Conséquences psychologiques du naufrage

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Conséquences psychologiques du naufrage

Message  LittleTony87 le Mar 29 Mai - 14:59

Je ne saurais donner de réponse médicale, mais tout ça est carrément bluffant ! yeux
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6124
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences psychologiques du naufrage

Message  Tiphaine le Lun 25 Juin - 0:04

Concernant le choc psychologique et les cheveux blanc, en fait il semblerait que cette anecdote concernant Bride n'ait pas été vérifié. Mais pour rester dans le sujet, voici un autre exemple dont on a parlé récemment dans le groupe Facebook "Titanic passengers & crew research group".

Alexander James Litllejohn avant et après le Titanic.


La photo appartient à Philip Littlejohn, son petit-fils, qui a accepté qu'elle soit reproduite en carte postale.
C'est ici que j'ai pris l'image : Modern Titanic Postcard

La photo de gauche à été prise en 1911, celle de droite peu après le naufrage.


Petit rappel : A bord du Titanic Littlejohn était steward. Il a survécut en prenant place dans le canot n°13.
avatar
Tiphaine


Féminin
Age : 28
Messages : 4807
Inscrit le : 09/07/2010
Localisation : Twin Stones Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences psychologiques du naufrage

Message  Canard-jaune le Mar 26 Juin - 7:34

Il me semble également que Michel Navratil, ayant été traumatisé par des récits de passagers racontant que les yeux des cadavres flottant sur les lieux du naufrage avaient été crevés par les oiseaux, s'est retrouvé avec une peur des oiseaux, qu'il a transmis à ses enfants!
avatar
Canard-jaune


Masculin
Age : 12
Messages : 7589
Inscrit le : 19/05/2009
Localisation : Mare aux canards

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences psychologiques du naufrage

Message  Joris le Mar 26 Juin - 23:03

Après avoir vécu un tel drame, on comprend tout à fait que certains rescapés furent fragiles psychologiquement durant toute ou une partie de leur vie. Voir des gens mourir, etc. ne doit absolument pas être évident à vivre, ça peut être un traumatisme sfgt
Les exemples que vous citez le montre bien.

Y'a-t-il eu la mise en place d'une cellule de crise juste après le naufrage ? En fait, je ne sais pas si ça existait déjà à cette époque inter J'espère que si certaines ou certains ont été voir des psychologues ou des psychiatres, ça a les a aidé à surmonter ces difficultés.

Joris

_________________
Le Titanic coulait il y a cent cinq ans le 15 avril 1912. Une catastrophe maritime que rien
ne laissait prévoir et qui coûta la vie à plus de 1500 personnes.
Une pensée pour toutes les victimes de cet événement tragique qui a eu lieu il y a un siècle
et n'oublions jamais... coeur

avatar
Joris


Masculin
Age : 25
Messages : 10322
Inscrit le : 23/02/2007
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences psychologiques du naufrage

Message  LittleTony87 le Mar 26 Juin - 23:13

À l'époque, la psychiatrie n'était pas au même stade je pense. Le suivi psychiatrique se résumait souvent à classer quelqu'un comme fou et l'interner pour des troubles qui, aujourd'hui, ne nécessiteraient qu'un suivi, et encore pas toujours. Je ne pense pas qu'une véritable cellule de crise ait été établie. Arrivés à New York, chacun est parti où il devait aller. Quand on voit les conditions dans lesquelles les membres d'équipage ont été retenus pour l'enquête... En revanche, des organismes ont fourni un hébergement aux rescapés de troisième classe, souvent des femmes totalement perdues.
avatar
LittleTony87


Masculin
Age : 27
Messages : 6124
Inscrit le : 15/11/2009
Localisation : Trop près, beaucoup trop près.

http://latiquequicrie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum