Milton Clyde Long

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Milton Clyde Long

Message  Denis le Sam 10 Sep 2016 - 18:56

Joris a écrit: . Ils ont continué à garder un lien par la suite avec Jack Thayer ?


Je ne sais pas du tout. Avoir vécu une expérience douloureuse, ça fait se nouer des liens.
Là, ce n'est pas vraiment le cas. Thayer a été l'homme qui aura accompagné les dernières heures de vie d'un fils unique. Mrs et Mr Long n'étaient pas à bord.
Mais ça peut avoir contribué à rapprocher les Long et Jack. Après tout, la Pennsylvanie et le Massachusetts sont presque voisins. Ils ne sont séparés que par l'état de New-York. J'ignore tout autant si l'échange de photos ne s'est fait que dans un seul sens. Je dirais que non. Bien que les Long ne devaient rien à Jack Thayer, ils ont dû accéder à sa demande, et par la suite entretenir une relative correspondance, ne serai-ce que parce que c'était l'homme qui leur avait donné des nouvelles des ultimes agissements de leur fils.
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2595
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Milton Clyde Long

Message  Historiapassionata le Sam 10 Sep 2016 - 20:45

Merci beaucoup pour ce partage et cette trouvaille. Ce qui m'a le plus émue c'est la dernière phrase de Milton à Jack. Ce dernier l'a finalement rejoint mais plus tard que prévu. C'était une belle initiative de la part de Jack d'écrire cette lettre, très peu en auraient eu la force. Smile

_________________

Marguerite Dubois - Mathilde Van de Velde - Gaston François


Du soleil la lumière étreint la terre,
Les rais de lune baisent la mer,
Mais que vaut donc tout cet ouvrage tendre,
Si toi tu ne m’embrasses pas ?
Percy Shelley
avatar
Historiapassionata


Féminin
Age : 25
Messages : 5072
Inscrit le : 12/12/2006
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles.

http://lsvmonarchie.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Milton Clyde Long

Message  Denis le Sam 10 Sep 2016 - 21:01

Moi aussi j'ai beaucoup aimé le "you're coming boy, aren't you ? ".
Y a un côté paternaliste dans cette phrase.

Je ne pense pas que pour ménager les parents de Long, Jack ait enjolivé les choses, ou peut-être un peu dans le fait d'avoir écrit que Milton Long était calme face au danger.
Oui, calme on peut l'être, mais j'imagine aussi qu'on puisse venir à se confier l'un l'autre que l'on a peur, ou que l'on ne veut pas mourir. Ce qui n'enlève absolument rien à la valeur d'un homme.

C'est aussi une excellente chose que Jack Thayer ait écrit cette lettre " à chaud", 8 jours après le naufrage.
Les souvenirs sont encore frais. Imaginons qu'il l'ait écrite un an ou deux plus tard, l'anecdote de l'allumette se serait transformée en : "J'étais dans la salle de Réception, et Mr Long m'a abordé à ma table ou nous avons passé un moment à discuter".
avatar
Denis


Masculin
Messages : 2595
Inscrit le : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum