Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Capacité des canots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tiphaine

avatar

Féminin
Age : 28
Messages : 4803
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

MessageSujet: Re: Capacité des canots   Dim 14 Oct 2012 - 23:28

Simon1976 a écrit:
Les passagers et les officiers ont été trompés par la fausse sécurité du navire, ce qui expliquerait que beaucoup de canots étaient à moitié remplis (ou à moitié vides, ça dépend du point de vue).

En ce qui concerne les officiers, il semble que c'était le cas de Lightoller qui a avoué par la suite ne pas avoir tout de suite cru que le Titanic allait réellement couler. Murdoch n'était plus là pour témoigner, mais son empressement à faire partir les canots sans trop y regarder pour les passagers masculins indique qu'il ne se faisait quant à lui aucune illusions.
Revenir en haut Aller en bas
hervit78

avatar

Masculin
Messages : 28
Inscrit le : 19/09/2012
Localisation : st germain en laye

MessageSujet: Re: Capacité des canots   Lun 15 Oct 2012 - 0:21

I l faut stopper avec la capacité des canots.


le problème est leurs nombres et il faut revenir en ces temps

il est insubmersible !!! même dieux ne pourrait le couler livre


on réduit le nombre des canots pour donner plus de place aux passagers de première classe, 1789 la révolution française est bien derrière. rire

les Hommes du XX siècle sont de toute puissance, ils maîtrisent les éléments, telle que la vapeur.

avant 1901, les bateaux sont à voile et à vapeur, mais c'est la voile qui est prioritaire, les moteurs à vapeur ne servent que quand il n'y a pas de vents.



histoire de la voile :

Au 19ème siècle avec la concurrence américaine apparurent les clippers véritables voiliers de course
conçus pour être les premiers à ramener en Angleterre, en passant par le Cap, les premières feuilles de thé de la récolte annuelle.

Et pourtant c'est bien pour faciliter ce commerce avec les Indes que l'Angleterre s'intéresse en 1815 à la Méditerranée.

en 1869 avec Malte et les iles ioniennes pour une future route maritime vers les Indes. L'apparition des bateaux à vapeur et l'ouverture du canal de Suez en 1869 vont permettre
l'avènement de cette nouvelle route.

Il s'est déjà écoulé plus d'un siècle depuis que Denis Papin construisit sa première machine et imagina sans résultat probant de l'appliquer à la navigation fluviale. Watt en 1765 fabriqua une pompe
à vapeur efficace pour assécher les mines, pompe qui transformée en machine permit en 1783 à Claude de Jouffroy d'Abbans de faire remonter le courant de la Saône par son Pyroscaphe, un bateau mû par la
vapeur.

Quant à la Marine française c'est en 1820 qu'elle possède son premier vapeur: "le Coureur". Il ne s'agit encore que d'un voilier sans valeur militaire, muni d'une machine auxiliaire de très faible puissance et dont l'autonomie à la vapeur est très restreinte.

Ce n'est qu'à partir de 1841 que l'hélice atteint sa majorité et remplace les roues à aubes pour la propulsion des navires de haute mer.

En ce qui concerne la Marine de guerre le tournant vers la vapeur semble pris en 1842 où une ordonnance royale fixe la future flotte de guerre à vapeur à 70 navires dont 20 frégates et 20 corvettes,
toutes encore prévues à roues. L'hélice déjà évoquée va heureusement s'imposer très vite. Le déclin de la voile commence.

Malgré tout, le premier vaisseau à vapeur sera lancé à Toulon en 1850. Il est encore doté d'un gréement complet lui permettant de naviguer à la voile lorsque les conditions sont favorables.

Il portera d'abord le nom de 24 février puis de Napoléon.

Mais c'est vraiment lors de la guerre de Crimée de 1854 à 1855, que la machine à vapeur montre que dorénavant l'avenir lui appartient et que les voiliers courent sur leur fin.

Et c'est ainsi qu'en 1859 est mis en chantier le percement du canal de Suez ouvrant la Méditerranée vers l'Asie. Bien évidemment ce canal n'est possible que grâce à la vapeur d'abord pour son creusement par des dragues mais surtout ensuite pour la traversée des navires qui à la voile ne pourraient pas se faufiler dans un chenal de 52m de large et de 190 kilomètres de long.

Ce n'est qu'en 1876 que la décision est prise par d’ensemble des autorités maritimes internationale, que la quasi totalité des navires doivent posséder maintenant une propulsion à vapeur principale.

dès l'aube des années 1915, le moteur de Rudolf diesel, va surplomber la machine à vapeur.

mais avant les débuts c'est le sous-marin français Aigrette de 1904 améliore encore ce concept en utilisant un moteur Diesel plutôt qu'un moteur à essence en surface. 76 sous-marins de ce genre sont terminés avant 1914.

les travaux de Diesel sont terminés dés l'année 1897.

l'arrivée en 1955 du nucléaire ( bombe Hiroshima et Nagasaki) rend la propulsion pour les navires de guerre à vapeur ou au diesel obsolète.

Revenir en haut Aller en bas
 
Capacité des canots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Capacité des canots
» [ACTU] Batterie haute capacité pour HTC HD2
» [AIDE] Batterie "Haute Capacité"
» [INFO] Batterie haute capacité
» Capacité CD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: La tragédie................................... :: Le naufrage :: Les canots de sauvetage-
Sauter vers: