Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Manny le Lun 24 Fév 2014 - 18:44

Je viens d'entamer ce livre est je dois dire que je suis assez surprise par la pensée de Conrad qui est finalement assez proche de celles que nous pouvons avoir aujourd'hui (au sujet des canots et de l'insubmersibilité du paquebot notamment), en 1912, ils devaient être peu à penser de la sorte.
Comme vous l'avez dis, c'est très bien écrit (et traduit) et certaines réflexions très cocasses. J'aime particulièrement celle où il déclare qu'il n'y aura pas de canots de sauvetage car "Pooh-Bah a déclaré que, moins il y' aurait de canots de sauvetage, plus on pourrait sauver de passagers ; il n'y aura donc pas de canot du tout, car personne ne doit être perdu."
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Tiphaine le Lun 24 Fév 2014 - 20:51

Manny a écrit:"Pooh-Bah a déclaré que, moins il y' aurait de canots de sauvetage, plus on pourrait sauver de passagers ; il n'y aura donc pas de canot du tout, car personne ne doit être perdu."

En effet, voilà un exemple de passage qui m'a beaucoup fait rire !  rire
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Joris le Lun 24 Fév 2014 - 22:18

Tiphaine a écrit:
Manny a écrit:"Pooh-Bah a déclaré que, moins il y' aurait de canots de sauvetage, plus on pourrait sauver de passagers ; il n'y aura donc pas de canot du tout, car personne ne doit être perdu."

En effet, voilà un exemple de passage qui m'a beaucoup fait rire !  rire

On avait évoqué cette question dans ce sujet si ça vous intéresse  clin 

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10191
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

http://walygator-all-.wifeo.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Manny le Mar 25 Fév 2014 - 18:08

Tiphaine a écrit:
Manny a écrit:"Pooh-Bah a déclaré que, moins il y' aurait de canots de sauvetage, plus on pourrait sauver de passagers ; il n'y aura donc pas de canot du tout, car personne ne doit être perdu."

En effet, voilà un exemple de passage qui m'a beaucoup fait rire !  rire

En signalant bien qui faut au minimum une réflexion de 10 ans, c'est juste la cerise sur le gâteau !  rire 

Merci Joris, t'es encore plus efficace que l'option recherche du forum !
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Manny le Ven 28 Fév 2014 - 12:30

Je viens de terminer ce livre qui se dévore très facilement et très rapidement. Conrad est un personnage très intéressant et qui ne manque pas de réparti. J'ai ressenti tout au long des pages les changements opérés dans la marine, que ce soit le passage de la voile aux machines, des conditions de vie en mer:

"Le passager de jadis, lui, vivait la vie de son navire, une vie qui ne se contentait pas seulement de pain [...] et dont le sens reposait sur la sympathie des hommes et l'éveil à la Nature"

Des sentiments simples qui ont été perdu (où que l'on ne retrouve que sur un nombre limité de navire aujourd'hui) et que visiblement, Conrad eu du mal a accepter. Son indignation se cache derrière des exemples bien piquants qui ne manquent pas de faire sourire et même rire.
Bref, lu et approuvé, merci Tiphaine pour le partage !

Et désolé pour le double post...
avatar
Manny


Féminin
Age : 27
Messages : 1184
Inscrit le : 27/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Tiphaine le Mer 5 Mar 2014 - 22:25

LittleTony87 a écrit:Ce qui serait intéressant, vu que le bonhomme avait écrit avant le naufrage aussi, c'est de savoir si il s'était déjà engagé pour la multiplication des canots à bord des navires. Si ce n'est pas le cas, je n'ai qu'un mot à dire : opportuniste.

Cette après-midi en continuant à lire Lord Jim (voir "ce que vous lisez en ce moment"), un passage a retenu mon attention car il m'a rappelé ton commentaire ci-dessus, Tony. Le voici, et je rappelle donc que ce roman de Conrad fut écrit 13 ans avant le naufrage du Titanic :

"Il m'affirmait n'avoir pas songé à sa propre existence. La seule pensée qui se dessinait , pour s'évanouir aussitôt dans sa tête, c'était : "Huit cent passagers et sept canots ! Huit cents passagers et sept canots !" - "Il y avait une voix qui me parlait tout haut dans la tête !" m'expliquait-il , d'un air un peu égaré ; "Huit cents passagers ; sept canots, et pas le temps... Songez un peu !"

Lord Jim, chapitre VII - Contexte : Le capitaine Marlow rapporte les propos que Jim lui a tenu au sujet de son expérience à bord du Patna.

Manny, contente que le livre t'ait plu. J'ai beaucoup aimé aussi, d'une part parce que j'aime son attachement à la marine à voile et compatis à sa déception de voir ce monde disparaître, mais aussi pour ses réflexions loin d'être dénuées d'intelligence (que l'on soit d'accord ou non avec ce qu'il raconte), ces anecdotes savoureuses, son style d'écriture indéniablement de qualité, et enfin pour l'humour présent au fil des pages, même pour les sujets graves, et qui ne gâche rien à l'ensemble.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  LittleTony87 le Ven 14 Mar 2014 - 21:42

Un personnage haut en couleur, ce Conard ! Avec une bonne dose d'ironie, les idées passent tout de suite mieux ! rire Après, on sent que le bonhomme est particulièrement conservateur... Et parfois un peu déconnecté des réalités. Faire remonter des cloisons étanches jusqu'au haut de la coque serait par exemple non seulement inutile, mais surtout impossible...
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Tiphaine le Ven 14 Mar 2014 - 22:10

LittleTony87 a écrit:ce Conard !

Rooooh !  rire 

LittleTony87 a écrit:Faire remonter des cloisons étanches jusqu'au haut de la coque serait par exemple non seulement inutile, mais surtout impossible...


Pourquoi serais-ce inutile en fait, et pourquoi impossible ?
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  LittleTony87 le Ven 14 Mar 2014 - 22:25

LittleTony87 a écrit:Faire remonter des cloisons étanches jusqu'au haut de la coque serait par exemple non seulement inutile, mais surtout impossible...


Pourquoi serais-ce inutile en fait, et pourquoi impossible ?[/quote]
Pour que tu aie la réponse, je te propose de faire un petit jeu. Imprime les plans ponts par ponts du Titanic, et essaie de reporter les cloisons étanches des ponts inférieurs sur tous les ponts, mettons jusqu'au pont B. Déjà, tu vois qu'elles coupent pas mal de grands espaces, qui ne pourront plus vivre (adieu la salle à manger de première classe, pour ne parler que d'elle. Ce n'est que l'étape 1. Car ensuite, garde à l'esprit que chaque compartiment devant être indépendant, il faudra qu'il y ait dans chacun un escalier permettant d'aller au sommet. Adieu le tracé bien rectiligne des coursives de première classe. Pour faire simple, construire un navire à passagers avec de tels compartiments serait tout simplement impossible. Je plains sincèrement l'architecte qui devrait se charger de l'aménager.

Pourquoi inutile ? Le fait que cinq compartiments soient percés représente une probabilité infime. Toute probabilité infime se produit un jour : cinq compartiments peuvent être percés, tout comme tu peux être frappée par la foudre en te promenant, tout comme je peux mourir en m'étouffant avec un verre d'eau, tout comme la voiture de l'un d'entre nous peut se manger un lion échappé d'un cirque. Mais à chaque fois, ces faits possibles restent très improbables. Vient un moment où il faut donc faire la part des choses et voir si le risque mérite précaution. Dois-je arrêter de me promener ou me faire suivre par un paratonnerre roulant ? Dois-je arrêter de boire de l'eau ? Faut-il équiper les voitures de pare buffle et toujours avoir un fusil en cas de rencontre avec un lion ?

Prendre des précautions est nécessaire, mais la mesure l'est aussi en toute chose. En l'état, un accident comme celui du Titanic nous rappelle surtout que le risque zéro n'existe pas. Courir après ne change rien. La preuve ? Le Britannic avait des compartiments plus sophistiqués encore. Mais il a suffi de quelques hublots ouverts pour qu'ils ne servent à rien.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Tiphaine le Ven 14 Mar 2014 - 23:15

Bon, je n'ai pas imprimé les plans fgio mais j'ai de toute façon l'ensemble relativement en tête, d'autant que j'étais déjà au courant des différents points que tu as soulevés. Je souhaitais voir si tu allais en mentionner d'autres qui m'auraient échappé.

Parce que tout ce qui tu dis là prouve néanmoins que ce n'est pas irréalisable, simplement ça serait plus compliqué et beaucoup moins esthétique (adieu grands salons et longues et droites coursives), soit, mais pas impossible. 

Note d'ailleurs que Conrad (et non pas "Conard"  sourire - le "r" peut se déplacer de façon sournoise) souligne également l'importance du fait que les compartiments devraient avoir leurs propres issues de secours, comme les escaliers, étant donné qu'il est indispensable qu'ils soient effectivement indépendants des uns des autres (sinon cela n'a plus aucun intérêt, on est d'accord). Tout comme il rajoute ensuite être conscient qu'alors cela signifierait sacrifier les grands salons, etc. J'aurais donc tendance à dire que pour le coup il n'est pas si déconnecté que ça des réalités.

D'autre part il n'affirme pas que ces cinq compartiments, cloisonnés jusqu'en haut, serait un gage d'insubmersibilité, mais que ça serait tout simplement plus logique. 

Je me souviens que dans les premières années où je me suis intéressée au Titanic, j'avais été très surprise de découvrir que les cloisons étanches ne montaient pas jusqu'en haut. Dans ma naïveté de néophyte ne connaissant rien à l'architecture des paquebots, je pensais en effet que cela allait de soi. Puis on m'avait expliqué que ça aurait obligé à couper les salons, détourner des coursives, etc. Bref, l'horreur ! Et même en connaissant ces faits, aujourd'hui encore je ne peux m'empêcher de continuer à penser, dans un p'tit coin de ma tête, qu'il y a quelque chose d'illogique dans tout ça... Si on veut que ce soit séparé, étanche, autant le faire jusqu'au bout.

Après c'est sûr qu'étant justement néophyte dans ce domaine, je ne me rends sans doute pas compte des complications que ça entraînerait sur le plan architectural. Mais, mais...
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  LittleTony87 le Ven 14 Mar 2014 - 23:23

Mais qui voudrait naviguer sur un tel navire ? Il y aurait des gens que ça séduirait, Conrad en tête... Mais pas la majorité. Tout comme si on devait tout faire pour avoir un appartement ultra-sûr, par exemple, il deviendrait invivable. Imagine rien que si on devait recouvrir tous les pieds de meubles de mousse pour pas se casser les orteils. rire
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6122
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer

Message  Haddock le Ven 21 Nov 2014 - 16:30

Merci du tuyau. Je viens tout juste de commander ce bouquin écrit par la plume remarquable de Joseph Conrad.  

(Conrad) Soulève la découverte, lors de l'enquête britannique "d'un fait fort intéressant", à savoir : le Titanic n'était pas "divisé" en compartiments étanches. Du moins ne l'était-il pas suffisamment puisqu'il aurait fallu, selon toute logique, que les cloisons partent du fond du navire jusqu'au pont le plus haut de la coque.

Conrad évoquait des cloisons étanches qui partent des fonds du navire jusqu'au pont le plus haut de la coque … et non pas jusqu'au pont le plus haut du navire. Il espérait judicieusement des cloisons étanches qui partent des fonds du navire jusqu'au pont de cloisonnement (pont principal).

Mais en plus des cloisons transversales, il faut compartimenter le navire sur le plan longitudinal pour réduire en cas d’envahissement, la perte de stabilité engendrée par l’effet des surfaces libres des carènes liquides. Ces cloisons devraient être traversées non pas par des portes étanches, mais par des sas étanches un peu de la manière d’un ascenseur à double sortie. C’est la seule manière de s’assurer qu’il y ait au moins une porte étanche de réellement fermée en permanence. Mais la meilleure des protections jusqu’à preuve du contraire, est la double-coque.

Un paquebot à double-coque dont le cloisonnement tant longitudinal que transversal et assuré par des sas étanches de cloisons, qui permettrait de conserver la stabilité suite à l’envahissement de deux compartiments contigus, serait une avancée prometteuse contre les fortunes de mer. Il faut se rappeler que l’ultime sortie d’urgence en mer n’est pas le plancher des vaches au ras des pâquerettes, mais bien la mer. Un milieu hostile qui n’hésitera jamais à engloutir vers les abysses, des milliers terriens infortunés et inadaptés.    
 
On évoque régulièrement que le Titanic incarnait la fine pointe de la technologie, permettez moi d’en douter puisque la double double-coque existait depuis 1858 …

Le Great Eastern était un paquebot transatlantique britannique lancé en 1858 et conçu par Isambard Kingdom Brunel. Il était le premier paquebot géant et le plus grand navire jamais construit à son époque, avec une capacité d'embarquement de 4 000 passagers, sans qu'il soit nécessaire de le réapprovisionner en charbon entre la Grande-Bretagne et la côte est des États-Unis. Brunel voulait rendre son navire insubmersible. L'aspect révolutionnaire est que le navire est été entièrement construit en acier, avec une double-coque dont les virures étaient réalisées en-dehors du chantier, puis assemblées et rivetées à la main. L'ensemble montrait aussi un haut degré de standardisation, bien avant le taylorisme, dans la dimension des tôles et leur assemblage. La coque était constituée de plaques d'acier formant une double-coque et son intérieur était divisé en 2 compartiments longitudinaux et en 19 compartiments transversaux plus petits.

En juin 1859, alors qu’on s’apprêtait à mettre le bateau à la mer, Brunel s’aperçut que les vagues provoquées par la mise à l’eau pourraient submerger les spectateurs et ordonna d’arrêter la manœuvre. Quand on lança finalement le bateau, Brunel s’écroula sur le quai, terrassé par une crise cardiaque, et mourut une semaine plus tard.

Dès lors, la carrière du Great Eastern fut un long désastre. Une cheminée explosa lorsqu’on ferma par accident une valve de sécurité; cinq pompiers périrent. Un autre fut broyé dans la roue à aubes. Mis à quai pour des réparations, le bateau fut endommagé par une tempête. Le capitaine se noya avec un mousse dans un canot. En Amérique, un autre marin fut broyé dans la roue à aubes et un homme passa par-dessus bord et se noya. Un voyage de deux jours fut une catastrophe continue qui atteignit son comble quand le bateau dériva sur cent milles; de nombreux passagers débarquèrent à la première occasion et rentrèrent par le train. Le paquebot avait alors acquis une si mauvaise réputation qu’il transportait rarement assez de passagers pour payer les salaires des 400 membres d’équipage. Les catastrophes continuèrent: roues et cheminées brisées, dommages lors d’une tempête. Quinze ans seulement après sa mise à l’eau, le Great Eastern fut abandonné à la rouille à Milford Haven. Lorsqu’on le démolit en 1889, on trouva, coincés dans la double-coque, les squelettes du riveur et de l’apprenti qui avaient disparu.  mpoi

Mais il demeura à flot !


Isambard Kingdom Brunel

avatar
Haddock


Masculin
Messages : 215
Inscrit le : 19/04/2014
Localisation : Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum