Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 D'abord la 1ère classe, après les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sha're
Admin
Admin


Féminin
Age : 35
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: D'abord la 1ère classe, après les autres   Lun 12 Juil 2010 - 13:52

C'est ce qu'avait déclaré le capitaine Sealby du paquebot Le republic en 1908 lorsqu'il a fait naufrage.
Sur le Titanic, cette règle n'a pas été formulée aussi clairement mais elle fut appliquée.
Cette règle fut-elle plus importante que les femmes et les enfants d'abord ?

Source : La nuit du Titanic

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Joris



Masculin
Age : 24
Messages : 9895
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Lun 12 Juil 2010 - 15:57

Je pense que la règle "D'abord la 1ère classe, après les autres" ou "Les classes supérieures d'abord" est encore moins acceptable à bord d'un navire qui coule que "Les femmes et les enfants d'abord".

Avec la règle utilisée sur le Titanic, on veut sauver les personnes les plus fragiles, les moins fortes, les femmes et les plus jeunes qui ont encore toute la vie devant eux, les enfants. Dans l'autre règle, ont sauve en priorité uniquement les personnes parce qu'elles ont un niveau social élevé et ça ce n'est pas acceptable.

Après, c'est sur que cette règle des classes supérieures fut appliquée sur le Titanic sans être dictée, mais peut-être qu'à l'époque en 1912 c'était plus courant comme lors du naufrage du Republic en 1908.

Sur les bateaux actuels, cette règle visant à privilégier des passagers parce qu'ils sont socialement élévés serait condamnée, sans doute plus qu'une règle visant à aider les plus fragiles (cette dernière règle est parfois encore utilisée aujourd'hui !).

Le plus important est sans doute que de nos jours, tout le monde soit sauver si un bateau coule.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent quatre ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

Revenir en haut Aller en bas
http://walygator-all-.wifeo.com/index.php
Mathusalem



Masculin
Age : 70
Messages : 4985
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Lun 12 Juil 2010 - 16:16

Les statistiques montrent que le pourcentage de femmes ayant survécu en troisième classe a été supérieur à celui des hommes sauvés en première classe. La ségrégation entre les classes a plutôt été due à la proximité (1re classe) ou à l'éloignement (3e classe) du pont des embarcations.
Il y a eu également l'affaire des grilles, ouvertes dans la coursive principale (Scottland Road) et fermées dans plusieurs coursives secondaires. Les stewards étaient certes, munis d'un passe-partout. Encore fallait-il que les émigrants rencontrent un steward. Enfin, mon expérience à bord du Millennium, m'a montré qu'il était très facile de se perdre dans des coursives toutes semblables.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sha're
Admin
Admin


Féminin
Age : 35
Messages : 12667
Inscrit le : 12/11/2006
Localisation : dans la station radio

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Mar 13 Juil 2010 - 7:44

Je suis d'accord Joris cette règle est écoeurante.

Papy 75 a écrit:
Les statistiques montrent que le pourcentage de femmes ayant survécu en troisième classe a été supérieur à celui des hommes sauvés en première classe.
Mais est-ce aussi parce que ces hommes en 1ère ont refusé de prendre place dans un canot et ont préféré mourir en "gentleman" ? Je veux dire s'ils avaient vraiment voulu partir, ils en auraient eu la possibilité surtout avec Murdoch qui était plus conciliant.

_________________
"Que le plaisir qu'elle procure éteigne mon corps et le feu de mon âme à tout jamais"


Mon site sur Jack Phillips : http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://jackphillips-titanic.e-monsite.com/
Mathusalem



Masculin
Age : 70
Messages : 4985
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Mar 13 Juil 2010 - 8:48

Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis, Sha're, mais comme personne au début n'a cru que le Titanic allait couler, les passagers répugnaient à monter dans les canots. Quand il n'y avait plus de femmes sur le pont, Murdoch laissait embarquer les hommes. Lightoller était en revanche intraitable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LittleTony87



Masculin
Age : 26
Messages : 6095
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Mar 13 Juil 2010 - 17:09

Papy 75 a écrit:
Les statistiques montrent que le pourcentage de femmes ayant survécu en troisième classe a été supérieur à celui des hommes sauvés en première classe. La ségrégation entre les classes a plutôt été due à la proximité (1re classe) ou à l'éloignement (3e classe) du pont des embarcations.
Il y a eu également l'affaire des grilles, ouvertes dans la coursive principale (Scottland Road) et fermées dans plusieurs coursives secondaires. Les stewards étaient certes, munis d'un passe-partout. Encore fallait-il que les émigrants rencontrent un steward. Enfin, mon expérience à bord du Millennium, m'a montré qu'il était très facile de se perdre dans des coursives toutes semblables.
A cela s'ajoute le fait que, même grilles ouvertes, il restait des panneaux indiquant que l'accès était interdit aux passagers de troisième classe. Beaucoup ne prenaient pas le risques de se faire réprimander par un officier. On a souvent tendance à privilégier un risque simple et évident (si je vais ou je n'ai pas le droit, je me fais gronder), à un risque beaucoup plus grave, mais aussi moins probable (si je ne sors pas, je vais mourir).

On pourrait faire le parallèle avec une alarme incendie qui se déclenche pendant un cours. souvent, les profs n'y répondent pas, pensant à une énième farce. Combien d'élèves prennent alors le risque de dire au prof : "non, on doit sortir !", voire même de désobéir et de partir ? Aucun, et pourtant, il y a toujours un risque, mineur certes, que le bâtiment brûle vraiment. Je pense que l'analogie n'est pas mauvaise : on a alors plus peur de la sanction évidente (mais finalement minime) qui pourrait tomber si on désobéit au prof que du risque terrible représenté par l'incendie. Les passagers ont réagi de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
Jean



Masculin
Messages : 1035
Inscrit le : 24/12/2009
Localisation : Dans le café Parisien

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Mer 14 Juil 2010 - 1:59

LittleTony87 a écrit:
Papy 75 a écrit:
Les statistiques montrent que le pourcentage de femmes ayant survécu en troisième classe a été supérieur à celui des hommes sauvés en première classe. La ségrégation entre les classes a plutôt été due à la proximité (1re classe) ou à l'éloignement (3e classe) du pont des embarcations.
Il y a eu également l'affaire des grilles, ouvertes dans la coursive principale (Scottland Road) et fermées dans plusieurs coursives secondaires. Les stewards étaient certes, munis d'un passe-partout. Encore fallait-il que les émigrants rencontrent un steward. Enfin, mon expérience à bord du Millennium, m'a montré qu'il était très facile de se perdre dans des coursives toutes semblables.
A cela s'ajoute le fait que, même grilles ouvertes, il restait des panneaux indiquant que l'accès était interdit aux passagers de troisième classe. Beaucoup ne prenaient pas le risques de se faire réprimander par un officier. On a souvent tendance à privilégier un risque simple et évident (si je vais ou je n'ai pas le droit, je me fais gronder), à un risque beaucoup plus grave, mais aussi moins probable (si je ne sors pas, je vais mourir).

On pourrait faire le parallèle avec une alarme incendie qui se déclenche pendant un cours. souvent, les profs n'y répondent pas, pensant à une énième farce. Combien d'élèves prennent alors le risque de dire au prof : "non, on doit sortir !", voire même de désobéir et de partir ? Aucun, et pourtant, il y a toujours un risque, mineur certes, que le bâtiment brûle vraiment. Je pense que l'analogie n'est pas mauvaise : on a alors plus peur de la sanction évidente (mais finalement minime) qui pourrait tomber si on désobéit au prof que du risque terrible représenté par l'incendie. Les passagers ont réagi de la même façon.

+10000
Revenir en haut Aller en bas
MacWill



Masculin
Messages : 56
Inscrit le : 24/05/2012
Localisation : Perdu dans une coursive d' un navire en train de sombrer...

MessageSujet: Re: D'abord la 1ère classe, après les autres   Ven 25 Mai 2012 - 20:05

En faite il y a une raison toute simple qui reprend toute celle que vous avez dit:
Les stewards de la troisième n'ont pas battu le rappel général des passagers pour les rassembler devant les grilles ouvertes
Cela est dû à:
-On n'a jamais fait d'exercice de sauvetage à bord du navire
- Beaucoup de passagers de la troisième ne parlaient pas Anglais et donc n'ont pas compris ce qui se passer et cela à rajouter de la confusion

Sur le coup de nombreux passagers ont préférés attendre plutôt que de se risquer en deuxième et première classe sans autorisation, comme l'a dit LittleTony

Si les passagers avaient vu qu'on les incitait à monter sur le pont des embarcations ils auraient été plus nombreux à y aller.
Il n'y a qu'à de rares endroits qu'on à inciter les passagers de la troisième à venir ( les grilles gardés par Albert Preacey, John Hart et Denton Cox je croix..)

Quoiqu'il en soit, 1500 personnes, riches et pauvres, jeune et vieux, hommes et femmes, on été égaux devant la mort... Smile

PS: une grille donnant de l'entrepont à la deuxième classe n'à été ouverte par un officier qu'à à 1h30 alors que les marins voyaient bien que le navire coulait, puisque ils voyaient les canots s'éloigner depuis l'enrepont... peut être que les marins gardant ces grilles on fait exprès de retarder les troisièmes classe pour qu'une proportion "suffisante" de femmes et d'enfants de la deuxième et première soient sauvé pour après faire monter ceux de la troisième dans les dernières chaloupes??
inter
Revenir en haut Aller en bas
 
D'abord la 1ère classe, après les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'abord la 1ère classe, après les autres
» Le vade-mecum de 1ère classe
» Les escaliers de 1ère classe
» Pont promenade couvert de 1ère classe
» Evelyn Marsden [Femme de chambre de 1ère classe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: La tragédie................................... :: La nuit du 14 au 15 avril 1912-
Sauter vers: