Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Les Anglais et les Français face à l'Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiphaine

avatar

Féminin
Age : 28
Messages : 4798
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

MessageSujet: Les Anglais et les Français face à l'Histoire   Mer 4 Jan 2012 - 16:38

J'ai eu l'occasion de parler Histoire avec mon père pendant les vacances et il m'a dit qu'il trouvais les anglophones plus intéressés par leur passé, notamment au niveau local, que les français par le leur. Tout comme il était généralement plus facile de correspondre avec les historiens anglophones qu'avec leurs homologues français moins accessibles.

Du moins c'est le constat qu'il a fait dans son domaine, sans pour autant dire qu'il s'applique à tous.

Pour la petite explication, mon père fait des recherches sur les romains en vue, il l'espère, de préparer une thèse à la rentrée prochaine. Pour son travail il est régulièrement en contact avec des anglophones, que ce soit des chercheurs, des archéologues, ou de simples particuliers, et il a presque toujours des réponses, souvent riches en détails et en passion.


J'avais moi-même constaté, au fil de mes recherches sur Murdoch, qu'il y a de très nombreux sites anglophones qui proposent pleins de documents d'archives consultables gratuitement en ligne, que ce soit des photos, des vieux articles, des cartes anciennes...

Par exemple, le site Kirkyards m'a bien aidé pour les recherches généalogiques sur la famille Murdoch et leurs cousins. Des passionnés ont photographiés une à une toutes les tombes de 9 des cimetières du comté (je ne sais pas si il y en a d'autres, peut-être est-ce le total), parfois sous plusieurs angles. Toutes les photos des tombes sont numérotées et visibles en ligne. Ils ont également pris soin de recopier toutes les inscriptions, car elles ne sont pas toujours bien visibles sur les clichés. Un moteur de recherche permet ensuite de taper le nom de famille que l'on souhaite et renvoie aussitôt vers toutes les tombes sur lesquelles il apparaît. Reste ensuite à faire la correspondance entre les différents membres des familles. Notons que si ils indiquent les dates de décès et les âges des défunts, les dates de naissances apparaissent en revanche très rarement sur les vieilles tombes. Enfin, ça facilite quand même grandement les choses ! Et on retrouve ce même intérêt pour les cimetières sur bon nombre d'autres sites de commune, ou de façon plus général comme c'est le cas pour Find a Grave.
Par contre, je n'ai pas encore trouvé d'équivalent français.

Même chose pour le site Old Kirkcudbright qui m'a beaucoup appris sur l'histoire du comté, et qui possède notamment un article écrit par un Murdoch. Ce site regroupe ainsi des vieilles photo, des articles (parfois très vieux) parus dans les journaux locaux, mais aussi des relevés cartographiques, des photocopies d'actes de naissances, de décès et de propriétés, etc.


Votre avis là-dessus ? inter


Revenir en haut Aller en bas
LittleTony87

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 6112
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: Les Anglais et les Français face à l'Histoire   Mer 4 Jan 2012 - 17:48

Je suis en partie de ton avis. Je pense que globalement, en France, il y a une grande césure entre les historiens, ceux qui écrivent les livres etc. et leur public. Notamment, je dirais que le milieu universitaire est assez fermé aux non-universitaires. Disons que les profs aiment bien discuter avec des gens dont ils sont sûrs qu'ils ont les compétences. Mais, quand on rentre dans ce milieu, les discussions sont en général assez aisées. Maintenant, il y a aussi le fait qu'en France, l'Histoire a une sale réputation car "ça sert à rien", "ça ne fait pas d'argent". Bah oui, un historien ne produit rien, et par les temps qui courent, ça ne plait pas trop au gouvernement, entre autres. En plus, ça fait réfléchir, donne un certain esprit critique... Tout ce que ceux qui nous gouvernent n'aiment pas trop voir chez ceux qui votent. Mais ça, je ne pense pas que ce soit différent en Angleterre.

Les anglophones ont en revanche l'avantage de pouvoir être lus dans le monde entier, ce qui explique le grand nombre de site web en anglais (ce qui ne veut pas dire qu'ils viennent d'Angleterre). Après, des historiens plus ouverts ? Sûrement : j'ai toujours eu facilement des contacts avec les auteurs à qui je voulais parler, ça a parfois été un peu plus dur en France. Mais quand on voit, rien que sur ce forum, la capacité de dialogue et la facilité d'accès de gens comme Franck, Philippe ou Gérard, on ne peut certainement pas généraliser. Peut-être aussi est-ce plus lié au sujet, qui sait !

Au passage, je serais curieux d'en savoir plus sur le projet de thèse de ton père. livre
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
 
Les Anglais et les Français face à l'Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire Anglais - Français et vis versa Collins
» [Duval, Jean-François] L'année où j'ai appris l'anglais
» Sous titres français de la saison 1
» Caisses Munitions françaises 1940
» Documentaires sur la conquête de l'ouest en anglais et en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Manouk la mascotte du forum^^............ :: Histoire-
Sauter vers: