Le fumoir de 1ère classe

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Tiphaine le Mar 22 Mai 2012 - 22:05

Oui dès qu'ils étaient en privés ils ne devaient pas se géner. J'imagine bien monsieur X dire à sa femme "Non mais tu l'as vu celui-là, son comportement pendant le repas ? La façon dont il se pense au dessus de tout le monde, alors que sa famille ne fait partit du club que depuis trois générations seulement"... Et à côté il y a son majordome qui a tout entendu et va tout répéter au majordome de monsieur Y !

rire

Les dames de compagnies et les majordomes étaient les seuls véritables témoins des vrais personnalités de leurs employeurs, je pense.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Denis le Mar 22 Mai 2012 - 22:17

rire C'est tout à fait ça.
La société n'a guère changé: tout est dans l'apparence.

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  LittleTony87 le Mer 23 Mai 2012 - 13:47

Je pense que le fumoir se voulait comme une extension des célèbres clubs anglo-saxons ; bref, un endroit où on discute entre hommes de la haute, avec certaines convenances. Je pense donc qu'il était de bon ton de faire semblant d'apprécier ce que dit l'interlocuteur même quand on pense le contraire, et de lui faire savoir qu'on le considère comme un imbécile en des termes les plus diplomatiques possibles. Bref, se taper sur la gueule, mais avec tenue et classe.

De même pour les parties de cartes ; on parle du bridge en première classe, pas du poker dans l'arrière salle du saloon de Daisy Town. Ces gens là ne jouent pas pour gagner de l'argent, qu'ils ont déjà en quantité. On joue avant tout pour passer le temps et s'afficher ; un peu comme aux échecs, c'est presque pour l'amour de l'art (bon, au milieu de tout ça, y'a des tricheurs qui font certes ça pour de l'argent, mais le fait que les lynchages soient peu courants à bord tend à prouver que perdre n'est pas trop mal pris). Un exemple ? Regardez la fameuse partie de cartes Maréchal, Omont, Chevré, Smith dans le Café parisien le dimanche soir : tous se souviennent avec qui ils ont joué ; mais il ne me semble pas que l'un d'entre eux ait parlé de qui semblait gagner.

Bref, je pense que l'atmosphère du fumoir devait être respirable. On sait que c'est dans le fumoir que Smith a montré à Ismay un avis de glaces et discuté de tout ça. A mon avis, les discussions devaient y être posées, du moins en apparence, quitte à se défouler par la suite.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  flavien le Mer 23 Mai 2012 - 17:03

LittleTony87 a écrit:Je pense que le fumoir se voulait comme une extension des célèbres clubs anglo-saxons ; bref, un endroit où on discute entre hommes de la haute, avec certaines convenances. Je pense donc qu'il était de bon ton de faire semblant d'apprécier ce que dit l'interlocuteur même quand on pense le contraire, et de lui faire savoir qu'on le considère comme un imbécile en des termes les plus diplomatiques possibles. Bref, se taper sur la gueule, mais avec tenue et classe.

De même pour les parties de cartes ; on parle du bridge en première classe, pas du poker dans l'arrière salle du saloon de Daisy Town. Ces gens là ne jouent pas pour gagner de l'argent, qu'ils ont déjà en quantité. On joue avant tout pour passer le temps et s'afficher ; un peu comme aux échecs, c'est presque pour l'amour de l'art (bon, au milieu de tout ça, y'a des tricheurs qui font certes ça pour de l'argent, mais le fait que les lynchages soient peu courants à bord tend à prouver que perdre n'est pas trop mal pris). Un exemple ? Regardez la fameuse partie de cartes Maréchal, Omont, Chevré, Smith dans le Café parisien le dimanche soir : tous se souviennent avec qui ils ont joué ; mais il ne me semble pas que l'un d'entre eux ait parlé de qui semblait gagner.

Bref, je pense que l'atmosphère du fumoir devait être respirable. On sait que c'est dans le fumoir que Smith a montré à Ismay un avis de glaces et discuté de tout ça. A mon avis, les discussions devaient y être posées, du moins en apparence, quitte à se défouler par la suite.

C'est exactement l'image que je me fais du fumoir du Titanic
avatar
flavien


Masculin
Messages : 556
Inscrit le : 25/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Denis le Mer 23 Mai 2012 - 18:43

Allez, tous vos arguments ont redoré son image auprès de ma petite personne rire et finalement, j'aurais alors volontiers été y faire un tour. fete
A la longue, vous auriez fini par me lyncher pour mes arguments dénigrant ce bel endroit que ce fut. rire

A.T
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  flavien le Mer 23 Mai 2012 - 21:03

Moi aussi j'y aurais bien fait un petit tour, pour y déguster un bon havanne et un rhum vieux. Ça devait pas être désagréable
avatar
flavien


Masculin
Messages : 556
Inscrit le : 25/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Denis le Dim 5 Aoû 2012 - 20:01

Me revoilà encore dans ce fumoir. rire
Je viens de terminer "Titanic, des vies dorées. Le destins des passagers de première classe" de Hugh Brewster.
A la fin du livre se trouve la traduction de deux lettres: l'une de Marian Thayer destinée au président Taft lui présentant ses condoléances et relatant sa dernière soirée en sa compagnie et une autre de Frank Millet, marié mais homosexuel notoire, destinée à Alfred Parson.

Un extrait de cette lettre, datée du 11 avril 1912, m'a interpellé, il y parle des diverses et fantastiques installations du paquebot et notamment d'un fumoir pour messieurs et dames, afin que justement elles n'infestent par leur présence yeux , celui des hommes à bord des paquebots allemands et français. Pris d'un doute concernant la justesse de la traduction, je me suis rué vers l'Encyclopédie Titanica pour avoir la lettre originale.
La voici: Frank Miller's letter. La section dans laquelle il parle du fumoir se situe dans les premières lignes de la lettre.

Surprise, la traduction est bonne. Alors ma question la voici: les femmes avaient-elles un fumoir, sachant que ce n'était absolument pas dans les moeurs de l'époque que les femmes fument en public, même entre elles, j'imagine ? (bien qu'on sait que certaines d'entre elles avaient cette "scandaleuse" habitude).
Ou tout simplement Millet parlait-il du salon de lecture et de correspondance qui était le pendant féminin du fumoir ? Dans ce cas, je me demande pourquoi il a employé le terme de fumoir destiné aux dames pour qualifier ce salon ? Ignorait-il sa véritable fonction ?

Je donne quand même mon avis sur le sujet. Je ne pense pas que les femmes aient eu un fumoir pour elles (pour la raison évoquée 5 lignes plus haut). Millet devait sans doute trouver un mot commun pour définir les installations réservées aux hommes et aux femmes et leur a donné le nom générique de fumoir. Mais vous, qu'en pensez-vous ?

Denis.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  LittleTony87 le Dim 5 Aoû 2012 - 20:13

La lettre date du 11 avril, elle a été postée à Queenstown, je suppose ? Donc le 11 vers midi. Millet embarque le 10 au soir à Cherbourg. Entre le dîner, la nuit (eh oui, fermeture des salons vers 23 heures) etc., il n'a pas franchement eu le temps de visiter le navire. Je pense donc qu'il a confondu avec le salon de lecture et de correspondance qui était souvent considéré comme un boudoir pour femmes, même si rien n'interdisait aux hommes d'y aller.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Denis le Dim 5 Aoû 2012 - 20:23

Merci Antoine, c'est bien ce que je pensais concernant ce "fumoir" pour femmes, tout en attendant, dans le doute, l'avis de connaisseurs des installations. livre

Denis.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  chachimomma le Mer 24 Oct 2012 - 10:23

Wahou j'adore cette pièce! qui veut fumer un cigare avec moi ?
avatar
chachimomma


Masculin
Messages : 23
Inscrit le : 23/10/2012
Localisation : Cherbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Simon1976 le Sam 27 Oct 2012 - 23:21

Désolé, je ne fume pas. fkpo
avatar
Simon1976


Masculin
Age : 41
Messages : 502
Inscrit le : 11/07/2012
Localisation : CANADA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Nicomurgia le Dim 28 Oct 2012 - 22:56

Quelques images que j'ai trouvées, en rapport avec le fumoir :






Cette arche, retrouvée dans le champ des débris, prolongeait les fenêtres sur le pont des embarcations, comme on peut voir sur cette photo prise en 1935 à bord de l'Olympic peu avant sa démolition :

Ce qui est incroyable, c'est que cette fenêtre a été délogée de son encadrement quand le paquebot s'est brisé en deux, elle a fait une chute de près de 4 kilomètres, et le verre est toujours là, mieux, on en devine même les couleurs !

Un essai de reconstitution de ma part, très mauvais malheureusement ! rire


Vitraux reconstitués pour le film de Cameron vus sur un site de vente aux enchères. Qui veut faire une offre ? inter mort Remarquez, quand on regarde de plus près, on voit vraiment qu'il s'agit d'un décor. Les finitions, c'est pas vraiment ça... Enfin ça reste quand même du très beau travail.





Allez, une petite dernière pour la route, Ken Marschall près de vitraux reconstitués pour le film de Cameron : On voit une réplique de l'arche du fumoir, et derrière, les vitraux de la salle de réception et de la salle à manger du pont D.
avatar
Nicomurgia


Masculin
Age : 25
Messages : 771
Inscrit le : 28/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Canard-jaune le Dim 28 Oct 2012 - 23:07

Oh, c'est magnifique!!!!!!!!!!!!! amour amour amour
Merci Grand Nicolas!!! ouah ouah
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 18
Messages : 7586
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  Denis le Lun 29 Oct 2012 - 7:09

Je plussoie. Merci Saint Nicolas (même si c'est pas encore la saison). bise
Nico trouve toujours des supers photos quand on lui demande. fete
Tout ça est... splendide et témoigne de la magnificence que fut cette pièce, où il fallait indéniablement se trouver: the place to be.
Incroyable ces fragments de verre colorés encore enchâssés dans l'armature de fer. Les artisans de 1912 faisaient vraiment un excellent travail.

Denis.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2587
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fumoir de 1ère classe

Message  ElbaAndrews le Mer 16 Jan 2013 - 22:21

Meme si ces répliques sont un décor, c'est tout de même assez précis, et je donnerais cher pour m'en faire faire des pareils a mes fenêtres! Avec aussi une copie des fenêtres de la D-Deck Reception Room, aussi........(Emilie, arrête de rever....)
avatar
ElbaAndrews


Féminin
Age : 32
Messages : 977
Inscrit le : 05/07/2012
Localisation : Quelque Part.

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum