Charles Melville Hays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles Melville Hays

Message  nicober le Dim 15 Avr 2012 - 11:08

Hommage à un homme qui aurait pu faire plus si les destin ne l'avait pas frappé sitôt.
Mais qui malgré tout a changé la face des chemins de fers au Canada.

Né à Rock Island Illinois le 16 mai 1886, cet homme était un visionnaire qui pouvait changer les choses. Il commence sa carrière modestement à l'âge de 17 ans au Atlantic and Pacific Railroad. Très dynamique et brillant , il accède rapidement à des postes de direction au Missouri Pacific et au Wabash. Au Canada, la compagnie de chemin de fer Grand Trunk à la fin du XIXe siècle était en mauvaise posture et ce dernier fut engagé en janvier 1896. Très rapidement il mit de l'ordre dans les finances, secoua une administration inerte. Il doubla les voies ferrées aux points stratégiques dont celles du pont Victoria à Montréal, Il construisit de nouveaux silos à céréales, de nouveaux ateliers, fit l'acquisition de locomotives plus puissantes et de meilleurs wagons. Il conclue des ententes avantageuses avec d'autres compagnies de chemin de fer. Très rapidement le Grand Trunk devint prospère et versa des dividendes qui attira de nouveaux investisseurs.

Le Canada était en expansion au tournant du siècle avec l'émigration vers l'ouest. Le Grand Trunk opérait surtout au Québec, en Ontario, en Nouvelle-Angleterre et dans le Mid-Ouest américain jusqu'à Chicago. Hays se sentait limité devant le développement du Canada alors qu'il devait compter sur les autres réseaux. Il voulait atteindre Winnipeg pour pénétrer l'Ouest canadien. Déjà les administrateurs avaient repousser une offre en vue de construire le premier transcontinentale canadien. C'était dans leur habitude de refuser des projets d'expension trop couteux. Ce qui arriva et Hays remit sa démission et passa au Southern Pacific Railroad. Le SPR fut ensuite acquit par le puissant administrateur Edward H Harriman du Illinois Central et Hays ne partageant pas son point de vue revint au début de 1902 comme directeur générale du Grand Trunk. Le climat avait changé et en plus le premier ministre canadien Sir Wilfrid Laurier allait donner son assentiment pour un second transcontinental. Hays y a vu l'occasion d'y concrétiser son rêve mais il lui faudra faire avec un rival soit le Canadian Northern plus tenter par les largesses du gouvernement, qu'il tenta d'acheter, ou possiblement éliminer. Il rencontra une fois de plus une forte opposition du CA du GTR où il prononça un discours qui se terminait par : "La question n'est pas de savoir ce qu'il adviendra si vous adoptez ce projet, mais ce qu'il adviendra si vous ne l'adoptez pas!". Presque à l'unanimité le CA appuya sa cause.

Maintenant il avait la voie libre pour réaliser son rêve et même beaucoup plus qu'il ne l'espérait. Un transcontinental qui partirait de Moncton NB, passerait par le Québec et l'Ontario pour aboutir à Winnipeg, Il fit l'acquisition du Grand Trunk Pacific qui partirait de Prince Rupert en BC, ville qu'il fonda, traverserait les Rocheuses et atteindrait Edmonton. En plus il voyait une flotte de navires et une chaine hôtelière partout au Canada tout comme son grand rival la Canadian Pacific qui reliait Liverpool à Hong Kong en passant par le Canada.

En 1910 les choses commencèrent à se gâter. Grèves et augmentation des charges salariales des cheminots. Les coûts de construction devenaient de plus en plus honnéreux et le gouvernement refusait que le GTR hausse ses prix. Qu'allait-il faire pour redresser la situation et quels plans avait-il en tête pour concrétiser son rêve en ce printemps de 1912?

En ce début d'avril 1912 il était à Londres par affaires avec sa femme et sa fille. Il rencontra Bruce Ismay et ce dernier l'invita à prendre place sur le Titanic pour sa traversée inaugural. Il dû modifier ses plans mais cela allait lui permettre d'arriver à temps au Canada pour assister aux cérémonies d'inauguration de l'hôtel Château Laurier à Ottawa qui devaient avoir lieu le 25 avril 1912.

Le soir du 14 avril 1912 après un excellent repas en compagnie de sa femme, il se rendit au somptueux bar-salon des premières classes pour y discuter probablement d'affaires. Il affirma qu'il ne voyait pas d'un très bon oeil la féroce compétition que se livraient les compagnies maritimes pour s'attirer plus de clientèle en rivalisant de vitesse et de luxe. Avant de rejoindre sa femme pour aller se coucher il a prononcer ceci: " D'ici peu, un désastre épouvantable viendra freiner cette tendance" Présentiment?
A peine quelques heures plus tard le Titanic heurtait un iceberg et coulait.

Sur le pont il aida sa femme et sa fille à prendre place dans un canot. Ensuite il essaya d'apaiser les craintes des autres passagers en leur disant que le navire pourrait tenir encore dix heures. Cette fois il se trompait ou encore voulait-il se montrer paternaliste sachant très bien ce qu'il adviendrait. Son corps fut repêché 11 jours plus tard et il fut enterré à Montréal. Les cérémonies du Château Laurier furent annuler et n'eurent jamais lieux. Les affaires des compagnies qu'il dirigeait allèrent de plus en plus mal et aboutirent en une faillite scandaleuse. En 1919 le premier ministre Robert Borden créa la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada qui devait devenir ensuite le Canadian National Railway qui engloba toutes ses entreprises. Une partie de ses grands rêves se réalisa mais on ne saura jamais qu'elle tournure il lui aurait donné s'il avait vécu plus longtemps. Le premier ministre Laurier le considérait comme: « le plus grand génie au Canada en matière de chemins de fer, un haut dirigeant génial qui se classait au deuxième rang immédiatement derrière le regretté Edward H. Harriman. »


nicober


Messages : 26
Inscrit le : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Melville Hays

Message  sailor54 le Dim 15 Avr 2012 - 14:59

Voici une photo de Charles Melville Hays et une de sa femme Clara.



Puis sur le Carpathia avec M et Mme Harder

avatar
sailor54


Messages : 3
Inscrit le : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Melville Hays

Message  Sir Cosmo le Lun 16 Avr 2012 - 12:05

sailor54 a écrit:Voici une photo de Charles Melville Hays et une de sa femme Clara.



Puis sur le Carpathia avec M et Mme Harder

Bizarre qu'il paraisse si âgé sur la photo pour quelqu'un de 26 ans ...
avatar
Sir Cosmo


Masculin
Age : 24
Messages : 3437
Inscrit le : 17/08/2008
Localisation : Au pied du grand escalier ...

http://www.SirCosmo.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Melville Hays

Message  sailor54 le Lun 16 Avr 2012 - 12:15

oui en effet tu as raison...

edit: après vérification, il serait né en 1856 et non en 1886. Pour 56 ans, la photo correspond mieux oui
avatar
sailor54


Messages : 3
Inscrit le : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Melville Hays

Message  Sir Cosmo le Lun 16 Avr 2012 - 12:25

Cela serait plus plausible en effet, merci pour l'info. pou
avatar
Sir Cosmo


Masculin
Age : 24
Messages : 3437
Inscrit le : 17/08/2008
Localisation : Au pied du grand escalier ...

http://www.SirCosmo.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Melville Hays

Message  nicober le Ven 20 Avr 2012 - 7:01

Bonjour

Vous avez entièrement raison Mr Hays est bien né en 1856 et non en 1886. Grossière erreur de frappe de ma part, j'ai frapé le 8 du clavier numérique à la place de la 5 qui se trouve juste en dessous. Les photos le montre bien et en plus en lisant sa courte biographie ci-haut on constate bien le non sens, car il aurait été nommé PDG du Grand Trunk à l'âge de 10 ans seulement alors qu'il a débuté sa carrière dans les chemins de fer à 17 ans. Cela n'aurait ni queue ni tête comme on dit.

Désolé de vous avoir induit en erreur.

nicober


Messages : 26
Inscrit le : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum