Titanic


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  PortailPortail  MembresMembres  Site perso sur Jack PhillipsSite perso sur Jack Phillips  ConnexionConnexion  Page FacebookPage Facebook  AFTAFT  NPSNPS  
Partagez | 
 

 Le mystère du Naronic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
LittleTony87

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 6116
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 1:21

Jean a écrit:
Tu dis que le bateau n'avait pas une stabilité bonne par tempete ? Mais normalement c'est pas fait pour résister à des tempetes ? La White Star connaissait les risques ? Si oui, elle aurait du aller en justice non ?
Ce n'est pas la White Star qui construisait le navire, mais les chantiers, donc ça aurait été eux les fautifs. Et encore, car la stabilité des navires est quelque chose de peu prévisible. Un paquebot comme le Normandie était un véritable shaker dans toute sa partie arrière pendant sa première saison et il a fallu tout refondre pour corriger ça. Quant au Queen Mary, il dégustait pas mal en cas de tempête, et je parle pas du Liberté. Mais en mer, c'est des problèmes inévitables. Surtout en 1890.

Et pour répondre à Franck, il me semble que le Kaiser Wilhelm der Grosse a été le premier gros paquebot équipé de TSF, en 1900. Le premier paquebot français à avoir ce genre de dispositif est La Provence en 1906. Et avant, bah en cas de pépin, y'avait plus qu'à espérer que quelqu'un passe par là.
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
Franck74

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 336
Inscrit le : 26/05/2008
Localisation : Chambéry (73)

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 9:27

Jean a écrit:
Tu dis que le bateau n'avait pas une stabilité bonne par tempete ? Mais normalement c'est pas fait pour résister à des tempetes ?

En principe, un navire est conditionné pour garder une certaine stabilité par gros temps. Le terme exact est plutôt l'équilibre d'un navire, qui est étudié par les hommes depuis des siècles. En fait, le principe est connu depuis Archimède : "Tout corps plongé dans un liquide reçoit une poussée verticale dirigée de bas en haut, égale au poids du volume du liquide déplacé".
Mais tous les navires n'ont pas le même équilibre, en fonction du centre de leur coque. C'est un résultat qui s'obtient naturellement en fonction de la gîte (inclinaison latérale vers babord ou tribord) et de l'assiette (inclinaison frontale, proue ou poupe) du navire. Je doute qu'un navire pouvait obtenir son centre de carène à l'endroit exactement souhaité. C'est un peu comme si tu tiens à faire tenir une assiette en équilibre sur l'extrêmité d'un bâton : tu souhaites atteindre le centre le plus parfait de ton objet, mais tu obtiens plus ou moins de duccès.
L'équilibre fut-il responsable de la perte du navire ? Nul ne sait !

Jean a écrit:
La White Star connaissait les risques ? Si oui, elle aurait du aller en justice non ?

La White Star a toujours déclaré que son navire était en parfait état lorsqu'il est parti d'Angleterre. Elle refusait de croire à une avarie.
Pourtant le frère d'un officier avait reçu un courrier dans lequel le dysfonctionnement d'une ou plusieurs chaudière(s)s était évoqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourdelouisdefunes.fr
Jean

avatar

Masculin
Messages : 1035
Inscrit le : 24/12/2009
Localisation : Dans le café Parisien

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 10:18

Merci pour ces info ! app
Mais qu'est ce qu'un carene ?? gene
Revenir en haut Aller en bas
Franck74

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 336
Inscrit le : 26/05/2008
Localisation : Chambéry (73)

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 10:48

LittleTony87 a écrit:

Et pour répondre à Franck, il me semble que le Kaiser Wilhelm der Grosse a été le premier gros paquebot équipé de TSF, en 1900. Le premier paquebot français à avoir ce genre de dispositif est La Provence en 1906. Et avant, bah en cas de pépin, y'avait plus qu'à espérer que quelqu'un passe par là.

Merci pour tes infos Antoine vbp

La carène est la partie immergée de la coque d'un navire. Sur le Titanic, elle était peinte en rouge.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourdelouisdefunes.fr
LittleTony87

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 6116
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 16:01

Franck74 a écrit:
La White Star a toujours déclaré que son navire était en parfait état lorsqu'il est parti d'Angleterre. Elle refusait de croire à une avarie.
Pourtant le frère d'un officier avait reçu un courrier dans lequel le dysfonctionnement d'une ou plusieurs chaudière(s)s était évoqué.
Oui, il est aussi possible que le navire se soit juste immobilisé suite à une panne, et ne soit jamais reparti. Dans ce cas, la fin des personnes à bord a dû être horriblement lente.

Mais l'hypothèse de la tempête reste à cette époque probable, surtout sur un petit navire comme celui-là. Combien de compagnies maritimes du XIXe siècle ont tout perdu à cause d'un vent un peu trop violent ! Smile

Franck74 a écrit:
La carène est la partie immergée de la coque d'un navire. Sur le Titanic, elle était peinte en rouge.
Il me semble que ce n'était pas spécifique au Titanic ou même à la White Star. Le Mauretania avait la même, et idem pour les paquebots français je crois. Le but était aussi certainement d'éviter que la rouille, inévitable à cet endroit du navire malgré un entretien annuel, ne se voie pas. Du orange-rouge sur du noir, ou pire, du blanc (pour les navires des lignes du sud), ça fait pas très propre. rire
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
Jean

avatar

Masculin
Messages : 1035
Inscrit le : 24/12/2009
Localisation : Dans le café Parisien

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 20:23

J'avais vue un reportage à la télé qui montrer comment les bateaux se stabiliser à partir d'une certaine époque, grace à un genre de balancier, je crois que c'est à partir du Queen Mary
Revenir en haut Aller en bas
Franck74

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 336
Inscrit le : 26/05/2008
Localisation : Chambéry (73)

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Mer 9 Mar 2011 - 21:40

LittleTony87 a écrit:

Le but était aussi certainement d'éviter que la rouille, inévitable à cet endroit du navire malgré un entretien annuel, ne se voie pas. Du orange-rouge sur du noir, ou pire, du blanc (pour les navires des lignes du sud), ça fait pas très propre. rire

Belle démonstration d'esprit logique. Cette analyse parait fort judicieuse soluce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourdelouisdefunes.fr
Jean

avatar

Masculin
Messages : 1035
Inscrit le : 24/12/2009
Localisation : Dans le café Parisien

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 0:55

Tous a fait raison ! C'est vrai, j'ai la meme chose pour la rembarde d'escalier en fer forgée chez moi. Enfin y'a pas de rouille mais mes parents ont gardé une couleur rouge mort
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5077
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 9:18

La peinture rouge de la carène était volontairement toxique pour empêcher les algues et les coquillages de s'y fixer ce qui aurait ralenti la marche du bateau. Au temps de la marine à voile, on protégeait les carènes par des mélanges à base d'huiles végétales, ce qui donnait des coques de couleur blanc cassé. L'inconvénient est qu'il fallait régulièrement nettoyer les carènes, ce qui n'était pas toujours possible. A la fin du XVIIIe siècle, les Anglais ont inventé le doublage en feuilles de cuivre qui permettait de garder les coques toujours propres. Les feuilles avaient une épaisseur de 0,5 mm et il en fallait environ 1 1100 pour doubler la coque d'une frégate.
Quand les coques en fer (l'acier viendra plus tard) sont apparues dans les années 1860-70, on s'est aperçu que le métal se salissait encore plus rapidement que le bois et les performances diminuent de 10 % avec une coque sale. On a donc essayé différentes compositions de peintures toxiques avant d'en trouver une à base de minium qui donne satisfaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Franck74

avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 336
Inscrit le : 26/05/2008
Localisation : Chambéry (73)

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 9:38

sxfrt :vbgcd:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autourdelouisdefunes.fr
Jean

avatar

Masculin
Messages : 1035
Inscrit le : 24/12/2009
Localisation : Dans le café Parisien

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 15:05

Je ne peu que plussoié ! Merci Gérard. yeux
Revenir en haut Aller en bas
Astérix.fr

avatar

Masculin
Messages : 512
Inscrit le : 01/09/2010
Localisation : Sur la passerelle du Titanic

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 16:26

La peinture rouge, c'est aussi la ligne de flottaison non ?
Revenir en haut Aller en bas
Mathusalem

avatar

Masculin
Age : 71
Messages : 5077
Inscrit le : 05/07/2007
Localisation : Sur la passerelle du Californian

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 17:18

Oui, la peinture rouge s'arrête à la flottaison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Astérix.fr

avatar

Masculin
Messages : 512
Inscrit le : 01/09/2010
Localisation : Sur la passerelle du Titanic

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Jeu 10 Mar 2011 - 18:54

Encore merci, maintenant je suis plus dfgsx
Revenir en haut Aller en bas
LittleTony87

avatar

Masculin
Age : 27
Messages : 6116
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

MessageSujet: Re: Le mystère du Naronic   Ven 14 Mar 2014 - 22:01

Sur le Naronic, j'ai découvert quelques infos de plus. Il est peu probable que l'équilibre du navire soit en cause : le Bovic, son jumeau, a ensuite été testé. L'enquête a également conclu que le navire était en bon état, machines y compris. Elle a refusé d'envisager qu'il y ait eu des icebergs dans la zone, même si, en réalité, d'autres navires ont croisé des glaces à cette époque.

Richard de Kerbrech formule l'hypothèse selon laquelle, dans cette grande tempête qui régnait à cette époque, le charbon aurait pu glisser d'un côté, et faire chavirer le Naronic. Pour Eaton et Haas, ce sont les produits chimiques que transportait le navire qui sont en cause, et l'ont fait exploser. Mais le mystère restera toujours entier...
Revenir en haut Aller en bas
http://latiquequicrie.wordpress.com/
 
Le mystère du Naronic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le mystère du Naronic
» Le mystère Yachiru!
» le mystère de l'île verte
» Mystère de la Bibliothèque Verte / Bibliothèque de la Jeunesse
» Le Barney du mois : Le mystère de monsieur Personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Titanic :: Belfast..................................................  :: Les autres navires :: Les autres navires de la White Star Line-
Sauter vers: