 19:48

Andrews_Thomas a écrit:J'ignorais qu'il n'existait pas, comme en France, de "loi sur le littoral", empêchant toute construction moderne sur un site sauvage. Tu nous as donc épargné ça mais tes yeux ont dû "piquer" en voyant ces horreurs. Moi aussi, je suis fortement attaché au patrimoine et aux bonnes vieilles ruines, même les plus insignifiantes. C'est surprenant que les irlandais ne restaurent pas leurs maisons de famille et préfèrent investir dans du tout neuf. J'imagine qu'il est plus économique de faire "tout neuf" que de faire des aménagements qu'ils soient électriques ou d'isolation dans une vieille bâtisse, le gouvernement ne devant pas proposer d'aides à l'amélioration de l'habitat comme chez nous.

En fait s'ils veulent du neuf, c'est parce qu'ils ont trop longtemps vécut dans la misère. Par exemple au 19ème siècle les paysans et les pêcheurs (alors la très grande majorité de la population) n'avaient presque pas de meubles. Un matelas à même le sol suffisait, un table (et encore), les chaises coûtaient trop chères également. Ils faisaient tout eux-mêmes, et tout en paille ! Dans un musée du Connemara, nous avions pu voir des chaises et des berceaux en paille tressées, et même des harnachements pour mules ! Au 20ème siècle la situation n'avait que très peu évoluée, voir pas du tout dans certaine région. Il y avait également des lois sur les fenêtres, plus il y en avaient et plus ils payaient des impôts, aussi la plupart des cottages n'en possédaient qu'une ou deux, et des toutes petites.



Difficile de les restaurer pour y vivre, parce que ces maisons sont souvent par conséquence toutes petites. Pas plus de deux pièces la plupart du temps. Les vrais cottages anciens qui sont aujourd'hui habitable sont souvent devenus des gîtes tenus par des Anglais (cruelle ironie du sort), mais ils restent rares, et on trouve plus facilement des maisons des années 50/70.

Alors d'un côté on peut comprendre qu'ils aient tous souhaités avoir une maison digne de ce nom quand ils en eurent les moyens. C'est le symbole de la réussite qu'il faut afficher (avec évidement la grosse voiture, ce qui rends les croisements difficiles sur les minuscules routes Irlandaises ^^).

Andrews_Thomas a écrit:Voilà, j'en apprend encore. Je ne connaissais effectivement que le joli surnom de "Verte Irlande". Reste que "L'île d'émeraude" est tout aussi charmant et invite à la connaitre d'avantage. Merci au Gulf Stream qui apporte sa douceur pour l'épanouissement de tout ce vert. Et encore une fois, cela nous ramène vers le Titanic, et vers la famille de mon passager et notre architecte naval préféré. clin

En fait ça ne fais pas très longtemps que j'ai découvert cette anecdote. Cependant je ne sais plus du tout si j'en avais déjà parlé sur le forum, il me semblait que oui, mais je n'arrive plus à mettre la main dessus alors peut-être que je me trompe.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Denis le Lun 14 Mai 2012 - 20:30

Merci de ces précisions Tiphaine.
C'est vrai que tu es The Big Specialist en ce qui concerne l'Irlande et son histoire sur le forum. cotillons
Cette loi sur le nombre de fenêtre ne m'est pas inconnue. Malheureusement, je ne me souviens plus à quelle occasion j'ai pu le lire ou l'entendre, ni même si cela concernait la France ou un autre pays.
Sais-tu pourquoi une telle loi a été instaurée en Irlande à cette époque ? Était-ce purement pour ramasser de l'argent ( au même titre que certains impôts en France sous l'Ancien régime), ou y avait-il une raison bien spécifique (du genre, le beau paysage se paye rire ) ?

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Tiphaine le Lun 14 Mai 2012 - 20:36

Je ne connais pas l'origine de cette loi mais je pense que c'était encore un coup des Landlords pour gagner de l'argent. Effectivement comme tu le dis, mon père m'avait appris qu'il y avait eu la même en France à une époque, dans certaine région je crois.

Sinon, je suis loin de tout connaitre de l'Irlande. Je découvre toujours de nouvelle chose à chaque fois que je m'y rends, et dans les livres le reste du temps. Je me suis d'ailleurs acheté un bouquin de référence sur la Grande Famine, dans la boutique du Cobh Heritage Center. Il parle peut-être de cette loi sur les fenêtres.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage en Irlande et passage à Cobh

Message  Denis le Lun 14 Mai 2012 - 21:12

Rapide hors sujet.

Wikipedia n'étant pas toujours mon ami (sauf pour le Titanic), j'ai trouvé trace de cette taxe sur les fenêtres.
En Grande Bretagne elle avait court au 17 et 18 ème siècle. Le plus drôle c'est que les riches anglais utilsaient la taxe comme une référence de: "qui est le plus riche". Bref plus t'avais de fenêtres, plus ta taxe était élevée et donc... plus ta famille était fortunée. rire
Par contre, la taxe fut une catastrophe pour les démunis. Les propriétaires de leurs logements murèrent les ouvertures, donc manque de vitamine D (la vitamine du soleil) et donc développement du rachitisme chez les enfants. yeux

En France, elle a été instaurée sous le Directoire, concernait portes et fenêtres et eu court jusqu'en 1926 (ouhaaa yeux ). Hugo la cite dans "les Misérables". Mon souvenir doit venir de là.


Fin du hors sujet.

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum