Les chants marins

Aller en bas

Les chants marins Empty Les chants marins

Message  Tiphaine le Mer 11 Mai 2011 - 23:56

Les chants marins Cartes-postales-confreries-france-1037810598-1072513
Octobre 1912, Bassin d'Arcachon


Contrairement aux voiliers, je ne pense pas que l’on chantait beaucoup sur le Titanic (hormis en 3ème classe), les officiers de quart étant tenu de ne parler que pour les ordres. Peut-être que les chauffeurs fredonnaient quelques airs pour se donner du courage et tenir le rythme, ou même les veilleurs du nid-de-pie qui sait ? Il est en tout cas fort probable qu’avant de travailler sur les vapeurs, le capitaine Smith et nos chers officiers, aient pû entendre (voir eux-mêmes poussés la chansonnette) des chants marins à bord des voiliers où ils ont effectués leur apprentissage.

Sur les navires le travail était rude, éreintant, dangereux et long. Alors que ce soit pour garder le rythme, se donner du courage, oublier le mal du pays (ou le mal de mer d'ailleurs), pleurer un camarade envoyé de par le fond...les marins chantaient presque en permanence. Mais le répertoire maritime est aussi vaste que les océans, et que l'on soit en mer ou sur terre, officier de la marine royale, pêcheur, veuve de marin, charpentier naval, ou pilier de comptoir dans un pub... Tout le monde chante !

Les chants de marins sont ainsi répertoriés en différentes catégories :

- Les chants de travail
Ce sont les plus nombreux, car c'est la raison première du chant sur les navires, rythmer le travail en cadence pour que les hommes ne faiblissent pas à la tâche.
On trouve :

Chants à déhaler
Rythme le travail consistant à tirer les bateaux jusqu’aux quais quand ils n’avaient pas encore de moteurs.

Chants à ramer
Rythme et coordonne le mouvement des rames.

Chants à hisser
Rythme la montée des voiles hissées à la force des bras.

Chants de cabestan/ou à virer
Rythme la marche de l’équipe chargée de tourner le cabestan.

Chants de guindeau
Rythme la traction exercée sur le guindeau.

Chants à pomper
Rythme le travail sur la pompe servant à évacuer l’eau de mer.


- Les chants de gaillard d'avant
Le gaillard d’avant était le lieu réservé au repos de l'équipage. Le soir, les moments où ils n'étaient pas de quart, les jours sans vents, etc... Bien souvent ces temps d’inactivités étaient propices à la nostalgie et aux querelles (l'une entrainant l'autre), alors à la place les hommes chantaient.

- Les complaintes
Bien souvent ce sont les veuves qui chantent le frère, le fils, ou, le mari qui ne reviendra plus et la cruauté de la mer.

- Les chants à danser
Qui chante, danse ! Sur les ports ou dans les pubs, aux départs et aux retours des bateaux. Il arrivait aussi aux marins de danser entre eux sur les ponts des navires, pour tromper l’ennui (façon de parler) des longs mois en mer. Souvent il s'agissait de "step dance" qui ne nécessite pas de partenaire. Pour l'illustrer on peut se référer à un passage du film "Master and Commander" lorsque l'équipage improvise une petite fête et que Nagle (le maitre charpentier) se met à danser.

- Les chants de ports
Probablement chantées par les vieux loups des mers qui ne peuvent plus naviguer, les marins en permission à terre. On peut aussi citer les femmes qui surveillent l’horizon, les ouvriers des chantiers navals, les pêcheurs à la ligne, ou tout autres travailleurs des quais et ports ayant un lien ou un métier en rapport avec la mer mais...les pieds à terre.

Les chants marins 9
Femmes attendant le retour des marins sur les quais de Croix-de-Vie, carte postale de 1912.

J'ai encore des choses à écrire, notamment mettre des exemples audios (c'est la moindre des choses pour un article sur ce thème), mais parce que la longueur du texte pourrais en décourager quelques uns, je posterais la suite une prochaine fois. pou
Tiphaine
Tiphaine


Féminin
Age : 30
Messages : 4816
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Les chants marins Empty Re: Les chants marins

Message  Tiphaine le Lun 16 Mai 2011 - 3:47

Caractéristiques des chants marins

A l’origine entonnés par des personnes n’ayant pas, ou peu, de formation musicale, la structure des chants est très simple et se compose généralement d’une suite de couplets courts entrecoupés un refrain. Bien souvent il arrive que des phrases soient répétées deux fois de suite (une fois par le meneur, une seconde par le chœur). Les mélodies sont facilement mémorisable, tout comme les paroles qui font référence au milieu professionnel des Hommes de la mer avec tous les thèmes qui vont avec.
Bien souvent chantés pendant le travail, l’instrument principal était la voix. Parfois les chants de gaillard d’avants (de détente, voir post précédent) étaient accompagnés d’un accordéon, violon, ou de percussions improvisées.

Il y a autant de chants qu’il y avait de marins et de bateaux. Leur diffusion s’effectuait lors des escales ou avec des marins étrangers embarqués dans un équipage. Les paroles, la mélodie, le rythme variaient suivant l’interprète ou l’usage que l’on en faisait. Il n’y a pas une version originale, mais des dizaines voir plus. Pour certains chants il existait même une version avec des paroles très crues uniquement chantée à bord, puis une version plus sage, « pour la compagnie », que l’on pouvait entonner pendant les escales.

Les paroles étaient très souvent improvisées et certains quartiers-maitres étaient réputés pour leur imagination. Souvent ils reprenaient des paroles de chansons plus anciennes (par exemples pour les refrains) et en rajoutaient des nouvelles. Il a fallu attendre le début du collectage de chants marins au XIXème siècle, pour qu’ils soient (en partie) fixés. En 1900 deux tiers des marins du monde étaient bretons, on trouve donc beaucoup de leurs chants traditionnels. Mais j’ai aussi prévu de mettre ceux de l’autre côté de la manche car j’ai une préférence pour les chants britanniques, et qu’on est quand même sur le forum du Titanic !

Pour le moment je vais commencer avec deux chants français/anglais, et je tente en même temps le truc de la playlist sur Deezer directement dans le post. Il faudrait me dire si vous pouvait la lire, histoire de savoir si ça vaut le coup que je continue avec ou pas ?
inter

Que l'on aime ou pas, je pense que les chants marins sont des témoignages précieux de ce que pouvait être la vie sur les bateaux.

Découvrez la playlist Chants français/anglais avec Hanging Johnny


Dans la playlist, les 4 chants ci-dessous.

- LEST DU DIABLE (contemporain)
Sûrement l’un de mes préférés. En ce moment je l’écoute et je le chante en boucle. D’ailleurs il est un peu la raison de ce post sur le forum.
Déclinaison, sur le même air mais avec d’autres paroles, du chant anglais Rio Grande (voir chant ci-dessous). « Lest du diable » est une très ancienne expression de marin désignant les rares femmes qui embarquaient parfois sur les navires, ou les chats qui servaient à tuer les rats dans les cales.

- RIO GRANDE (Chant à virer/pomper).
Ce chant fait référence au Rio Grande Do Sul, au Brésil. Les navires partaient d’Angleterre et du Pays-de-Galles, passaient à Terre-Neuve pour embarquer du sel ou de la morue salée, puis descendaient jusqu’à Rio Grande.


- SANTIANA (Chants à hisser ?)
Selon Stan Hugill, ce chant faisait à l’origine référence à Saint Anne, patronne de la Bretagne et des marins. Le « Saint Anne » se serait ensuite transformé en « Santiana », chanté par les marins anglais qui combattaient pour le Mexique (guerre Mexique/Texas XIXème siècle).

- SANTIANO (contemporain)
Hugues Aufray est connu pour sa version française Santiano, inspiré du chant ci-dessus. C’est sans doute le chant marin le plus populaire en France. Pour ma part, c’est aussi mon premier chant puisque je me souviens l’avoir appris en classe de maternelle, et en Bretagne (ça ne s’invente pas fgio ).



A suivre : quelques chants anglais, gallois, irlandais.


Dernière édition par Tiphaine le Mar 11 Oct 2011 - 17:06, édité 1 fois
Tiphaine
Tiphaine


Féminin
Age : 30
Messages : 4816
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Les chants marins Empty Re: Les chants marins

Message  Tiphaine le Mar 11 Oct 2011 - 17:04




Blow The Man Down - Chant de port/à virer ?

La chanson raconte l’histoire d’un marin anglais qui embarque sur un voilier de la Black Ball Line.
Compagnie fondée en 1818, c’est la première ligne à prendre des passagers de manière régulière (vers N-Y, Philadelphie et Boston). Ses navires étaient célèbres pour leur rapidité, leurs excellents équipages, mais également pour le traitement violent qui était réservés aux marins. Les bagarres étaient si courantes que certains bateaux furent surnommés Bloodboat.
L’homme de la chanson reçoit en effet un coup de poing (« blow ») qui le jette à terre.

Les chants marins Unknown-the-packet-clipper-of-the-black-ball-line
Un clipper de la Black Ball Line, reconnaissable à son étendard pourpre en queue d'hirondelle, et son rond noir, que l'on retrouve également sur la voile.

Petite anecdote, il parait qu’on retrouve la chanson dans le film « The real ghostbusters », « Popeye », « Bob l’éponge » et même « Pokémon Or et Argent ». Ma foi…



Et pour finir, une petite image trouvé sur une page Facebook de la Black Ball Line... fhjoo

Les chants marins 72531_138196722894878_132287033485847_190315_6603214_n
Tiphaine
Tiphaine


Féminin
Age : 30
Messages : 4816
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum